Paiements aux Pays-Bas : le guide complet

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. État actuel du marché
  3. Moyens de paiement
    1. Utilisation actuelle
    2. Moyens de paiement B2C populaires aux Pays-Bas
    3. Moyens de paiement B2B populaires aux Pays-Bas
    4. Nouvelles tendances
  4. Facilité d’accès au marché et barrières à l’entrée
    1. Taxes
    2. Contestations de paiement et litiges
    3. Paiements internationaux
    4. Sécurité et confidentialité
  5. Principaux facteurs de réussite
  6. Points essentiels à retenir
    1. Mettre l’accent sur le paiement mobile
    2. Améliorer l’expérience client
    3. Donner la priorité à la sécurité des paiements

Les Pays-Bas sont le septième plus grand marché de commerce électronique en Europe, et les achats en ligne représentent plus de 3 % du PIB du pays. Toute entreprise qui envisage d’accepter des paiements aux Pays-Bas doit connaître les moyens de paiement que préfèrent les clients, les préoccupations les plus importantes en matière de sécurité des paiements et les réglementations qui régissent le traitement des paiements des clients par les entreprises.

Nous décrivons ci-dessous les moyens de réussir dans le contexte des paiements aux Pays-Bas. Les éléments importants sont les suivants :

  • Mettre l'accent sur le paiement mobile
  • Améliorer l’expérience client
  • Donner la priorité à la sécurité des paiements

État actuel du marché

Les Pays-Bas sont un acteur important dans l’écosystème européen des paiements. Si les paiements traditionnels en espèces sont encore fréquents, les consommateurs ont rapidement adopté des solutions de paiement innovantes, et la majorité des transactions au point de vente (PDV) sont effectuées sans contact. Les consommateurs apprécient particulièrement les moyens de paiement en ligne et mobiles.

Les Pays-Bas sont membres de l'Espace unique de paiement en euros (SEPA), qui simplifie les transferts au sein de la zone euro, et le pays suit les directives de l’UE, notamment la version révisée de la directive sur les services de paiement (DSP2). De Nederlandsche Bank (DNB) veille à la stabilité monétaire et à la supervision financière dans le pays. L’Autorité des marchés financiers (AFM) surveille les marchés financiers en assurant des opérations équitables et transparentes.

Moyens de paiement

Le marché néerlandais des paiements comprend une grande variété de moyens de paiement, allant des cartes de crédit internationales aux applications de paiement mobile locales.

Utilisation actuelle

Le secteur financier du pays est technologiquement avancé, comme en atteste la diminution des paiements en espèces. Selon un rapport de la DNB de 2023, alors que 81 % des personnes aux Pays-Bas disposent d’argent liquide, 59 % d'entre elles s’attendent dans cinq ans à payer moins souvent ou pas du tout en espèces. L'adoption des paiements sans contact n'a cessé d'augmenter aux Pays-Bas : en 2022, les paiements par carte représentaient 67 % de l’ensemble des transactions au point de vente, et la part des paiements sans contact par carte de débit ou de crédit a atteint 91 % en 2023.

Les consommateurs néerlandais ont adopté les moyens de paiement numériques, avec en tête iDEAL, un moyen de paiement en ligne bancaire. En 2022, iDEAL détenait environ 70 % des parts de marché des transactions en ligne aux Pays-Bas, ce qui témoigne de son énorme popularité. Les paiements mobiles sont également de plus en plus répandus aux Pays-Bas. Les paiements sans contact effectués à l’aide d’un smartphone ou d’un appareil portable représentaient 21 % des paiements par TPE en 2022.

Moyens de paiement B2C populaires aux Pays-Bas

  • Cartes de crédit et de débit sans contact
  • Transferts en temps réel (par exemple, iDEAL)
  • Applications de paiement mobile
  • Paiements différés (par ex., Klarna)

Moyens de paiement B2B populaires aux Pays-Bas

  • Cartes de crédit
  • Prélèvements automatiques (p. ex. SEPA)
  • Virements bancaires
  • Paiements différés

Nouvelles tendances

Les consommateurs aux Pays-Bas commencent à s’intéresser aux crypto-monnaies. Environ 14 % des adultes aux Pays-Bas détenaient des cryptomonnaies en 2022, et les propriétaires néerlandais de cryptomonnaies étaient cinq fois plus susceptibles d’avoir moins de 35 ans en 2021. Il existe également plusieurs start-ups locales spécialisées dans les cryptomonnaies. L'une d'entre elles, Bitonic, créée en 2012, est l'un des tout premiers courtiers européens en Bitcoin. Cependant, l’adoption n’en est encore qu’à ses débuts, et de nombreux consommateurs aux Pays-Bas considèrent les actifs numériques avec prudence.

Facilité d’accès au marché et barrières à l'entrée

Pour les entreprises, l'expansion aux Pays-Bas implique des considérations particulières concernant la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), les contestations de paiement, les paiements transfrontaliers, ainsi que la sécurité et la confidentialité des paiements. En voici un aperçu.

Taxes

Les Pays-Bas imposent une TVA sur la plupart des biens et services à un taux standard de 21 %, et une TVA réduite à 9 % ou 0 % pour certains biens. La nourriture, les médicaments et les livres notamment sont taxés à 9 %. La TVA est incluse dans le prix des produits et services, et il incombe aux entreprises de collecter la taxe et de la transmettre à l’administration fiscale et douanière néerlandaise. La non-conformité ou les retards de paiement peuvent entraîner des pénalités.

Contestations de paiement et litiges

À l’instar des autres marchés européens, l’environnement de paiement néerlandais protège le consommateur. Lorsqu’un client conteste un paiement, il revient à l’entreprise de prouver la légitimité de la transaction. Les Pays-Bas sont soumis aux réglementations européennes, telles que DSP2, qui affectent les contestations de paiement. Cette directive met l’accent sur l’authentification forte du client (SCA) pour les paiements, dans le but de réduire la fraude et de renforcer la sécurité.

Les consommateurs aux Pays-Bas ont droit à un délai d'annulation ou de réflexion de 14 jours pour les achats en ligne, au cours duquel ils peuvent annuler ou renvoyer leur commande. Les entreprises sont tenues d’informer leurs clients sur tous les aspects de cette période d'annulation.

Paiements internationaux

Pour les entreprises qui ont pour mission de servir des clients internationaux aux Pays-Bas, la prise en charge des transactions transfrontalières et de multiples devises peut éliminer les obstacles pour les clients au moment du paiement.

  • Conversion des devises
    Les entreprises aux Pays-Bas ont souvent accès à la conversion des devises dans leurs outils de point de vente. Les taux de conversion sont déterminés au moment de la vente, avec des frais généralement compris entre 1 % et 3 %. Selon les politiques de l’entreprise, ces frais peuvent être à la charge du consommateur ou du vendeur. Les entreprises néerlandaises ont souvent recours à des plateformes tierces comme Stripe pour simplifier les transactions transfrontalières et la conversion des devises.

  • Transactions SEPA
    En tant que membre de l’UE, les Pays-Bas sont pleinement intégrés dans le dispositif SEPA. Cette intégration normalise les virements bancaires libellés en euros et améliore ainsi l’efficacité des transactions transfrontalières au sein de la zone euro.

  • Moyens de paiement d'autres pays
    En acceptant des moyens de paiement très répandus dans d’autres pays, tels que Alipay et WeChat Pay en Chine, les entreprises peuvent réduire les obstacles au paiement pour les touristes internationaux.

Sécurité et confidentialité

L’écosystème de paiement néerlandais conjugue sécurité et facilité d’utilisation grâce à une combinaison de réglementations robustes et de pratiques innovantes. En gardant une longueur d’avance sur les avancées technologiques et en intégrant les directives de l’UE, les Pays-Bas permettent des transactions financières sécurisées, efficaces et transparentes.

  • Lois sur la protection des données
    La protection des données est au cœur de l’environnement réglementaire néerlandais. Les Pays-Bas ont adhéré au Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui garantit le traitement rigoureux des données à caractère personnel par les entreprises. Les entreprises néerlandaises sont tenues d’obtenir un consentement explicite des utilisateurs avant de collecter des données et doivent offrir aux utilisateurs la possibilité d’effacer leurs données sur demande.

  • Réglementation des services de paiement
    Les Pays-Bas ont mis en œuvre DSP2, qui exige le recours à la SCA, ce qui rend les transactions plus sûres en exigeant plusieurs méthodes de vérification.

  • Lutte contre le blanchiment d’argent (AML)
    La DNB exige des institutions financières qu’elles mettent en œuvre des mesures rigoureuses de lutte contre le blanchiment d’argent afin de prévenir les crimes financiers. Des audits et des contrôles réguliers et proactifs permettent de repérer, d'examiner et de signaler les transactions suspectes.

  • Normes du commerce électronique
    Avec un secteur de l’e-commerce florissant, les Pays-Bas ont mis en place des normes spécifiques pour garantir la sécurité et la légitimité des transactions en ligne. Les entreprises doivent fournir des informations claires sur leurs produits, leurs prix et le processus de commande. Pour les paiements par carte bancaire en ligne, 3D Secure est un protocole d’authentification standard que les entreprises néerlandaises utilisent pour fournir une protection supplémentaire contre la fraude.

Principaux facteurs de réussite

Le marché néerlandais des paiements est un marché avancé et efficace. Les entreprises qui acceptent des paiements aux Pays-Bas devront concilier innovation et conformité, stratégie mondiale et initiatives locales. Voici une approche complète :

  • Détection et prévention efficaces de la fraude
    Les pertes dues à la fraude à la carte bancaire en ligne aux Pays-Bas ont augmenté de plus de 1 million d’euros entre 2021 et 2022, pour atteindre un total de 3,6 millions d’euros. Cette évolution souligne la nécessité de mettre en place des mesures de sécurité strictes alors que de plus en plus de paiements se font en ligne. Les entreprises d’e-commerce doivent mettre en place un système efficace de gestion des litiges et utiliser des outils de sécurité tels que l’authentification 3D Secure pour les transactions en ligne.

  • Des moyens de paiement variés
    Les consommateurs peuvent facilement accéder aux services bancaires mobiles dans tout le pays, mais les paiements sans contact par carte sont plus courants que les paiements mobiles au point de vente. Pour les services en personne, les entreprises peuvent proposer aux clients plusieurs options de paiement, y compris par carte de crédit et de débit, paiement mobile et code QR. De la même façon, les entreprises d’e-commerce peuvent rendre leur processus de paiement plus accessible et plus pratique en acceptant les cartes de crédit et de débit, les paiements mobiles et les virements en temps réel.

  • Paiements transfrontaliers simplifiés
    Bien que les Pays-Bas fassent partie de la zone SEPA, qui simplifie les transactions en euros entre les pays européens, des difficultés subsistent pour les entreprises qui acceptent des transactions provenant de l'extérieur de cette zone. Les différentes réglementations, frais de transaction et taux de change peuvent accroître la complexité et les coûts des transactions internationales. S’associer à un prestataire de services de paiement de confiance pour accepter les paiements internationaux peut simplifier ces paiements pour les entreprises et les clients.

  • Conformité réglementaire complète
    Les Pays-Bas respectent une série de réglementations de l'UE, du RGPD pour la protection des données à la DSP2 pour les services de paiement. Bien que ces réglementations assurent la sécurité et la protection des consommateurs, elles imposent également des exigences de conformité importantes aux entreprises. Se conformer à ces exigences peut s’avérer complexe et mobiliser d'importantes ressources. Consacrer le temps et l'argent nécessaires à la conformité dès le départ permet de prévenir des complications, et des amendes, importantes par la suite.

Points essentiels à retenir

L'infrastructure des paiements aux Pays-Bas est sophistiquée et comporte de nombreuses nuances. Les entreprises qui se lancent sur ce marché doivent connaître les préférences locales, s’adapter aux nouvelles tendances et miser sur la transparence et la sécurité pour offrir une expérience de paiement optimale. Voici comment adapter votre stratégie de paiement au marché néerlandais.

Mettre l'accent sur le paiement mobile

  • Créez un site Internet adapté aux appareils mobiles
    Assurez-vous que l’interface de votre site Internet permet des achats rapides et faciles à partir de smartphones afin de tirer parti de la croissance des achats mobiles.

  • Adoptez iDEAL
    Les entreprises d’e-commerce devraient accepter iDEAL, car ce moyen de paiement numérique très répandu représente la majorité des transactions en ligne aux Pays-Bas.

  • Adoptez des codes QR pour les paiements par TPE
    Avec la popularité croissante des moyens de paiement mobiles, mettez en place des options de lecture de codes QR au point de vente afin de rendre le processus de transaction rapide et sans contact.

Améliorer l’expérience client

  • Proposez des interfaces de paiement multilingues
    Le néerlandais est bien la langue prédominante du pays, mais l’anglais est largement utilisé. En proposant des interfaces de paiement en néerlandais et en anglais, vous pouvez toucher une clientèle plus large, en particulier dans les régions très touristiques comme Amsterdam.

  • Utilisez les paiements SEPA
    Utilisez les virements SEPA pour réduire les délais de transaction. Les prélèvements automatiques SEPA sont particulièrement intéressants pour les entreprises qui proposent des services par abonnement ou des abonnements mensuels.

  • Investissez dans un service d'assistance réactif
    Pour améliorer l’expérience de paiement globale, proposez à vos clients des options d’assistance immédiates et localisées pour répondre à leurs questions et préoccupations.

Donner la priorité à la sécurité des paiements

Le contenu de cet article est fourni uniquement à des fins d’information générale et d’éducation et ne doit pas être interprété comme un conseil juridique ou fiscal. Stripe ne garantit ni l’exactitude, ni l’exhaustivité, ni la pertinence ni le caractère à jour des informations contenues dans cet article. Nous vous conseillons de solliciter l’avis d’un avocat compétent ou d’un comptable agréé dans le ou les territoires concernés pour obtenir des conseils adaptés à votre situation particulière.

The content in this article is for general information and education purposes only and should not be construed as legal or tax advice. Stripe does not warrant or guarantee the accurateness, completeness, adequacy, or currency of the information in the article. You should seek the advice of a competent attorney or accountant licensed to practice in your jurisdiction for advice on your particular situation.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.