Ouvrir un compte professionnel en Allemagne

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des jeunes pousses aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Qu’est-ce qu’un compte professionnel ?
  3. Dans quels cas un compte professionnel est-il nécessaire ?
  4. Quels sont les avantages d’un compte professionnel ?
  5. Quels sont les frais associés à un compte professionnel ?
  6. Quels sont les facteurs à prendre en compte dans le choix d’un compte professionnel ?
  7. Quelles sont les banques recommandées pour l’ouverture d’un compte professionnel ?

Ouvrir un compte professionnel est non seulement utile pour la gestion des finances d’une entreprise, mais également parfois obligatoire pour certains statuts juridiques. Cet article vous présente les comptes professionnels, leurs avantages, et vous fournit quelques conseils pour choisir le type de compte qui conviendra le mieux à votre activité.

Sommaire

  • Qu’est-ce qu’un compte professionnel ?
  • Dans quels cas un compte professionnel est-il nécessaire ?
  • Quels sont les avantages d'un compte professionnel ?
  • Quels sont les frais associés à un compte professionnel ?
  • Quels sont les facteurs à prendre en compte dans le choix d’un compte professionnel ?
  • Quelles sont les banques recommandées pour l’ouverture d’un compte professionnel ?

Qu’est-ce qu’un compte professionnel ?

Un compte professionnel, ou compte d’entreprise, est un compte bancaire exclusivement réservé aux transactions d'une entreprise. Les comptes professionnels conviennent donc aux entreprises, aux commerçants et aux indépendants qui souhaitent (ou doivent) gérer séparément leurs finances personnelles et professionnelles.

Dans quels cas un compte professionnel est-il nécessaire ?

Les sociétés à responsabilité limitée et entrepreneuriales sont légalement tenues de disposer d’un compte professionnel. Le compte est ouvert lors de la création de l’entreprise afin de pouvoir y déposer son capital conformément à l’article 7, paragraphe 2 S. 2 du GmbHG, la loi allemande sur les entreprises à responsabilité limitée.

La loi ne contraint pas les petites entreprises ni les travailleurs indépendants à ouvrir un compte professionnel. Toutefois, certaines banques interdisent l’utilisation de comptes personnels à des fins professionnelles dans leurs conditions générales et clôturent parfois les comptes qui dérogent à cette règle. En outre, même si elle n’est pas requise par loi, l’utilisation d’un compte professionnel est tout de même recommandée à toutes les entreprises en raison des nombreux avantages qu’elle présente.

Quels sont les avantages d'un compte professionnel ?

Les comptes professionnels prévoient les mêmes services de base que les comptes personnels, avec quelques avantages supplémentaires.

La distinction entre les finances personnelles et professionnelles permet une transparence en matière de trésorerie et de comptabilité. De surcroît, les relevés bancaires reprenant des transactions commerciales doivent être conservés durant 10 ans conformément à la législation allemande y afférente. Si vous disposez d’un compte professionnel, l’administration fiscale aura moins de travail à effectuer en cas d’audit fiscal et n’aura pas accès à vos transactions privées.

L’utilisation d’un compte professionnel facilite également les déclarations fiscales, dans la mesure où les transactions personnelles n’ont pas à être exclues en amont. Cela est particulièrement avantageux pour les indépendants et les petites entreprises qui sont tenus de préparer seulement une déclaration de revenu excédentaire, ou Einnahmenüberschussrechnung en allemand (EÜR).

Dans le cas d’entreprises avec plusieurs associés, par exemple une société civile, ou Gesellschaft bürgerlichen Rechts en allemand (GbR), les autorisations d’accès au compte peuvent être définies comme souhaité. Le titulaire de compte est alors l’entreprise, et l’ensemble des personnes autorisées disposent d’un accès au compte, ainsi que d’une carte bancaire et d’une carte de crédit.

Contrairement aux comptes personnels, les comptes professionnels proposent une large gamme de services et d’options supplémentaires adaptés aux entreprises (un logiciel de comptabilité, des exports DATEV et des sous-comptes, par exemple), qui permettent de gagner du temps sur les procédures administratives.

Des options de financement plus complètes sont également disponibles sur les comptes professionnels. L’autorisation de découvert est bien plus importante que sur les comptes personnels, et peut permettre de financer certains investissements ou de compenser certaines fluctuations imprévues affectant le revenu. Toutefois, les autorisations de découvert ont un taux d’intérêt plus important pour les entreprises et nécessitent bien souvent un examen approfondi de la situation de l’entreprise.

Quels sont les frais associés à un compte professionnel ?

Ces frais dépendent souvent de la banque et du type de compte. Lors du choix de votre compte, évaluez la régularité des transferts de fonds entrants et sortants de votre entreprise, ainsi que les avantages spéciaux dont elle peut bénéficier. La plupart des banques réduisent le coût des transferts en s’appuyant sur le forfait mensuel de base. Les entreprises qui enregistrent des transactions fréquentes se verront avantagées par un forfait plus élevé.

La distinction est faite entre inscriptions dématérialisées et physiques. Les inscriptions dématérialisées incluent les transferts en ligne, les prélèvements automatiques SEPA, ainsi que les ordres de virement, dans la mesure où ils sont automatisés et ne nécessitent aucune action de la part de la banque. Les inscriptions physiques telles que les règlements par chèque ainsi que les virements manuels doivent être traitées par la banque, ce qui implique des frais plus élevés. Les frais de dépôt et de retrait d’espèces, et ceux liés à l’utilisation de plusieurs cartes bancaires, peuvent être réduits en cas d’augmentation du forfait de base.

Le coût d’un compte professionnel peut également augmenter si des services supplémentaires sont souscrits. À noter que si les frais pour des comptes professionnels sont généralement plus élevés, il s’agit de frais déductibles. Le compte professionnel doit cependant être utilisé exclusivement à des fins professionnelles. Le relevé bancaire servira de justificatif pour les déclarations fiscales.

Les comptes professionnels sans forfait mensuel de base prévoient souvent un montant minimum de transactions entrantes. Le compte reste alors gratuit tant que ce montant est crédité chaque mois.

Quels sont les facteurs à prendre en compte dans le choix d’un compte professionnel ?

Les prix et services associés aux comptes professionnels peuvent considérablement varier selon la banque et le type de compte. Le choix du compte dépend, par ailleurs, des besoins spécifiques de l’entreprise. Il y a donc plusieurs facteurs cruciaux à prendre en compte.

Le statut juridique constitue un élément important dans le choix d’un type de compte. Il existe des fournisseurs de comptes professionnels qui refusent certains statuts juridiques. Il convient donc de vérifier si votre entreprise est prise en charge en amont. Certains types de comptes dédiés à un statut juridique particulier, par ex., aux entreprises individuelles, peuvent parfois convenir à d’autres types d’entreprises. Si vous envisagez de changer de statut juridique, pensez à vérifier la compatibilité de votre compte professionnel avec votre nouveau statut.

Les entreprises qui ont souvent besoin de déposer et de retirer des espèces sont dépendantes de la disponibilité des filiales bancaires et des distributeurs. Dans l’idéal, ils doivent se trouver à proximité de l’entreprise. Il est donc déconseillé de se tourner vers des banques exclusivement en ligne, pour lesquelles l’accès à ces services est souvent limité et onéreux.

Si votre entreprise dépend de prêts ou ne perçoit pas de revenus réguliers, il est recommandé de se tourner vers un compte professionnel offrant des options de financement. Ces options peuvent inclure des autorisations de découvert, des prêts pour un financement à long terme et la mise en place de prêts de développement (prêts financés par l’État avec des conditions favorables). Les banques qui ont pignon sur rue offrent généralement des options plus avantageuses que les banques fintech et les néobanques.

Les services de conseil sont une autre prestation importante. Une assistance en personne ou en ligne fiables peuvent vous permettre d’épargner du temps et des ressources en trouvant rapidement réponse à vos questions et problèmes. Ce service nécessite toutefois souvent de payer un forfait mensuel plus élevé.

Certains services supplémentaires tels que les logiciels de comptabilité intégrés, peuvent être utiles, mais ne sont pas toujours essentiels. En revanche, ce ne sera pas le cas, par exemple, des moyens de paiement spéciaux, tels que les prélèvements automatiques SEPA B2B, si vous devez assurer des transactions sécurisées avec des clients professionnels, ni du système de paiement SWIFT, si vous souhaitez traiter des transferts internationaux.

Les comptes professionnels offrent également un nombre maximal de sous-comptes, de cartes bancaires et de cartes de paiement plus élevé que les comptes personnels. L’option multibanque, permettant la gestion de comptes bancaires tiers, est également propre aux comptes professionnels.

Selon que le compte professionnel a été fourni par une agence ou par une banque directe, les modalités d’accès et de gestion peuvent également être différentes. Les entreprises privilégiant les services bancaires en ligne sur mobile ou les applications bancaires seront plus avantagées par les services de banque directe ou de banque fintech.

Pour les entreprises avec plus d’un associé, des modalités d’accès multiples sont aussi importantes. Un compte commun qui ne peut être utilisé qu’avec le consentement des parties impliquées constitue une bonne option.

Quelles sont les banques recommandées pour l’ouverture d’un compte professionnel ?

En Allemagne, les comptes professionnels sont généralement proposés par des agences bancaires (Filialbank), des caisses d’épargne (Sparkasse) et des banques directes (Direktbank), ainsi que des banques fintech ou des néobanques. Les banques et les fournisseurs offrent non seulement divers types de comptes professionnels à une variété de clients cibles, mais représentent différentes valeurs et divers niveaux de prestige. Il est important de vous demander si l’image de la banque correspond à votre entreprise, et si les services qu’elle offre vous conviennent.

Les agences et les caisses d’épargne se caractérisent par la présence d’un réseau de très nombreux locaux physiques. Cela constitue donc la meilleure option pour les entreprises qui retirent ou déposent régulièrement des espèces, et souhaitent avoir accès à des conseils personnalisés. Les agences et les caisses d’épargne qui ont pignon sur rue accompagnent généralement les entreprises de tout statut juridique et offrent les gammes les plus complètes de services de financement. Les frais mensuels de gestion de compte sont donc plus élevés. Les entreprises qui gèrent exclusivement leurs comptes en ligne ont souvent peu d’avantages à s’adresser à ce type de banques.

Les banques directes n’ont pas de réseau d’agences et ne sont, par conséquent, accessibles qu’en ligne. Les banques directes conviennent surtout aux entreprises qui n’ont pas besoin d’avoir régulièrement accès à des fonds en espèces ni à des conseils en personne. En comparaison avec les agences et les caisses d’épargne, les banques directes proposent des comptes professionnels moins chers et des services bancaires en ligne faciles d’utilisation. Toutefois, elles offrent souvent moins d’options de financement et accompagnent un nombre plus réduit de statuts juridiques.

Les banques fintech, des banques qui utilisent une technologie numérique innovante pour optimiser un service financier, sont des fournisseurs de services qui exercent exclusivement en ligne et offrent des tarifs de gestion de compte compétitifs ainsi qu’une diversité d’options et une interface utilisateur moderne. Toutefois, cette numérisation poussée entraîne des frais élevés pour les retraits et dépôts d’espèces au sein des banques fintech. Les banques fintech n’ont pas de licence bancaire, mais sont affiliées avec d’autres banques. Les options de financement de comptes professionnels « fintech » sont, par conséquent, moins avantageuses, voire indisponibles.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.