Démystifier la facilitation de paiement

Un guide sur la facilitation des paiements pour les plateformes et les places de marché

  1. Introduction
  2. Qu'est-ce qu'un facilitateur de paiement ?
    1. Historique de la facilitation de paiement
  3. Intégration des paiements
  4. Solutions de facilitation de paiement traditionnelles
  5. Démarrer
    1. Configurer les systèmes de paiement
    2. Configurer des systèmes d'inscription et de conformité des marchands
    3. Gérer les processus d'exploitation et les systèmes
    4. Développement international
    5. S'adapter à des environnements qui évoluent
  6. Solution de facilitation de paiement proposée par Stripe
  7. Comparaison

La technologie a bouleversé les interactions entre les entreprises, les banques acquéreuses et les réseaux de cartes. L'essor des plateformes logicielles et des places de marché en ligne a accéléré ce changement : ces sociétés font évoluer la relation entre les acheteurs et les vendeurs par le biais de nouvelles fonctionnalités de paiement et de nouveaux services financiers qui renouvellent l'expérience d'achat.

Dans ce guide, nous découvrirons ce qu'est un facilitateur de paiement. Nous étudierons en détail les éléments à prendre en considération et les coûts des différentes solutions proposées, et nous identifierons les meilleures stratégies à adopter pour leur intégration à une plateforme ou à une place de marché.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez passer en revue votre modèle économique spécifique avec l'aide de Stripe, contactez-nous, nous serons ravis de vous aider.

Qu'est-ce qu'un facilitateur de paiement ?

Aujourd'hui, de nombreuses plateformes et places de marché aident les marchands à accepter des paiements grâce aux services en ligne qu'elles proposent aux entreprises de toutes tailles. Les fonctionnalités de paiement font désormais partie intégrante de ces plateformes. Celles-ci peuvent ainsi se différencier et fidéliser leurs utilisateurs. Les marchands qui y ont recours n'ont plus besoin d'établir de relations directes avec des banques acquéreuses ni avec des plateformes de paiement.

Voici quelques types de plateformes et places de marché parmi les plus connues :

  • E-commerce : plateformes, telles que Shopify et Squarespace, qui aident les entreprises ou les particuliers à vendre des biens matériels en ligne.
  • Facturation : plateformes, telles que Xero et FreshBooks, qui aident les entreprises à facturer leurs clients.
  • Collecte de fonds : plateformes, telles que Kindrid, qui aident les associations à but non lucratif et les organisations caritatives à collecter des fonds et à recueillir des dons.
  • Réservations : plateformes, telles que Mindbody et FareHarbor, qui facilitent la planification des rendez-vous.
  • Voyages et billetterie : places de marché, telles qu'Airbnb, qui aident les particuliers à trouver des hébergements et des activités.
  • Commerce de détail : places de marché, telles que Tradesy, qui aident les particuliers à revendre les articles qu'ils possèdent.
  • Services à la demande : de nombreux types de services entrent dans cette catégorie, notamment le covoiturage (Lyft, Uber...), la livraison de plats cuisinés (Deliveroo, DoorDash...) et d'autres prestations professionnelles (Handy...).
  • Autres : de nouvelles plateformes font constamment leur apparition, sous une forme hybride ou totalement inédite, et proposent des services tels que la téléconsultation, la livraison de médicaments, voire même la location d'animaux de compagnie.

Malgré leurs différences, de nombreuses plateformes ou places de marché ont fait du paiement une composante essentielle de l'expérience client. Elles utilisent de plus en plus les fonctionnalités de paiement pour différencier leur offre et leur marque, renforcer leurs relations avec leurs clients et monétiser les transactions.

Ci-après, nous présentons plus en détail deux modèles d'intégration des paiements :

  1. Les solutions de facilitation de paiement traditionnelles, qui permettent aux plateformes d'intégrer les paiements par carte dans leur logiciel ;
  2. La solution de facilitation de paiement Stripe qui permet aux plateformes d'évoluer plus rapidement vers l'intégration et la monétisation des paiements, et d'opter pour une marque blanche afin de proposer d'autres services financiers, notamment l'émission de cartes et l'octroi de prêts.

Historique de la facilitation de paiement

Les solutions de facilitation de paiement traditionnelles sont devenues très populaires à la fin des années 90, car elles simplifiaient l'acceptation des paiements en ligne pour les petites et moyennes entreprises. À l'origine, les exigences associées à l'adoption de ces solutions et définies par une banque correspondaient aux besoins d'entreprises de plus grande taille qui étaient en capacité de gérer les processus de configuration antérieurs complexes, coûteux et chronophages. Celles-ci devaient acquérir une expertise des paiements et développer en parallèle leur cœur de métier et leur produit.

La facilitation de paiement est venue offrir aux sociétés qui se spécialisaient dans les paiements la possibilité de réduire la complexité première des paiements en ligne. Elle propose des services à un éventail plus large d'entreprises qui peuvent ainsi se concentrer sur leurs compétences principales.

La facilitation de paiement prend en charge la configuration et la gestion de multiples relations et systèmes, des opérations qui autrement incomberaient au marchand dans le cadre de ses interactions avec chaque partie.

Intégration des paiements

Les solutions de facilitation de paiement peuvent être de deux types. Le premier, traditionnel, implique la conclusion d'un partenariat avec une banque acquéreuse (ou un acquéreur et un facilitateur de paiement) et la création de systèmes de traitement, d'inscription, de gestion des risques et autres. Classiquement, cela doit être réalisé pays par pays et permet à votre plateforme de proposer des paiements par carte en ligne à vos sous-marchands.

Le second type de solution met en œuvre une facilitation de paiement plus moderne, technologique, proposée par un fournisseur de services tel que Stripe. Stripe vous permet d'utiliser une marque blanche pour intégrer les paiements et les services financiers dans votre logiciel. Vous maîtrisez l'expérience de paiement et élaborez celle de votre sous-marchand.

Posez-vous les questions suivantes avant de décider d'intégrer les paiements :

  1. Quel est l'objectif que je poursuis par le biais de l'intégration des paiements ? Est-ce que je souhaite améliorer l'expérience de mes clients ou renforcer les relations entretenues avec eux (et ajouter de la valeur à mon logiciel), créer d'autres sources de revenus et augmenter ma valorisation ou avoir la possibilité de développer mes activités plus rapidement sur de nouveaux segments de marché ou dans de nouvelles zones géographiques ?
  2. À quoi ressemble ma solution de paiement idéale ? Inclut-elle des paiements par carte en ligne, par TPE, des paiements internationaux (iDEAL, Alipay, BECS Direct Debit, et autres) ou sans carte, de type ACH ou Apple Pay ? Est-ce que je souhaite également proposer des services financiers à mes clients, notamment de prêt, de prévention de la fraude, ainsi que des programmes de cartes bancaires ?
  3. Quel est mon calendrier et dans quelle mesure ai-je envie d'investir dans les paiements plutôt que dans mon cœur de métier ? Dans quelle mesure est-ce que je souhaite y consacrer les ressources de mes développeurs, de mon service juridique et de mes équipes opérationnelles ? Ai-je les moyens de constituer de nouvelles équipes pour gérer les paiements et les systèmes de virements, les processus d'inscription des marchands et les solutions de conformité ?
  4. Quel est le marché de mon entreprise ? Où est-ce que je souhaite proposer des services de paiement et d'autres services financiers aujourd'hui ? Sur quel(s) marché(s) ai-je l'intention de me développer à l'avenir ?

Solutions de facilitation de paiement traditionnelles

Les plateformes qui utilisent une solution de facilitation de paiement traditionnelle ouvrent un compte bancaire marchand et reçoivent un identifiant (ID) de marchand afin de percevoir et d'agréger les paiements pour un groupe de plus petits marchands, habituellement appelés sous-marchands. Les facilitateurs de paiement traditionnels ont intégré des systèmes de paiement et enregistrent leur ID de marchand principal auprès d'une banque acquéreuse. Les sous-marchands, de leur côté, n'ont pas l'obligation d'enregistrer leur ID de marchand unique. Les transactions sont plutôt agrégées sous l'ID de marchand principal du facilitateur de paiement. Il s'agit ainsi de réduire la complexité à laquelle les sous-marchands auront à se confronter lors de la configuration des paiements en ligne de leur côté, dans la mesure où il n'est plus nécessaire pour eux d'établir ni d'entretenir des liens avec une banque acquéreuse, une plateforme de paiement et d'autres fournisseurs de services.

La plateforme prend en charge les éléments suivants :

  • Contrôle des présences sur la plateforme : configurer les processus d'inscription adaptés et établir la confiance en ces processus.
  • Respect des exigences de conformité KYC, AML et OFAC : vérifier et contrôler les sous-marchands afin de s'assurer qu'ils respectent les exigences Know Your Customer (KYC) et celles de l'US Office of Foreign Asset Control (OFAC). Surveiller l'activité des sous-marchands afin de détecter tout blanchiment d'argent et financement du terrorisme. En cas d'activité en dehors des États-Unis, de nombreuses autres réglementations et obligations de conformité doivent être prises en compte.
  • Audit de l'activité des comptes sur la plateforme : mettre en place des contrôles afin d'exercer un suivi et de sécuriser une activité financière à haut risque, en continu.
  • Garantie permanente de la conformité PCI : veiller au respect de la conformité Payment Card Industry (PCI) et s'assurer que tous les sous-marchands acceptent les paiements des clients de façon appropriée. Pour en savoir plus, consultez notre guide de mise en conformité PCI.

Même si ces quatre catégories sont explicites, il est difficile de décrire de façon homogène les responsabilités d'un facilitateur de paiement. Les règles définies pour les facilitateurs de paiement enregistrés étant différentes selon les banques acquéreuses, la complexité est grande en matière d'exigences entre les réseaux de cartes et les établissements bancaires. Globalement, considérez un facilitateur de paiement enregistré comme une entité qui gère les relations avec les réseaux de cartes, l'inscription des sous-marchands et les services de paiement pour les marchands. Le facilitateur de paiement gère directement les fonds destinés aux virements aux sous-marchands.

Les réseaux de cartes et les banques acquéreuses veillent au respect de la plupart des exigences qui s'imposent aux facilitateurs de paiement. Néanmoins, des différences régionales influent sur la rigueur avec laquelle ces acteurs veillent à cette conformité, dans les Amériques, en Europe et en Asie. À titre d'exemple, Visa et Visa Europe constituent deux entités distinctes et possèdent leurs propres règles.

Conformément aux règles des réseaux de cartes, un facilitateur de paiement doit :

  • effectuer toutes les vérifications nécessaires pour chaque sous-marchand ;
  • signer un contrat d'acceptation du marchand au nom d'un acquéreur ;
  • effectuer un suivi de l'activité de l'ensemble des sous-marchands afin de garantir la conformité aux normes des réseaux ;
  • garantir en permanence la conformité PCI ;
  • utiliser les fonds destinés aux virements uniquement pour payer les sous-marchands.

Si un sous-marchand dépasse un certain seuil de volume de transactions, il est dans l'obligation de conclure un contrat de marchand directement avec la banque acquéreuse.

Démarrer

Les solutions de facilitation de paiement traditionnelles imposent de procéder à des investissements pour créer plusieurs systèmes qui gèrent les paiements, l'inscription des sous-marchands, la conformité, les risques, les paiements et autres. Les plateformes sont également soumises à des obligations constantes de garantie de la régularité de leurs activités et du respect des exigences en matière de crédit auprès des banques acquéreuses et des réseaux de cartes.

L'Electronic Transactions Association (organisation consultative qui compte parmi ses membres des banques, des réseaux de cartes et des prestataires de services de paiement, également dénommée ETA) recommande instamment d'engager des experts du secteur et un conseiller juridique afin de garantir le respect des lois et des recommandations qui concernent les réseaux de cartes, les banques acquéreuses, les gouvernements nationaux et fédéraux et les organismes de réglementation internationaux (OFAC, par ex.).

Configurer les systèmes de paiement

  • Trouver une banque acquéreuse : les plateformes doivent présenter aux acquéreurs un plan d'affaires pour établir un partenariat et obtenir un soutien qui facilitent les paiements pour les sous-marchands.
  • Intégrer des plateformes de paiement : les plateformes de paiement proposent des fonctionnalités qui permettent aux sous-marchands de traiter les paiements en ligne.
  • Obtenir la conformité PCI DSS de niveau 1 : pour attester de la sécurité des données sensibles, la plateforme doit être certifiée Payment Card Industry Data Security Standard (PCI DSS, norme de sécurité des données de l'industrie des cartes de paiement). Cela inclut également la certification Europay, Mastercard et Visa (EMV ou puce) si la plateforme prend en charge les transactions par TPE.
  • Mettre en place une gestion des marchands : cela inclut des tableaux de bord pour les marchands, ainsi que des systèmes de paiement et de gestion des litiges qui prennent en charge les contestations de paiement.

Configurer des systèmes d'inscription et de conformité des marchands

Définir des politiques d'évaluation des risques et mettre en place des systèmes qui garantissent que seules les entreprises qui ont une existence légale et qui respectent les règles établies par les réseaux de cartes et les acquéreurs sont inscrites. Le système et les employés de la plateforme sont tenus de procéder comme suit :

  • vérifier l'identité des sous-marchands, en incluant notamment les contrôles KYC, la structure de propriété et les coordonnées de l'entreprise ;
  • vérifier les listes OFAC et MATCH pour les sous-marchands préalablement à leur inscription ; Mastercard gère la liste Member Alert to Control High-Risk Merchants (MATCH) ;
  • évaluer la santé financière des sous-marchands et les risques, notamment financiers, réglementaires, de fraude, de crédit, de non-conformité et de réputation.

Afin de gérer et d'atténuer les risques, mettre en place des systèmes et définir des politiques internes qui permettent d'effectuer toutes les vérifications nécessaires. Le système et les employés de la plateforme sont tenus de procéder comme suit :

  • se conformer à la législation relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux ainsi qu'aux exigences des réseaux de cartes et des organismes de réglementation ;
  • identifier les activités suspectes (y compris les indicateurs de financement du terrorisme) ;
  • établir des rapports sur les activités suspectes (Suspicious Activity Reports ou SARS) et les transmettre au Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) ou à l'acquéreur, conformément aux exigences formulées.

Soumettre les demandes d'enregistrement et demander les licences supplémentaires nécessaires :

  • s'enregistrer en tant que facilitateur de paiement auprès de chaque réseau de cartes dans chaque pays ;
  • solliciter des licences de transfert monétaire (Money Transmitter License ou MTL) pour chaque État dans lequel le facilitateur de paiement exerce ses activités, si cela est nécessaire pour prendre en charge certains flux de capitaux ;
  • solliciter des licences régionales, le cas échéant (le Brésil, la Malaisie et l'Union européenne, entre autres, exigent des licences distinctes).

Gérer les processus d'exploitation et les systèmes

  • Inscrire et évaluer chaque sous-marchand : vérifier l'identité, le modèle économique et les informations relatives au propriétaire pour chaque sous-marchand. Configurer le traitement des paiements pour les sous-marchands.
  • Effectuer un suivi des risques et mettre à jour les systèmes de gestion des risques : effectuer toutes les vérifications nécessaires, procéder à un suivi régulier des activités des sous-marchands et atténuer les risques, le cas échéant (par ex. application de plafonds de traitement, financements retardés ou réserves).
  • Prévenir et bloquer les fraudes : Prévenir la fraude sur la plateforme de manière proactive et bloquer ou examiner les transactions suspectes. Les bonnes pratiques incluent l'utilisation de l'adaptive machine learning pour la détection de la fraude. Fournir des preuves aux réseaux de cartes, le cas échéant, pour toute contestation de paiement au nom des sous-marchands.
  • Virer les fonds aux sous-marchands : s'assurer que les sous-marchands perçoivent leurs gains en temps et en heure.
  • Reporting et rapprochement : générer et distribuer des formulaires fiscaux 1099 ou autres conformément aux obligations annuelles.
  • Garantir en permanence la conformité PCI : garantir la conformité permanente de la plateforme même lorsque les flux de données et l'expérience utilisateur évolue. Il convient de remarquer que certains réseaux de cartes peuvent imposer aux facilitateurs de paiement de présenter des rapports trimestriels ou mensuels, ou de réaliser une évaluation annuelle sur site afin d'attester du respect permanent de la conformité.
  • Renouveler l'enregistrement et les licences de facilitateur de paiement : renouveler l'enregistrement en tant que facilitateur de paiement auprès des réseaux de cartes chaque année, et mettre à jour ou renouveler les MTL selon la périodicité requise.

Développement international

Si votre plateforme doit étendre ses activités à l'international et prendre en charge des sous-marchands dans d'autres régions, il peut être nécessaire de conclure des partenariats avec des acquéreurs, des plateformes et des fournisseurs de services locaux. Généralement, les plateformes créent leurs propres systèmes locaux pour s'adapter aux exigences locales ou prendre en charge plusieurs régions.

Les gouvernements et les organismes de régulation peuvent également avoir des exigences différentes selon les zones géographiques concernées. La législation européenne en matière de paiements, connue comme la Directive sur les services de paiement 2 (DSP2) a introduit des modifications majeures qui ont des conséquences importantes pour les plateformes multifaces ou les places de marchés, en Europe. Un grand nombre de ces entreprises ne peuvent désormais plus compter sur une exemption de licence dont elles bénéficiaient précédemment. Les plateformes qui contrôlent les flux de fonds doivent obtenir une licence d'établissement de monnaie électronique, ce qui peut prendre des mois et coûter des millions d'euros.

S'adapter à des environnements qui évoluent

La définition d'un facilitateur de paiement est en constante évolution. Il en va de même pour le rôle qui lui est assigné. Par exemple, en septembre 2018, l'ETA a publié un rapport de 73 pages qui contient de nouvelles orientations. L'ensemble des investissements réalisés devront désormais être actualisés afin de répondre aux évolutions de la législation et des exigences.

L'environnement technologique se transforme lui aussi : il convient d'envisager que différents fournisseurs et vendeurs soient dans l'obligation de proposer des solutions de moyens de paiement locaux (tels que SEPA, Alipay ou IDEAL), plusieurs devises, des paiements mobiles, des transactions par TPE, des systèmes de facturation ou des paiements d'abonnements, et plus encore.

Calendriers et coûts

Configuration des systèmes de paiement

Description
Délai minimum requis en mois
Coût minimum approximatif
Parrainage d'acquéreur

Mettre en place un plan d'affaires et se faire éventuellement aider d'un consultant

Embaucher un avocat spécialisé dans la gestion des paiements

3-6 Varie d'un acquéreur à l'autre
Plateformes de paiement Négocier et conclure des contrats avec des plateformes de paiement et les intégrer 1-4 Varie d'une plateforme à l'autre, mais se compose en général d'une combinaison de frais fixes et par transaction
Conformité PCI (et certification EMV, si nécessaire) Valider la conformité PCI DSS de niveau 1 (comprend la visite du site par un auditeur) 3-5 50 000 $US–500 000 $US
Système de gestion des marchands

Créer des tableaux de bord pour les marchands

Créer des systèmes de virements destinés aux marchands

Créer des systèmes de gestion des litiges adaptés à différents réseaux de cartes

6-12+ 600 000 $US et plus (minimum 4 ETP à 150 000 $US par an)

Configuration des systèmes d'inscription et de conformité des marchands

Description
Délai minimum requis en mois
Coût minimum approximatif
Programme de conformité

Encoder les exigences des réseaux de cartes

Créer des systèmes de rétention et de protection des données

2-8 300 000 $US et plus (minimum 2 ETP à 150 000 $US par an)
Politique d'évaluation des risques

Intégrer des prestataires de vérification d'identité

Créer des systèmes d'évaluation des risques

3-12 500 000 $US et plus
Fournisseur tiers (facultatif) Sélectionner et conclure des contrats avec des systèmes de gestion de fournisseurs tiers et les intégrer 3-6 50 000 $US–500 000 $US

Enregistrements et obtention de licences

Description
Délai minimum requis en mois
Coût minimum approximatif
Frais de licence et enregistrements réglementaires

Frais initiaux payés à Visa (5 000 $US) et Mastercard (5 000 $US)

Licences MTL requises lorsque le facilitateur de paiement contrôle les flux de fonds (150 000 $US/an pendant environ 3 années pour configurer 50 États = 450 000 $US minimum)

Licences internationales (par ex. licence d'établissement de monnaie électronique en UE) si nécessaire

6-18

Frais de réseau : 10 000 $US

Licences américaines et internationales : 1 000 000 $US et plus

Dépenses d'exploitation

Description
Coût minimum approximatif
Inscription et surveillance des marchands

Les frais ponctuels comprennent 1 $US–2 $US pour l'inscription et le premier examen des risques et 2 $US–3 $US pour la vérification des pièces d'identité

Système de surveillance continue

5 $US par mois et par compte
Surveillance et atténuation des risques

Obligation de vigilance et gestion des risques pour garantir la conformité de tous les sous-marchands

Mettre régulièrement vos systèmes de gestion des risques à jour

Définir au niveau de la plateforme des soldes ou des réserves pour les sous-marchands afin de vous protéger des risques de crédit

250 000 $US et plus par an (1 ETP à 150 000 $US par an et 1 spécialiste de l'analyse des risques à 100 000 $US par an)
Prévention de la fraude Exploiter ou intégrer des systèmes tiers pour prévenir et bloquer les tentatives de fraude 0,04 $US–0,10 $US par transaction
Gestion des contestations de paiement Gérer les contestations de paiement et la soumission des preuves 15 $US par litige
Acheminement des fonds et des virements Vous assurer que les marchands sont payés conformément au calendrier 0,25 $US par transaction
Rapports et rapprochement

Générer et distribuer des formulaires 1099 ou d'autres formulaires fiscaux selon les besoins (les formulaires 1099 peuvent être générés pour seulement 5 $US à l'unité, mais peuvent occasionner des frais allant jusqu'à 250 $US s'ils sont soumis de manière incorrecte)

Exécuter des audits financiers et des procédures de clôture financière directement depuis la plateforme en fonction de vos besoins

5 $US–255 $US par formulaire

100 000 $US par an (1 ETP)

Validation PCI annuelle Valider la conformité PCI DSS de niveau 1 chaque année et la revalider à chaque fois que les flux de paiement sont modifiés en cours d'année 200 000 $US et plus par an
Renouveler l'enregistrement en tant que facilitateur de paiement (et d'autres licences, si nécessaire)

S'enregistrer à nouveau en qualité de facilitateur de paiement auprès de Visa et Mastercard (5 000 $US par an chacun)

Renouveler les licences de transfert monétaire tous les 2 ans

10 000 $US et plus par an

Solution de facilitation de paiement proposée par Stripe

La mise en place de solutions de facilitation de paiement traditionnelles nécessite beaucoup de temps et des investissements financiers conséquents qui limitent pour les plateformes les possibilités de générer des revenus sur les paiements par carte en ligne.

La solution de facilitation de paiement proposée par Stripe repose sur la technologie et vise à aider les plateformes à intégrer totalement les paiements et les services financiers complémentaires à leur logiciel. Cela leur permet d'entrer rapidement sur le marché, de maintenir les coûts de configuration à un faible niveau et d'accroître leur potentiel de monétisation.

Grâce à Stripe, des plateformes telles que Lightspeed et Shopify utilisent une marque blanche pour intégrer les paiements et offrir une valeur ajoutée à leurs clients, notamment le paiement en point de vente, des programmes d'émissions de cartes, des solutions de lutte contre la fraude, des abonnements et des financements. En s'appuyant sur Stripe, elles peuvent leur proposer des expériences de paiement personnalisées et monétiser un grand nombre de produits et de services financiers connexes.

La solution proposée par Stripe privilégie les API et donne toute l'autonomie nécessaire aux plateformes pour qu'elles conçoivent la meilleure expérience possible pour leurs clients. Les plateformes acquièrent la capacité de :

  • personnaliser intégralement l'expérience utilisateur ou d'exploiter les composants d'interface utilisateur préconfigurés ;
  • définir le délai de virement ;
  • fixer les tarifs et le montant des frais ;
  • gérer les mouvements de fonds complexes ;
  • intégrer et d’harmoniser le reporting financier ;
  • dimensionner l'activité au niveau international sans avoir à ouvrir des comptes bancaires locaux ni à établir des entités de l'entreprise sur chaque marché ;
  • proposer de nouveaux services aux clients, notamment le paiement en points de vente, la facturation, l'émission de cartes de paiement, des abonnements et des prêts.

Comparaison

Repensez aux questions que vous vous êtes posées concernant l'intégration des paiements.

  1. Quels sont les objectifs que vous poursuivez par le biais de l'intégration des paiements : valeur ajoutée pour le logiciel, nouvelles sources de revenus ou croissance accélérée ?
  2. À quoi ressemble votre solution de paiement idéale ; s'agit-il uniquement d'un paiement en ligne ou cela inclut-il des services financiers et des moyens de paiement supplémentaires ?
  3. Quel est votre calendrier et dans quelle mesure avez-vous envie d'investir des ressources dans les paiements plutôt que dans votre cœur de métier ?
  4. Quel est aujourd'hui le marché de votre entreprise et quel sera-t-il à l'avenir ?

En gardant ces éléments à l'esprit, évaluez la solution de facilitation de paiement proposée par Stripe comparativement à une solution traditionnelle :

  • Stripe permet aux plateformes de commencer à monétiser les paiements plus rapidement et sur un volume généré au niveau mondial, et non simplement aux États-Unis. Le démarrage des solutions de facilitation de paiement traditionnelles prend plusieurs mois et leur applicabilité se limite habituellement aux États-Unis. Ce qui vous obligera à multiplier les investissements lorsque vous aborderez de nouveaux marchés.
  • Comparée aux solutions traditionnelles, la facilitation de paiement proposée par Stripe constitue un investissement inférieur en matière de coûts de configuration et de dépenses d'exploitation.
  • Stripe permet aux plateformes d'enrichir leur offre et de générer des revenus issus de services financiers complémentaires, notamment les prêts, les programmes d'émission de cartes, le paiement en point de vente et les virements accélérés. L'intégration de services financiers peut augmenter les revenus par client dans une proportion deux à cinq fois supérieure à celle du modèle traditionnel. Les solutions de facilitation de paiement traditionnelles sont limitées strictement aux paiements par carte.

Ajouter un système de paiement et des services financiers à une plateforme ou à une place de marché comporte de nombreux avantages. La solution de facilitation de paiement proposée par Stripe vous permet de différencier votre plateforme sur des marchés compétitifs, d'améliorer l'expérience des sous-marchands et de générer des revenus substantiels.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre solution, consultez notre site web. Si vous souhaitez discuter de votre cas d'usage particulier avec notre équipe et réfléchir aux approches possibles, contactez-nous.