Qu'est-ce qu'une société sans argent liquide et qu'est-ce que cela signifie pour les entreprises ?

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Qu’est-ce qu’une société sans numéraire ?
  3. Types de monnaies numériques
  4. Progrès des initiatives de dématérialisation de la monnaie dans certains pays clés
    1. États-Unis
    2. Royaume-Uni
    3. Japon
    4. Allemagne
  5. Positions des gouvernements concernant l’abandon de l’argent liquide
    1. États-Unis
  6. Implications pour les clients et les entreprises dans un monde sans numéraire
  7. Avantages des sociétés sans numéraire pour les entreprises
  8. Atouts de l’argent liquide et perspectives d’avenir

Les transactions dématérialisées sont de plus en plus courantes à l'échelle mondiale, du fait de la prolifération des paiements numériques et par carte. Sur toute la planète, les individus s'en remettent de plus en plus aux cartes de crédit et de débit, aux paiements mobiles ainsi qu'à d'autres moyens de paiement numériques pour réaliser leurs transactions quotidiennes.

Cette évolution a également été favorisée par d'autres innovations non monétaires au cours des années récentes, telles que les paiements sans contact de type cartes tap-to-pay, ou encore les portefeuilles électroniques. Au début de la pandémie de COVID-19, les paiements sans contact ont gagné en popularité dans la mesure où ils apparaissaient plus sûrs. Dès que les préoccupations en matière de santé publique se sont estompées, la grande commodité de ces mécanismes de paiement a contribué à les faire perdurer. Qui plus est, les plateformes de paiement mobile telles qu'Apple Pay ou Google Pay connaissent une popularité croissante, ce qui permet de régler facilement ses achats sans carte ni argent liquide.

Les chiffres sont éloquents : d'ici 2027, les transactions numériques mondiales devraient dépasser les 14 000 milliards de dollars. Dans certains pays scandinaves tels que la Suède ou la Norvège, plus de 90 % des transactions réalisées en point de vente (PDV) s'accomplissent désormais de façon dématérialisée. La monnaie liquide est d'ailleurs devenue tellement rare que de nombreux commerces ont cessé de l'accepter. Pareillement, en Asie, les paiements mobiles grimpent en flèche. La Chine mène la charge avec des services tels que WeChat Pay et Alipay. En ce qui concerne l'année 2023, près de 88 % des utilisateurs de l'Internet mobile en Chine ont utilisé des moyens de paiement mobile.

Toutefois, il est à noter que cette transformation est loin d'être uniforme. Dans de nombreuses régions du monde, l'argent liquide demeure le choix privilégié, en raison d'une combinaison de facteurs tels que le manque d'accès aux services bancaires, la méfiance à l'égard des institutions financières et le caractère informel de certaines économies. Quoi qu'il en soit, la direction du changement est claire : de plus en plus de gens abandonnent l'argent liquide, convaincus par la commodité, la rapidité et les capacités évolutives des technologies numériques. Les gouvernements et les institutions financières étudient la manière d'accompagner cette transition en tenant compte des besoins de l'ensemble des citoyens.

La suite de cet article présente les éléments à prendre en compte par les entreprises pour décider de poursuivre ou non l'intégration de l'argent liquide à leur stratégie de paiement.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'une société sans numéraire ?
  • Types de monnaies numériques
  • Progrès des initiatives de dématérialisation de la monnaie dans certains pays clés
  • Positions gouvernementales concernant l'abandon de l'argent liquide
  • Implications pour les clients et les entreprises dans un monde sans numéraire
  • Avantages des sociétés sans numéraire pour les entreprises
  • Atouts de l'argent liquide et perspectives d'avenir

Qu'est-ce qu'une société sans numéraire ?

Une société sans numéraire est un concept dans lequel l'argent est échangé par des moyens numériques plutôt que via des billets de banque ou des pièces de monnaie. Dans la pratique, les clients poursuivraient leurs activités quotidiennes telles que commander un café, régler leurs factures ou faire leurs courses sans jamais toucher un billet ni une pièce de monnaie. Si cette idée n'est pas une nouveauté, son adoption a progressé grâce à l'introduction de technologies telles que les cartes bancaires, les virements en ligne et les portefeuilles mobiles.

Dans une société sans numéraire, tous les paiements sont traités via des réseaux numériques. Les banques tiennent un registre électronique des transactions et les individus accèdent à leurs fonds par le biais de systèmes électroniques. Les avantages de ces sociétés dépourvues d'argent liquide incluent potentiellement la réduction de la criminalité physique (puisqu'il n'y a aucun argent tangible à voler), la diminution des coûts de transaction et la commodité de ne pas avoir à transporter d'argent sur soi.

Toutefois, les sociétés où l'argent est dématérialisé ont aussi d'importants défis à relever. En effet, tout le monde ne bénéficie pas d'un accès égal à Internet ou aux autres technologies requises pour faire pleinement partie de ce type d'économie. De plus, la protection de la vie privée est une préoccupation majeure, dans la mesure où des acteurs malveillants peuvent suivre et enregistrer les transactions numériques. La transition vers ce type de système nécessite par conséquent une planification minutieuse et l'adoption généralisée d'une infrastructure à la fois sûre et accessible.

Les stades d'évolution vers ce concept sont variables d'un pays à l'autre. Certains ont déjà adopté des mesures essentielles qui permettent aux entreprises et aux clients de s'approprier aisément les moyens de paiement numériques. D'autres, en revanche, restent encore largement tributaires de la monnaie fiduciaire. L'avènement des transactions numériques est influencé par les progrès technologiques, les politiques gouvernementales et le comportement des clients.

Types de monnaies numériques

De multiples formes de monnaie numérique s'incorporent progressivement à notre vie quotidienne et favorisent des transactions plus rapides et plus pratiques, tout en réduisant le recours à l'argent liquide. Chaque système monétaire présente des avantages et des défis particuliers, mais tous contribuent à façonner l'économie de demain.

  • Portefeuilles électroniques
    Les portefeuilles électroniques, ou portefeuilles numériques, permettent à des individus de stocker des fonds par voie électronique et d'effectuer des transactions en ligne ou en boutique via un appareil mobile. Des services tels que PayPal, Venmo et Alipay sont associés au compte bancaire du client ou à sa carte bancaire, ce qui leur permet de transférer de l'argent ou d'effectuer des paiements à l'aide d'un smartphone ou d'un appareil portatif.

  • Cryptomonnaies
    Les cryptomonnaies s'appuient sur des mécanismes cryptographiques pour assurer leur sécurité, ce qui rend leur contrefaçon très difficile. Ces monnaies fonctionnent généralement selon la technologie de blockchain, à savoir un grand livre comptable distribué géré par un réseau d'ordinateurs distinct. Aucune autorité centrale n'est responsable de leur émission, ce qui permet théoriquement d'éviter toute ingérence gouvernementale. Les cryptomonnaies sont appréciées pour leurs potentialités d'investissement, auxquelles s'ajoute la possibilité d'effectuer des échanges directs entre utilisateurs sans passer par des intermédiaires tels qu'une banque. Pour autant, la plupart des gouvernements ne reconnaissent pas les cryptomonnaies comme monnaie légale. Le bitcoin, la plus connue d'entre elles, a été introduit en 2009.

  • Stablecoins
    Les stablecoins sont un type de cryptomonnaie associé à un actif de réserve, tel qu'une devise ou une matière première, afin de réduire la volatilité de leur valeur. Les stablecoins combinent les aspects de sécurité et de confidentialité des autres cryptomonnaies avec la valeur stable des monnaies traditionnelles, ce qui les rend plus pratiques pour effectuer les transactions quotidiennes.

  • Argent mobile
    Dans les régions où l'accès aux services bancaires traditionnels est plus difficile, les systèmes d'argent mobile gagnent en popularité. Ces services permettent à un client de déposer, retirer et transférer de l'argent sur un appareil mobile sans être titulaire d'un compte bancaire. M-PESA, un service d'argent mobile bien connu au Kenya et en Tanzanie, est un exemple de service d'argent mobile qui a engendré un impact profond sur l'économie locale.

  • Monnaie numérique de banque centrale (MNBC)
    Les MNBC sont des jetons numériques similaires aux cryptomonnaies, mais qui sont émis et réglementés par la banque centrale d'un pays. Cette forme numérique d'une devise nationale officielle s'accompagne du même niveau de confiance que sa version physique. Contrairement aux cryptomonnaies habituelles, les MNBC sont centralisées et ont cours légal. Elles sont conçues pour être stables, offrir une alternative à l'argent numéraire et améliorer les systèmes de paiement. Des programmes pilotes et des recherches sur les MNBC sont en cours dans de nombreux pays, dont les gouvernements cherchent à combiner la facilité des transactions numériques avec le soutien réglementé et sécurisé des banques traditionnelles.

L'adoption des monnaies numériques dépend de la facilité avec laquelle les entreprises et les clients peuvent les exploiter dans leurs transactions quotidiennes. Compte tenu de la volatilité des cours et des défis en matière réglementaire, l'acceptation des cryptomonnaies par les entreprises demeure cependant limitée. Les partisans des cryptomonnaies espèrent cependant surmonter ces obstacles grâce aux MNBC.

Progrès des initiatives de dématérialisation de la monnaie dans certains pays clés

Certains pays (ainsi que certaines juridictions réduites à l'intérieur de ceux-ci) abandonnent l'argent liquide beaucoup plus rapidement que d'autres. Dans certaines régions, l'argent liquide est encore largement utilisé ; dans d'autres, il ne l'est plus que rarement, et uniquement dans des circonstances isolées. Voici un aperçu de la situation de l'argent liquide dans quelques-uns des pays les plus développés :

États-Unis

Les États-Unis s'orientent vers les paiements dématérialisés, avec un essor substantiel des applications de portefeuilles mobiles et de cartes sans contact. À ce sujet, un rapport de la Federal Reserve Bank of San Francisco révèle que les paiements effectués en espèces n'ont représenté que 18 % de l'ensemble des paiements aux États-Unis en 2022. Cette situation résulte de la grande commodité et de la portée du réseau d'entreprises qui acceptent les paiements électroniques. Les défis propres aux États-Unis consistent notamment à répondre aux besoins des personnes non titulaires de compte bancaire, ainsi qu'aux préoccupations en matière de sécurité numérique.

Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la technologie sans contact favorise l'abandon de l'argent liquide, en particulier dans les villes et les transports publics. Le soutien du gouvernement et du secteur financier aux technologies de paiement numérique a également encouragé les clients et entreprises à adopter ces méthodes. En 2020, 83 % des gens ont eu recours à des moyens de paiement sans contact au Royaume-Uni. Après le début de la pandémie de COVID-19, les gens sont devenus encore plus enclins à utiliser les paiements sans contact, ce qui a accéléré l'abandon de l'argent liquide dans ce pays.

Japon

La relation du Japon avec l'argent liquide se caractérise par ses capacités technologiques évoluées et une préférence culturelle pour les paiements en numéraire. D'après les données communiquées par le ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie, près de 33 % des paiements ont été effectués par voie dématérialisée en 2021. Les initiatives visant à promouvoir les paiements dématérialisés se sont intensifiées et comprennent des initiatives gouvernementales qui visent à renforcer l'adoption des paiements électroniques, notamment dans les régions fortement concernées par le tourisme international. Ces mesures incluent notamment l'octroi de subventions aux entreprises qui mettent en place des systèmes de paiement dématérialisé, ainsi que des incitations fiscales pour les clients.

Allemagne

La prudence manifestée dans l'acceptation des paiements dématérialisés en Allemagne s'explique par une préférence de la population pour la confidentialité et le contrôle des données financières personnelles. Pour autant, les habitudes des clients semblent évoluer : un rapport de la Deutsche Bundesbank révèle ainsi que les Allemands ont utilisé l'argent liquide pour effectuer 58 % de leurs achats durant l'année 2021, contre 74 % en 2017. Le constat est celui d'un abandon progressif de l'argent liquide, en particulier parmi la population jeune, davantage ouverte aux transactions numériques.

Chacun de ces pays évolue vers une société sans numéraire à son propre rythme, sous l'influence d'attitudes culturelles, de politiques gouvernementales, de niveaux d'adoption technologique et d'un niveau de préparation des systèmes financiers à de tels changements qui sont très variables.

Positions des gouvernements concernant l'abandon de l'argent liquide

Les gouvernements du monde entier mettent en place une série de politiques et d'initiatives visant à promouvoir les paiements numériques. Ces efforts comprennent la création d'infrastructures de transactions numériques (telles que les systèmes de paiement et l'accès Internet à haut débit), ainsi que la sensibilisation du public aux avantages et à la sécurité induits par la transition vers un monde sans argent liquide. Pour inciter les entreprises à accepter les paiements numériques, certains gouvernements octroient des subventions ou des réductions d'impôts destinées à moderniser leurs systèmes de paiement.

Néanmoins, les décideurs politiques font face à un certain nombre de difficultés dans cette transition vers les paiements numériques. Pour commencer, ils doivent veiller à ce que l'avènement d'une économie dématérialisée n'exclue pas certains groupes, notamment ceux qui n'ont pas accès à la technologie ou aux services bancaires. Les décideurs politiques doivent également répondre aux préoccupations de sécurité et de confidentialité en matière de protection des données et de fraude numérique.

Les gouvernements s'efforcent de promouvoir des politiques de dématérialisation de l'argent tout en demeurant les gardiens de systèmes financiers équitables et accessibles à l'ensemble des citoyens. Cette approche exige des discussions permanentes et un examen attentif des facteurs socio-économiques.

États-Unis

Le gouvernement américain a opté pour une approche à plusieurs angles pour réglementer et encourager l'utilisation des actifs numériques. Le décret sur le développement responsable des actifs numériques promulgué par le président Joe Biden est une initiative globale qui vise la protection des consommateurs, la stabilité financière et l'innovation dans le secteur financier. Ce décret prévoit des stratégies telles que la recherche et le développement, le partage de données sur les réclamations des clients et le soutien aux entreprises innovantes, afin d'acquérir une présence sur le marché mondial. Il aborde également la mise en place d'une éventuelle monnaie numérique de banque centrale (CBDC) américaine, en considérant la manière dont une telle monnaie pourrait améliorer les systèmes de paiement et promouvoir l'inclusion financière.

Pour protéger les consommateurs et garantir des pratiques de marché équitables, l'administration Biden a demandé aux régulateurs de mener des enquêtes et de prendre des mesures coercitives à l'égard des activités illégales dans le domaine des actifs numériques. Elle a également chargé le Bureau de protection des consommateurs en matière financière et la Commission fédérale du commerce de surveiller le secteur et de lutter contre les pratiques déloyales. En outre, le gouvernement américain a chargé la Commission pour l'éducation à la culture financière de mener des actions de sensibilisation du public afin d'informer les clients sur les risques associés aux actifs numériques.

Sous l'administration Biden, le gouvernement fédéral a concentré ses efforts sur l'amélioration de l'accès aux services financiers, en plaidant pour des systèmes de paiement instantané tels que FedNow et en instaurant un cadre destiné à régit les prestataires de services de paiement non bancaires. De même, elle s'est efforcée d'améliorer l'efficacité des paiements transfrontaliers et de veiller à ce que les actifs numériques profitent équitablement à l'ensemble des citoyens américains.

La stabilité financière est une préoccupation majeure dans le domaine des monnaies numériques. À cet égard, le département du Trésor a travaillé avec les institutions financières afin d'identifier et atténuer les cyber-vulnérabilités. À l'échelle internationale, les États-Unis ont usé de leur influence auprès des organisations mondiales afin de promouvoir des cadres reflétant les normes américaines fondamentales, et d'aider d'autres pays à développer des infrastructures d'actifs numériques conformes aux exigences de confidentialité des données et de stabilité financière.

Pour lutter contre le financement illicite, l'administration Biden a envisagé de renforcer la législation contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme dans le secteur des actifs numériques, en renforçant notamment les sanctions en cas de transmissions d'argent sans licence.

Ces initiatives illustrent un effort concerté qui vise à promouvoir l'innovation et la croissance économique, tout en protégeant les consommateurs et en maintenant la stabilité financière. Le gouvernement américain reconnaît à la fois le potentiel de transformation des actifs numériques et l'importance d'une surveillance attentive pour éviter tout détournement de leur usage.

Implications pour les clients et les entreprises dans un monde sans numéraire

Dans un monde où l'argent est dématérialisé, les habitudes des clients et les activités des entreprises seraient amenées à se transformer considérablement. Les acheteurs passeraient à des transactions exclusivement numériques, ce qui affecterait leur budget, leurs dépenses et le suivi de leurs finances. Les entreprises devraient mettre à jour leurs systèmes de paiement, former leur personnel, voire modifier leurs tarifs de manière à rendre compte des frais de transaction électronique.

Certains segments de la société seraient confrontés à des défis : les personnes qui se sentent à l'aise avec les technologies s'adapteraient probablement avec une grande facilité, alors que les personnes plus âgées, ou celles qui n'ont pas accès à des services bancaires, risqueraient de rencontrer des difficultés en l'absence de formation et de soutien ciblés. L'évolution vers une société sans numéraire nécessite la mise en place d'une infrastructure adaptée à tous les individus, en veillant à ce que ses avantages, tels que l'augmentation de la rapidité et de la commodité des transactions, ne provoquent l'exclusion d'aucun groupe.

Avantages des sociétés sans numéraire pour les entreprises

Lorsque les transactions sont effectuées par voie électronique plutôt qu'avec des devises physiques, les entreprises peuvent en tirer profit. Voici quelques-uns de leurs principaux avantages :

  • Réduction des coûts et amélioration de l'efficacité
    La manipulation d'argent liquide peut être coûteuse pour les entreprises. Elle implique un stockage, un transport et une gestion sécurisés. Les transactions dématérialisées, à l'inverse, sont généralement plus efficaces et engendrent des coûts opérationnels moindres. Les transactions électroniques peuvent également simplifier le processus de paiement, d'où la possibilité de proposer un service plus rapide.

  • Expérience client améliorée
    La commodité des paiements dématérialisés est un atout apprécié de nombreux clients. Elle peut améliorer l'expérience globale côté client, d'où une probabilité accrue que cette clientèle revienne ou recommande l'entreprise à d'autres personnes.

  • Augmentation des ventes et des revenus
    Des études montrent que, dans bien des cas, les transactions dématérialisées encouragent des dépenses plus importantes. Ce phénomène s'explique, d'une part, par le fait que les gens sont moins conscients de ce qu'ils dépensent lorsqu'ils ne manipulent pas physiquement de l'argent, d'autre part parce que leurs dépenses ne sont pas limitées par le montant d'argent liquide qu'ils ont en poche.

  • Amélioration du suivi et de l'analyse financiers
    Les transactions dématérialisées produisent des enregistrements numériques, qui permettent aux entreprises de suivre avec une plus grande précision les ventes et le comportement des clients. Ces données permettent ensuite de prendre des décisions plus avisées en matière de gestion des stocks, de marketing et de stratégie commerciale globale.

  • Réduction des risques de vol et de perte
    Le transport et le stockage d'argent liquide présentent des risques pour la sécurité. À l'inverse, les transactions dématérialisées éliminent les risques de vol d'argent physique, ce qui peut incidemment réduire les coûts d'assurance.

  • Portée mondiale et inclusivité
    Les paiements dématérialisés peuvent se révéler pratiques pour des clients n'ayant pas aisément accès aux guichets automatiques, ou qui préfèrent ne pas détenir de liquidités sur eux. Ils permettent également aux entreprises d'accepter aisément les paiements de leurs clients partout dans le monde, d'où de nouvelles opportunités de ventes mondiales.

  • Innovation et avantage concurrentiel
    L'adoption de technologies de paiement dématérialisé permet à une entreprise de promouvoir un positionnement moderne et innovant, qui en retire un avantage concurrentiel important, notamment auprès des clients férus de technologie.

  • Diminution de l'impact environnemental
    Le passage à une économie dématérialisée peut également avoir un impact positif sur l'environnement en réduisant la nécessité d'imprimer et de transporter la monnaie physique.

En dépit de ces avantages, la transition des entreprises vers un système dématérialisé s'accompagne de plusieurs défis. Ceux-ci concernent notamment la nécessité de garantir la sécurité et la confidentialité des transactions, de résoudre les problèmes rencontrés par les clients n'ayant pas accès aux paiements numériques ou qui ne se sentent pas à l'aise avec eux, ou encore d'acquitter des frais de transaction. Malgré ces quelques difficultés, l'évolution vers des transactions dématérialisées se poursuit et offre aux entreprises des opportunités d'innover et d'améliorer leurs opérations.

Atouts de l'argent liquide et perspectives d'avenir

L'argent liquide continue de faire partie intégrante des systèmes économiques mondiaux et de répondre à des besoins spécifiques permanents. Parmi les atouts qui permettront à l'argent liquide de demeurer d'actualité dans le futur, citons :

  • Accessibilité et inclusivité
    L'argent liquide est un moyen de paiement accessible à tous les segments de la population, y compris aux personnes non titulaires de compte bancaire. L'argent liquide aide les personnes non bancarisées à participer à l'activité économique quotidienne. En outre, l'argent liquide ne dépend pas de l'infrastructure numérique, ce qui le rend plus résilient que les monnaies numériques dans les régions où l'accès à Internet est peu fiable, voire inexistant.

  • Fiabilité dans les situations d'urgence
    Lors de pannes de courant ou de catastrophes naturelles, les systèmes de paiement électronique peuvent tomber en panne ; l'argent liquide, en revanche, reste fiable. Pour cette raison, de nombreux guides de préparation aux situations d'urgence recommandent de conserver en permanence une certaine quantité d'argent liquide à portée de main.

  • Anonymat et confidentialité
    Les transactions en numéraire offrent un niveau de confidentialité que leur équivalent électronique ne saurait égaler. Pour les personnes soucieuses de la traçabilité de leurs données, l'argent liquide est un moyen d'acquérir des biens et services sans laisser de traces numériques. Cet anonymat protège la vie privée des clients et les prémunit contre un éventuel usage abusif de leurs données personnelles.

  • Soutien aux économies informelles
    Les économies informelles représentent une part non négligeable de l'activité économique globale dans de nombreux pays, et elles s'appuient souvent essentiellement sur des paiements en espèces. Ces transactions ne sont généralement pas enregistrées par le gouvernement et sont exonérées d'impôts. Les vendeurs de rue et les prestataires de services locaux, par exemple, comptent beaucoup sur l'argent liquide, car il leur permet de percevoir des paiements immédiats sans passer par des systèmes de paiement sophistiqués.

L'avenir des paiements passera probablement par le maintien de l'intégrité des espèces en tant qu'option de règlement, tout en développant et en perfectionnant les solutions de paiement numériques. Les individus pourront ainsi choisir leur mode de transaction en fonction de leur situation personnelle et de leurs préférences. Les entreprises, les décideurs politiques et les institutions financières doivent fournir des systèmes de paiement numérique robustes parallèlement à une infrastructure solide pour l'argent liquide, afin de construire un système financier inclusif qui réponde aux besoins de tous les participants.

The content in this article is for general information and education purposes only and should not be construed as legal or tax advice. Stripe does not warrant or guarantee the accurateness, completeness, adequacy, or currency of the information in the article. You should seek the advice of a competent attorney or accountant licensed to practice in your jurisdiction for advice on your particular situation.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.