Sécurité NFC : guide pour les entreprises qui utilisent les paiements sans contact

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Caractéristiques essentielles des paiements NFC
  3. Comment fonctionnent les paiements NFC ?
  4. Quelles sont les mesures de sécurité des paiements NFC ?
  5. Menaces et risques liés aux paiements NFC
    1. Vulnérabilités connues et vecteurs d’attaque
    2. Scénarios de violation de sécurité réels
  6. Sécurité NFC : comment atténuer les risques et vulnérabilités
    1. Petites entreprises
    2. Quels critères devez-vous privilégier lors du choix d’un fournisseur de terminaux de cartes ?

Les paiements NFC, qui reposent sur la technologie de la communication en champ proche, sont un type de paiement sans contact. Ce procédé repose sur une technologie sans fil à courte portée qui permet à deux appareils, tels qu'un smartphone et un terminal de paiement, de communiquer en étant distants de seulement quelques centimètres. Cette technologie incorporée à un grand nombre de smartphones et de cartes de paiement modernes a proliféré au cours de ces dernières années. Pour preuve, en 2022, 85 % des consommateurs de neuf pays ont utilisé une carte sans contact NFC ou un portefeuille de paiement mobile.

Avec leur processus accéléré de tap-and-go, les paiements NFC sont en passe de modifier radicalement l'expérience de passage en caisse. Ils s'inscrivent également dans le cadre d'une évolution plus large qui vise à instaurer des solutions de paiement simples pour répondre aux attentes de commodité exprimées par les clients d'aujourd'hui. Ces systèmes ne sont pas seulement pratiques : en permettant des transactions ultra-rapides dans le respect des normes de sécurité élevées, la technologie de paiement NFC est même devenue la solution leader du secteur.

Alors que les portefeuilles électroniques et la technologie portable ne cessent de se démocratiser, les paiements NFC deviennent rapidement l'option par défaut dans un nombre croissant de situations de règlement. Toutefois, l'ambition d'adopter promptement ce moyen de paiement fort prisé ne doit pas faire oublier aux entreprises la nécessité de veiller à la sécurité. Cet article décrit tout ce que vous devez savoir pour offrir une expérience sécurisée des paiements NFC.

Sommaire

  • Caractéristiques essentielles des paiements NFC
  • Comment fonctionnent les paiements NFC ?
  • Quelles sont les mesures de sécurité des paiements NFC ?
  • Menaces et risques liés aux paiements NFC
  • Sécurité NFC : comment atténuer les risques et les vulnérabilités

Caractéristiques essentielles des paiements NFC

Les paiements NFC présentent plusieurs caractéristiques essentielles qui en font un choix prisé tant par les clients que par les entreprises. En voici un descriptif détaillé.

  • Communication sans contact
    L'un des principaux aspects des paiements NFC est leur capacité à permettre des transactions dénuées de contact physique. Cette technologie repose sur l'utilisation de deux dispositifs : un appareil de paiement compatible NFC (tel qu'un smartphone ou une carte) et un terminal de paiement, qui échangent des données lorsqu'ils se trouvent proches l'un de l'autre.

  • Rapidité et commodité
    Les transactions NFC sont généralement plus rapides que les moyens de paiement classiques. Il suffit en effet au client d'approcher son appareil du terminal pour que la transaction soit exécutée en quelques secondes. Cette rapidité contribue à rendre le processus de paiement à la fois plus fluide et plus pratique.

  • Sécurité
    Les paiements NFC sont généralement considérés comme sûrs. Ils intègrent souvent une technologie de chiffrement destinée à protéger les informations sensibles telles que les numéros de carte bancaire. En outre, de nombreux smartphones requièrent une authentification (via une empreinte d'identification ou un code d'accès) avant que le paiement ne soit effectif, ce qui ajoute un niveau de sécurité supplémentaire.

  • Polyvalence et intégration
    La polyvalence de la technologie NFC permet de l'incorporer à une grande variété de dispositifs tels que les smartphones, montres connectées et autres cartes de paiement. Cette capacité d'intégration permet aux clients de régler leurs achats avec le dispositif qui correspond le mieux à leurs besoins et leurs préférences.

  • Compatibilité à grande échelle
    La technologie NFC étant de plus en plus répandue parmi les clients, un nombre croissant d'entreprises adoptent des terminaux de paiement compatibles NFC. Les paiements sans contact s'effectuent dans de nombreux lieux, qu'il s'agisse de grandes enseignes ou de petits commerces de proximité.

  • Prise en charge des portefeuilles électroniques
    La technologie NFC constitue un élément clé de nombreux portefeuilles électroniques, tels qu'Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay. Ces portefeuilles permettent aux clients de mémoriser de façon sécurisée les coordonnées de plusieurs cartes sur leur appareil, ce qui leur offre la possibilité de choisir entre une diversité de comptes et de cartes selon les transactions.

  • Historique des transactions et comptabilité
    Les clients peuvent conserver aisément une trace de leurs transactions lorsqu'ils effectuent des paiements NFC par le biais de leur portefeuille électronique, lequel produit généralement un historique détaillé des opérations effectuées.

  • Usure réduite
    Du fait que les paiements NFC s'affranchissent de tout contact physique, le dispositif de paiement du client (tel qu'une carte) et le matériel de l'entreprise (tel qu'un lecteur de carte) subissent une usure mécanique moindre, ce qui peut prolonger la durée de vie des appareils.

Comment fonctionnent les paiements NFC ?

Les paiements NFC s'appuient sur une combinaison de technologies matérielles et logicielles pour permettre des transactions sécurisées et pratiques. Voici comment se déroule généralement ce processus.

  • Activation de la puce NFC
    Le processus débute lorsqu'un appareil compatible NFC, tel qu'un smartphone ou une carte de paiement équipée d'une puce NFC, est activé. Cette initialisation a généralement lieu au moment où le client approche son dispositif d'un terminal de paiement doté de la technologie NFC. Sur les smartphones, cette activation exige parfois une authentification annexe de l'utilisateur par le biais d'un code d'accès, d'une empreinte d'identification ou de la reconnaissance faciale.

  • Établissement de la communication
    Une fois la puce NFC activée, celle-ci commence à communiquer avec le terminal de paiement. La liaison s'effectue par le biais d'ondes radio. La norme NFC fonctionne à une fréquence de 13,56 MHz et la portée de la communication est généralement de 4 cm. Ce rayon d'action limité constitue l'une des caractéristiques de sécurité, car il empêche toute interception indésirable des données transmises.

  • Transmission des données
    Pendant la communication, le dispositif NFC transmet des données au terminal de paiement. Ces informations comprennent les données de paiement nécessaires au traitement de la transaction, telles que le montant du règlement, les coordonnées de la carte et d'autres renseignements pertinents. La transmission de ces données est chiffrée de manière à protéger les informations sensibles.

  • Implication du prestataire de services de paiement
    Une fois que le terminal de paiement a reçu les données, il les envoie au prestataire de services de paiement, qui est chargé de vérifier les détails de la transaction auprès de la banque ou de l'émetteur de la carte ayant établi la connexion au dispositif à l'origine du paiement.

  • Authentification et autorisation
    La banque ou l'émetteur de la carte reçoit la demande de transaction et vérifie l'authenticité et la suffisance des fonds ou du crédit. Cette opération consiste notamment à vérifier les détails de la carte et à s'assurer que la transaction respecte les plafonds ou les restrictions fixées.

  • Approbation ou refus de la transaction
    Après vérification, la banque ou l'émetteur de la carte approuve ou refuse la transaction. Cette décision est ensuite communiquée par le prestataire de services de paiement au terminal de paiement.

  • Accomplissement de la transaction
    Si la transaction est approuvée, le terminal de paiement finalise le processus et affiche généralement un message de confirmation. S'il s'agit d'un smartphone ou d'un appareil similaire, le dispositif NFC peut également recevoir une notification de confirmation.

  • Comptabilité
    Les détails de la transaction sont consignés par le système de paiement de l'entreprise et, dans le cas des smartphones ou des portefeuilles électroniques, sur l'appareil du client. Cette configuration simplifie le suivi et la gestion de l'historique des transactions.

La particularité du processus de transaction NFC est de mettre l'accent sur la sécurité et la rapidité. Le chiffrement des données et l'authentification de l'appareil garantissent la sûreté des paiements NFC, tandis que la simplicité et la rapidité de la procédure en font une option fort pratique tant pour les clients que pour les entreprises.

Quelles sont les mesures de sécurité des paiements NFC ?

Les paiements NFC intègrent plusieurs mesures de sécurité destinées à prévenir la fraude et les accès illicites. Ces dispositions sont décrites ci-après.

  • Chiffrement
    Lorsque les données sont transmises entre le dispositif NFC (tel qu'un smartphone ou une carte) et le terminal de paiement, elles sont chiffrées. Ce procédé consiste à convertir les informations en un code sécurisé, qui évite que des personnes non autorisées n'interceptent des données sensibles telles que les numéros de cartes ou le montant des transactions.

  • Tokenisation
    De nombreux systèmes de paiement NFC s'appuient sur la tokenisation. Au lieu de transmettre le numéro réel de la carte, un jeton (token) numérique unique est utilisé comme substitut. Bien qu'il représente le numéro de la carte, ce token est inutile en cas d'interception, car il ne sert à rien en dehors de la transaction spécifique pour laquelle il a été produit.

  • Communication à courte portée
    La nature même de la technologie NFC, qui repose sur une communication à courte portée, apporte une couche de sécurité supplémentaire. Du fait que le dispositif doit nécessairement se trouver à quelques centimètres du terminal pour que la transaction ait lieu, la probabilité de voir des dispositifs non intentionnels ou non autorisés intercepter les données est réduite.

  • Authentification des dispositifs
    Les smartphones et autres appareils similaires exigent souvent une authentification pour valider un paiement NFC. Il peut s'agir d'un code d'accès, d'une empreinte d'identification ou de la reconnaissance faciale, dont le rôle est de garantir que le propriétaire légitime de l'appareil est bien à l'origine de la transaction.

  • Code d'authentification dynamique
    Chaque transaction donne lieu à l'émission d'un code d'authentification unique. Même si les détails d'une transaction sont interceptés, ils ne seront en aucun cas réutilisables pour effectuer une autre opération, d'où un moindre risque de transactions frauduleuses à répétition.

  • Élément sécurisé
    De nombreux smartphones équipés de la technologie NFC disposent d'un élément sécurisé, qui se présente sous la forme d'une puce dédiée au stockage sécurisé des informations de paiement. Ce microprocesseur est indépendant du système d'exploitation principal du téléphone, ce qui ajoute une couche de protection supplémentaire en cas de piratage.

  • Plafonds de transaction
    Certaines banques et institutions financières restreignent les transactions NFC afin de réduire le risque majeur de transactions frauduleuses. Si le montant de la transaction dépasse cette limite, des méthodes traditionnelles d'authentification, telles que la saisie d'un code PIN, peuvent être exigées.

  • Surveillance de la fraude en temps réel
    Les banques et les prestataires de services de paiement surveillent souvent les transactions en temps réel afin de détecter toute activité suspecte. Si des schémas inhabituels sont détectés, les établissements concernés peuvent prendre des mesures immédiates telles que le refus de la transaction ou l'entrée en contact avec le client.

  • Requêtes de vérification de client
    Dans certains cas, notamment lorsque les transactions impliquent des montants élevés, le système de paiement peut solliciter une vérification supplémentaire de la part du client, telle que la saisie d'un code confidentiel ou la signature d'un reçu.

Lorsque ces mesures de sécurité fonctionnent en symbiose, elles assurent une défense à plusieurs échelons contre divers types de fraude et d'accès non autorisé.

Menaces et risques liés aux paiements NFC

Bien que les paiements NFC constituent un tampon de sécurité robuste, ils ne sont pas à l'abri de menaces potentielles. Détaillons ensemble quelques vulnérabilités et risques associés aux paiements NFC.

Vulnérabilités connues et vecteurs d'attaque

  • Écoute clandestine (« eavesdropping »)
    Dans le contexte des paiements NFC, l'écoute clandestine signifie qu'un dispositif non autorisé intercepte le signal NFC au cours d'une transaction. La communication NFC étant basée sur des ondes radio, il est théoriquement possible pour un individu d'intercepter les données s'il dispose de l'équipement adéquat et se trouve à portée adéquate.

  • Modification des données
    Pendant le bref instant où la transmission des données a lieu, un cyberattaquant doté de moyens sophistiqués pourrait potentiellement altérer la communication entre le dispositif NFC et le terminal. Il peut alors en résulter la facturation d'un montant erroné ou l'envoi du paiement à un autre destinataire.

  • Perte et vol de dispositifs
    Lorsqu'un appareil équipé de la technologie NFC est perdu ou volé et que son propriétaire ne l'a pas sécurisé à l'aide d'un code confidentiel ou d'un verrou biométrique, un risque de transactions non autorisées existe. Même si cet appareil est équipé d'un élément sécurisé, le délai entre la perte de l'appareil et son signalement est susceptible d'être exploité.

  • Attaques relayées
    Les attaques relayées se produisent lorsqu'un assaillant utilise un dispositif doté de la technologie NFC pour intercepter et retransmettre des données entre un dispositif légitime compatible NFC (tel qu'un smartphone ou une carte bancaire) et un terminal de paiement. L'appareil du pirate fait alors office d'intermédiaire chargé de capturer les informations de l'appareil légitime et de les rediriger vers le terminal de paiement.

  • Skimming
    Certains escrocs peuvent créer un terminal de paiement frauduleux ou intervenir sur un terminal existant de manière à capturer des informations à partir de n'importe quel appareil doté de la technologie NFC qui interagit avec lui. Par la suite, les données collectées peuvent servir à cloner des cartes ou exécuter des opérations non autorisées.

Scénarios de violation de sécurité réels

  • Terminaux frauduleux
    Dans certains cas, des entreprises ont été escroquées par des personnes qui ont installé des terminaux programmés dans le but de récupérer les données de paiement NFC des clients, entraînant ainsi un vol d'informations.

  • Attaques ciblées contre des individus
    Les personnes très en vue ou celles qui sont perçues comme disposant de fonds importants sont potentiellement la cible d'attaques perpétrées via la technologie NFC (telles que des écoutes clandestines ou des attaques relayées), notamment dans les espaces publics à forte fréquentation.

  • Failles logicielles
    Dans certains cas, des acteurs frauduleux peuvent exploiter les failles de sécurité du logiciel qui équipe les appareils ou terminaux dotés de la technologie NFC afin d'obtenir un accès non autorisé à des fonds ou à des informations de paiement.

Sécurité NFC : comment atténuer les risques et vulnérabilités

Les entreprises peuvent recourir à diverses solutions pour limiter leur exposition à la fraude et aux accès illicites. Les petites entreprises qui choisissent un fournisseur de terminaux de paiement par carte doivent être particulièrement attentives à la manière dont elles atténuent les risques et les vulnérabilités.

Voici quelques moyens de protéger proactivement votre entreprise et vos clients.

Petites entreprises

  • Instruction du personnel
    Sensibilisez vos employés à la technologie NFC et aux menaces les plus courantes. Les aspects abordés peuvent consister à reconnaître des comportements ou des dispositifs suspects susceptibles d'indiquer que des terminaux de cartes ont été détournés.

  • Mises à jour et correctifs réguliers
    Assurez-vous que le logiciel de vos terminaux de paiement est à jour. Les versions actualisées des logiciels peuvent rectifier des vulnérabilités potentiellement exploitables par des hackers.

  • Mise en place d'une configuration sécurisée
    Configurez les terminaux et les appareils de manière à ce qu'ils exigent un code confidentiel pour les transactions dont le montant dépasse un certain seuil. Cette précaution permet d'éviter d'importantes transactions frauduleuses en cas d'interception du dispositif équipé de la technologie NFC.

  • Incorporation de la sécurité physique
    Disposez vos terminaux dans des lieux où le personnel peut toujours les voir, afin de réduire les risques de détournement.

  • Surveillance des transactions
    Gardez un œil sur les relevés de transactions afin de déceler toute activité irrégulière. La détection rapide de schémas inhabituels permet d'éviter d'autres transactions non autorisées.

  • Collaboration avec des fournisseurs de confiance
    Procurez-vous des terminaux de paiement auprès de fournisseurs qui jouissent d'une bonne réputation en matière de sécurité et de service à la clientèle.

Quels critères devez-vous privilégier lors du choix d'un fournisseur de terminaux de cartes ?

  • Incidents de sécurité
    Vérifiez les antécédents du fournisseur en matière de sécurité. Lisez les avis et les études de cas pour savoir de quelle manière il a réagi aux problèmes de sécurité par le passé.

  • Conformité aux normes
    Vérifiez que le fournisseur respecte les normes de sécurité du secteur, telles que la norme de sécurité des données de l'industrie des cartes de paiement (PCI DSS).

  • Caractéristiques de sécurité
    Recherchez des fournisseurs dont les terminaux sont dotés de fonctions de sécurité avancées, telles que le chiffrement de bout en bout et la tokenisation.

  • Assistance et réactivité
    Choisissez un fournisseur qui offre une assistance clientèle réactive et est en mesure de répondre rapidement à tout problème de sécurité susceptible de survenir.

  • Politiques transparentes
    Les fournisseurs doivent énoncer des politiques claires en matière de traitement des données, de respect de la vie privée et de protection des données transactionnelles.

En suivant ces stratégies et en sélectionnant des partenaires qui accordent autant d'importance que vous à la sécurité, vous réduirez considérablement les risques associés aux paiements NFC.

Si vous acceptez les paiements NFC via Stripe, apprenez-en plus sur la manière dont Stripe renforce la sécurité dans ce domaine.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.