Paiements en Allemagne : le guide complet

Payments
Payments

Accept payments online, in person, and around the world with a payments solution built for any business—from scaling startups to global enterprises.

Learn more 
  1. Introduction
  2. État actuel du marché
  3. Moyens de paiement
    1. Utilisation actuelle
    2. Tendances émergentes
  4. Facilité daccès au marché et barrières à lentrée
    1. Contestations de paiement et litiges
    2. Paiements internationaux
    3. Sécurité et confidentialité
  5. Principaux facteurs de réussite
  6. Points clés à retenir
    1. Diversifiez les options de paiement
    2. Renforcez les mesures de sécurité
    3. Gagnez la confiance des consommateurs
    4. À propos de Stripe

En acceptant des paiements en Allemagne, vous accéderez à la plus grande économie d'Europe. Mais pour pénétrer ce marché, il est nécessaire de bien comprendre comment les clients allemands traitent les paiements, ainsi que les réglementations et lois qui régissent les règles d'engagement pour les entreprises.

Dans cette page, nous vous aiderons à analyser les stratégies importantes à mettre en œuvre pour prospérer dans le secteur des paiements en Allemagne :

  • Offrir de nombreuses options de paiement
  • Mettre en place des mesures strictes de prévention de la fraude
  • Gagner la confiance des consommateurs

État actuel du marché

L'Allemagne est influente dans le secteur des paiements internationaux. Compte tenu de son rôle au sein de l'Union européenne (UE) et de ses vastes partenariats commerciaux, le pays est devenu l'un des piliers des transactions financières mondiales. Francfort constitue notamment l'un des pôles financiers centraux pour l'Europe et le monde.

L'Autorité fédérale de supervision financière, ou BaFin, surveille et régule le marché financier en Allemagne, en collaboration avec la Bundesbank allemande. Une surveillance supplémentaire est assurée par la Banque centrale européenne, qui pilote la politique monétaire et la stabilité financière des pays de la zone euro et supervise directement les grandes banques. Les cadres réglementaires de l'UE établissent des références en matière de paiements et de protection de la vie privée des consommateurs, tels que le règlement général sur la protection des données (RGPD) et la future directive sur les services de paiement (DSP3).

La monnaie officielle de l'Allemagne est l'euro, et les clients s'attendent à ce que leurs achats soient présentés dans leur devise locale. Si de nombreux pays se sont rapidement tournés vers les méthodes numériques, la dépendance de l'Allemagne à l'égard des paiements en espèces est plus persistante. On note également l'adoption lente mais régulière des paiements mobiles et l'essor de l'e-commerce. Les paiements en Allemagne allient ainsi tradition et innovation. Ce mariage a permis à l'Allemagne de façonner l'avenir des paiements mondiaux et de servir de modèle et de banc d'essai pour de nouveaux développements.

Moyens de paiement

Les Allemands utilisent une multitude de moyens de paiement. Voici un aperçu des moyens de paiement disponibles sur ce marché :

Utilisation actuelle

Pour les paiements B2C en personne, les espèces et les cartes de débit dominent, le volume des transactions par carte de débit s'élevant à environ 5,9 milliards en Allemagne en 2020. L'adoption des cartes bancaires est plus faible que dans de nombreux autres pays européens, mais le système local de cartes girocard est le moyen de paiement sans numéraire le plus répandu en Allemagne.

Les portefeuilles électroniques, y compris PayPal, dominent les transactions en ligne B2C, puisque depuis 2022, 46 % des clients allemands choisissent PayPal lorsqu'ils achètent un produit en ligne. Les moyens de paiement différés gagnent aussi en popularité, et les solutions avec ou sans marque y sont pour quelque chose. En Allemagne, les services tels que Klarna constituent des solutions de paiement différé de marque, tandis que les moyens de paiement différé sans marque, également appelés « paiements sur facture », sont libellés au nom de l'entreprise elle-même, et non au nom de l'entreprise de paiement différé.

Moyens de paiement B2C largement répandus en Allemagne

Moyens de paiement B2B largement répandus en Allemagne

  • Virements bancaires
  • Prélèvements automatiques (p. ex., SEPA)
  • Cartes bancaires
  • Services de paiement différé

Tendances émergentes

Grâce aux achats en ligne et à la simplicité croissante des paiements par carte les clients allemands qui plébiscitaient les paiements en espèces combinent progressivement paiements en espèces et paiements numériques. Un rapport de la Deutsche Bundesbank révèle que les Allemands ont utilisé des billets et des pièces de banque pour 58 % de leurs achats de biens et services en 2021, contre 74 % en 2017. Bien que l'utilisation de la carte bancaire en Allemagne ne soit pas encore aussi répandue que dans d'autres pays européens, on constate une évolution ces dernières années. La circulation des cartes de débit dépasse celle des cartes de crédit en partie en raison d'une aversion culturelle à l'égard des emprunts. Cependant, à mesure que les achats en ligne gagnent du terrain, de plus en plus de clients sont enclins à utiliser les cartes bancaires pour effectuer leurs transactions. De plus, les paiements sans contact et mobiles gagnent en popularité auprès des plus jeunes.

Facilité d'accès au marché et barrières à l'entrée

L'entrée sur un nouveau marché implique des considérations uniques en matière de taxes, de litiges, de paiements internationaux et de protocoles de sécurité. Voici quelques points à garder à l'esprit si vous envisagez de vous développer en Allemagne :

Contestations de paiement et litiges

Les contestations de paiement, qui permettent aux clients de contester des transactions, peuvent présenter des défis pour les entreprises opérant en Allemagne, tout comme dans d'autres pays. L'Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) établit des directives spécifiques sur la manière dont les entreprises doivent gérer les transactions financières, y compris les contestations de paiement. Les directives de l'UE jouent également un rôle, notamment la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2). Si l'entreprise est en mesure de démontrer qu'une authentification stricte était en place, cela peut souvent influencer l'issue d'une contestation de paiement.

Afin d'éviter toute complication juridique, les entreprises et institutions financières sont tenues de respecter ces règles, qui peuvent être plus strictes que dans d'autres pays. Les entreprises allemandes collaborent souvent avec des conseillers juridiques au fait des directives de la BaFin, qui veillent au respect de toutes les exigences de conformité locales relatives aux contestations de paiement.

Paiements internationaux

Que votre activité implique des transactions touristiques en personne, des achats en ligne depuis l'étranger ou des paiements B2B dans différentes devises, voici les points à prendre en compte pour accepter des paiements internationaux en Allemagne :

  • Virements SEPA
    En tant que membre de l'UE, l'Allemagne appartient à l'Espace unique de paiement en euros (SEPA), qui comprend l'Allemagne et 35 autres pays, et permet d'effectuer des virements rapides dans toute l'Europe.

  • Conversion de devises
    Pour les transactions internationales comme les virements bancaires, les cartes de crédit et de débit et les paiements mobiles impliquant d'autres devises, la conversion de devises sera nécessaire du côté du client ou de l'entreprise, ce qui augmentera probablement les coûts. Pour les entreprises opérant dans le secteur du commerce international, la conversion des devises peut avoir un impact sur les marges bénéficiaires. Certaines entreprises choisissent des solutions de couverture pour atténuer le risque associé à la fluctuation des taux de change, tandis que d'autres utilisent des contrats à terme afin de bloquer des taux spécifiques pour les transactions futures.

  • Plateformes dans des marchés émergents
    L'Allemagne a eu des interactions croissantes avec des marchés émergents tels que la Chine. En témoigne l'essor des plateformes de paiement telles qu'Alipay et WeChat Pay dans les espaces de vente au détail allemands, largement motivé par le tourisme et le commerce entre les deux pays. Bien que ces plateformes soient incontestablement chinoises, leur présence en Allemagne témoigne du niveau d'interopérabilité des systèmes de paiement internationaux, en particulier dans le secteur de la vente au détail.

  • Obligations de déclaration
    Les paiements internationaux sont également soumis à une obligation légale de déclaration. En vertu de la Loi sur le commerce extérieur et les paiements (« Außenwirtschaftsverordnung » ou « AWV »), les entreprises doivent déclarer tout transfert international supérieur à 12 500 €.

Sécurité et confidentialité

L'approche de l'Allemagne en matière de sécurité, de conformité et de réglementation est généralement considérée comme étant plus stricte que celle d'autres marchés au sein et en dehors de l'UE. Bien que cette rigueur puisse poser problème aux entreprises cherchant à pénétrer le marché allemand, elle renforce également la confiance des consommateurs et contribue à la réputation de stabilité et de sécurité du pays. Voici un récapitulatif des points forts en matière de sécurité et de réglementation concernant les paiements, les données et le commerce en Allemagne :

  • Lois sur la protection des données
    L'Allemagne suit la Bundesdatenschutzgesetz (BDSG), sa loi nationale sur la protection des données, ainsi que le RGPD de l'UE. Le RGPD impose des mesures strictes en matière de collecte, de stockage et de traitement des données. Toute infraction peut entraîner des amendes pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros ou 4 % du chiffre d'affaires mondial, selon le montant le plus élevé.

  • Réglementation en matière de sécurité financière
    L'Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin), en collaboration avec la Bundesbank, supervise les prestataires de services de paiement, parmi d'autres institutions financières. Les prestataires de services de paiement sont soumis à la loi sur les services de paiement (Zahlungsdiensteaufsichtsgesetz ou ZAG). Récemment, les exigences minimales en matière de gestion des risques (MaRisk) pour les prestataires de services de paiement ont été présentées pour consultation par la BaFin. Ces exigences décrivent les mesures de contrôle des risques qui doivent être observées par les institutions concernées. L'authentification forte du client pour les transactions en ligne est requise, conformément aux règles de la DSP2 de l'UE.

  • Lois sur la protection des consommateurs
    La protection des consommateurs est principalement assurée par le Code civil allemand et la Loi contre la concurrence déloyale (UWG). Ces réglementations exigent des tarifs transparents, un droit de rétractation et un étiquetage approprié. Les centres de consommateurs (Verbraucherzentralen) jouent un rôle actif dans l'application de la loi.

  • Directives relatives à l'e-commerce
    La Loi sur les télémédias (TMG) et le Code civil allemand réglementent les activités des entreprises d'e-commerce. Ces réglementations spécifient les normes de cryptage des passerelles de paiement et exigent des déclarations claires concernant les conditions générales, les politiques de retour, le crédit à la consommation et les frais de livraison.

  • Protocoles d'identité numérique
    Le système allemand d'identité électronique, appliqué en vertu du règlement eIDAS de l'UE, utilise des caractéristiques biométriques pour identifier les transactions électroniques. Cela inclut la reconnaissance faciale, la numérisation des empreintes d'identification et les signatures électroniques.

  • Politiques gouvernementales en matière de cybersécurité
    L'Office fédéral de la sécurité de l'information (BSI) partage les bonnes pratiques, notamment l'utilisation du cryptage, des pare-feu et la mise à jour fréquente des logiciels. Les pare-feu, conformément aux directives BSI, doivent être utilisés pour filtrer le trafic réseau entrant et sortant.

  • Réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d'argent
    La loi allemande sur le blanchiment d'argent (GwG) exige une vérification complète du client. Les entreprises doivent déclarer les activités suspectes auprès de la cellule de renseignement financier (CRF). Le non-respect de cette obligation peut entraîner des amendes et la révocation de votre licence.

  • Réglementations en matière de conformité commerciale
    La loi sur le commerce extérieur et les paiements régit les sanctions commerciales conjointement avec les réglementations de l'UE directement applicables, tandis que le code des douanes de l'Union européenne (UCC) régit les règles douanières internationales. L'UCC spécifie la documentation, la classification des produits et les mesures de contrôle à l'importation et à l'exportation, et impose des sanctions en cas de non-conformité.

  • Technologies de détection de la fraude
    Les algorithmes de surveillance des transactions en temps réel s'appuient de plus en plus sur le machine learning pour identifier les comportements suspects. La loi sur le blanchiment d'argent et la réglementation bancaire imposent l'utilisation de technologies appropriées pour surveiller les transactions et détecter les fraudes.

  • Évolutions réglementaires à venir
    Les modifications du RGPD, des lois de lutte contre le blanchiment d'argent et des lois de lutte contre la criminalité font l'objet de discussions constantes, obligeant les entreprises à rester informées et à adapter leurs mesures de conformité en conséquence.

Principaux facteurs de réussite

Les systèmes de paiement allemands, bien que solides à bien des égards, sont confrontés à de nombreux défis, allant de l'inertie technologique aux préoccupations en matière de cybersécurité. Les entreprises prospères abordent ces questions avec une vision stratégique multidimensionnelle.

  • Des moyens de paiement variés
    Comparée à ses voisins européens, l'Allemagne tarde à adopter les solutions de paiement numérique. En 2021, 69 % des Allemands ont déclaré avoir l'intention de continuer à effectuer des achats en espèces, selon un rapport de la Bundesbank. Dans le cadre des transactions en personne, accepter les paiements en espèces peut aider les entreprises à conclure des ventes auprès d'une clientèle réticente à utiliser d'autres moyens de paiement. En ce qui concerne les paiements en ligne, en offrant une multitude d'options de paiement, elles augmenteront leurs chances de satisfaire leurs clients.

  • Mesures strictes de prévention de la fraude
    Bien que l'Allemagne se classe parmi les bons élèves en matière de cybersécurité, la sophistication croissante des cybermenaces exerce une pression constante sur ses systèmes de paiement. Selon une étude de Cybersecurity Ventures, les dommages mondiaux causés par la cybercriminalité devraient coûter 10 500 milliards de dollars chaque année d'ici 2025. La mise en œuvre de mesures de prévention de la fraude telles que 3D Secure et les algorithmes de machine learning peuvent aider les entreprises à améliorer leurs fonctionnalités de détection de la fraude.

  • Vérification minutieuse de l'identité des clients
    L'authentification de l'identité des clients protège aussi les entreprises contre les transactions frauduleuses. L'utilisation du service de vérification d'adresse (AVS) et du code de vérification de la carte bancaire (CVV) permet de vérifier l'authenticité des transactions sans présentation de la carte.

  • Gagner la confiance des acheteurs locaux
    Bien que le processus soit lent, la création d'une entité locale peut s'avérer bénéfique pour les entreprises qui souhaitent développer considérablement leurs activités en Allemagne. D'autre part, le partenariat avec des entreprises locales est un moyen plus rapide de gagner la confiance des acheteurs locaux. En outre, le fait de faire preuve de transparence concernant les tarifs, les frais de transaction, les délais et les politiques de résiliation appliqués contribuera à renforcer la confiance de votre clientèle envers votre entreprise.

Points clés à retenir

Pour s'adapter aux nouvelles attentes de leur clientèle et aux évolutions technologiques, les entreprises exerçant leurs activités en Allemagne peuvent améliorer leur expérience de paiement par le biais d'une stratégie globale, qui consiste notamment à diversifier les options de paiement, renforcer les mesures de sécurité et gagner la confiance des consommateurs. Ces efforts sont extrêmement complexes et nécessitent une série de tactiques basées sur la connaissance du marché allemand et des préférences des consommateurs. Voici un bref récapitulatif, ainsi que quelques conseils pour vous aider à améliorer votre stratégie :

Diversifiez les options de paiement

  • Proposez davantage d'options que les moyens de paiement de base
    Adoptez les portefeuilles électroniques comme PayPal, Apple Pay et Google Pay. Collaborez avec des prestataires de services de paiement compétents pour simplifier votre intégration.

  • Identifiez vos segments de clientèle spécifiques et répondez à leurs besoins
    Proposez des options de facturation pour les transactions B2B ou des plans de versements échelonnés pour les achats plus importants. Pensez à proposer des solutions de paiement différé pour répondre à cette tendance croissante.

  • Localisez le processus de paiement
    Traduisez les pages de paiement et les messages d'erreur en allemand, affichez les prix en euros et garantissez la clarté des conversions de devises.

Renforcez les mesures de sécurité

  • Faites de la protection des données une priorité absolue
    Respectez les réglementations allemandes strictes en matière de protection des données, telles que le RGPD. Mettez en place des passerelles de paiement sécurisées, assurez votre conformité PCI et communiquez vos pratiques en matière de sécurité des données en toute transparence.

  • Réduisez les risques de fraude
    Utilisez les outils de prévention et de détection de la fraude, tirez parti de l'authentification 3D Secure pour les transactions en ligne et fournissez des canaux de signalement clairs des activités suspectes.

  • Instaurez la confiance grâce aux certifications
    Pour rassurer vos clients, affichez des badges et des certifications de sécurité sur votre site Web, tels que TÜV ou Trusted Shops.

Gagnez la confiance des consommateurs

  • Misez avant tout sur la transparence
    Soyez clairs sur les tarifs, les frais de transaction et les conditions de résiliation. Communiquez clairement les processus et les délais de paiement.

  • Personnalisez le service d'assistance autant que possible
    Faites appel à des agents du service clientèle germanophones qui peuvent répondre rapidement et efficacement aux demandes liées aux paiements.

  • Communiquez régulièrement et de manière proactive
    Informez régulièrement vos clients des nouvelles options de paiement, des mises à jour de sécurité et de toute perturbation potentielle. Envisagez de proposer des newsletters ou des FAQ en allemand.

À propos de Stripe

Depuis le lancement de Stripe en Allemagne en 2017, des start-up et de grandes entreprises comme Axel Springer, SHARE NOW et Avocadostore utilisent des solutions Stripe pour accepter des paiements et gérer leurs activités en ligne.

Le contenu de cet article est fourni uniquement à des fins d'information et d'éducation. Il ne saurait constituer un conseil juridique ou fiscal. Stripe ne garantit pas l'exactitude, l'exhaustivité, la pertinence, ni l'actualité des informations contenues dans cet article. Nous vous conseillons de solliciter l'avis d'un avocat compétent ou d'un comptable agréé dans le ou les territoires concernés pour obtenir des conseils adaptés à votre situation particulière.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.