Rails de paiement : guide sur les principaux réseaux de paiement

  1. Introduction
  2. En quoi consistent les rails de paiement ?
  3. Rails de paiement populaires
    1. ACH
    2. SWIFT
    3. SEPA
    4. CHIPS
    5. FPS
    6. Fedwire
    7. Interac
    8. RTP
    9. Rails de cartes bancaires
    10. Systèmes de paiement mobile
    11. Cryptomonnaies et blockchain

À l'heure actuelle, les entreprises sont confrontées à une pression permanente pour répondre aux demandes en constante évolution de leurs clients. Par exemple, offrir une expérience de paiement intuitive, facile et sécurisée n'est plus un luxe, mais une exigence à part entière. De manière générale, le commerce devient de plus en plus numérique et mondial, il est donc impératif pour les entreprises de toutes tailles de comprendre les subtilités des réseaux de paiement et du traitement des paiements si elles veulent fidéliser leurs clients, conserver un avantage concurrentiel et prospérer.

Proposer des options de paiement diversifiées et pratiques, qui sont également rapides et sécurisées, peut contribuer à la satisfaction globale des clients. De plus, en offrant une expérience de paiement exceptionnelle, les entreprises peuvent étendre leur portée à de nouveaux marchés et à de nouveaux segments de clientèle, ce qui favorise leur croissance et leur rentabilité.

Dans cet article, nous allons aborder tout ce que les entreprises doivent savoir sur les rails de paiement, y compris les facteurs dont elles doivent tenir compte pour prendre des décisions éclairées qui correspondent à leurs besoins et objectifs uniques. En comprenant les nuances du traitement des paiements, chaque entreprise peut créer un environnement de paiement fiable, adaptable et centré sur le client qui favorise la réussite à long terme.

Sommaire

  • En quoi consistent les rails de paiement ?
  • Rails de paiement populaires
    • ACH
    • SWIFT
    • SEPA
    • CHIPS
    • FPS
    • Fedwire
    • Interac
    • RTP
    • Rails de cartes bancaires
    • Systèmes de paiement mobile
    • Cryptomonnaies et blockchain

En quoi consistent les rails de paiement ?

Les rails de paiement comprennent l'infrastructure et les systèmes sous-jacents qui facilitent le transfert de fonds entre différentes entités, dont les individus, les entreprises et les institutions financières. Étant donné qu'ils permettent une circulation monétaire sûre et efficace, tant au niveau national qu'international, ce sont des éléments indispensables au bon fonctionnement de l'écosystème financier mondial. Sans rails de paiement, il serait difficile pour les entreprises et les individus d'effectuer des transactions financières dans le contexte économique mondial actuel.

Les rails de paiement portent de nombreux noms, en fonction du contexte et du système de paiement utilisé. Par exemple :

  • réseaux de paiement ;
  • systèmes de paiement ;
  • systèmes de virement des fonds ;
  • systèmes de compensation ;
  • systèmes de transfert d'argent.

Le terme utilisé peut varier en fonction de la région, du secteur ou du type de paiement.

Pour les entreprises, il est important de comprendre les rails de paiement pour plusieurs raisons.

  • Gestion des coûts
    Les frais et les coûts de transaction varient d'un rail de paiement à l'autre. En choisissant le rail de paiement le mieux adapté à leurs besoins spécifiques, les entreprises peuvent minimiser leurs dépenses tout en améliorant leur efficacité financière globale.

  • Vitesse et efficacité
    Le temps nécessaire au traitement des transactions peut varier considérablement d'un rail de paiement à l'autre. Les entreprises doivent donc se renseigner sur les options disponibles afin de garantir des transferts en temps voulu, car la durée de traitement peut avoir un impact sur la trésorerie, les relations avec les fournisseurs et la satisfaction des clients.

  • Sécurité et conformité
    Les rails de paiement présentent différents niveaux de sécurité et de conformité réglementaire. Garantir la sécurité et la conformité des transferts de fonds permet de protéger les entreprises contre la fraude, les violations de données et les problèmes juridiques potentiels.

  • Couverture mondiale
    Pour les entreprises qui opèrent à l'étranger ou effectuent des transactions transfrontalières, comprendre les systèmes de paiement disponibles peut faciliter l'expansion et le commerce international. Avec les rails de paiement appropriés, les entreprises peuvent accéder aux marchés étrangers et gérer les transactions transfrontalières plus efficacement.

  • Expérience client
    Proposer une variété d'options de paiement peut améliorer l'expérience du client et augmenter le taux de conversion. En connaissant les différents systèmes de paiement, les entreprises peuvent alors proposer à leurs clients les moyens de paiement les plus pratiques et les plus accessibles, ce qui augmente la satisfaction générale et la fidélisation.

Les rails de paiement jouent un rôle important pour les entreprises et l'économie mondiale. Comprendre ces systèmes permet aux entreprises d'optimiser leurs transactions, de gérer leurs coûts, de maintenir un haut niveau de sécurité et de répondre aux diverses préférences de leurs clients.

Rails de paiement populaires

Avec l'essor du commerce en ligne et de la connectivité mondiale, les rails de paiement sont devenus de plus en plus importants pour les entreprises et les individus. Il existe aujourd'hui de nombreux rails de paiement, dont voici les plus couramment utilisés.

ACH

ACH, ou « Automated Clearing House », est un réseau électronique de traitement des transactions financières aux États-Unis. Il s'agit d'un système centralisé qui facilite les mouvements de fonds entre les banques et les autres institutions financières. Il permet d'effectuer des transactions comme les dépôts directs, les paiements de factures et les transferts électroniques de fonds.

Le réseau ACH est géré par la National Automated Clearing House Association (Nacha) et réglementé par la Réserve fédérale des États-Unis et l'Electronic Payments Association. Ce système rationalise les transactions grâce à la consolidation et au traitement par lots, ce qui rend le réseau ACH plus rentable et plus efficace par rapport à d'autres méthodes, comme les chèques papier ou les virements bancaires.

Fonctionnement des transferts ACH

Le réseau ACH offre aux entreprises et aux individus un moyen fiable, rentable et efficace de gérer leurs paiements et leurs transferts à l'intérieur des États-Unis.

Voici un aperçu du fonctionnement de la procédure ACH.

  1. Initiation : le processus commence lorsqu'une entreprise, un individu ou une autre entité (le « donneur d'ordre ») initie un paiement par l'intermédiaire de sa banque ou de son institution financière (l'« institution financière dépositaire d'origine » ou « ODFI »).
  2. Soumission : l'ODFI recueille les informations concernant la transaction, comme les informations relatives au compte bancaire du destinataire, le montant de la transaction et tous les codes d'identification nécessaires, avant de soumettre la transaction au réseau ACH.
  3. Compensation : le réseau ACH recueille les transactions des différentes ODFI et les classe par lots, en fonction des banques réceptrices (« institutions financières dépositaires réceptrices » ou « RDFI »). Les lots sont généralement traités à des intervalles prédéterminés tout au long de la journée.
  4. Virement des fonds : le réseau ACH traite les lots et transfère les fonds des ODFI aux RDFI. La Réserve fédérale, qui ajuste les comptes de réserve de chaque banque en conséquence, joue un rôle clé dans le processus de virement des fonds.
  5. Versement : la RDFI reçoit les informations de la transaction et verse les fonds sur le compte bancaire du destinataire. Cette étape met fin à la transaction ACH.
  6. Rapprochement et résolution des litiges : le donneur d'ordre et le destinataire ont tous deux la possibilité de vérifier leurs transactions et de soulever d'éventuels litiges ou préoccupations, le cas échéant.

Les transactions ACH peuvent être divisées en deux catégories : les crédits ACH et les débits ACH. Lors d'une transaction de crédit ACH, le donneur d'ordre envoie des fonds sur le compte du destinataire, comme c'est le cas pour le versement direct des salaires ou des aides gouvernementales. Pour une transaction de débit ACH, c'est le donneur d'ordre qui prélève des fonds sur le compte du destinataire, comme pour le paiement d'une facture ou d'un abonnement récurrent. Pour en savoir plus sur le prélèvement automatique ACH en tant que moyen de paiement avec Stripe, cliquez ici.

SWIFT

SWIFT, abréviation de « Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication », est un réseau mondial de messagerie dont les institutions financières se servent pour échanger des informations en toute sécurité, principalement pour les virements bancaires internationaux. Cette organisation coopérative, dont le siège se trouve en Belgique, compte des milliers de banques et d'institutions financières membres dans le monde entier.

Le système SWIFT en tant que tel ne transfère pas de fonds, mais agit plutôt comme une plateforme de communication sécurisée. Il permet de faciliter le processus de transfert en transmettant des messages standardisés entre les institutions participantes. Ces messages contiennent des informations importantes, comme les instructions de paiement, les informations du compte et les détails de la transaction, qui permettent aux banques d'effectuer chaque transaction de manière efficace.

Fonctionnement des transferts SWIFT

Voici un aperçu du fonctionnement du processus SWIFT.

  1. Initiation : le client d'une banque, qu'il s'agisse d'un individu ou d'une entreprise, demande à sa banque d'effectuer un virement bancaire international. Dans ce contexte, la banque est appelée « banque d'origine ».
  2. Création du message : la banque d'origine prépare un message SWIFT contenant les informations nécessaires à la transaction : informations sur les comptes du donneur d'ordre et du destinataire, montant de la transaction et type de devise.
  3. Transmission : le message SWIFT est transmis en toute sécurité par le réseau SWIFT qui utilise un système de codes d'identification uniques, appelés « codes d'identification de la banque » (BIC) ou « codes SWIFT », pour acheminer les messages vers la banque du destinataire. Ces codes, qui comportent généralement 8 ou 11 caractères, permettent d'identifier la banque, le pays et l'agence concernés par la transaction.
  4. Banques intermédiaires : selon le type de transaction, une ou plusieurs banques intermédiaires peuvent être impliquées dans le processus de transfert. Elles rendent la transaction possible en transmettant le message SWIFT à la banque suivante dans la chaîne de paiement, pour finalement atteindre la banque du destinataire.
  5. Réception et traitement : la banque du destinataire reçoit le message SWIFT, vérifie les informations relatives à la transaction et traite le paiement en créditant le compte du destinataire des fonds transférés.
  6. Confirmation : une fois la transaction terminée, la banque du destinataire peut envoyer un message de confirmation à la banque d'origine par l'intermédiaire du réseau SWIFT.
  7. Rapprochement et résolution des litiges : le donneur d'ordre et le destinataire ont tous deux la possibilité de vérifier leurs transactions et de soulever d'éventuels litiges ou préoccupations, le cas échéant.

Le système SWIFT assure l'échange sécurisé et efficace de messages financiers entre les banques et les institutions financières du monde entier, ce qui en fait un des piliers du système financier mondial.

SEPA

SEPA, qui signifie « Single Euro Payments Area » (ou espace unique de paiement en euros), est une initiative d'intégration des paiements visant à simplifier les virements bancaires en euros au sein de l'Union européenne ainsi que dans d'autres pays participants, dont l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni. L'objectif du système SEPA est de créer un marché unique pour les paiements électroniques en euros en rendant les transactions transfrontalières aussi simples à exécuter que les transactions nationales.

SEPA couvre différents types de transactions libellées en euros, notamment les virements, les prélèvements automatiques et les paiements par carte. Le Conseil européen des paiements (EPC) est chargé d'élaborer les règles, les normes et les lignes directrices qui régissent les transactions SEPA afin de garantir un cadre cohérent et unifié pour tous les pays participants.

Fonctionnement des virements SEPA

Voici un aperçu du fonctionnement du système SEPA.

  1. Standardisation : SEPA a introduit des formats et des procédures standardisés pour les paiements électroniques, qui sont basés sur la norme mondiale de messagerie ISO 20022. Ce format standardisé permet aux institutions financières d'échanger des données, ce qui simplifie le traitement et le rapprochement des transactions transfrontalières.
  2. Comptes bancaires : avec le système SEPA, clients et entreprises n'ont besoin que d'un seul compte bancaire basé dans l'UE pour émettre et recevoir des paiements dans l'ensemble de la zone SEPA. Il n'est donc pas nécessaire d'ouvrir des comptes distincts dans chaque pays.
  3. IBAN et BIC : pour effectuer un virement SEPA, seuls les numéros de comptes bancaires internationaux (IBAN) et les numéros BIC sont nécessaires afin d'identifier les comptes bancaires et les institutions financières. Ces codes remplacent les numéros de compte nationaux et les codes bancaires traditionnels, ce qui rend les transactions plus sûres et moins sujettes aux erreurs.
  4. Traitement du paiement : qu'elles soient nationales ou internationales, les transactions SEPA sont soumises à des délais de traitement et à des frais standardisés. Cela permet de créer un environnement de paiement plus transparent et plus prévisible pour les clients et les entreprises.
  5. Prélèvement automatique : le système de prélèvement automatique SEPA (SDD) permet aux entreprises de collecter des paiements récurrents en euros auprès de leurs clients dans l'ensemble de la zone SEPA, ce qui simplifie la gestion de la facturation et des abonnements récurrents.
  6. Virements : le système de virement SEPA (SCT) permet de transférer des fonds en euros entre différents comptes situés dans la zone SEPA. Ces transferts sont généralement traités sous un jour ouvrable, ce qui garantit la rapidité et l'efficacité de chaque paiement.

SEPA permet aux clients et aux entreprises des pays participants d'effectuer plus facilement des transactions transfrontalières. Ce système favorise l'intégration économique, encourage la concurrence entre les prestataires de services de paiement et facilite les échanges et le commerce dans la zone concernée. Pour plus d'informations sur l'utilisation du SDD comme moyen de paiement avec Stripe, cliquez ici.

CHIPS

CHIPS, ou « Clearing House Interbank Payments System », est un réseau de paiement en temps réel spécialement conçu pour les transactions de grande valeur aux États-Unis. Détenu et géré par l'organisation privée The Clearing House, le système CHIPS est utilisé par les banques pour les virements nationaux et internationaux, ainsi que pour le règlement des transactions en dollars américains.

Le système CHIPS joue un rôle important dans le transfert d'importantes sommes d'argent entre les institutions financières. Ces transactions sont généralement effectuées à des fins commerciales, comme pour le règlement des opérations sur titres, le décaissement de prêts ou le transfert de fonds entre banques. Il est conçu pour traiter les transactions de grande valeur rapidement, en toute sécurité et avec précision.

Fonctionnement du système CHIPS

Voici un aperçu du fonctionnement du processus CHIPS.

  1. Initiation : la banque d'origine initie une transaction de grande valeur, comme un virement bancaire international ou un transfert national important, pour le compte de son client.
  2. Soumission : la banque d'origine envoie les instructions de paiement au système CHIPS. Ces instructions comprennent le montant de la transaction et les informations relatives au compte bancaire du destinataire.
  3. Traitement en temps réel : contrairement aux systèmes qui utilisent le traitement par lots, comme le réseau ACH, CHIPS traite les transactions en temps réel. Chaque transaction est réglée individuellement dès que les fonds nécessaires sont disponibles sur les comptes des banques participantes. De cette manière, les paiements de grande valeur, plus sensibles au facteur temps, sont traités rapidement.
  4. Virement des fonds : CHIPS règle la transaction en transférant les fonds du compte de la banque d'origine au compte de la banque du destinataire. The Clearing House tient des comptes de règlement pour les banques participantes à la Federal Reserve Bank of New York, qui permettent de faciliter le transfert de fonds entre les banques.
  5. Confirmation : une fois la transaction réglée, CHIPS envoie un message de confirmation à la banque d'origine et à la banque du destinataire pour les informer que la transaction a été effectuée avec succès.
  6. Rapprochement et résolution des litiges : la banque d'origine et la banque du destinataire ont toutes deux la possibilité de vérifier leurs transactions et de soulever d'éventuels litiges ou préoccupations, le cas échéant.

Le système CHIPS traite chaque jour un grand nombre de transactions, dont la valeur globale peut atteindre des milliers de milliards de dollars américains. Son mécanisme de règlement brut en temps réel garantit que les transactions de grande valeur sont exécutées rapidement et en toute sécurité, ce qui réduit les risques liés au virement des fonds et améliore l'efficacité globale du système financier.

FPS

Le FPS, ou « Faster Payments Service », est un système de paiement basé au Royaume-Uni qui permet d'effectuer des transferts électroniques de fonds quasi instantanés entre les banques et les institutions financières participantes. Lancé en 2008, le FPS a transformé la manière dont les consommateurs effectuent leurs paiements nationaux au Royaume-Uni, en offrant une alternative plus rapide et plus efficace aux méthodes de paiement traditionnelles, comme Bacs ou CHAPS (Clearing House Automated Payment System).

FPS est conçu pour les transactions de faible valeur, notamment les paiements quotidiens entre individus ou entreprises. Il fonctionne 24 h/24 et 7 j/7, ce qui permet de traiter les paiements en temps réel et de garantir que les fonds sont généralement disponibles en quelques secondes, même les week-ends et les jours fériés.

Fonctionnement du système FPS

Voici un aperçu du fonctionnement du processus FPS.

  1. Initiation : un individu ou une entreprise initie un paiement par l'intermédiaire de la plateforme en ligne ou mobile de sa banque ou de son institution financière, ou par le biais d'un prestataire de services de paiement qui utilise l'infrastructure FPS.
  2. Soumission : la banque ou le prestataire de services de paiement du client transmet les instructions de paiement à l'infrastructure centrale FPS. Ces instructions comprennent les informations relatives au compte bancaire du destinataire, le montant de la transaction et toute autre information de référence nécessaire.
  3. Traitement en temps réel : le système FPS traite les transactions en temps réel sans recourir au traitement par lots, ce qui signifie que chaque transaction est exécutée et réglée individuellement dès sa soumission.
  4. Virement des fonds : FPS règle la transaction en transférant les fonds du compte bancaire du donneur d'ordre au compte bancaire du destinataire. Le règlement s'effectue sur des comptes tenus à la Banque d'Angleterre, afin de garantir la sécurité et l'efficacité des mouvements de fonds entre les institutions participantes.
  5. Confirmation : une fois la transaction réglée, la banque ou le prestataire de services de paiement du donneur d'ordre et la banque du destinataire reçoivent un message de confirmation du FPS qui les informe que la transaction a été réalisée avec succès. La banque du destinataire met ensuite les fonds à sa disposition.
  6. Rapprochement et résolution des litiges : le donneur d'ordre et le destinataire ont tous deux la possibilité de vérifier leurs transactions et de soulever d'éventuels litiges ou préoccupations, le cas échéant.

Le Faster Payments Service a considérablement amélioré la rapidité et la commodité des transferts de fonds nationaux au Royaume-Uni. Il répond aux besoins liés à différents types de transactions, dont les transactions de personne à personne (P2P), de personne à entreprise (P2B) et d'entreprise à entreprise (B2B), en fournissant une solution flexible, sécurisée et efficace pour les paiements électroniques en temps réel.

Fedwire

Fedwire, également connu sous le nom de « Federal Reserve Wire Network », est un système de transfert électronique de fonds géré par la Réserve fédérale des États-Unis. Il permet le transfert électronique de fonds de grande valeur entre les institutions financières participantes, y compris les banques, les coopératives de crédit et d'autres entités éligibles. Le système Fedwire est principalement utilisé pour les transactions de grande valeur, sensibles au facteur temps. Il joue un rôle important dans le règlement des obligations interbancaires et dans la mise en œuvre de la politique monétaire relative à la masse monétaire, aux taux d'intérêt, à la disponibilité du crédit et à d'autres objectifs macroéconomiques des États-Unis.

Fonctionnement de Fedwire

Voici un aperçu du fonctionnement du processus Fedwire.

  1. Initiation : l'institution financière d'origine initie une transaction Fedwire pour le compte de son client, généralement pour des paiements de grande valeur ou urgents.
  2. Soumission : l'institution d'origine envoie les instructions de paiement à sa Federal Reserve Bank locale. Ces instructions comprennent le montant de la transaction, les informations relatives au compte bancaire du destinataire et tous les codes d'identification nécessaires.
  3. Traitement en temps réel : Fedwire traite les transactions en temps réel et une par une, plutôt que par lots. De cette manière, chaque transaction est exécutée et réglée individuellement dès sa soumission, afin que les paiements de grande valeur et sensibles au facteur temps soient traités rapidement.
  4. Virement des fonds : la Réserve fédérale règle la transaction en débitant le compte de réserve de l'institution d'origine et en créditant le compte de réserve de l'institution du destinataire.
  5. Confirmation : une fois la transaction réglée, la Réserve fédérale envoie un message de confirmation à l'institution d'origine et à l'institution du destinataire pour les informer que la transaction a bien été effectuée.
  6. Rapprochement et résolution des litiges : l'institution d'origine et l'institution du destinataire ont toutes deux la possibilité de vérifier leurs transactions et de soulever d'éventuels litiges ou préoccupations, le cas échéant.

Fedwire permet aux institutions financières de traiter des transactions de grande valeur, comme le règlement d'obligations interbancaires, les opérations sur titres et le décaissement de prêts, avec rapidité et précision. En fournissant un mécanisme fiable et efficace pour le règlement des paiements, le système Fedwire contribue à la stabilité des marchés financiers américains.

Interac

Interac est un réseau interbancaire canadien qui facilite les transactions financières électroniques, comme les paiements par carte bancaire, les services bancaires en ligne et les transferts de fonds. Fondé en 1984, Interac propose deux services principaux : Débit Interac et Virement Interac.

Fonctionnement de Débit Interac

Débit Interac est un service de point de vente (PDV) qui permet aux clients d'effectuer des achats à l'aide de leur carte de débit, en magasin ou en ligne. Ce faisant, la transaction est traitée par le réseau Interac, qui relie la banque du client à celle de l'entreprise. Les fonds sont ensuite transférés du compte du client au compte de l'entreprise.

  1. Un client effectue un achat avec sa carte de débit.
  2. Le terminal de PDV ou la plateforme de paiement en ligne de l'entreprise communique avec la banque du client par l'intermédiaire du réseau Interac.
  3. La banque du client vérifie le solde disponible sur le compte et valide ou refuse la transaction.
  4. En cas de validation, les fonds sont transférés du compte du client au compte de l'entreprise.
  5. L'entreprise reçoit la confirmation de l'approbation de la transaction et l'achat est effectué.

Fonctionnement de Virement Interac

Virement Interac est un service populaire qui permet aux individus et aux entreprises d'envoyer et de recevoir de l'argent par voie électronique au Canada. La plupart du temps, il permet de payer des factures ou d'envoyer de l'argent à ses proches. Ce service, disponible auprès des institutions financières participantes, est accessible par le biais de plateformes bancaires en ligne ou mobiles.

  1. Le donneur d'ordre se connecte à son compte bancaire en ligne ou mobile et sélectionne l'option « Virement Interac ».
  2. Le donneur d'ordre saisit l'adresse e-mail ou le numéro de téléphone portable du destinataire, ainsi que le montant qu'il souhaite envoyer, et ajoute une question de sécurité (facultatif).
  3. L'institution financière du donneur d'ordre envoie une notification au destinataire par e-mail ou par SMS pour l'informer qu'il a reçu un Virement Interac.
  4. Le destinataire clique sur le lien figurant dans la notification et sélectionne sa banque dans la liste des institutions financières participantes.
  5. Le destinataire répond à la question de sécurité (le cas échéant) et choisit le compte sur lequel il souhaite verser les fonds.
  6. Les fonds sont transférés instantanément et en toute sécurité depuis le compte du donneur d'ordre vers celui du destinataire.

Débit Interac et Virement Interac offrent tous deux des moyens efficaces, sûrs et fiables d'effectuer des transactions financières par voie électronique au Canada. Ces systèmes font désormais partie intégrante de l'infrastructure financière du pays et continuent d'évoluer pour répondre aux besoins changeants des clients et des entreprises.

RTP

RTP, ou « Real-Time Payments », est un système de paiement qui permet le transfert immédiat de fonds entre les banques et les institutions financières, ce qui rend possibles le traitement et le règlement instantanés des paiements. Il est conçu pour fournir des solutions de paiement plus rapides et plus efficaces que les moyens de paiement traditionnels.

Fonctionnement du système RTP

  1. Initiation : le donneur d'ordre initie une demande de paiement par l'intermédiaire de sa banque ou de son institution financière, qui inclut les informations relatives au compte du destinataire et le montant de la transaction.
  2. Validation : la banque du donneur d'ordre valide les informations relatives à la transaction, vérifie la disponibilité des fonds et s'assure de la conformité avec les réglementations et politiques applicables.
  3. Transmission : si la transaction est approuvée, la banque du donneur d'ordre transmet le message de paiement à la banque du destinataire par le biais d'un canal de communication sécurisé.
  4. Traitement : la banque du destinataire traite le message de paiement entrant, vérifie les informations de transaction et crédite le compte du destinataire des fonds transférés.
  5. Confirmation : la banque du donneur d'ordre et la banque du destinataire envoient toutes deux des messages de confirmation à leurs clients respectifs pour les informer de la réussite de la transaction.
  6. Virement des fonds : les banques règlent la transaction entre elles, généralement par l'intermédiaire d'une chambre de compensation centrale ou d'un système de règlement.

Le système RTP fonctionne 24 h/24 et 7 j/7, ce qui permet d'effectuer des paiements et des règlements instantanément, même pendant les week-ends, les jours fériés et en dehors des heures d'ouverture. Ce système de traitement en temps réel offre de nombreux avantages : amélioration des flux de trésorerie, réduction des coûts de transaction ou encore augmentation de la transparence financière.

Rails de cartes bancaires

Les rails de carte bancaire, également appelés « réseaux de cartes » ou « systèmes de cartes », comprennent l'infrastructure et les systèmes qui facilitent les transactions par carte électronique, notamment les paiements par carte de crédit, de débit et prépayée. Les principaux réseaux de cartes sont Visa, Mastercard, American Express et Discover. Ces rails de cartes bancaires établissent les règles, les normes et les procédures de traitement des transactions par carte entre les différentes parties, dont les titulaires de cartes, les entreprises, les banques acquéreuses et les banques émettrices.

Fonctionnement des rails de cartes bancaires

Voici comment se déroule une transaction classique qui implique un paiement par carte avec un rail de carte bancaire.

  1. Le titulaire de la carte initie le paiement : lorsqu'un titulaire de carte effectue un achat, il présente sa carte de crédit ou de débit pour le paiement. Pour ce faire, il peut utiliser le sans contact, glisser ou insérer sa carte bancaire dans un TPE, ou procéder à un paiement en ligne ou mobile.
  2. L'entreprise traite la transaction : le système de PDV ou la plateforme de paiement en ligne de l'entreprise capture les informations de la carte bancaire et de la transaction, puis les transmet à la banque acquéreuse de l'entreprise.
  3. La banque acquéreuse transmet la transaction : la banque acquéreuse (la banque de l'entreprise) transmet les informations relatives à la transaction au réseau de cartes concerné, qui achemine ensuite la transaction vers la banque émettrice du titulaire de la carte.
  4. La banque émettrice autorise la transaction : la banque émettrice (la banque du titulaire de la carte) vérifie les informations de carte, contrôle les fonds ou le crédit disponibles et évalue les risques de fraude potentiels. Si tout est en ordre, elle autorise la transaction et envoie un message d'approbation par l'intermédiaire du réseau de cartes à la banque acquéreuse, puis à l'entreprise.
  5. L'entreprise reçoit l'autorisation : une fois que l'entreprise a reçu l'autorisation, elle peut conclure la vente. Le compte du titulaire de la carte est alors débité et les fonds sont conservés en vue du règlement ultérieur.
  6. Virement des fonds : à la fin de chaque jour ouvrable, l'entreprise envoie un lot de transactions autorisées à la banque acquéreuse, qui les transmet au réseau de cartes. Ce dernier achemine chaque transaction vers les banques émettrices respectives et les fonds sont transférés de la banque émettrice à la banque acquéreuse. La banque acquéreuse verse à son tour les fonds sur le compte de l'entreprise, déduction faite des frais et charges.

Grâce à ce processus, les rails de cartes permettent d'effectuer des transactions de paiement faciles et sécurisées dans le monde entier. Ainsi, les titulaires de cartes, les entreprises et les institutions financières peuvent faire des affaires et échanger des fonds de la manière la plus efficace possible.

Systèmes de paiement mobile

Les systèmes de paiement mobile sont des services financiers numériques qui permettent aux utilisateurs d'effectuer des transactions électroniques à l'aide d'appareils mobiles, comme des smartphones ou des tablettes. Ces systèmes ont gagné en popularité ces dernières années, car ils offrent à la fois commodité, rapidité et sécurité. Les systèmes de paiement mobile les plus connus sont Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay.

Fonctionnement des systèmes de paiement mobile

  1. Configuration du compte : pour utiliser un système de paiement mobile, l'utilisateur doit d'abord ouvrir un compte auprès du fournisseur de services. En général, il lui sera demandé de relier son compte bancaire ou sa carte de crédit ou de débit à l'application de paiement mobile.
  2. Compatibilité de l'appareil : l'appareil mobile de l'utilisateur doit être compatible avec le système de paiement mobile. Le smartphone doit donc disposer du matériel nécessaire, comme une puce NFC (communication en champ proche), et du logiciel adapté, comme l'application de paiement mobile correspondante.
  3. Initiation du paiement : lorsqu'il effectue un achat, l'utilisateur sélectionne l'option de paiement mobile dans le système de PDV de l'entreprise ou lors du paiement en ligne. Pour le paiement sans contact, il suffit à l'utilisateur de présenter son appareil mobile ou de le tenir à proximité du terminal de PDV, qui est équipé de la technologie NFC.
  4. Authentification du paiement : le système de paiement mobile authentifie l'identité de l'utilisateur et vérifie les informations de paiement. Les méthodes d'authentification peuvent inclure la biométrie (comme les empreintes d'identification ou la reconnaissance faciale), un code PIN ou un mot de passe.
  5. Traitement de la transaction : une fois le paiement authentifié, le système de paiement mobile traite la transaction en transmettant de manière sécurisée les informations de paiement à la banque acquéreur de l'entreprise. Cette dernière transmet ensuite la transaction au réseau de cartes (le cas échéant) et à la banque émettrice de l'utilisateur pour autorisation.
  6. Autorisation et confirmation : la banque émettrice de l'utilisateur autorise la transaction. Un message de confirmation est renvoyé au système de paiement mobile et à l'entreprise par le biais de la chaîne. L'entreprise conclut la vente et l'utilisateur reçoit une notification de confirmation sur son appareil mobile.
  7. Virement des fonds : comme pour les paiements par carte traditionnels, les transactions par paiement mobile sont réglées entre la banque acquéreuse, le réseau de cartes (le cas échéant) et la banque émettrice. L'entreprise reçoit les fonds sur son compte bancaire, déduction faite des éventuels frais ou charges.

Les systèmes de paiement mobile offrent de nombreux avantages : une plus grande commodité, des transactions plus rapides, une sécurité renforcée grâce au chiffrement et à la tokenisation, ou encore la possibilité de suivre et de gérer numériquement ses dépenses. À mesure que la technologie évolue et que les appareils mobiles se démocratisent, les systèmes de paiement mobile continueront probablement à gagner en popularité.

Cryptomonnaies et blockchain

Les cryptomonnaies sont des monnaies numériques ou virtuelles qui reposent sur des techniques de sécurité avancées pour prévenir la fraude et la contrefaçon. Elles sont basées sur la technologie de la « blockchain », un réseau sécurisé et décentralisé qui enregistre les transactions à travers un réseau d'ordinateurs, ce qui permet de créer un enregistrement immuable et transparent de toutes les transactions. Cette technologie rend très difficile la falsification ou l'altération des enregistrements de transactions.

Bitcoin, Ethereum et Litecoin sont des exemples de cryptomonnaies populaires qui peuvent être utilisées pour des paiements en ligne et, dans certains cas, pour des transactions en personne. Contrairement aux méthodes de paiement traditionnelles, les cryptomonnaies ne nécessitent pas d'intermédiaires tels que les banques ou les prestataires de services de paiement. Au lieu de cela, elles font appel à un réseau d'ordinateurs pour vérifier et enregistrer les transactions, ce qui les rend plus sûres et moins sujettes à la fraude.

Fonctionnement des cryptomonnaies et de la blockchain

Voici comment fonctionnent les cryptomonnaies et la blockchain dans le contexte des rails de paiement.

  1. Configuration du portefeuille : pour utiliser les cryptomonnaies à des fins de transaction, les utilisateurs doivent créer un portefeuille électronique. Il s'agit d'une application logicielle qui stocke leurs clés publiques et privées. La clé publique sert d'adresse à l'utilisateur, ce qui lui permet de recevoir des paiements, tandis que la clé privée est nécessaire pour autoriser les transactions.
  2. Lancement de la transaction : lorsqu'un utilisateur souhaite effectuer un paiement en cryptomonnaie, il saisit la clé publique (adresse) du destinataire et le montant de la transaction dans son application de portefeuille. La transaction est ensuite signée cryptographiquement avec la clé privée du donneur d'ordre.
  3. Diffusion vers le réseau : la transaction signée est diffusée sur le réseau de la cryptomonnaie où elle est validée par des « nœuds », des ordinateurs qui exécutent le logiciel de la blockchain. Ces nœuds s'assurent que le donneur d'ordre dispose des fonds suffisants et que la transaction respecte les règles et les protocoles du réseau.
  4. Ajout à la blockchain : une fois validée, la transaction est regroupée avec d'autres transactions dans un nouveau « bloc ». Les utilisateurs résolvent une énigme cryptographique complexe afin d'ajouter ce nouveau bloc à la blockchain existante. Lorsqu'un mineur ou un validateur ajoute avec succès un bloc, celui-ci est confirmé et la transaction est considérée comme terminée.
  5. Virement des fonds décentralisé : contrairement aux systèmes de paiement traditionnels, les cryptomonnaies ne nécessitent ni chambre de compensation centrale ni intermédiaire pour le virement des fonds. Au contraire, la nature distribuée de la blockchain permet aux utilisateurs d'effectuer des transactions directes, car le réseau conserve un enregistrement sécurisé et transparent de toutes les transactions.

Les rails de paiement basés sur les cryptomonnaies et la blockchain offrent plusieurs avantages : frais de transaction moins élevés, sécurité et confidentialité accrues, délais de transaction plus rapides et accessibilité mondiale. Cependant, ils sont également confrontés à certains défis, notamment l'instabilité des marchés, l'incertitude quant aux réglementations et l'acceptation limitée par les entreprises.

Les cryptomonnaies et la blockchain vont probablement jouer un rôle de plus en plus important dans le paysage mondial des paiements. Pour en savoir plus sur la façon dont Stripe permet aux plateformes utilisant des cryptomonnaies d'effectuer des paiements et des virements, cliquez ici.

Dans l'ensemble, les rails de paiement ont révolutionné les transactions dans le monde entier, en ouvrant la voie à une grande variété de moyens de paiement sur des marchés variés. Des réseaux de cartes traditionnels aux transferts ACH en passant par les plateformes de paiement mobile innovantes et les portefeuilles électroniques, ces réseaux ont transformé la manière dont les clients effectuent leurs achats, en plus de repousser les limites du commerce. Qu'il s'agisse d'un paiement sans contact dans une boutique locale, d'un virement international envoyé instantanément ou d'un achat en ligne effectué en quelques clics, la polyvalence et la portée des rails de paiement ont permis de connecter les entreprises et les clients comme jamais auparavant.

Alors que la technologie continue de progresser et que les marchés sont de plus en plus interconnectés, nous pouvons nous attendre à ce que les rails de paiement continuent d'évoluer, afin d'offrir des expériences de transaction encore plus simples et sécurisées dans le monde entier.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.