Systèmes de point de vente (PDV) pour les entreprises

Terminal
Terminal

Créez une expérience commerciale unifiée pour vos interactions avec vos clients, en ligne comme en personne. Stripe Terminal fournit aux plateformes et aux entreprises des outils de développement, des lecteurs de cartes pré-certifiés, la fonction Paiement rapide sur les appareils iPhone et Android compatibles, et une gestion en nuage des appareils.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Définition dun point de vente
  3. Définition dun système de PDV
  4. Types de matériel pour PDV
  5. Fonctionnement des systèmes de PDV
    1. Le moyen de paiement du client
    2. La banque du client (ou un établissement financier)
    3. Le prestataire de services de paiement de lentreprise
    4. Sur site
    5. Dans le cloud
    6. Saisie des articles achetés
    7. Calcul du sous-total
    8. Calcul des taxes, des frais denvoi et du coût total
    9. Demande de pourboire au client (le cas échéant)
    10. Acceptation du paiement
    11. Communication avec les banques acquéreuses et émettrices
    12. Finalisation de la transaction
    13. Mise à jour du stock
  6. Coût des logiciels et du matériel de PDV
  7. Conditions requises pour utiliser un système de PDV

Le système de point de vente de votre entreprise, aussi appelé système PDV, est plus qu'un simple outil pour accepter des paiements : il contribue à la qualité de l'expérience que vous proposez aux clients. Ainsi, le secteur des PDV est en pleine expansion : en 2020, les logiciels de PDV représentaient un marché de 9,3 milliards de dollars, et on estime qu'il atteindra 18,1 milliards de dollars d'ici 2027.

Une expérience de paiement simplifiée permet de renforcer la fidélité et l'enthousiasme de la clientèle. Grâce à un système de PDV rapide, intuitif et exempt d'erreurs ou d'interruptions, vous serez en mesure de garantir la fluidité du processus de paiement. L'expérience sera beaucoup moins engageante si le client doit patienter pendant la validation du paiement ou si vous devez recommencer toute l'opération qui a échoué.

Votre entreprise doit disposer d'un système de PDV fiable, adapté à vos besoins et facilement exploitable par vous et vos employés. Nous aborderons tous les points utiles concernant les systèmes de PDV, notamment leur fonctionnement et leur rôle au sein des petites entreprises.

Sommaire

  • Définition d'un point de vente
  • Définition d'un système de PDV
  • Types de matériel pour PDV
  • Fonctionnement des systèmes de PDV
  • Coût des logiciels et du matériel de PDV
  • Conditions requises pour utiliser un système de PDV

Définition d'un point de vente

Le terme « point de vente » ou « PDV » désigne les systèmes de PDV qui permettent aux entreprises d'accepter des paiements de clients par TPE. Plus généralement, le point de vente désigne également le moment où un client réalise un achat, ce qui aboutit à une transaction. Il peut s'agir de la caisse au sein d'une boutique physique, d'une table pliante dans un stand éphémère, d'un comptoir improvisé dans un food truck ou du système de paiement mobile qui permet à un praticien à domicile d'accepter le paiement d'un client.

Définition d'un système de PDV

Un système de PDV inclut notamment le logiciel et le matériel nécessaires pour qu'une entreprise puisse accepter des paiements de ses clients au niveau du point de vente. Les systèmes modernes proposent également d'autres fonctionnalités, parmi lesquelles :

  • la mise à jour du stock ;
  • le suivi des ventes ;
  • la gestion du tiroir-caisse ;
  • l'impression de reçus ;
  • le scan de codes-barres et de codes QR ;
  • le pointage des employés ;
  • la création de rapports sur les ventes et d'autres domaines d'analyse ;
  • la gestion des comptes client et des récompenses.

Types de matériel pour PDV

Le matériel pour PDV peut se présenter sous différentes formes :

  • lecteur de carte ;
  • appareil connecté ;
  • tiroir-caisse ;
  • scanner de codes-barres ;
  • imprimante de reçus.

Les systèmes de PDV modernes permettent aux petites entreprises d'accepter différents moyens de paiement de manière rapide, facile et sécurisée.

Fonctionnement des systèmes de PDV

Grâce aux systèmes de PDV, les entreprises peuvent accepter des paiements de clients, traiter les transactions et communiquer avec leur prestataire de services de paiement. Certains systèmes permettent également de mettre automatiquement le stock à jour et de collecter des données sur les ventes pour faciliter la tenue des registres.

Pour qu'un paiement puisse être accepté, les systèmes de PDV doivent communiquer avec trois parties :

Le moyen de paiement du client

Les informations de paiement du client, telles que le numéro de carte bancaire, sont transmises au système de PDV lorsque le client passe la bande magnétique ou insère la puce électromagnétique de sa carte, ou lorsqu'il réalise un paiement sans contact via NFC.

La banque du client (ou un établissement financier)

Le système de PDV peut être connecté par câble à Internet ou connecté au Wi-Fi, et communique avec l'établissement financier du client par voie électronique afin de vérifier que les fonds disponibles sont suffisants pour couvrir le montant de la transaction.

Le prestataire de services de paiement de l'entreprise

Le PDV communique également par voie électronique avec le prestataire de services de paiement de l'entreprise. Il s'agit souvent de l'entreprise qui a fourni le matériel et le logiciel de PDV, comme c'est le cas avec Stripe.

D'un point de vue général, le PDV peut être configuré de l'une des deux manières suivantes :

Sur site

Les systèmes de PDV sur site sont hébergés localement sur l'ordinateur de l'entreprise, ne nécessitent normalement pas de connexion Internet et impliquent souvent le paiement de frais de licence liés au logiciel. Certaines entreprises préfèrent que les données liées aux ventes soient stockées au niveau local, même si cela implique de mettre à jour le logiciel et de réaliser d'autres tâches manuellement.

Dans le cloud

La majorité des entreprises utilisent des systèmes de PDV basés dans le cloud, c'est-à-dire que le stockage des données et l'accès à ces dernières se font via Internet. Les entreprises SaaS (Software-as-a-service) proposent généralement ces solutions de PDV dans le cloud et facturent leurs services selon un modèle d'abonnement. Les entreprises peuvent accéder à distance aux systèmes de PDV dans le cloud, ce qui leur permet de connecter plusieurs appareils à un système central et ainsi d'accéder facilement à leurs données de vente.

Si le fonctionnement des systèmes de PDV dépend des composants, qui eux-mêmes varient en fonction des besoins de l'entreprise, leur utilisation se résume généralement de la même manière.

Saisie des articles achetés

L'entreprise communique au système de PDV la nature des articles achetés ainsi que leur prix.

Cette étape peut prendre différentes formes en fonction des articles achetés par le client. S'il s'agit de biens physiques dans une boutique, l'entreprise peut utiliser un scanner de code-barres pour les retrouver dans l'appareil connecté utilisé avec le système, par exemple un iPad. Si le client paie pour un service, tel qu'une session de thérapie ou une mission de jardinage, l'entreprise peut sélectionner le service depuis un menu du logiciel sur un smartphone, ou saisir manuellement le prix ainsi que des notes sur le service fourni.

Calcul du sous-total

Le système de PDV calcule le sous-total, qui correspond au coût total des achats réalisés avant l'ajout de frais tels que les taxes.

Calcul des taxes, des frais d'envoi et du coût total

Le système de PDV calcule ensuite le coût total, qui inclut le prix, les taxes et les frais d'envoi.

Demande de pourboire au client (le cas échéant)

Le pourboire ne s'applique pas à toutes les transactions, mais la plupart des tunnels de paiement liés aux PDV incluent une option qui permet d'inviter les clients à laisser un pourboire. Ils peuvent pour cela choisir parmi différentes options standard (généralement entre 10 et 25 %) ou ajouter un montant personnalisé.

Acceptation du paiement

Une fois le coût total de la transaction calculé par le PDV, le client effectue son paiement. La plupart des systèmes de PDV acceptent de nombreux moyens de paiement, parmi lesquels les cartes de crédit et de débit, les cartes et les portefeuilles électroniques qui utilisent les paiements sans contact via NFC, les cartes cadeaux, les points de fidélité et les espèces.

Communication avec les banques acquéreuses et émettrices

Si un client utilise un moyen de paiement relié à un compte externe, par exemple une carte de crédit ou de débit ou un portefeuille électronique, le système de PDV transmet les détails de la transaction à la banque de l'entreprise (la « banque acquéreuse » ou l'« acquéreur »), afin que celle-ci puisse communiquer avec la banque du client (la « banque émettrice » ou l'« émetteur » et obtenir l'autorisation de la transaction. Ce processus ne prend généralement que quelques secondes.

Finalisation de la transaction

Une fois la transaction autorisée et le paiement accepté, le client peut généralement choisir de recevoir un reçu au format papier ou par e-mail, ou de ne pas en recevoir.

Mise à jour du stock

Certains systèmes de PDV mettent également le stock à jour d'après les ventes effectuées afin d'obtenir une vue en temps réel des biens disponibles. Cette fonctionnalité est importante pour les nouvelles commandes et pour éviter les contestations de paiement.

Coût des logiciels et du matériel de PDV

Un système de PDV dans le cloud coûte en moyenne autour de 1 300 $ pour le matériel et 69 $ pour le logiciel. Le matériel de PDV coûte entre 0 et 1 700 $, tandis que le logiciel coûte entre 0 et 300 $ par mois et par terminal pour la plupart des entreprises. Faites preuve de vigilance avec les systèmes de PDV gratuits, car ils proposent des fonctionnalités généralement limitées, une assistance sommaire ainsi que des conditions et des restrictions d'usage.

Consultez cette page pour connaître les tarifs de Stripe.

Le coût total lié à la configuration et à la maintenance d'un système de PDV dépend de plusieurs facteurs, notamment :

  • le nombre de terminaux ;
  • le nombre d'employés ;
  • le nombre de transactions ;
  • le volume du stock ;
  • le type d'entreprise ou le secteur ;
  • les fonctionnalités supplémentaires ou l'assistance liée au traitement des paiements.

Conditions requises pour utiliser un système de PDV

Les appareils technologiques capables d'exécuter un système de PDV sont devenus monnaie courante et les entreprises disposent aujourd'hui d'un très large choix pour configurer les paiements par PDV. Les étapes pour configurer et exploiter un système de PDV dépendent de si l'entreprise possède déjà une solution de PDV prête à l'emploi, ou si elle conçoit une solution personnalisée. L'approche de Stripe en matière de technologie de point de vente consiste à simplifier le processus, à offrir une assistance complète et à permettre aux entreprises de personnaliser leur installation.

Avec Stripe Terminal, les entreprises ont la capacité d'adapter leur point de vente et de contrôler leur expérience de paiement, qui comprend notamment la personnalisation des reçus par e-mail et des écrans d'accueil sur les lecteurs. Stripe Terminal n'est pas une solution de PDV prête à l'emploi : elle requiert des compétences en programmation avec JavaScript, iOS, Android ou les interfaces utilisateurs orientées serveur, selon le mode d'intégration choisi par l'entreprise. Terminal permet d'intégrer les paiements Stripe dans le tunnel de paiement par TPE ou de proposer des paiements par TPE dans l'application de point de vente mobile ou Web native. Les entreprises qui souhaitent plutôt intégrer un point de vente tiers peuvent consulter cette liste de plateformes partenaires de Stripe.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.