Start-up : guide de rédaction d'un énoncé de positionnement

Atlas
Atlas

Lancez votre entreprise en quelques clics et préparez-vous à facturer vos clients, recruter votre équipe et lever des fonds.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Composantes clés de l’énoncé de positionnement
  3. Intérêt de l’énoncé de positionnement pour les start-up
  4. Conseils pour la rédaction d’un énoncé de positionnement
    1. Définition de la proposition de valeur de votre start-up
    2. Définition de ce qui distingue fondamentalement votre entreprise
    3. Définition du public cible
    4. Test et ajustement de votre énoncé de positionnement
    5. Mises à jour régulières
  5. Bonnes pratiques de rédaction d’un énoncé de positionnement pour les start-up
  6. Pièges à éviter dans le cadre de la rédaction d’un énoncé de positionnement
  7. Prise en compte de votre énoncé de positionnement dans votre stratégie marketing

L'énoncé de positionnement décrit de manière concise un produit ou un service et son marché cible, en expliquant en quoi la solution apportée est meilleure que les offres concurrentes. À travers la description de la manière dont le produit ou le service sera présenté sur le marché, cet énoncé oriente la stratégie marketing et de communication de l'entreprise.

Prenons l'exemple de l'application de rencontres Bumble. Sa stratégie de positionnement, qui met l'accent sur l'émancipation des femmes et leur donne le pouvoir d'entamer ou non la conversation, la distingue des autres applications du genre. Ce positionnement a permis à l'entreprise d'atteindre une capitalisation boursière de 1,77 milliard de dollars en 2024.

À l'échelle des start-up, l'énoncé de positionnement influence les stratégies marketing, produit et d'image de marque. Associé au cahier des charges, il oriente l'ensemble de l'activité de l'entreprise.

L'élaboration d'un énoncé de positionnement allie réflexion analytique et créativité. Elle implique de maîtriser les subtilités relatives au marché, au produit et à la clientèle, et de synthétiser ces informations de façon à refléter l'essence de la place du produit sur le marché. Découvrez dans cet article comment rédiger un énoncé de positionnement efficace.

Sommaire

  • Composantes clés de l'énoncé de positionnement
  • Intérêt de l'énoncé de positionnement pour les start-up
  • Conseils pour la rédaction d'un énoncé de positionnement
  • Bonnes pratiques de rédaction d'un énoncé de positionnement pour les start-up
  • Pièges à éviter dans le cadre de la rédaction d'un énoncé de positionnement
  • Prise en compte de votre énoncé de positionnement dans votre stratégie marketing

Composantes clés de l'énoncé de positionnement

La rédaction d'un énoncé de positionnement solide implique de connaître au préalable les principaux éléments qui doivent y figurer. Ils couvrent généralement les composantes suivantes.

  • Marché cible : il s'agit du groupe de clients auquel se destine le produit ou le service. Sa définition implique une connaissance approfondie des données démographiques, psychographiques et comportementales. Cette composante permet de s'assurer que l'énoncé de positionnement trouve un écho auprès du bon public, et qu'il répond bien à ses besoins et à ses désirs ou qu'il apporte une solution à ses problèmes.

  • Définition du marché : cet aspect définit la catégorie concurrentielle du produit ou du service. Il implique une connaissance approfondie du secteur et de la niche qu'occupe ce dernier, de façon à pouvoir faire en sorte qu'il se démarque de ceux des principaux concurrents du secteur et à identifier la concurrence directe.

  • Proposition de valeur unique : souvent considérée comme la promesse d'une marque, elle correspond au principal avantage que le produit s'engage à offrir couplé à une description de sa valeur sur le marché cible. Cette promesse doit être convaincante pour le public et se distinguer par rapport aux offres des concurrents.

  • Raison de croire : c'est à travers cette composante que l'entreprise se justifie sur la promesse de sa marque, en s'appuyant sur des preuves pour étoffer ses principales affirmations. Il peut s'agir de présenter de nouvelles technologies, des témoignages clients ou des résultats de recherches. Ces preuves donnent au marché cible une raison de croire à la promesse du produit.

  • Bénéfice émotionnel : souvent négligée, cette composante décrit le sentiment qu'éprouvera le client en utilisant le produit ou le service. Il peut s'agir d'un sentiment d'appartenance, de sécurité ou d'avant-gardisme. Ce lien émotionnel peut être un puissant facteur de différenciation sur le marché.

  • Différentiation concurrentielle : il s'agit de préciser en quoi le produit ou le service est supérieur à celui de la concurrence et s'en distingue. Identifiez les atouts propres au produit et décrivez pourquoi cette différence est importante pour le marché cible. Cette composante doit mettre en évidence les points forts du produit par rapport aux faiblesses de la concurrence.

Intérêt de l'énoncé de positionnement pour les start-up

L'énoncé de positionnement s'avère particulièrement pertinent pour les start-up qui se lancent sur des marchés encombrés. Bien défini, il constitue un catalyseur de croissance, et ce, pour les raisons suivantes.

  • Clarification des objectifs : malgré leurs idées généralement novatrices, les start-up ont souvent du mal à les formuler clairement. L'énoncé de positionnement permet de présenter les caractéristiques essentielles d'un produit ou d'un service sous la forme d'un message concis. Cette clarté est essentielle sur le plan marketing et pour l'alignement en interne.

  • Ciblage marketing : les start-up ne peuvent se permettre de gaspiller du temps et de l'argent dans des efforts marketing non ciblés. L'énoncé de positionnement guide la stratégie marketing de l'entreprise, en veillant à ce qu'elle communique le bon message au bon public. Cette approche contribue à maximiser l'impact de chaque dollar dépensé en marketing.

  • Différenciation : les différents marchés comptent généralement de nombreux acteurs et concurrents établis. L'énoncé de positionnement permet aux start-up de se faire une place grâce à la définition claire de ce qui les distingue des autres. Cette différenciation peut attirer l'attention et constituer un critère déterminant pour les clients.

  • Renforcement de la marque : la construction d'une marque débute avec un positionnement efficace. Pour les start-up, le fait de parvenir à se présenter en tant qu'entité forte à un stade précoce peut constituer un avantage concurrentiel majeur. L'énoncé de positionnement contribue à développer une marque qui trouve un écho auprès de son public cible et qui reste cohérente au niveau de tous les points de contact.

  • Attrait des investissements : les investisseurs recherchent des start-up avec une vision affirmée et une stratégie pour conquérir de nouvelles parts de marché. Un énoncé de positionnement bien rédigé permettra de démontrer une bonne connaissance du marché, des clients et des concurrents ainsi que la présence d'un plan de réussite.

  • Orientation du développement de produits : les start-up ont tendance à évoluer rapidement. L'énoncé de positionnement contribue à guider les entreprises durant leurs phases de changement, en participant à aligner le développement des nouveaux produits sur leur vision au sens large et sur les besoins du marché.

  • Fidélisation de la clientèle : pour les start-up, il est précieux de se constituer dès le début une clientèle fidèle. Un énoncé de positionnement bien conçu les aidera à créer une connexion plus profonde avec les clients, à travers les produits, le partage de certaines valeurs et les liens émotionnels.

Conseils pour la rédaction d'un énoncé de positionnement

L'élaboration d'un énoncé de positionnement nécessite un travail préparatoire important avant de commencer à rédiger. Nous avons créé ci-dessous un guide pas-à-pas pour vous aider dans votre rédaction, avec notamment les principaux facteurs à prendre en considération.

Définition de la proposition de valeur de votre start-up

La définition de votre proposition de valeur constitue la première étape, voire même la plus importante, de la rédaction d'un énoncé de positionnement. Elle implique d'identifier ce que votre produit ou service apporte au marché et en quoi la solution proposée se distingue en mieux par rapport aux autres offres. L'identification de votre proposition de valeur passe par les étapes ci-dessous.

  • Identification du problème résolu : commencez par définir le problème que votre produit ou service résout. Veillez à être précis. Plus le problème est défini avec précision, mieux vous pourrez décrire votre solution.

  • Identification des principaux avantages : décrivez ensuite les avantages de votre solution. Quel est l'atout propre à votre produit ou à votre service qu'aucune autre entreprise ne propose ? Définissez ces avantages en précisant comment ils facilitent, améliorent ou enrichissent le quotidien de vos clients.

  • Estimation des gains : dans la mesure du possible, appuyez-vous sur les données pour quantifier les avantages de votre solution. Il peut s'agir de gains d'efficacité, de temps, d'argent ou de tout autre impact mesurable. Cette quantification des avantages participera à rendre votre proposition de valeur plus tangible et plus convaincante.

  • Exploration de l'attrait émotionnel : réfléchissez à la manière d'utiliser l'attrait émotionnel de votre produit ou service. Procure-t-il une certaine tranquillité d'esprit, de la joie, un sentiment d'appartenance ? Il arrive que les avantages émotionnels soient aussi importants que les avantages pratiques.

  • Comparaison aux autres solutions : pour affiner votre proposition de valeur, comparez votre solution avec les autres offres disponibles sur le marché. Ce comparatif vous aidera à mieux apprécier ce qui distingue votre produit ou service.

  • Articulation claire de votre proposition de valeur : une fois les informations pertinentes recueillies, rédigez une proposition de valeur simple et claire. Elle doit être facile à lire et ne pas contenir de jargon, et doit expliquer succinctement pourquoi votre solution constitue le meilleur choix pour résoudre le problème identifié.

Définition de ce qui distingue fondamentalement votre entreprise

Votre proposition de valeur constitue le fondement de votre énoncé de positionnement tandis que votre différenciation correspond à la manière dont votre entreprise fournit cette valeur en se démarquant de la concurrence. Cette étape est essentielle pour créer un énoncé de positionnement qui trouve un écho auprès de votre public cible.

  • Analyse du paysage concurrentiel : étudiez vos concurrents pour comprendre comment ils s'engagent auprès des clients, diffusent leurs messages et se positionnent sur le marché. Cette analyse vous aidera à identifier les lacunes qui pourraient être comblées par votre start-up.

  • Mise en évidence des caractéristiques uniques et de vos innovations : quelles sont les technologies ou méthodologies sous-jacentes qui distinguent votre produit ? Si vous utilisez l'intelligence artificielle (IA), par exemple, en quoi votre exploitation de cette technologie diffère-t-elle de celle de la concurrence ? Allez au-delà du « quoi » en mettant en évidence le « comment » et le « pourquoi ».

  • Réinvention de l'expérience client : sur le marché actuel, la différenciation ne se limite pas à un produit de qualité supérieure, elle implique de réinventer l'expérience client. Comment votre start-up transforme-t-elle une simple transaction en véritable expérience ? Tenez compte de l'ensemble du cycle de vie, de la découverte du produit à sa promotion par les clients, et faites en sorte de marquer positivement les esprits.

  • Mise en avant des avantages individuels de votre équipe : souvent, les start-up se distinguent par l'expertise collective et la vision de leur équipe. La mise en valeur de ces compétences, ces expériences et ces points de vue peut constituer un élément convaincant de votre récit. Les investisseurs et les clients sont attirés par les équipes qui allient compétence et vision commune.

  • Présentation de votre mission et de vos valeurs comme facteurs de différenciation : dans un monde où de nombreux produits se fondent dans la masse, la revendication d'une mission forte et authentique pourra vous aider à vous démarquer. Il ne s'agit pas seulement de présenter ce que vous faites, mais aussi vos motivations. Une mission qui transcende le profit, qu'il s'agisse de durabilité, d'une cause sociale ou de l'innovation au service du bien commun, contribuera à attirer des clients et des partenaires qui partagent les mêmes idées.

La bonne connaissance de vos principaux facteurs de différenciation nécessite un examen objectif de la philosophie de votre start-up. Dressez les contours de votre offre et identifiez ce qu'elle apporte à vos clients.

Définition du public cible

Dressez le profil de vos clients, et identifiez ce dont ils ont besoin et comment ils se comportent. Une analyse minutieuse et précise vous permettra d'entrer en résonance avec les individus que vous souhaitez atteindre. Pour ce faire, vous pouvez procéder comme suit.

  • Analyse démographique et psychographique : commencez par recueillir des informations détaillées sur les caractéristiques démographiques (âge, sexe, lieu de résidence, niveau de revenu, etc.) et psychographiques (intérêts, valeurs, mode de vie, etc.) de votre public. Ces données décriront le type d'individus qui composent votre audience et ce qui compte pour elle.

  • Besoins et défis des clients : identifiez les besoins, les défis et les autres problèmes auxquels votre public est confronté. Quelles sont les difficultés rencontrées par votre audience et comment votre produit l'aide-t-il à les surmonter ? Plus vous serez précis quant à ce point, plus votre positionnement sera pertinent.

  • Comportement et préférences des clients : examinez le comportement de votre public cible, en particulier en ce qui concerne les produits ou services comparables aux vôtres. Quelles sont les habitudes d'achat de votre clientèle ? Qu'est-ce qu'elle apprécie dans une expérience client ? Ces nuances permettent d'adapter votre positionnement à ses préférences.

  • Canaux d'engagement : identifiez où votre audience passe son temps, en ligne et hors ligne. Quelles sont les plateformes de réseaux sociaux qu'elle utilise ? Quel type de contenu consomme-t-elle ? Déterminez ensuite quels sont les canaux les plus appropriés pour engager le dialogue avec ce public.

  • Boucles de rétroaction : mettez en place des mécanismes qui permettent de recueillir en continu les avis de votre audience. Les enquêtes de satisfaction, les entretiens avec les clients et le niveau d'engagement sur les réseaux sociaux fournissent des informations précieuses sur ce que pense et ressent votre public.

  • Analyse de l'audience des concurrents : examinez la façon dont vos concurrents s'adressent à leur public. Quels sont leurs points forts ? Y a-t-il des lacunes que vous pourriez combler ? Dans certaines circonstances, votre positionnement peut être guidé par les faiblesses de la concurrence en matière de satisfaction des besoins des clients.

Test et ajustement de votre énoncé de positionnement

Une fois une version convaincante de votre énoncé de positionnement rédigée, il vous faut la tester. En effet, la concentration requise pour une telle rédaction peut entraîner la perte d'objectivité. Testez et affinez votre énoncé de positionnement afin de vous assurer qu'il correspond bien à votre public cible. Voici comment procéder.

  • Création de variantes : rédigez plusieurs versions. Chacune devrait varier légèrement en termes d'orientation, d'approche linguistique ou de balisage, de façon à vous procurer tout un éventail d'options à tester.

  • Création d'un groupe diversifié de critiques : formez un groupe qui rassemble des individus représentatifs de votre public cible ainsi que des membres de votre équipe et éventuellement des experts du secteur. La diversité de ce groupe vous permettra d'obtenir des points de vue variés.

  • Utilisation de tests A/B : utilisez les tests A/B pour évaluer les différentes versions de votre énoncé de positionnement. Vous pouvez notamment passer par des enquêtes en ligne, des campagnes d'e-mailing ou des messages sur les réseaux sociaux. Appuyez-vous sur les indicateurs d'engagement pour définir quelle version résonne le mieux auprès de votre audience.

  • Animation de groupes de réflexion et d'entretiens : les groupes de réflexion et les entretiens individuels peuvent fournir des informations qualitatives. Les discussions qui en résultent peuvent révéler des réactions émotionnelles et psychologiques qui ne sont pas forcément reflétées dans les données quantitatives.

  • Ajustements d'après les retours d'information : appuyez-vous sur les retours d'information pour ajuster votre énoncé de positionnement. Il peut s'agir de revoir les formulations, de mettre l'accent sur des aspects autres ou de repenser certaines parties de votre proposition de valeur ou de votre différenciation.

  • Test de l'accueil sur le marché : si possible, utilisez votre énoncé de positionnement revu et corrigé dans une campagne marketing à petite échelle. Surveillez les réactions du marché pour évaluer l'efficacité de votre énoncé en situation réelle.

La plupart des start-up ne parviennent pas à se positionner correctement du premier coup. Ce cycle itératif permet d'affiner votre énoncé de positionnement de façon à ce qu'à terme, il reflète l'essence de votre entreprise et trouve un écho auprès de votre audience et de votre équipe interne.

Mises à jour régulières

Réexaminez régulièrement votre énoncé de positionnement afin de décider si une révision est nécessaire, tout en évitant de le modifier trop souvent. Des changements fréquents peuvent désorienter votre public et affaiblir le message de votre marque, tandis que des mises à jour trop espacées risquent de désynchroniser votre positionnement par rapport au marché. Voici comment trouver le bon équilibre.

  • Élaboration d'un calendrier de révision : définissez un calendrier de révisions régulières de votre énoncé de positionnement. Il peut s'agir d'un examen annuel ou semestriel, qui s'aligne sur votre cycle de planification. Des vérifications régulières permettront de garantir que votre positionnement reste pertinent au fur à mesure que votre start-up évolue.

  • Suivi de l'évolution du marché : suivez les tendances du marché, les technologies émergentes et les changements de comportement des clients. En cas d'évolutions substantielles dans votre secteur d'activité, il vous faudra peut-être revoir votre énoncé de positionnement en dehors de votre calendrier habituel.

  • Évaluation de la croissance et de l'évolution de votre entreprise : vos produits, vos services ou votre public cible peuvent évoluer à mesure que votre start-up se développe. Reflétez ces changements dans votre énoncé de positionnement afin de représenter fidèlement votre activité actuelle.

  • Fréquence des refontes : bien qu'il soit important de rester pertinent, évitez les révisions trop fréquentes de votre énoncé de positionnement. Des changements réguliers peuvent créer un manque de cohérence de votre marque et la confusion chez vos clients. Les modifications subtiles sont souvent plus efficaces que les changements majeurs.

  • Implication des parties prenantes clés : faites participer les principales parties prenantes au processus de révision de votre énoncé de positionnement. Elles incluent votre direction, vos équipes marketing et commerciales ainsi que celle en charge de représenter les clients. Leurs idées pourront vous fournir une vision globale de ce qui doit être changé.

  • Communication claire des changements : en cas de modifications apportées à votre énoncé de positionnement, communiquez-les efficacement à votre équipe et aux parties prenantes. Chacun de ces acteurs doit être en phase quant au positionnement de votre start-up sur le marché.

Bonnes pratiques de rédaction d'un énoncé de positionnement pour les start-up

Afin d'assurer l'efficacité de votre énoncé de positionnement, tenez compte des bonnes pratiques de rédaction ci-dessous.

  • Brièveté et clarté : l'énoncé de positionnement doit être facile à assimiler ; chaque mot compte. Évitez le jargon et les termes complexes. Votre énoncé doit être facilement compréhensible par tous, autant par les initiés du secteur que par des clients potentiels.

  • Accent sur l'impact dans le monde réel : mettez l'accent sur l'impact tangible de votre produit ou service sur le quotidien ou les activités professionnelles de vos clients. Au lieu de vous attarder sur les caractéristiques ou les spécifications techniques, mettez en évidence la manière dont vous apportez des solutions à des problèmes réels ou améliorez certaines situations.

  • Adhésion à la stratégie de l'entreprise : votre énoncé de positionnement doit être étroitement aligné sur votre stratégie commerciale au sens large. Il reflète votre vision et vos objectifs à long terme. Veillez donc à ce qu'il soutienne et accentue l'orientation adoptée.

  • Authenticité et crédibilité : l'authenticité alimente la confiance. Votre énoncé de positionnement doit fidèlement refléter la nature et les capacités de votre start-up. Les promesses excessives ou les fausses déclarations peuvent nuire à votre crédibilité.

  • Différentiation grâce à la narration : les récits aident à se projeter. Si l'histoire à l'origine de votre start-up est susceptible de captiver le public, intégrez-la à votre énoncé de positionnement. Ce récit humanisera votre marque et pourra constituer un puissant facteur de différenciation.

  • Utilisation des données issues des clients : exploitez dans votre positionnement les informations tirées des retours d'information et du comportement de la clientèle. Vous vous assurerez ainsi que votre positionnement répond aux besoins et aux préférences réels des clients.

  • Synergie visuelle et verbale : veillez à ce que votre énoncé de positionnement se reflète dans les formulations et les éléments visuels de votre marque. Vos dires doivent correspondre à la façon dont vous vous présentez sur le plan visuel.

  • Anticipation des évolutions : ayez conscience que votre positionnement peut changer à mesure que votre start-up se développe et que le marché évolue. Votre stratégie de positionnement doit être flexible et pouvoir être adaptée et affinée en fonction des besoins.

  • Test et validation en interne : avant de le rendre publique, testez votre énoncé de positionnement en interne. Une étape importante de ce processus consiste à demander son avis à votre équipe et à s'assurer que la vision que vos employés se font de votre start-up est correctement reflétée.

  • Déploiement sur tous les canaux : une fois finalisé, votre énoncé de positionnement doit être reflété dans tous les aspects de votre communication, de votre site Web aux réseaux sociaux, en passant par vos présentations et votre publicité. La cohérence entre les différents canaux participera à renforcer votre positionnement.

Pièges à éviter dans le cadre de la rédaction d'un énoncé de positionnement

Dans le cadre de sa rédaction, certains pièges peuvent nuire à l'efficacité et à la clarté de votre énoncé de positionnement. La connaissance de ces erreurs courantes vous assurera pertinence et efficacité.

  • Imprécisions et généralisation excessive : évitez les énoncés trop généralistes ou trop vagues. Votre positionnement doit être aussi précis que possible et décrire ce qui distingue votre start-up. Un énoncé susceptible de s'appliquer à n'importe quelle entreprise de votre secteur ne vous aidera pas à vous démarquer.

  • Promesses excessives : s'il peut être tentant de vendre du rêve pour attirer l'attention, les promesses non tenables peuvent se retourner contre vous. Votre positionnement doit être ambitieux, mais réaliste. Des engagements excessifs pourront conduire à des attentes non satisfaites et éroder la confiance envers votre marque.

  • Non-prise en compte de la concurrence : le fait d'ignorer les approches de vos concurrents risque de conduire à un énoncé de positionnement qui n'est pas suffisamment différencié. Il est essentiel de savoir ce que proposent vos concurrents pour vous faire une place sur le marché.

  • Sous-estimation de l'importance de la langue : les formulations choisies ont leur importance. Le jargon, les termes ampoulés ou un langage trop complexe peuvent éloigner votre public. Le langage utilisé doit être accessible et attrayant, et trouver un écho auprès de vos clients potentiels.

  • Absence d'alignement avec la stratégie de l'entreprise : votre énoncé de positionnement doit soutenir votre stratégie commerciale globale. Une déconnexion entre ces deux éléments peut conduire à des messages contradictoires et à la confusion, en interne comme en externe.

  • Négligence de la connexion émotionnelle : bien que le pragmatisme et la conscience de la valeur apportée par votre start-up soient essentiels, la négligence de l'aspect émotionnel de votre positionnement peut constituer un faux pas. Les individus s'identifient aux marques sur le plan émotionnel, c'est pourquoi votre énoncé doit également évoquer des sentiments et ne pas se contenter de transmettre des faits.

  • Rigidité face au changement : le marché et votre entreprise sont amenés à évoluer au fil du temps. Un énoncé de positionnement trop rigide et hostile à l'évolution risque de perdre de sa pertinence, et c'est pourquoi des ajustements doivent pouvoir être apportés.

  • Négligence des tests et des ajustements : le fait de ne pas tester votre énoncé de positionnement auprès de votre public cible représente une opportunité manquée. La rédaction d'un énoncé efficace repose sur le recueil de commentaires et leur prise en compte au profit d'ajustements pertinents.

  • Incohérence entre les canaux : une fois mis au point, votre énoncé de positionnement doit se refléter de manière cohérente sur tous vos canaux marketing et de communication. Un message incohérent aura tendance à donner le sentiment d'une image de marque fragmentée.

  • Négligence des avis en interne : assurez-vous que votre équipe apprécie et soutient pleinement votre énoncé de positionnement. Vos employés sont les ambassadeurs de votre marque, et leur adhésion est essentielle à sa représentation authentique et cohérente.

Prise en compte de votre énoncé de positionnement dans votre stratégie marketing

Certaines entreprises passent des mois à réfléchir à leur énoncé de positionnement pour finalement en rédiger une version convaincante qu'elles classeront dans un dossier qu'elles ne rouvriront plus jamais. Les énoncés de positionnement ne valent pas grand-chose lorsqu'ils restent inexploités. Leur intégration à la stratégie marketing de l'entreprise est une étape essentielle pour garantir la cohérence et l'impact du message de marque au niveau de tous les points de contact.

Les tactiques d'intégration efficaces sont notamment les suivantes.

  • Intégration aux messages de marque : votre énoncé de positionnement doit se trouver au cœur de tous vos messages de marque. Il doit inspirer le ton, le langage et le contenu de votre matériel marketing, qu'il s'agisse de votre site Web, de vos profils de réseaux sociaux, de vos brochures ou de vos publicités.

  • Formation de votre équipe : assurez-vous que vos équipes connaissent votre énoncé de positionnement et ses implications. Elles incluent entre autres vos services marketing, commerciaux, et d'assistance à la clientèle. Un message cohérent au niveau de tous les points d'interaction participera à renforcer la position de votre marque.

  • Personnalisation des campagnes marketing : élaborez des campagnes marketing qui reflètent votre énoncé de positionnement. Qu'il s'agisse de marketing de contenu, de publicités payantes ou de campagnes sur les réseaux sociaux, leur message principal doit correspondre à l'essence de votre positionnement.

  • Alignement des produits et des services : veillez à ce que votre produit ou votre service tienne les promesses de votre énoncé de positionnement. Cet alignement renforcera la crédibilité de votre marque et la confiance de vos clients.

  • Expérience client : faites correspondre votre expérience client à votre énoncé de positionnement. Chaque point de contact, de la première interaction au suivi post-achat, doit permettre d'asseoir la position et les valeurs de votre marque.

  • Cohérence entre les canaux : veillez à la cohérence de votre communication sur les différents canaux. Qu'il s'agisse de marketing numérique, d'imprimés ou d'événements en personne, votre positionnement doit toujours rester le même et être cohérent.

  • Boucles de rétroaction et réajustements : mettez en place des mécanismes de retour d'information pour analyser la façon dont votre public cible perçoit votre positionnement. Utilisez ce retour d'information pour ajuster votre stratégie marketing si nécessaire.

  • Intégration de la stratégie de contenu : intégrez votre énoncé de positionnement à votre stratégie de contenu. Elle inclut les articles de blog, les études de cas, les vidéos et tout autre contenu qui offre de la valeur ajoutée à votre public. Votre contenu doit faire écho à votre positionnement, et ce, de façon cohérente.

  • Formation et développement : des sessions de formation régulières pour votre équipe contribueront à maintenir tout le monde au diapason de votre énoncé de positionnement. Cet aspect est particulièrement important dans le contexte des start-up dont les équipes se développent et évoluent rapidement.

  • Mesures et ajustements : mesurez régulièrement l'impact de votre positionnement sur vos efforts marketing. Utilisez les indicateurs tels que la notoriété de votre marque, les taux d'engagement, les taux de conversion et les avis des clients pour en évaluer l'efficacité et procéder aux ajustements pertinents.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.