Qu'est-ce qu'un acquéreur ? Tout ce que les entreprises doivent savoir sur les banques acquéreuses

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Quest-ce quune banque acquéreuse ?
  3. Banque acquéreuse ou banque émettrice ?
  4. Acquéreur ou prestataire de services de paiement ?
  5. Comment choisir un acquéreur qui réponde aux besoins de votre entreprise ?
  6. Coûts et frais relatifs à une banque acquéreuse

Pour les petites entreprises qui acceptent les paiements client, chaque action réalisée lors d'une transaction engendre une série complexe d'opérations en coulisses. Il est donc judicieux de se familiariser avec les principaux acteurs impliqués dans le traitement de vos transactions client, notamment les banques acquéreuses.

L'accélération de la technologie des paiements a radicalement changé les interactions entre les entreprises, les réseaux de cartes bancaires, les prestataires de services de paiement et les banques au niveau des transactions client. Les entreprises disposent de plus d'options pour accepter et traiter les paiements, et davantage d'établissements financiers proposent des fonctionnalités de paiement qui se recoupent. Il est capital pour les entreprises de bien comprendre les aspects techniques de la réception des paiements client et comment les banques acquéreuses s'inscrivent dans ces processus.

Cet article vous explique ce qu'est une banque acquéreuse, son rôle dans le processus de paiement et ce que les entreprises doivent savoir pour appréhender les paiements client.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'une banque acquéreuse ?
  • Banque acquéreuse ou banque émettrice ?
  • Acquéreur ou prestataire de services de paiement ?
  • Comment choisir un acquéreur qui réponde aux besoins de votre entreprise ?
  • Quels sont les coûts et les frais relatifs à une banque acquéreuse ?

Qu'est-ce qu'une banque acquéreuse ?

Une banque acquéreuse, également dénommée « acquéreur », est une banque ou un établissement financier qui traite les paiements par carte bancaire des clients pour le compte d'une entreprise et les achemine vers la banque émettrice via les réseaux de cartes.

Les banques acquéreuses permettent aux entreprises de traiter les paiements sans se limiter aux points de vente (PDV) et de recevoir des fonds de la part des clients. Ces acquéreurs reçoivent les numéros de carte de débit ou de crédit de la part du prestataire de services de paiement de l'entreprise, assurent la liaison entre les réseaux de cartes bancaires et les banques émettrices des clients afin d'autoriser les paiements, puis de recevoir les fonds.

Banque acquéreuse ou banque émettrice ?

Les termes « banque acquéreuse » ou « banque émettrice » font référence aux différents rôles que jouent les établissements financiers lors d'une transaction client. La banque acquéreuse est celle de l'entreprise, tandis que la banque émettrice est celle du client.

La banque émettrice délivre, ou « émet », les cartes de crédit ou de débit aux clients pour le compte des réseaux de cartes, et émet également les fonds transférés lors d'une transaction par carte. La banque acquéreuse reçoit, ou « acquière », les fonds de la transaction.

Le processus d'une transaction client pour les banques acquéreuses et émettrices se déroule comme suit.

  1. Le client présente sa carte de crédit, de débit ou son portefeuille électronique au PDV depuis lequel il souhaite effectuer un achat. Il peut s'agir d'un terminal de point de vente dans une boutique physique, d'un lecteur de cartes sur un appareil mobile ou de l'interface de paiement d'un site Web e-commerce.
  2. Le prestataire de services de paiement transmet les informations de paiement principales à la banque acquéreuse en premier, notamment le montant à transférer et le numéro de carte utilisé pour le paiement.
  3. Une fois que la banque acquéreuse a reçu la demande de paiement, elle se connecte à la banque émettrice via le réseau de cartes correspondant au moyen de paiement. Par exemple, si un client utilise une carte de débit Visa émise par Wells Fargo, la banque acquéreuse qui reçoit la transaction utilisera le réseau de cartes Visa pour se connecter à Wells Fargo, la banque émettrice.
  4. Une fois que la banque émettrice reçoit la demande de la banque acquéreuse, elle examine le compte du titulaire de la carte afin de vérifier qu'il dispose d'un crédit ou de fonds suffisants pour assurer la transaction.
  5. Si les fonds sont disponibles, la banque émettrice autorise le paiement et prévient la banque acquéreuse via le réseau de cartes bancaires.
  6. Enfin, la banque émettrice débloque les fonds, que la banque acquéreuse accepte et verse sur le compte de l'entreprise.

Acquéreur ou prestataire de services de paiement ?

Lors d'une transaction, les prestataires de services de traitement des paiements reçoivent toutes les informations clés relatives, notamment les numéros de carte bancaire et le montant du paiement. Ils transmettent ensuite ces données à la banque acquéreuse. Cette dernière obtient par la suite l'autorisation de paiement et reçoit les fonds.

Bien que les prestataires de services de paiement et les banques acquéreuses jouent des rôles différents dans le processus de paiement, un même établissement financier peut endosser ces deux fonctions. Certaines banques proposent à la fois des comptes professionnels et des services de paiement. Il est toutefois plus courant que ces services soient assurés aux entreprises via différents établissements.

Comment choisir un acquéreur qui réponde aux besoins de votre entreprise ?

La manière dont votre entreprise interagit avec les banques acquéreuses dépendra de votre accès aux services de compte marchand. Vous pourriez vouloir collaborer avec un fournisseur unique pour le traitement des paiements, les comptes marchands et les services d'acquisition, ou bien choisir de vous tourner vers différents fournisseurs pour ces mêmes besoins. En choisissant Stripe, vous n'avez pas besoin de vous occuper de trouver un acquéreur, puisque nous proposons à la fois des fonctionnalités de traitement des paiements et d'acquisition. Pour les entreprises indépendantes, il est plus judicieux d'opter pour des paiements évolutifs et tout-en-un que de recourir à plusieurs solutions de facilitation des paiements et de services bancaires professionnels.

Si vous exercez votre activité sur une plateforme ou une place de marché tierce qui intègrent la prise en charge des paiements, vous n'aurez probablement pas besoin d'un compte marchand distinct fournit par une banque acquéreuse. Ces plateformes ne cessent d'ajouter des fonctionnalités de paiement afin de rationaliser l'expérience des entreprises et des clients et de monétiser les transactions.

Si votre entreprise accepte des paiements ailleurs que sur des plateformes ou des places de marché tierces, vous aurez besoin d'une fonctionnalité de traitement des paiements et d'acquisition, notamment si vous exercez en personne ou disposez de votre propre site Web e-commerce

Comme certains prestataires de services de paiement ne proposent que le traitement des paiements ou la prise en charge de l'acquisition, vous devrez faire appel à des ressources distinctes pour chaque fonction. De nombreux établissements financiers possèdent des sites Web qui proposent des services d'acquisition pour les entreprises. Vous pouvez commencer par chercher des acquéreurs professionnels qui se trouvent dans votre région ou qui sont spécialisés dans votre secteur d'activité. Ensuite, comparez vos options en fonction de différents critères, comme la structure des frais, les avantages et d'autres aspects décisifs.

Chaque acquéreur pose des conditions différentes pour l'ouverture d'un compte marchand. En règle général, assurez-vous d'avoir ces informations sous la main :

  • le type d'entreprise (entreprise individuelle, société à responsabilité limitée, entreprise de type C, entreprise de type S, entreprise publique, organisation à but non lucratif, etc.) ;
  • votre secteur d'activité ;
  • votre numéro d'identification d'employeur (EIN) ou le numéro fiscal ;
  • l'adresse de l'entreprise ;
  • l'État/la région où vous êtes constitué en société ;
  • la date de début d'activité ;
  • les types de produits et de services que vous proposez ;
  • les revenus annuels de l'entreprise ou son volume de transactions ;
  • les informations bancaires de l'entreprise (celles à qui sont destinées les transactions) ;
  • votre numéro de sécurité sociale ;
  • votre adresse personnelle ;
  • votre numéro de téléphone personnel ;
  • votre date de naissance.

Coûts et frais relatifs à une banque acquéreuse

La plupart des entreprises acceptent et traitent les paiements par l'intermédiaire de solutions de paiement complètes telles que Stripe. De fait, les frais de traitement qu'elles paient couvrent de nombreuses fonctions, notamment l'accès aux banques acquéreuses. Le modèle tarifaire transparent et intégré de Stripe est l'un de ses principaux avantages par rapport aux solutions traditionnelles de traitement des paiements obtenues directement auprès des banques acquéreuses. La tarification de Stripe dépend de l'étendue des services de chaque entreprise, mais les transactions par carte bancaire et via portefeuille électronique sont facturées à 2,9 % + 30 ¢ par transaction réussie.

Même si les clients de Stripe ne paient pas directement les frais d'acquisition, voici leur fonctionnement.

Les entreprises ou les facilitateurs de paiement paient généralement des frais de transaction reversés à la banque acquéreuse, à la banque émettrice et aux réseaux de cartes. Les banques des entreprises paient des « frais d'interchange » aux réseaux de cartes à chaque transaction. Ces frais sont partagés avec la banque émettrice, qui leur permet de générer les revenus sans facturer les titulaires de carte.

Les frais de transaction sont calculés selon de nombreux facteurs. Chaque société de carte bancaire définit ses propres règles relatives aux frais d'interchange. Les règles les plus courantes couvrent notamment les thématiques ci-dessous.

  • Les propriétés des transactions
    Ces propriétés comprennent notamment le montant et le lieu de la transaction.

  • Le type de carte
    Le type de carte se réfère à l'utilisation d'une puce EMV ou d'un paiement sans contact, au type de carte bancaire (Gold, Platinum, de fidélité, etc.), à l'utilisation d'une carte prépayée ou d'une carte de débit, ainsi qu'à la source de financement.

  • Les propriétés de l'appareil
    Les propriétés de l'appareil décrivent comment et où le paiement a été effectué. Elles indiquent par exemple s'il s'agit d'un paiement en ligne par TPE, le code de la catégorie du marchand et si une carte a été présentée ou non.

En raison du grand nombre de règles de calcul des frais d'interchange, la plupart des acquéreurs utilisent des modèles de tarification qui prennent en compte le montant moyen et le volume des transactions ainsi que les propriétés de paiement classiques et le type d'activité de l'entreprise. L'acquéreur établit alors une structure de frais qui s'aligne sur les frais d'interchange les plus probables pour le compte d'une entreprise donnée.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.