Comment créer une entreprise aux États-Unis : un guide complet avec les étapes essentielles

Atlas
Atlas

Lancez votre entreprise en quelques clics et préparez-vous à facturer vos clients, recruter votre équipe et lever des fonds.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. 1. Identifiez la bonne opportunité
  3. 2. Rédigez un plan d’entreprise détaillé
  4. 3. Déterminez la structure juridique de votre entreprise
  5. 4. Créez des documents internes clés
  6. 5. Enregistrez votre entreprise
  7. 6. Obtenez un numéro d’identification d’employeur (EIN)
    1. Pourquoi avez-vous besoin d’un EIN
    2. Comment obtenir un EIN
  8. 7. Effectuez les demandes de licences et de permis nécessaires
  9. 8. Ouvrez un compte bancaire professionnel
    1. Pourquoi avez-vous avez besoin d’un compte bancaire professionnel
    2. Ouverture d’un compte bancaire professionnel
  10. 9. Étudiez les possibilités de financement pour la création d’entreprise
    1. Pourquoi est-il nécessaire d’étudier les possibilités de financement
  11. 10. Demandez à obtenir une carte bancaire professionnelle
    1. Avantages d’une carte bancaire professionnelle
    2. Principaux éléments à prendre en compte lors de la demande d’une carte bancaire professionnelle
  12. 11. Choisissez un logiciel de comptabilité adapté
    1. Avantages d’un logiciel de comptabilité performant
    2. Considérations importantes à garder à l’esprit lors du choix d’un logiciel de comptabilité
  13. 12. Comprenez et anticipez la fiscalité applicable
    1. Vous trouverez ci-après les principaux aspects liés à la compréhension et à la planification de la fiscalité.
    2. Étapes d’une planification fiscale efficace
  14. 13. Protégez votre entreprise avec une assurance
    1. Voici quelques types d’assurance courants qui pourraient vous intéresser.
    2. Étapes à suivre pour souscrire une assurance professionnelle adaptée
  15. 14. Assurez une présence en ligne
  16. 15. Mettez en place un système de traitement des paiements
  17. 16. Planifiez l’embauche
  18. 17. Évaluez les opportunités de prêts aux entreprises

Le parcours d'un entrepreneur est jalonné d'opportunités et de défis. Il implique une approche bien structurée et une compréhension claire des processus liés à la création d'une nouvelle entreprise. Selon la US Small Business Administration, il y a 33,2 millions de petites entreprises en activité aux États-Unis en 2022, un chiffre qui démontre le potentiel prometteur qu'offre cette voie.

Bien que la création d'une entreprise puisse paraître fastidieuse, le processus est gérable lorsqu'il est divisé en étapes bien définies et réalisables. Le Bureau américain des statistiques du travail indique que près de 1,4 million de nouvelles entreprises ont été créées en 2022, ce qui souligne à quel point ce processus peut être accessible avec des bons conseils et une bonne préparation. Pour les entrepreneurs en herbe, il est essentiel de comprendre les composantes de la création d'une entreprise afin de disposer d'une base solide qui leur permettra de faire évoluer un concept entrepreneurial en une activité pleinement opérationnelle.

Ce guide se focalise sur les étapes pratiques de la création d'une entreprise, de l'identification de la bonne opportunité commerciale à la planification de l'embauche et du financement. Que vous commenciez à peine à donner forme à votre projet d'entreprise ou que vous soyez prêt à faire passer votre rêve à la vitesse supérieure, vous trouverez ici des conseils pratiques et des informations qui vous aideront à lancer votre activité.

Sommaire

  1. Identifiez la bonne opportunité
  2. Rédigez un plan d'entreprise détaillé
  3. Déterminez la structure juridique de votre entreprise
  4. Créez des documents internes clés
  5. Enregistrez votre entreprise
  6. Obtenez un numéro d'identification d'employeur (EIN)
  7. Effectuez les demandes de licences et de permis nécessaires
  8. Ouvrez un compte bancaire professionnel
  9. Étudiez les possibilités de financement pour la création d'entreprise
  10. Demandez à obtenir une carte bancaire professionnelle
  11. Choisissez un logiciel de comptabilité adapté
  12. Comprenez et anticipez la fiscalité applicable
  13. Protégez votre entreprise avec une assurance
  14. Assurez une présence en ligne
  15. Mettez en place un système de traitement des paiements
  16. Planifiez l'embauche
  17. Évaluez les opportunités de prêts aux entreprises

1. Identifiez la bonne opportunité

La création d'une entreprise commence par le choix d'une bonne opportunité commerciale. Recherchez une opportunité qui non seulement répond à un manque sur le marché, mais qui correspond également à vos compétences, vos intérêts, votre temps disponible et vos capacités d'investissement.

  • Compétences et intérêts
    Vos compétences et vos centres d'intérêt sont le reflet de vos talents naturels et de vos passions, de votre formation et de vos expériences professionnelles. Lorsque vous tirez parti de vos compétences et de vos centres d'intérêt pour créer votre entreprise, que ce soit dans le domaine de la pâtisserie, de la programmation informatique ou du travail avec les animaux, vous vous donnez les moyens de réussir.

  • Temps disponible
    Toute entreprise nécessite un engagement en matière de temps, mais le temps à y consacrer peut varier considérablement. Évaluez le temps que vous pouvez consacrer à votre nouvelle entreprise et soyez réaliste. Si vous travaillez actuellement à temps plein, il peut être plus judicieux pour vous de vous lancer dans une activité secondaire qui ne nécessite que quelques heures par semaine. Étant donné que les entreprises exigent souvent plus de temps et d'attention lors de leur création, il est important de tenir compte de vos engagements personnels et professionnels avant de vous lancer.

  • Capacités d'investissement
    Le montant que vous pouvez investir dans votre entreprise joue un rôle important afin d'identifier la bonne opportunité. Certaines entreprises exigent un investissement initial substantiel en équipements, en biens ou en stocks. D'autres, comme les entreprises de prestation de services ou celles qui opèrent en ligne, requièrent un investissement moins important. En déterminant clairement vos ressources financières, vous pourrez plus facilement cerner les possibilités les plus envisageables pour vous.

Afin d'identifier la bonne opportunité, il faut faire preuve d'introspection et d'analyse. En fin de compte, les meilleures opportunités commerciales se situent à l'intersection de vos compétences, de vos intérêts, de votre disponibilité et de vos ressources financières.

2. Rédigez un plan d'entreprise détaillé

La rédaction d'un plan d'entreprise détaillé est une étape clé dans la création d'une nouvelle entreprise. Un tel plan vous aide à organiser vos idées et à définir des objectifs clairs, tout en servant de feuille de route pour votre entreprise au fur et à mesure qu'elle se développe. C'est un outil important pour présenter votre idée à des prêteurs et à des investisseurs potentiels.

  • Modèle économique
    Votre modèle économique constitue l'épine dorsale de votre plan d'entreprise. Il décrit la manière dont votre entreprise crée, fournit et capture de la valeur. Quels produits ou services proposerez-vous ? Qui sont vos clients cibles ? Quels canaux utiliserez-vous pour fournir ces produits ou services ? Comment allez-vous générer des revenus ? Les réponses à ces questions vous aideront à définir votre modèle économique. Vous pouvez, par exemple, vendre des produits en ligne, proposer des services d'abonnement ou fournir une plateforme pour d'autres marchands. Chaque modèle économique comporte des considérations opérationnelles et financières différentes.

  • Stratégies
    Votre plan d'entreprise doit définir vos stratégies en matière de marketing, de ventes, d'opérations et de croissance. Quelles méthodes utiliserez-vous pour attirer et fidéliser les clients ? Comment votre entreprise fonctionnera-t-elle au quotidien ? Comment allez-vous gérer les stocks, les livraisons et le service à la clientèle ? À quoi ressemblera votre entreprise dans 1 an ? Dans 5 ans ? Dans 10 ans ? Lorsque vous lancez et développez votre entreprise, il est essentiel de définir une vision et une stratégie claires.

  • Projections financières
    Une partie importante de votre plan d'entreprise consiste à détailler vos projections financières. Cette section doit inclure votre investissement initial, les revenus escomptés, les coûts et la rentabilité. Vous devez établir des comptes de résultat, des tableaux de flux de trésorerie et des bilans prévisionnels pour les trois premières années au moins. Soyez réaliste lorsque vous réalisez ces projections financières et envisagez les scénarios les plus favorables, les plus modérés et les plus défavorables.

L'élaboration d'un plan économique peut sembler complexe au premier abord. Mais ce document n'est pas immuable, il doit évoluer avec votre entreprise, comme un outil permettant de suivre vos progrès et d'ajuster vos stratégies en fonction des besoins. De nombreuses ressources et outils sont disponibles en ligne pour vous aider à créer votre plan d'entreprise, notamment des modèles, des guides et des solutions logicielles.

Votre plan d'entreprise doit constituer un document complet qui dépeint clairement votre entreprise, ses objectifs et la manière dont vous comptez les atteindre. En définissant votre modèle économique, vos stratégies et vos projections financières, vous disposerez d'une base solide pour bâtir et faire évoluer votre entreprise.

3. Déterminez la structure juridique de votre entreprise

Le choix de la structure juridique de votre entreprise a un impact direct sur votre fiscalité, sur le niveau de responsabilité personnelle que vous encourrez ainsi que sur votre capacité à lever des fonds auprès d'investisseurs. Plusieurs structures juridiques sont possibles.

  • Entreprise individuelle
    Il s'agit de la structure d'entreprise la plus simple, idéale pour les personnes qui possèdent et gèrent seules leur entreprise. Elle est facile à mettre en place et vous garantit un contrôle total sur votre activité. Toutefois, dans cette configuration, votre patrimoine personnel peut être menacé si l'entreprise contracte des dettes ou connaît des problèmes juridiques.

  • Société de personnes
    Si vous créez une entreprise avec une ou plusieurs autres personnes, une société de personnes peut être une bonne solution. Il existe différents types de sociétés de personnes, mais en général, chaque associé contribue à l'entreprise et partage les bénéfices et les pertes.

  • Société à responsabilité limitée (LLC)
    Une LLC permet de bénéficier de la flexibilité d'une société de personnes ou d'une entreprise individuelle, mais avec la protection de la responsabilité d'une société. Par conséquent, vos biens personnels sont (généralement) protégés si l'entreprise contracte des dettes ou fait l'objet d'une décision judiciaire.

  • Société
    Il existe plusieurs types de sociétés, notamment les entreprises de type C et les entreprises de type S. Ces structures sont plus complexes et conviennent souvent aux grandes entreprises ou à celles qui recherchent des investisseurs. Les sociétés offrent à leurs propriétaires la meilleure protection contre la responsabilité personnelle, mais elles sont également plus coûteuses à mettre en place et nécessitent la tenue de registres plus détaillés.

La compréhension de ces structures et de leurs implications peut vous aider à faire le meilleur choix possible pour votre entreprise. N'hésitez pas à demander un avis juridique avant de prendre une décision.

4. Créez des documents internes clés

Outre l'enregistrement de votre entreprise, vous devrez peut-être établir des documents internes décrivant ses modalités de fonctionnement, tels qu'un contrat de société ou un accord d'exploitation. La production de documents internes fait partie intégrante de l'établissement de votre entreprise. Ces documents font office de guide afin de détailler la structure de gestion, les processus de prise de décision et les procédures opérationnelles de votre entreprise. Voici quelques exemples de documents internes.

  • Accord de partenariat
    Si vous créez une société de personnes, il est important de rédiger un contrat de société. Ce document décrit la répartition des bénéfices et des pertes, la manière dont les décisions sont prises, ce qui se passe si un associé souhaite quitter l'entreprise ou si un nouvel associé souhaite la rejoindre, et la manière dont les litiges sont résolus. Il doit également prévoir ce qu'il adviendra de l'entreprise en cas de décès d'un associé. Cet accord peut contribuer à éviter les malentendus et les litiges ultérieurs.

  • Contrat d'exploitation
    Pour une LLC, un contrat d'exploitation est l'équivalent d'un accord de partenariat. Ce document définit les droits de propriété et les obligations des membres de la LLC, la répartition des bénéfices et des pertes, ainsi que d'autres détails opérationnels. Même les LLC à un seul membre peuvent bénéficier d'un contrat d'exploitation, car ce document permet de consolider la séparation entre l'entreprise et les actifs personnels du propriétaire.

  • Statuts
    Si vous créez une société, vous devez en rédiger les statuts. Les statuts décrivent le mode de fonctionnement de la société, les rôles et les responsabilités des administrateurs et des dirigeants, les procédures d'organisation des réunions et de vote sur les décisions de la société, ainsi que d'autres questions relatives à la gouvernance de celle-ci.

  • Manuel de l'employé
    Quelle que soit la structure de votre entreprise, si vous envisagez d'embaucher des salariés, il peut s'avérer très utile de rédiger un manuel à leur intention. Il définit des attentes claires pour vos employés et contribue à garantir un traitement cohérent au sein de votre personnel. Il peut inclure des détails sur les horaires de travail, les salaires et les promotions, les vacances et les congés de maladie, ainsi que d'autres politiques de l'entreprise sur des sujets tels que le harcèlement et l'utilisation des réseaux sociaux.

  • Manuels de politiques et de procédures
    Ces documents fournissent des lignes directrices portant sur différents aspects de votre activité, par exemple le service à la clientèle, les retours de produits, la facturation et le recouvrement. Ces manuels peuvent contribuer à garantir la cohérence et l'efficacité de vos opérations.

Adaptez ces documents en fonction de votre activité et passez-les régulièrement en revue au fur et à mesure de l'évolution de votre entreprise. Il est recommandé de consulter un avocat d'affaires lors de la rédaction de ces documents afin de s'assurer qu'ils sont complets et conformes à toutes les lois et réglementations en vigueur. En établissant ces documents internes dès le début du processus, il est possible d'éviter des confusions et des conflits par la suite.

5. Enregistrez votre entreprise

Après avoir décidé de la structure la plus appropriée, vous devrez enregistrer votre entreprise auprès des autorités gouvernementales compétentes. En règle générale, la procédure d'enregistrement exige le dépôt d'un dossier auprès du secrétariat d'État de votre État et le paiement de frais.

L'enregistrement de votre entreprise est une étape clé afin de légitimer votre entreprise et en faire une entité juridique distincte. Ce processus fait intervenir plusieurs composantes, notamment le choix d'un nom commercial, la détermination du lieu d'implantation de l'entreprise et l'enregistrement auprès de différents organismes gouvernementaux.

  • Nom de l'entreprise
    Le nom de votre entreprise est le nom que vous utiliserez sur tous les formulaires et demandes de l'administration. C'est aussi l'identité de votre marque. Assurez-vous que le nom que vous souhaitez donner à votre entreprise est unique et qu'il n'est pas déjà utilisé ou déposé par une autre entreprise. Pour ce faire, il faut généralement effectuer une recherche de nom dans la base de données commerciale de votre État. Si vous envisagez d'exploiter votre entreprise sous un nom différent de votre nom commercial (un nom « doing business as » en anglais ou DBA), vous devrez également l'enregistrer.

  • Localisation de l'entreprise
    Pour enregistrer votre entreprise, vous devez également lui attribuer un emplacement physique. Il peut s'agir de l'adresse de votre domicile si vous exploitez une entreprise à domicile, ou d'une adresse commerciale si vous exercez votre activité dans un bureau, un commerce de détail ou un espace industriel. Le lieu d'enregistrement a une incidence sur les obligations fiscales et juridiques de votre entreprise.

  • Enregistrement fédéral
    Dans la plupart des cas, vous devrez demander un numéro d'identification fiscale fédéral, également connu sous le nom de numéro d'identification d'employeur (EIN). L'EIN est comme un numéro de sécurité sociale pour votre entreprise et est nécessaire pour les sociétés et les LLC. Vous aurez besoin d'un EIN pour embaucher des employés, ouvrir un compte bancaire professionnel et remplir une déclaration d'impôts. Nous nous pencherons plus en détail sur les EIN dans les paragraphes qui suivent.

  • Enregistrement auprès de l'État
    Les exigences en matière d'enregistrement des entreprises peuvent varier considérablement d'un État à l'autre. En règle générale, si vous créez une LLC ou une société, vous devez vous enregistrer auprès de l'agence de l'État responsable des déclarations d'activité, généralement le secrétaire d'État. L'enregistrement implique généralement le dépôt de statuts d'organisation (pour une LLC) ou de statuts de constitution (pour une société) et le paiement d'une taxe de dépôt.

  • Inscription au niveau local
    Selon le lieu d'implantation de votre entreprise, vous devrez peut-être aussi l'enregistrer au niveau du comté ou de la ville, souvent en obtenant une licence ou un permis d'exploitation.

L'enregistrement de votre entreprise peut sembler complexe, mais il s'agit d'une étape clé dans le lancement de votre entreprise. Il permet à votre entreprise d'être reconnue sur le plan juridique, de s'assurer que vous payez des impôts/taxes adéquats ainsi que de protéger votre patrimoine personnel. Pensez à consulter un conseiller d'entreprise ou un avocat afin de vous assurer que vous avez fait le tour de la question.

6. Obtenez un numéro d'identification d'employeur (EIN)

L'obtention d'un numéro d'identification d'employeur (EIN), parfois appelé numéro d'identification fiscale fédéral, est une étape importante de la création de votre nouvelle entreprise. Un EIN est un numéro d'identification unique à neuf chiffres que l'Internal Revenue Service (IRS) attribue aux entreprises qui opèrent aux États-Unis.

L'obtention d'un EIN est une étape simple mais nécessaire qui facilite de nombreux aspects des opérations de votre entreprise, notamment en matière d'opérations bancaires, de déclaration fiscale et de gestion de vos employés. Ce processus est simple et gratuit. Vous devriez donc en faire l'une des premières étapes de votre parcours professionnel. Vous découvrirez ci-dessous les raisons pour lesquelles votre entreprise a besoin d'un EIN et comment l'obtenir.

Pourquoi avez-vous besoin d'un EIN

Les sociétés, les sociétés de personnes et les LLC (équivalent SARL) ont besoin d'un EIN. Si vous êtes un entrepreneur individuel, l'EIN n'est peut-être pas nécessaire, sauf si vous avez des employés ou si vous relevez d'autres critères de l'IRS. Il est nécessaire d'avoir un EIN pour ouvrir un compte bancaire professionnel, demander des licences et des permis professionnels, remplir une déclaration d'impôts et embaucher des salariés, entre autres tâches importantes. Le fait d'utiliser un EIN au lieu de votre numéro de sécurité sociale personnel permet de gagner en sécurité en réduisant les risques d'usurpation d'identité.

Comment obtenir un EIN

Vous pouvez en faire directement la demande auprès de l'IRS. Le moyen le plus rapide est de faire la demande en ligne sur le site Web de l'IRS, mais vous pouvez également la faire par fax, par courrier ou par téléphone (pour les demandeurs internationaux). La demande consiste à remplir le formulaire SS-4, qui demande des informations telles que le nom, l'adresse et le type d'entreprise.

Si vous déposez votre demande en ligne, vous recevrez votre EIN immédiatement après la validation de vos informations. Pour les demandes par fax, il faut compter environ quatre jours ouvrables pour recevoir votre EIN, et les demandes par courrier peuvent prendre jusqu'à quatre semaines.

Une fois que l'IRS a attribué un EIN à votre entreprise, ce numéro n'est jamais réémis ou réutilisé. Toutefois, si votre entreprise change de structure (par exemple, si vous passez d'une entreprise individuelle à une LLC) ou de propriétaire, vous devrez peut-être obtenir un nouvel EIN. La demande et l'obtention d'un EIN sont gratuites.

7. Effectuez les demandes de licences et de permis nécessaires

Le lancement d'une entreprise ne peut se faire sans l'obtention des licences et permis nécessaires. Ces derniers permettront à votre entreprise d'opérer dans le cadre légal de votre région tout en vous permettant d'asseoir votre crédibilité et votre confiance auprès de vos clients. Les licences et permis spécifiques dont vous avez besoin dépendent de la nature de votre activité, de votre lieu d'implantation ainsi que des réglementations des autorités locales, régionales et fédérales. Nous allons vous présenter le processus dans son ensemble.

  • Identifier les licences et permis nécessaires : vous devez tout d'abord identifier les licences et les permis qui s'appliquent à votre entreprise. Parmi les types de licences les plus courants, citons la licence générale d'exploitation, les licences professionnelles (pour certaines professions, telles que la cosmétologie ou l'architecture), les permis du service de santé pour les entreprises qui manipulent des denrées alimentaires et les autorisations d'enseignes pour les devantures de magasins physiques. Les entreprises qui vendent des produits spécifiques, comme de l'alcool ou des armes à feu, peuvent avoir besoin de licences spéciales.

  • Se renseigner au sujet des réglementations : familiarisez-vous avec les réglementations locales, de l'État et fédérales. Le site Web officiel de votre ville ou de votre comté constitue un bon point de départ pour connaître les exigences locales. Pour les permis et les licences fédérales et d'État, vous pouvez consulter des ressources telles que le guide de l'administration des petites entreprises (Small Business Administration, SBA) relatif aux licences et aux permis fédéraux et le site Web officiel du gouvernement de votre État.

  • Effectuer des demandes de licence et de permis : une fois que vous avez déterminé les licences et permis dont vous avez besoin, la prochaine étape consiste à déposer des demandes pour ces derniers. Cette procédure implique de remplir des dossiers, de régler des frais et, parfois, de se soumettre à des inspections ou à des tests afin de s'assurer que l'entreprise est conforme aux normes réglementaires. Il convient donc de déposer vos demandes bien avant le début de vos activités, car les délais d'obtention peuvent varier.

  • Maintenir la conformité : après avoir obtenu vos licences et permis, tenez-les à jour et renouvelez-les si nécessaire. Certaines licences et certains permis expirent après une période donnée et doivent être renouvelés. Leur non-renouvellement peut entraîner des pénalités, voire la fermeture de votre entreprise.

  • Demander l'aide d'un professionnel : si vous ne comprenez pas bien la procédure de demande de licence ou si vous voulez être sûr de ne négliger aucun élément, envisagez de faire appel à un avocat d'affaires ou à un expert-comptable qui pourra veiller à ce que votre entreprise se conforme à toutes les exigences légales.

Les demandes de licences et de permis nécessitent des recherches approfondies, du temps et des ressources. Il s'agit d'une étape clé qui légitime votre entreprise et garantit qu'elle se conforme aux réglementations locales, nationales et fédérales.

8. Ouvrez un compte bancaire professionnel

L'ouverture d'un compte bancaire dédié à votre entreprise vous permet de gérer efficacement vos finances tout en établissant une distinction claire entre vos finances personnelles et celles de votre entreprise. Nous vous expliquons ci-dessous pourquoi il est important d'avoir un compte bancaire professionnel et comment en ouvrir un.

Pourquoi avez-vous avez besoin d'un compte bancaire professionnel

Un compte bancaire professionnel est utile à votre entreprise pour plusieurs raisons.

  • Séparation des finances personnelles et professionnelles
    La séparation de vos finances personnelles et professionnelles simplifie la comptabilité, la déclaration fiscale et la gestion financière de votre entreprise. Un compte bancaire professionnel permet d'enregistrer de manière claire et précise les revenus et les dépenses de votre entreprise, ce qui peut s'avérer très utile lors de la période de déclaration fiscale et de l'analyse des performances financières.

  • Professionnalisme
    L'utilisation d'un compte professionnel peut renforcer votre crédibilité auprès des clients et des fournisseurs, en particulier lorsque vous émettez et recevez des paiements. De cette manière, vous indiquez que votre entreprise est légitime et bien établie.

  • Protection des actifs
    Pour les LLC ou les sociétés, il est nécessaire de séparer les finances professionnelles et personnelles afin de maintenir la protection de la responsabilité personnelle qu'offrent ces structures.

  • Facilité pour obtenir des prêts ou des crédits
    Un compte bancaire professionnel permet d'établir les antécédents bancaires de votre entreprise, ce qui peut s'avérer utile lorsque vous sollicitez un prêt ou un crédit professionnel.

Ouverture d'un compte bancaire professionnel

La procédure varie en fonction de la banque, mais les étapes générales à suivre sont présentées ci-dessous.

  • Choisir la banque qui correspond à vos besoins : prenez en compte des facteurs tels que la réputation de la banque, la proximité de ses agences, son service clientèle, les types de comptes qu'elle propose, les frais associés à ces comptes et les services supplémentaires qu'elle offre et dont votre entreprise pourrait avoir besoin.

  • Rassembler les documents nécessaires : les documents spécifiques dont vous aurez besoin dépendent de la structure juridique de votre entreprise. En règle générale, les banques demandent le numéro d'identification électronique (EIN) de votre entreprise, les documents légaux d'enregistrement de votre entreprise et une pièce d'identité personnelle, entre autres documents.

  • Choisir le bon type de compte bancaire professionnel : selon vos besoins, vous pouvez faire votre choix parmi différents types de comptes professionnels tels que les comptes chèques professionnels, les comptes d'épargne professionnels et les comptes de services marchands.

  • Ouvrir le compte en personne ou en ligne : certaines banques vous permettent d'ouvrir un compte bancaire professionnel en ligne, tandis que d'autres vous demanderont de vous rendre en personne dans une agence.

L'ouverture d'un compte bancaire professionnel est une étape importante qui offre de nombreux avantages, de la simplification de la comptabilité à la légitimation de votre entreprise. Veillez à comparer et à choisir la banque et le type de compte qui conviennent aux besoins spécifiques de votre entreprise.

9. Étudiez les possibilités de financement pour la création d'entreprise

En fonction de la nature de votre activité, vous pouvez avoir besoin d'un financement conséquent pour vous lancer. De l'achat de stocks à l'embauche de personnel, en passant par la location de bureaux et l'achat d'équipements essentiels, les coûts de lancement peuvent rapidement s'accumuler. Par conséquent, il est important d'identifier les sources de financement potentielles dans le cadre de votre processus de planification. Voyons pourquoi vous devez explorer différentes options/sources de financement potentielles.

Pourquoi est-il nécessaire d'étudier les possibilités de financement

Qu'il s'agisse d'acheter des matières premières, de louer un local, de payer des frais de marketing ou de couvrir des dépenses d'exploitation quotidiennes, la création d'une entreprise implique généralement des coûts initiaux importants. En comprenant les différentes options de financement, vous pouvez trouver le moyen le plus rentable de réunir les capitaux nécessaires, de gérer efficacement vos flux de trésorerie ainsi que de minimiser les risques sur le plan financier.

Options de financement potentielles

  • Autofinancement
    Pour de nombreux entrepreneurs, la première source de financement repose sur leur épargne personnelle. L'autofinancement vous permet de contrôler entièrement l'entreprise, mais il peut représenter un risque financier important sur le plan personnel.

  • Amis et famille
    Les amis et la famille peuvent être en mesure de fournir des fonds sous forme de prêts, souvent à des taux d'intérêt inférieurs à ceux proposés par les institutions financières traditionnelles. Toutefois, cette méthode risque de mettre à mal certaines relations personnelles.

  • Financement participatif
    Des plateformes telles que Kickstarter et Indiegogo permettent aux entrepreneurs de collecter de petites sommes d'argent auprès d'un grand nombre de personnes, souvent en échange de récompenses ou de capital.

  • Investisseurs providentiels et sociétés de capital-risque
    Il s'agit de personnes ou d'entreprises qui investissent dans des entreprises en échange de capital. En règle générale, les investisseurs providentiels soutiennent les entreprises en phase de démarrage, tandis que les sociétés de capital-risque investissent des montants plus importants dans des entreprises dont le potentiel de croissance est avéré.

  • Prêts et lignes de crédit
    Les banques et autres institutions financières proposent différents types de prêts et de lignes de crédit aux entreprises. Il peut s'agir de prêts à terme, de lignes de crédit pour les entreprises ou de financement d'équipements.

  • Subventions
    En fonction de votre activité, vous pouvez bénéficier de subventions de la part d'organismes publics, d'organisations à but non lucratif et d'entreprises. Ces avantages sont souvent proposés aux entreprises de certains secteurs, à celles qui sont dirigées par des personnes issues de certains milieux défavorisés ou qui desservent des communautés spécifiques.

  • Crédit commercial
    Les fournisseurs peuvent proposer un crédit commercial, qui vous permet de retarder le paiement de biens ou de services, ce qui libère des liquidités pour d'autres dépenses immédiates.

Le lancement d'une nouvelle entreprise passe par l'étude des possibilités de financement disponibles. L'option de financement qui convient le mieux dépend de votre modèle d'entreprise, de votre situation financière et de vos objectifs à long terme. Pensez à demander l'avis d'un conseiller financier afin de vous aider à prendre votre décision.

10. Demandez à obtenir une carte bancaire professionnelle

Les cartes bancaires professionnelles peuvent vous aider à gérer les finances de votre entreprise, à dissocier vos dépenses professionnelles de vos dépenses personnelles, à développer les antécédents de crédit de votre entreprise et même vous offrir des récompenses intéressantes. Examinons de plus près cet aspect.

Avantages d'une carte bancaire professionnelle

  • Séparation des dépenses professionnelles et personnelles
    Une carte bancaire professionnelle vous permet de différencier les dépenses professionnelles des dépenses personnelles. Cette séparation est importante pour assurer l'exactitude de la comptabilité et de la préparation des déclarations fiscales.

  • Constitution d'un historique de crédit pour l'entreprise
    En utilisant régulièrement une carte bancaire professionnelle et en effectuant vos paiements dans les délais, vous pouvez vous constituer un solide historique de crédit pour votre entreprise. Il peut ainsi être plus simple de demander des prêts aux entreprises ou des crédits supplémentaires à l'avenir.

  • Gestion des flux de trésorerie
    Comme les cartes bancaires classiques, les cartes bancaires professionnelles offrent souvent un délai de grâce entre le moment où vous effectuez un achat et le moment où le paiement est dû. Ce délai peut aider à faciliter la gestion des flux de trésorerie de votre entreprise, en particulier si vous attendez des paiements de vos clients ou si vos revenus ne sont pas réguliers.

  • Récompenses et avantages
    De nombreuses cartes bancaires professionnelles offrent des récompenses telles que du cashback, des points de voyage ou des réductions sur des achats liés à l'activité professionnelle.

Principaux éléments à prendre en compte lors de la demande d'une carte bancaire professionnelle

  • Taux d'intérêt
    Comme toute carte bancaire, les cartes bancaires professionnelles sont assorties de taux d'intérêt. Essayez de trouver une carte avec un taux annuel effectif global (TAEG) bas si vous pensez que vous aurez un solde à rembourser.

  • Frais
    Certaines cartes sont assorties d'une cotisation annuelle, de frais de retard ainsi que d'autres coûts. Assurez-vous de vous informer sur tous les frais potentiels avant de choisir une carte.

  • Plafond de crédit
    En fonction de la taille et des besoins de votre entreprise en matière de dépenses, vous devrez opter pour des cartes offrant des limites de crédit appropriées.

  • Structure de récompenses
    Si vous souhaitez obtenir des récompenses grâce à vos dépenses professionnelles, comparez les structures de récompenses des différentes cartes. Certaines peuvent offrir des récompenses plus élevées pour les catégories qui correspondent à vos dépenses professionnelles.

  • Conditions de remboursement
    Veillez à bien comprendre les conditions de remboursement prévues par la carte, notamment le délai de grâce et les exigences en matière de paiement minimum.

Pour demander une carte bancaire professionnelle, vous devez généralement fournir des informations sur votre entreprise, telles que votre EIN, des informations personnelles et éventuellement vos antécédents en matière de crédit. Comme toujours, il est important de recourir au crédit de manière responsable, en effectuant des achats que votre entreprise peut se permettre et en remboursant rapidement votre solde afin d'éviter les dettes inutiles et les frais d'intérêt.

11. Choisissez un logiciel de comptabilité adapté

En choisissant le logiciel de comptabilité adéquat, vous pouvez suivre vos revenus et vos dépenses, préparer vos états financiers, faire des prévisions, établir votre budget, facturer et remplir vos déclarations d'impôts. Nous allons vous donner ci-après un aperçu approfondi sur ce point.

Avantages d'un logiciel de comptabilité performant

  • Efficacité
    Un logiciel de comptabilité automatisé peut vous permettre de ne pas passer des heures à tenir votre comptabilité manuellement. Outre le suivi des ventes et des dépenses, ce type de logiciel peut être directement relié au compte bancaire de votre entreprise et à votre carte bancaire afin de télécharger toutes les informations relatives aux transactions.

  • Exactitude
    Les logiciels de comptabilité contribuent à réduire le risque d'erreur humaine. Des calculs automatisés basés sur les dernières réglementations fiscales permettent de garantir l'exactitude et la conformité de votre comptabilité.

  • Suivi financier
    En gardant vos données financières organisées et centralisées, les logiciels de comptabilité vous permettent de suivre la santé financière de votre entreprise en temps réel. Vous pouvez facilement générer différents types de rapports, tels que des comptes de résultat, des bilans et des prévisions de trésorerie.

  • Évolutivité
    La croissance de votre entreprise entraîne une augmentation de vos besoins en matière de gestion financière. De nombreux types de logiciels de comptabilité proposent différentes forfaits ou paliers, ce qui vous permet de faire évoluer votre formule en fonction de vos besoins.

Considérations importantes à garder à l'esprit lors du choix d'un logiciel de comptabilité

  • Simplicité d'utilisation
    Le logiciel que vous choisissez doit être intuitif et facile à utiliser. Vous et votre personnel devez être en mesure d'effectuer des tâches de manière rapide et efficace, sans avoir besoin d'une formation approfondie.

  • Fonctionnalités
    Identifiez les fonctionnalités les plus importantes pour votre entreprise. Il peut s'agir du suivi des revenus et des dépenses, de la facturation, de l'intégration de la paie, de la préparation des déclarations fiscales, de l'accès multi-utilisateurs, de l'accessibilité mobile et des capacités de reporting.

  • Tarification
    Le coût d'un logiciel de comptabilité peut varier considérablement. Étudiez la structure tarifaire du logiciel (frais mensuels, abonnement annuel, coût par utilisateur) et les fonctionnalités qu'il offre, et vérifiez si elles correspondent à votre budget.

  • Intégration
    Vérifiez si le logiciel s'intègre bien aux autres systèmes que vous utilisez au sein de votre entreprise, tels que votre système de point de vente, le traitement des cartes bancaires et la gestion des stocks.

  • Service d'assistance
    Assurez-vous que le fournisseur du logiciel offre une assistance suffisante par le biais de didacticiels, d'une base de connaissances, d'un chat en direct ainsi que d'un service d'assistance par e-mail électronique ou par téléphone.

  • Sécurité
    La protection de vos informations et données financières étant impérative, assurez-vous que le logiciel applique des mesures de sécurité rigoureuses.

Plusieurs excellents logiciels de comptabilité sont disponibles pour les petites entreprises, notamment QuickBooks, Xero, FreshBooks, Zoho Books et Wave. Nombre d'entre eux proposent une version d'essai gratuite, ce qui vous permet de les tester afin de déterminer celui qui correspond le mieux aux besoins de votre entreprise. Ce qui convient à une entreprise peut ne pas convenir à une autre ; il est donc important d'évaluer soigneusement les besoins de votre entreprise.

12. Comprenez et anticipez la fiscalité applicable

Il est indispensable de bien comprendre et de planifier la fiscalité avant de créer une entreprise. En vous assurant que vous vous conformez à toutes les lois fiscales pertinentes et en tirant parti des déductions et crédits disponibles, vous pouvez économiser une somme d'argent importante et vous épargner d'éventuels soucis juridiques à l'avenir.

Vous trouverez ci-après les principaux aspects liés à la compréhension et à la planification de la fiscalité.

  • Structure de l'entreprise et implications fiscales
    La structure de votre entreprise (entreprise individuelle, société de personnes, LLC, société) détermine le type de déclaration fiscale que vous devez remplir. Il aura également une incidence sur la manière dont vous vous rémunérez et sur les impôts que vous payez. Une société, à titre d'exemple, peut être soumise à une « double imposition » (les bénéfices sont imposés au niveau de la société et à nouveau lorsqu'ils sont distribués sous forme de dividendes), tandis qu'une LLC peut offrir l'avantage d'une imposition indirecte (les bénéfices ne sont pas imposés au niveau de la société, mais transitent par les déclarations fiscales personnelles des actionnaires).

  • Obligations fiscales
    En fonction de votre activité, vous devrez peut-être payer divers impôts. Il peut s'agir de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur les travailleurs indépendants, de l'impôt sur les salaires, de l'impôt sur les ventes, de l'impôt foncier, et éventuellement d'autres impôts. Renseignez-vous sur les obligations qui vous incombent en vertu des lois fédérales, nationales et locales.

  • Impôts estimés
    Si vous êtes travailleur indépendant ou propriétaire d'une entreprise, vous devrez probablement verser des impôts estimés tous les trimestres. Il s'agit de paiements anticipés de l'impôt sur le revenu et de l'impôt sur le travail indépendant que vous prévoyez de devoir payer pour l'année.

  • Déductions fiscales et crédits d'impôt
    Les entreprises peuvent bénéficier de plusieurs déductions et crédits d'impôt qui contribuent à réduire de manière significative leur charge fiscale. Les déductions courantes portent sur les frais de bureau à domicile, les voyages d'affaires, les frais de publicité et le coût des marchandises vendues.

Étapes d'une planification fiscale efficace

  • Tenir des registres détaillés : une comptabilité détaillée et précise constitue la base d'une bonne planification fiscale. Gardez une trace de l'intégralité des dépenses, revenus et reçus de l'entreprise. Il sera ainsi plus facile de demander toutes les déductions admissibles et de fournir des documents en cas d'audit.

  • Tenir compte des délais : inscrivez sur votre calendrier toutes les échéances fiscales pertinentes afin d'éviter les pénalités pour retard de paiement. Les dates d'échéance peuvent varier selon les types d'impôts.

  • Consulter un professionnel : la législation fiscale peut être complexe et le fait d'oublier une déduction ou de commettre une erreur peut s'avérer coûteux. Pensez à consulter un conseiller fiscal ou un expert-comptable, en particulier lorsque vous lancez votre entreprise. Ils peuvent vous aider à vous y retrouver en matière de fiscalité et à élaborer un plan visant à réduire au maximum vos obligations fiscales.

  • Anticiper vos impôts : les impôts sont une dépense comme une autre, il faut donc en tenir compte dans votre budget. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises lors de la période de déclaration fiscale.

  • Se tenir informé : les lois fiscales changent régulièrement. Servez-vous des ressources de l'IRS et du service des impôts de votre État afin de vous tenir au courant des derniers changements susceptibles d'affecter votre entreprise. Si vous faites appel à un conseiller fiscal, celui-ci pourra également constituer une source d'information importante.

En comprenant et en planifiant vos impôts, vous pouvez gérer les ressources financières de votre entreprise d'une manière stratégique afin de favoriser sa croissance et sa pérennité.

13. Protégez votre entreprise avec une assurance

La création d'une entreprise comporte son lot de risques, que ce soit sur le plan financier, opérationnel, juridique ou personnel. En choisissant la bonne assurance, vous pouvez protéger votre entreprise contre ces risques.

À première vue, l'assurance peut sembler n'être qu'une dépense de plus dans votre longue liste de frais de démarrage, mais la valeur qu'elle offre est inestimable. Pour de nombreuses entreprises, les coûts associés à un simple accident, à un procès ou à une catastrophe naturelle peuvent être dévastateurs. Une bonne couverture d'assurance peut vous permettre d'avoir l'esprit tranquille et de vous focaliser sur ce qui compte le plus, le développement de votre entreprise.

Voici quelques types d'assurance courants qui pourraient vous intéresser.

  • Assurance responsabilité civile générale
    Ce type d'assurance est fondamental pour toute entreprise. Elle couvre les frais de justice et les indemnités en cas de poursuites pour négligence présumée, lésions corporelles ou dommages matériels. Si, par exemple, un client glisse et tombe dans votre magasin et intente une action en justice, l'assurance responsabilité civile générale couvrira ses frais médicaux et ses éventuels frais de justice.

  • Assurance de biens
    Une assurance de biens est importante si vous possédez ou louez un espace physique pour votre entreprise. Cette assurance couvre le bâtiment et son contenu (inventaire, équipement et mobilier) contre les dommages causés par des événements tels que les incendies, les tempêtes et les vols.

  • Assurance pour les accidents du travail
    Si vous envisagez d'embaucher des salariés, vous aurez besoin d'une assurance contre les risques d'accidents du travail. Cette assurance couvre les soins médicaux, l'invalidité et les prestations de décès si un employé est blessé ou décède dans le cadre de son travail.

  • Assurance responsabilité professionnelle
    Également connue sous le nom d'assurance erreurs et omissions (E&O), cette assurance couvre votre entreprise contre les réclamations pour négligence en cas de préjudice résultant d'une erreur ou d'un manquement. Cet aspect est particulièrement important pour les entreprises qui fournissent des services.

  • Assurance responsabilité civile générale
    Si votre entreprise fabrique ou vend des produits matériels, pensez à souscrire une assurance responsabilité civile produits. Cette assurance vous couvre si l'un de vos produits provoque des blessures ou des dommages.

  • Assurance contre les pertes d'exploitation
    Ce type d'assurance vous indemnise pour la perte de revenus si votre entreprise ne peut pas fonctionner normalement en raison d'un événement inattendu tel qu'un incendie ou une catastrophe naturelle.

Étapes à suivre pour souscrire une assurance professionnelle adaptée

  • Évaluer vos risques : identifiez les risques auxquels votre entreprise pourrait être confrontée. Tout dépend de la nature de votre entreprise, de sa localisation, du nombre d'employés, etc. Un agent ou un courtier d'assurance local peut vous aider à évaluer vos risques.

  • Comparer les offres : les polices d'assurance varient au niveau du coût et de la couverture. Demandez des devis à différentes compagnies d'assurance afin de comprendre ce que chaque police couvre et exclut avant de prendre une décision.

  • Penser à contracter une police d'assurance propriétaire d'entreprise (BOP) : un BOP combine l'assurance responsabilité civile générale et l'assurance des biens en une seule police et coûte souvent moins cher que l'achat de ces deux polices séparément.

  • Revoir votre politique chaque année : au fur et à mesure que votre entreprise se développe et évolue, vos besoins en matière d'assurance peuvent changer. Passez en revue vos politiques chaque année ou à chaque fois que des changements importants interviennent dans votre entreprise.

  • Consulter des professionnels : le monde des assurances peut être complexe, et la couverture adéquate pour votre entreprise peut dépendre de nombreux facteurs. Pensez à demander conseil à un professionnel de l'assurance qui connaît bien votre secteur d'activité et qui pourra vous orienter vers une couverture adaptée.

Bien que la souscription d'une assurance entraîne un coût initial, la protection financière fournie peut s'avérer inestimable. Grâce à une assurance adaptée, votre entreprise pourra faire face à des pertes importantes, voire à la faillite, en cas d'événement grave ou de procès.

14. Assurez une présence en ligne

La mise en place d'une présence en ligne est un élément important lors du lancement d'une nouvelle entreprise. Votre présence en ligne constitue la principale interface entre votre entreprise et vos clients potentiels. C'est un moyen essentiel d'atteindre votre public, de présenter vos produits ou services et d'établir votre marque. Voici comment démarrer.

  • Créer un site Web professionnel : pour établir une présence en ligne, il faut commencer par créer un site Web professionnel. Votre site Web est la vitrine de votre entreprise. Il doit donc être simple à utiliser pour naviguer, rapide à charger, esthétique et fournir des informations pertinentes sur vos produits ou services. Votre site Web doit également être adapté aux appareils mobiles.

  • Choisir un nom de domaine : lorsque vous choisissez un nom de domaine, veillez à ce qu'il corresponde à votre marque et qu'il soit facile à mémoriser pour vos clients.

  • Établir une forte présence sur les réseaux sociaux : les plateformes de réseaux sociaux vous permettent de dialoguer avec vos clients et de créer une communauté autour de votre marque. En fonction de votre public cible, vous pouvez établir une présence sur des plateformes telles que Facebook, Instagram, X (anciennement Twitter), LinkedIn, Pinterest ou TikTok. Publiez régulièrement du contenu qui trouve un écho auprès de votre public et qui reflète votre image de marque. Communiquez avec les personnes qui vous suivent en répondant à leurs commentaires et à leurs messages.

  • Inscrire votre entreprise sur des annuaires en ligne : les annuaires en ligne peuvent contribuer à améliorer votre visibilité, en particulier dans le cadre de recherches locales. Des plateformes telles que Google Business Profile, Yelp et Bing Places for Business vous permettent d'indiquer le nom, l'adresse et les coordonnées de votre entreprise, entre autres. Veillez à ce que ces informations soient mises à jour.

  • Gérer votre réputation en ligne : soyez proactif au niveau du suivi et de la gestion de votre réputation en ligne. Il est donc nécessaire de garder un œil sur les critiques et les mentions sur les réseaux sociaux, et d'y répondre de manière opportune et professionnelle. En gérant bien la réputation de votre entreprise, vous contribuez à instaurer un climat de confiance avec vos clients.

L'établissement d'une présence en ligne se fait de manière continue. Au fur et à mesure de votre évolution, vous devrez actualiser et adapter votre présence en ligne afin de refléter les changements survenus au sein de votre entreprise et sur le marché.

15. Mettez en place un système de traitement des paiements

La mise en place d'un système de traitement des paiements constitue une étape clé pour les entreprises, en particulier pour celles qui opèrent en ligne. Ce système permet à votre entreprise d'accepter et de traiter les paiements des clients par cartes de crédit, cartes de débit, portefeuilles électroniques, et autres formes de paiement électronique. Voici un guide étape par étape pour mettre en place un système de traitement des paiements :

  • Déterminer vos besoins : avant de mettre en place un système de paiement, évaluez les besoins de votre entreprise et de vos clients. Avez-vous besoin de traiter des paiements à la fois en ligne et dans un magasin physique ? Quels sont les moyens de paiement préférentiels de vos clients ? Les réponses à ces questions peuvent vous aider à décider du type de solution de traitement des paiements qui convient le mieux à votre entreprise.

  • Étudier vos options : il existe différents types de prestataires de paiement, chacun offrant des modèles de tarification, des caractéristiques et des types de paiements acceptés différents. Recherchez et comparez les différentes options en fonction des frais, de la facilité d'utilisation, de l'assistance à la clientèle et de l'intégration avec vos systèmes existants. Pour en savoir plus sur la façon dont Stripe permet de traiter les paiements pour des entreprises de toutes tailles.

  • Obtenir un compte marchand ou une fonctionnalité de compte marchand : un compte marchand est un type de compte bancaire qui permet à votre entreprise d'accepter des transactions par carte bancaire. Certains prestataires de services de traitement des paiements, tels que Stripe, proposent des fonctionnalités de compte marchand aux entreprises dans le cadre de leurs services, tandis que d'autres exigent que vous en ouvriez un de manière indépendante.

  • Configurer le matériel et les logiciels : si vous exploitez un magasin physique, vous devrez configurer du matériel tel que des lecteurs de cartes ou des systèmes de point de vente (POS). Pour les transactions en ligne, vous devrez intégrer le logiciel ou l'API de l'organisme de paiement sur votre site Web ou votre application. Assurez-vous que votre système est sécurisé et qu'il est conforme aux exigences de la norme de sécurité des données de l'industrie des cartes de paiement (PCI DSS) afin de protéger les informations de vos clients.

  • Tester votre système : testez minutieusement votre système de paiement avant le lancement. Effectuez quelques transactions pour vérifier que le processus de paiement est fluide et que les fonds sont déposés correctement sur votre compte.

  • Former votre personnel : si vous employez des salariés, assurez-vous qu'ils sont à l'aise avec le nouveau système de paiement. Ils doivent savoir comment traiter les transactions, émettre des remboursements et gérer tout problème potentiel qui pourrait survenir.

Prenez le temps nécessaire pour faire votre choix et mettre en place le système qui convient le mieux à votre entreprise. Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, vos besoins en matière de traitement des paiements peuvent évoluer, c'est pourquoi vous devez régulièrement passer en revue votre système et le mettre à jour si nécessaire.

Apprenez-en plus sur la façon dont Stripe prend en charge le traitement des paiements en ligne et en personne.

16. Planifiez l'embauche

La planification de l'embauche est une phase clé de l'objectif de croissance d'une entreprise. Voici comment aborder cette étape importante.

  • Évaluer vos besoins : commencez par identifier les rôles à remplir dans votre entreprise. Quelles sont les tâches qui vous posent problème ? Dans quels domaines pourriez-vous avoir besoin d'une aide supplémentaire ? Comme vos besoins peuvent changer au fur et à mesure de l'évolution de votre entreprise, cet exercice doit être régulier et continu.

  • Créer des descriptions de poste détaillées : rédigez une description claire et détaillée pour chaque poste. Il s'agit notamment de présenter les tâches et responsabilités liées au poste, les compétences et l'expérience requises, les horaires de travail et toute autre information pertinente. Une description de poste complète doit définir des attentes claires et permet d'attirer les bons candidats.

  • Déterminer la rémunération : étudiez le marché afin de mieux connaître les fourchettes de salaires compétitives pour chaque poste. Prenez en compte tous les éléments liés à la rémunération, notamment le salaire de base, les primes, les avantages sociaux et les éventuelles actions ou options d'achat d'actions. Faites preuve de transparence en matière de rémunération afin de définir des attentes claires.

  • Choisir vos canaux de recrutement : de nombreux moyens permettent de dénicher des employés potentiels, qu'il s'agisse de sites d'offres d'emploi, d'agences de recrutement, de réseaux sociaux ou d'événements de réseautage. Déterminez vos candidats cibles et choisissez les canaux les plus efficaces pour les atteindre. Vous pouvez également envisager de mettre en place un système de suivi des candidats (ATS) afin de gérer les candidatures et de fluidifier le processus de recrutement.

  • Interviewer et évaluer les candidats : une fois que vous aurez commencé à recevoir des candidatures, vous devrez mettre en place un processus d'évaluation des candidats. Il peut s'agir de plusieurs séries d'entretiens, d'évaluations des compétences, voire de projets « pilotes ». Soyez cohérent dans la manière dont vous évaluez les candidats afin de faire preuve d'équité et d'efficacité.

  • Faire une proposition et intégrer les candidats : une fois que vous avez trouvé le ou les bons candidats, soumettez une ou des offres d'emploi formelles. Si les candidats acceptent l'offre, prévoyez un processus d'intégration complet afin de faire en sorte qu'ils s'adaptent à leur nouveau rôle. Il s'agit de prévoir des formations, une introduction au fonctionnement et à la culture de votre entreprise, ainsi que toutes les tâches administratives nécessaires, telles que les documents relatifs aux ressources humaines.

En recrutant les bonnes personnes, vous mettez votre entreprise sur la voie de la réussite. Il est donc judicieux de consacrer du temps et des ressources à ce processus. Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, vous devrez peut-être envisager de mettre en place d'autres fonctions liées aux ressources humaines, notamment pour la gestion des salaires, l'administration des avantages sociaux, ainsi que le développement et la formation continue du personnel.

17. Évaluez les opportunités de prêts aux entreprises

Le recours aux prêts professionnels dans le cadre de votre stratégie financière peut se révéler être un moyen efficace d'accélérer la croissance de votre entreprise. Voici comment aborder cette étape complexe mais essentielle.

  • Déterminer votre besoin de prêt : avant de vous lancer dans une procédure de demande de prêt, vérifiez si vous avez réellement besoin d'un prêt. Vous avez peut-être besoin de fonds pour développer vos activités, acheter de l'équipement, augmenter vos stocks, embaucher du personnel ou fluidifier vos flux de trésorerie. En définissant clairement les besoins financiers de votre entreprise, vous pourrez prendre une décision plus éclairée.

  • Évaluer les différents types de prêts : différents types de prêts sont disponibles pour les entreprises, du prêt bancaire traditionnel au prêt de la Small Business Administration (SBA), en passant par les prêts en ligne et les lignes de crédit. Chaque type de prêt est assorti de conditions, de taux d'intérêt et d'exigences qui lui sont propres. Le choix qui vous convient le mieux dépend de vos besoins spécifiques, de votre situation financière ainsi que du stade de développement de votre entreprise.

  • Tenir compte des conditions d'éligibilité : les critères d'approbation des prêts varient d'un prêteur à l'autre. Il peut s'agir de facteurs tels que votre cote de crédit, le chiffre d'affaires de votre entreprise, sa rentabilité et son ancienneté. Avant de demander un prêt, consultez attentivement les critères suivants pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

  • Préparer votre demande de prêt : une fois que vous avez choisi un type de prêt et confirmé que vous répondez aux critères du prêteur, l'étape suivante consiste à préparer votre demande de prêt. Il s'agit de rassembler des documents financiers tels que votre plan d'entreprise, vos états financiers, vos déclarations fiscales et les détails de votre garantie. Vous devrez peut-être également présenter un plan décrivant l'utilisation que vous comptez faire du prêt et la manière dont vous le rembourserez.

  • Comparer les offres de prêt : si votre demande de prêt est approuvée, il se peut que vous receviez des offres de différents prêteurs. Examinez attentivement les conditions de chaque offre, notamment le taux d'intérêt, le montant du prêt, sa durée et les éventuels frais supplémentaires. Assurez-vous de bien comprendre le coût total du prêt et la manière dont les conditions de remboursement s'alignent sur les projections financières de votre entreprise.

Contracter une dette est un engagement sérieux qui nécessite une planification et une réflexion rigoureuses. Pour obtenir des conseils supplémentaires tout au long du processus, consultez un conseiller financier ou un mentor.

Il n'y a pas de raccourci miracle pour créer une entreprise. Sauter des étapes lors des premiers jours peut engendrer des difficultés inutiles, de la confusion, voire une responsabilité juridique par la suite. Si la plupart des démarches liées à la création d'une nouvelle entreprise peuvent sembler fastidieuses, elles ne sont pas pour autant trop complexes. En adoptant une approche réfléchie et méthodique de ce processus, et en abordant chaque étape de manière ordonnée, vous bénéficierez d'une base qui pourra vous aider à atteindre tous les objectifs et à réaliser tous les rêves que vous avez pour votre entreprise.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.