Notions de base sur les réseaux de paiement : tout ce qu’il faut savoir sur l’acceptation des paiements et les transferts de fonds

Payments
Payments

Accept payments online, in person, and around the world with a payments solution built for any business—from scaling startups to global enterprises.

Learn more 
  1. Introduction
  2. Qu’est-ce qu’un réseau de paiement ?
  3. Quels sont les principaux réseaux de paiement ?
    1. Réseaux de cartes bancaires
    2. Réseaux de transfert électronique de fonds
    3. Réseaux de paiement pair-à-pair
    4. Réseaux de distribution automatique de billets
  4. Comment fonctionnent les réseaux de paiement ?
    1. Comment fonctionnent les ACH et les virements bancaires ?
    2. En combien de temps les virements bancaires et les virements ACH sont-ils effectués ?
    3. Paiements par carte bancaire
    4. Comment fonctionnent les paiements par carte bancaire ?
    5. Comment fonctionnent les distributeurs automatiques de billets ?

La plupart des propriétaires de petites entreprises et leurs équipes suivent de près les mouvements de fonds sur les comptes bancaires de leur entreprise, qu’il s’agisse des paiements des clients ou des prestataires, des salaires des employés ou des factures d’électricité. Mais comment les paiements de votre entreprise sont-ils transférés d’un endroit à l’autre et comment les réseaux de paiement interviennent-ils ?

Les entreprises devraient prendre le temps de s’informer sur les réseaux de paiement. Les entreprises disposent de nombreux moyens pour accepter et émettre des paiements, et le choix de vos moyens de paiement peut avoir un impact significatif sur vos revenus. Des connaissances approfondies sur les réseaux de paiement peuvent vous aider à décider de la manière dont votre entreprise enverra et recevra de l’argent.

Voici donc ce qu’il faut savoir sur les réseaux de paiement.

Sommaire

  • Qu’est-ce qu’un réseau de paiement ?
  • Quels sont les principaux réseaux de paiement ?
    • Réseaux de cartes bancaires
    • Réseaux de transfert électronique de fonds
    • Réseaux de paiement pair-à-pair
    • Réseaux de distribution automatique de billets
  • Comment fonctionnent les réseaux de paiement ?

Qu’est-ce qu’un réseau de paiement ?

Les réseaux de paiement sont des organisations, telles que les associations de cartes de paiement et les réseaux de transfert électronique de fonds (TEF), qui facilitent les transactions financières. Le terme « réseau de paiement » désigne toute structure interconnectée d’entités financières (ainsi que leurs agents agréés et affiliés respectifs) au sein de laquelle des fonds peuvent être transférés entre des particuliers, des entreprises ou des institutions.

Chaque réseau de paiement fonctionne différemment, mais ils présentent quelques similitudes fondamentales. La plupart des réseaux de paiement sont constitués de nombreuses entités participantes, telles que des sociétés émettrices de cartes bancaires, des banques, des coopératives de crédit et d’autres institutions financières. Ces groupes d’entités sont reliés par un réseau électronique par lequel les fonds sont transférés conformément à un ensemble commun de règlements et de directives. Le réseau lui-même est entretenu et exploité par une organisation directrice, qui est souvent une association composée de membres participants.

Tous les réseaux sont conçus pour résoudre le même problème : comment transférer des fonds entre deux points de la manière la plus sûre, la plus rapide et la moins chère possible. À mesure que nous décrivons les différents types de réseaux de paiement, vous remarquerez que certains d’entre eux privilégient l’une de ces trois caractéristiques par rapport aux autres. Pour choisir le meilleur réseau de paiement pour votre entreprise, vous devez déterminer laquelle de ces caractéristiques est la plus importante à vos yeux.

Quels sont les principaux réseaux de paiement ?

Les réseaux de paiement sont répartis en quatre catégories :

  • Réseaux de cartes bancaires
  • Systèmes de transfert électronique de fonds (par exemple, ACH et virements bancaires)
  • Réseaux de paiement pair-à-pair (P2P)
  • Distributeurs automatiques de billets (DAB)

Réseaux de cartes bancaires

Types de réseaux de cartes bancaires

Tous les réseaux de cartes bancaires appartiennent à l’une des deux catégories suivantes :

  • Réseau ouvert
    Les réseaux ouverts de cartes bancaires permettent à des tiers d’émettre des cartes bancaires aux clients.

  • Réseau fermé
    Les réseaux fermés de cartes bancaires n’autorisent pas les institutions financières tierces à émettre leurs cartes bancaires en leur nom. Au lieu de cela, les sociétés émettrices de cartes bancaires émettent toutes les cartes bancaires directement aux clients.

Pour en savoir plus sur les réseaux de cartes, notamment sur les principaux réseaux ouverts et fermés, lisez notre article sur le fonctionnement des réseaux de cartes bancaires.

Principaux réseaux de cartes aux États-Unis

Les États-Unis comptent quatre principaux réseaux de cartes bancaires : Visa, Mastercard, Discover et American Express. Nilson Report a évalué les parts de marché de chacun de ces réseaux en 2022.

  • Visa : 61 %
  • Mastercard : 26 %
  • American Express : 11 %
  • Discover : 2 %

Visa et Mastercard sont des réseaux ouverts, tandis qu’American Express et Discover sont des réseaux fermés.

Principaux réseaux internationaux de cartes

En dehors des États-Unis, d’autres réseaux de cartes bancaires prédominent au niveau des paiements des clients. Les deux plus grands réseaux sont :

  • Interac
    Interac est le principal émetteur de cartes de débit au Canada, où les grands réseaux comme Visa et Mastercard n’émettent pas beaucoup de cartes. Interac compte plus de 59 000 guichets automatiques et est accepté par près d’un demi-million d’entreprises.

  • Japan Credit Bureau (JCB)
    Basé au Japon, JCB domine non seulement le marché japonais des cartes, mais il est également accepté dans plus de 20 pays à travers le monde.

Réseaux de transfert électronique de fonds

Les transferts électroniques de fonds (TEF) sont des transactions qui déplacent des fonds par voie électronique entre des institutions financières, des comptes bancaires ou des personnes. Les TEF sont souvent désignés par les termes « télévirements », « chèques électroniques » ou « paiements électroniques ». Le terme « TEF » est un terme générique qui englobe un large éventail de types de transferts différents ainsi que les réseaux qui les facilitent. Voici quelques-uns des réseaux TEF les plus importants :

National

  • Automated Clearing House (ACH)
    L’ACH est un réseau financier américain centralisé qui permet aux banques et aux coopératives de crédit d’envoyer et de recevoir des paiements électroniques et des transferts d’argent. Il est largement utilisé par les entreprises et les particuliers. En 2020, l’ACH a permis de traiter 26,8 milliards de paiements, ce qui correspond à une augmentation de 11 % par rapport à l’année précédente. Si vous avez déjà reçu un chèque de paie par dépôt direct, ce paiement a été envoyé via le réseau ACH.

  • Virements bancaires
    Les virements bancaires sont un autre moyen courant d’envoyer des fonds par voie électronique à partir d’institutions financières américaines. Ce réseau est appelé Fedwire Funds Service, anciennement connu sous le nom de Federal Reserve Wire Network. Géré par la Réserve fédérale, le Fedwire Funds Service est un système de règlement en temps réel de la monnaie de la banque centrale utilisé pour faciliter électroniquement les transactions entre les institutions financières. Les entreprises, les clients, les banques et les agences gouvernementales utilisent ce réseau pour transférer des fonds de manière sûre et rapide. Pour le seul mois de février 2023, le Fedwire Funds Service a généré plus de 14 millions de virements bancaires.

  • CHIPS
    Le Clearing House Interbank Payments System (CHIPS) est le système de compensation qui gère les gros virements bancaires aux États-Unis. CHIPS est le plus grand système privé de compensation en USD au monde. Il règle chaque jour 1 800 milliards de dollars de paiements nationaux et internationaux. CHIPS et le Fedwire Funds Service représentent ensemble la majorité des transferts de fonds nationaux et des transactions internationales en dollars américains. Le montant moyen d’un transfert CHIPS est supérieur à 3 000 000 $.

International

Si les virements bancaires peuvent être utilisés pour envoyer des fonds entre les États-Unis et d’autres pays, il existe de nombreux autres réseaux de paiement qui opèrent dans différentes régions du monde. Notamment :

  • CHAPS
    Le Clearing House Automated Payment System (CHAPS) est utilisé au Royaume-Uni pour le traitement des paiements en livres sterling effectués le jour même.

  • Bacs
    Bacs est une organisation composée de 16 grandes banques britanniques qui facilite les transferts entre ces banques. En 2019, on comptait 4,5 milliards de paiements par prélèvement automatique effectués par l’intermédiaire de Bacs et environ 4 milliards de paiements par prélèvement.

  • SEPA
    Le Single Euro Payments Area (SEPA) est un système de paiement intégré qui permet aux titulaires de comptes bancaires au sein de l’Union européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) et du Royaume-Uni d’effectuer des transferts de fonds entre différentes banques situées dans les pays membres.

  • SPFS
    La Russie a développé le System for Transfer of Financial Messages (SPFS) en 2014, en réponse aux sanctions économiques qui ont interdit sa participation au système SWIFT. En septembre 2022, la banque nationale de Russie, qui gère le SPFS, a indiqué que le système comptait 440 entités membres, dont plus de 100 situées en dehors de la Russie.

  • CIPS
    En Chine, le Cross-Border Interbank Payment System (CIPS), qui est soutenu par la Banque populaire de Chine (PBOC), offre des services de règlement et de compensation pour les transactions internationales effectuées en renminbi (RMB). Bien que le CIPS s’appuie actuellement sur le système SWIFT, son développement s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large de la Chine pour internationaliser l’utilisation du RMB comme moyen de paiement.

Réseaux de paiement pair-à-pair

Les réseaux de paiement pair-à-pair (P2P) permettent aux particuliers d’envoyer des fonds sans passer par les institutions financières et les réseaux qui facilitent ces transferts. Au contraire, les réseaux de paiement P2P permettent aux utilisateurs de sélectionner différentes méthodes de paiement (cartes de crédit et de débit, comptes bancaires, etc.) pour envoyer et recevoir des fonds, puis de transférer facilement ces fonds de la plateforme de paiement vers leurs comptes bancaires personnels.

Les réseaux de paiement pair-à-pair sont relativement récents. Aujourd’hui, les clients disposent de nombreuses options pour ces types de transferts, et les réseaux de paiement P2P constituent un moyen simple pour que les clients paient les entreprises, que les entreprises paient d’autres entreprises, et que les familles et les amis s’échangent de l’argent.

Réseaux de distribution automatique de billets

La plupart des clients connaissent les distributeurs automatiques de billets (DAB). Les distributeurs automatiques de billets sont des appareils électroniques qui permettent aux clients d’accéder à leurs comptes bancaires pour retirer de l’argent, effectuer des dépôts et initier des virements. Un réseau de distributeurs automatiques de billets, également appelé « réseau interbancaire », permet aux titulaires de cartes émises par une institution financière participant à ce réseau d’effectuer des transactions au moyen de distributeurs automatiques de billets. Les réseaux de distributeurs automatiques de billets permettent souvent aux titulaires de cartes d’accéder à d’autres services.

Voici les principaux réseaux de distributeurs automatiques de billets dans le monde :

  • Monde entier
    Les deux plus grands réseaux mondiaux de distributeurs automatiques de billets sont Cirrus et Plus, qui appartiennent respectivement à Mastercard et à Visa.

  • Afrique
    123, Multicaixa

  • Asie et Moyen-Orient
    1LINK, ALTO, atm5, ATM Bersama, BancNet, Banks ATM Network and Customer Services (BANCS), Cashnet, CashTree, Clearing House Automated Transfer System (CHATS), Dutch-Bangla Bank Nexus, Electronic Payment Services (EPS), Encash Network Service, EZ-Link, Faster Payment System (FPS), Isracard, JETCO, LankaPay, Link, MEPS+, MNET, National Financial Switch (NFS), Nationlink, PayNet, PRIMA, RuPay, Saudi Payments Network, Shetab Banking System, Sri Lanka Interbank Payment System (SLIPS), The Benefit Company, UnionPay, Yucho

  • Europe
    Allied Irish Banks Banklink, Bancomat, Bancontact, Currence, EUFISERV, Euronet Worldwide, European Payments Initiative (EPI), girocard, Cartes Bancaires (CB), KoronaPay, LINK, Mir, Multibanco, Otto, Sbercard, Sistema de Tarjetas y Medios de Pago, Vocalink

  • Amérique du Nord
    Accel, ACCULINK, Allpoint, Armed Forces Financial Network (AFFN), ATH (Puerto Rico and the Caribbean), Co-op Solutions, Interac, Interlink, Jeanie, MoneyPass, New York Currency Exchange (NYCE), Presto!, PULSE, SHAZAM, STAR, SUM

  • Amérique du Sud
    A Toda Hora, Banco24Horas, Banelco, Banred, GlobalNet, Redbanc, Suiche 7B

Comment fonctionnent les réseaux de paiement ?

La plupart des réseaux de paiement utilisent Internet pour faciliter la communication entre les entités membres et le transfert électronique de fonds entre les comptes. Certains réseaux de paiement qui existaient avant Internet utilisaient initialement d’autres moyens ; par exemple, les virements bancaires ont d’abord été effectués par voie télégraphique.

Bien qu’il y ait quelques similitudes, chaque réseau de paiement fonctionne différemment. Voici un bref aperçu de la manière dont les différents types de réseaux de paiement traitent les transactions des clients.

Comment fonctionnent les ACH et les virements bancaires ?

Les transferts ACH et les virements bancaires impliquent tous deux la transmission de fonds par l’intermédiaire de réseaux électroniques. Aucun argent liquide, aucun chèque, aucune carte de crédit ou de débit n’est utilisé pour ces TEF. Bien que les virements ACH et les virements bancaires utilisent des réseaux différents et obéissent à des règles de fonctionnement légèrement différentes, le processus global est similaire :

1. La banque d’origine initie le transfert

Lors d’un virement ACH, l’institution financière dépositaire d’origine (ODFI) est la banque qui initie la demande de transfert de fonds. Comme les virements ACH peuvent être initiés depuis n’importe quel côté (que ce soit le compte sur lequel les fonds sont déposés ou le compte sur lequel les fonds seront retirés), l’ODFI peut être l’une ou l’autre des banques.

2. La banque réceptrice traite la demande

L’institution financière dépositaire réceptrice (RDFI) est la banque qui reçoit la demande de transfert de fonds. Comme pour l’ODFI, le terme « IFDR » ne désigne pas nécessairement la banque où les fonds seront déposés, mais l’institution financière qui n’est pas à l’origine du transfert de fonds. Il est possible que l’institution financière dépositaire réceptrice reçoive une demande d’envoi de fonds d’un de ses comptes vers un compte de l’ODFI.

3. Les fonds disponibles sont confirmés

L’ODFI et l’institution financière dépositaire réceptrice communiquent pour confirmer que les fonds demandés sont disponibles.

4. Les fonds sont réglés

Les transactions ACH et les virements sont réglés, c’est-à-dire que les fonds sont transférés vers leur destination finale, selon des délais différents. En règle générale, les virements bancaires sont réglés en temps réel et coûtent donc plus cher. Les transferts ACH fonctionnent un peu différemment : Les demandes de transaction en suspens s’accumulent dans une file d’attente et, à certains intervalles, toutes les demandes en suspens sont réglées en une seule fois. (Cela se produit à 6 h, 12 h, 16 h, 17 h 30 et 22 h, heure de l’Est.) Cela signifie que les transferts ACH peuvent prendre plus de temps que les virements bancaires, mais qu’ils sont généralement moins coûteux.

En combien de temps les virements bancaires et les virements ACH sont-ils effectués ?

Traditionnellement, les virements bancaires étaient plus rapides que les virements ACH. Mais aujourd’hui, ce n’est que partiellement le cas. Les règles de fonctionnement de l’Automated Clearing House ayant été récemment modifiées, la plupart des virements ACH sont désormais réglés en un jour ouvrable.

Paiements par carte bancaire

Les réseaux de cartes bancaires traitent 1 milliard de transactions par carte chaque jour à travers le monde. Il existe quatre grands réseaux de cartes bancaires aux États-Unis et des dizaines d'autres dans différentes régions du monde, mais les paiements sur ces réseaux fonctionnent généralement de la même manière :

1. Le client initie un paiement

Le processus commence lorsque le titulaire de la carte présente sa carte bancaire au terminal d’un point de vente, à un lecteur de carte ou à une caisse en ligne, ce qui déclenche la transaction. Le client peut saisir manuellement le numéro de sa carte, faire glisser sa carte, insérer la puce EMV de la carte ou apposer la carte pour activer le mécanisme de paiement sans contact de sa carte. Si le client paie avec une carte stockée dans un portefeuille numérique, il devra également l’apposer pour payer, comme il le ferait avec une carte dotée de la technologie NFT.

2. Le terminal de paiement de l’entreprise se connecte au réseau de cartes bancaires

  • Si le réseau de cartes est également l’émetteur
  • Si le réseau de cartes n’a pas délivré la carte

3. Le réseau de cartes indique à l’entreprise si la transaction est approuvée ou refusée

Stripe prend en charge tous les principaux réseaux mondiaux de cartes bancaires, ainsi que des réseaux régionaux tels que Cartes Bancaires en France et Interac au Canada.

Comment fonctionnent les paiements par carte bancaire ?

Pour obtenir des informations plus détaillées sur les paiements par carte bancaire, les réseaux de cartes et leur fonctionnement, lisez cet article.

Comment fonctionnent les distributeurs automatiques de billets ?

Les distributeurs automatiques de billets permettent aux personnes d’accéder aux liquidités de leurs comptes bancaires, de déposer des chèques et des espèces ainsi que de consulter le solde de leurs comptes, sans avoir à se rendre dans une banque et à s’adresser à un guichetier. Depuis que le premier distributeur automatique de billets est apparu dans une banque Barclays à Londres en 1967, des millions de ces terminaux ont été installés dans le monde entier, non seulement dans les banques, mais aussi dans tous les établissements, des charcuteries aux salons de manucure. En 2021, il y avait 40 distributeurs automatiques de billets pour 100 000 habitants dans le monde.

La technologie des DAB peut varier considérablement en fonction de la date de leur construction. Il existe encore aujourd’hui des DAB plus anciens, qui offrent une gamme de services différente de celle des DAB plus récents, dotés de fonctionnalités plus dynamiques. Quoi qu’il en soit, la plupart des distributeurs automatiques de billets sont dotés des éléments de base suivants :

  • Lecteur de carte
  • Écran d’affichage
  • Pavé numérique
  • Distributeur de billets
  • Imprimante

Bien que l’expérience de l’utilisation d’un distributeur automatique de billets varie légèrement en fonction de l’appareil, la plupart des distributeurs suivent une version ou une autre des étapes suivantes :

1. Le client introduit sa carte de débit

Il peut s’agir de faire glisser la bande magnétique de la carte ou d’insérer l’extrémité de la carte qui contient une puce EMV.

2. Le client saisit son code PIN lorsqu’il y est invité

Cette opération s’effectue soit sur un pavé numérique manuel, soit sur un écran tactile du DAB.

3. Le client choisit l’opération qu’il souhaite effectuer

Il peut s’agir de toutes ou d’une partie des opérations suivantes, en fonction du type de distributeur automatique de billets qu’il utilise :

  • Retrait d’argent
  • Dépôt d’espèces ou de chèques
  • Vérification du solde des comptes
  • Virement de fonds entre comptes
  • Effectuer des paiements de factures

En cas de dépôt :

  • Le client insère des chèques ou des espèces pour le dépôt
  • Le montant du dépôt s’affiche à l’écran pour que le client le confirme
  • Impressions de reçus (parfois sur demande uniquement)

En cas de retrait :

  • Le client sélectionne le compte à partir duquel il souhaite retirer de l’argent
  • Le client sélectionne le montant d’argent qu’il souhaite retirer
  • Si les fonds sont disponibles, le DAB distribue des espèces
  • Impressions de reçus (parfois sur demande uniquement)

L'évolution de la technologie des distributeurs automatiques de billets s'accompagne également d'une évolution de l'expérience client.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.