Guide sur les paiements B2B : les bonnes pratiques et les avantages de Stripe en la matière

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Définition des paiements B2B
  3. Types de paiements B2B
    1. Virements bancaires
    2. Virements ACH
    3. Chèques papier
    4. Cartes bancaires
    5. Plateformes de pair à pair
  4. Fonctionnement du processus de paiement B2B
  5. Bonnes pratiques en matière de traitement des paiements B2B
  6. Avantages de Stripe en matière de traitement des paiements B2B

Les paiements B2B représentent bien plus qu'un simple échange de fonds entre entreprises. Les nombreux aspects qu'ils impliquent, notamment la conformité, la sécurité, la conversion de devises et la facturation ont autant le potentiel d'aboutir à une machine bien huilée qu'à un enchevêtrement d'inefficacités. À l'heure où les entreprises s'internationalisent de plus en plus, la complexité et les enjeux liés aux transactions tendent à s'amplifier. Pour beaucoup de professionnels, le recours aux processus manuels ne suffit pas. À la place, ils se doivent de s'appuyer sur l'automatisation, la précision et un sens aigu du détail. Pour les entreprises B2B modernes, les fournisseurs tels que Stripe jouent un rôle essentiel pour ce qui est de convertir toute une série d'étapes complexes en processus simples et largement automatisés.

Toujours dans ce secteur B2B, dont la valeur de marché avait été estimée à près de 1,59 billion de dollars pour 2023, disposer d'un processus de paiement efficace est essentiel, dans la mesure où chaque problème à régler représente du temps qui pourrait autrement être consacré à votre cœur de métier. L'optimisation de votre système de paiement influence directement les résultats de votre entreprise à travers la réduction des erreurs, le gain de rapidité et l'amélioration de l'expérience client. Cet article se penche sur les aspects essentiels des paiements B2B et vous explique en quoi les solutions personnalisées de Stripe peuvent faire la différence.

Sommaire

  • Définition des paiements B2B
  • Types de paiements B2B
  • Fonctionnement du processus de paiement B2B
  • Bonnes pratiques en matière de traitement des paiements B2B
  • Avantages de Stripe en matière de traitement des paiements B2B

Définition des paiements B2B

Les paiements B2B correspondent aux transactions réalisées entre entreprises, généralement pour des biens, des services ou des informations. Contrairement aux transactions avec les clients, dont les montants ont tendance à être moindres pour une fréquence plus régulière, les paiements B2B portent souvent sur des sommes importantes associées à des délais de paiement longs. Ces transactions impliquent généralement des contrats complexes et de multiples parties prenantes, qui nécessitent une série d'approbations susceptibles de ralentir le processus de paiement. L'exigence des questions de conformité et de sécurité liées aux paiements B2B joue un rôle dans la complexité opérationnelle que doivent gérer les payeurs et les bénéficiaires.

Types de paiements B2B

Virements bancaires

Les virements sont des transactions directes et instantanées entre comptes bancaires. Ils sont souvent privilégiés dans le cadre de paiements importants et urgents. Rapides et très fiables, leur coût est néanmoins plus élevé que celui de nombreux autres types de paiement B2B : les frais associés peuvent aller de 15 à 45 dollars par transaction, et les deux parties concernées se doivent de partager des informations financières sensibles pour initier le transfert.

Virements ACH

Les paiements ACH (Automated Clearing House) sont des transferts électroniques de fonds, qui jouissent d'une importance croissante, en particulier pour les petites et moyennes transactions. Ces paiements passent par un système sécurisé et centralisé et sont particulièrement adaptés aux paiements récurrents. Selon la Nacha, l'organisme qui gère le réseau ACH, le nombre de paiements B2B ACH réalisés en 2020 a augmenté de plus de 8 % par rapport à l'année précédente. Si les frais de transfert ACH sont moins élevés que ceux des virements électroniques, leur délai de traitement est plus long, généralement de 2 à 3 jours ouvrables.

Chèques papier

S'ils peuvent sembler démodés à l'ère du numérique, les chèques restent un moyen de paiement courant pour les transactions B2B. Dans la version 2020 de l'enquête de l'Association for Financial Professionals (AFP) sur les paiements électroniques, 68 % des entreprises interrogées ont indiqué effectuer la majorité de leurs paiements B2B par chèque. Malgré le fait qu'ils constituent une trace écrite, ces chèques comportent des risques inhérents, tels que l'éventualité d'un rejet. Par ailleurs, la surcharge opérationnelle, qui comprend les traitements manuels, peut entraîner des retards.

Cartes bancaires

Les cartes bancaires s'avèrent pratiques pour les transactions instantanées, mais sont généralement réservées aux petits et moyens paiements. Cette commodité a un coût, qui prend souvent la forme de frais facturés à l'entreprise. Les cartes bancaires sont rarement utilisées pour des transactions importantes en raison des limites de crédit imposées par les entreprises émettrices et parce que les frais facturés pour accepter ces paiements constituent souvent un pourcentage de leur montant total.

Plateformes de pair à pair

PayPal et d'autres plateformes similaires agissent en tant qu'intermédiaires pour faciliter les paiements nationaux et internationaux. Ces plateformes permettent aux clients et aux entreprises d'effectuer des transactions rapides sans avoir à communiquer leurs coordonnées bancaires à l'autre partie. Les frais peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la devise et le pays d'origine de la transaction. PayPal, dont le volume total des paiements a dépassé 1,3 billion de dollars en 2022, offre également une protection contre la fraude et des mesures de mise en conformité, soit un atout pour les entreprises qui exercent leurs activités à l'international.

D'autres plateformes de paiement numérique, telles que Square et Venmo for Business, cherchent également à s'imposer dans le domaine des paiements B2B. Leurs similitudes avec PayPal sont nombreuses et toutes les trois permettent de réaliser des transactions rapides, moyennant des structures tarifaires variables. Ces plateformes offrent souvent des fonctionnalités telles que le suivi des stocks et des options de facturation, qui attirent les petites et moyennes entreprises.

Fonctionnement du processus de paiement B2B

  • Étape de facturation : le marchand émet une facture pour les services ou produits fournis, qui précise le coût, la quantité et les modalités de paiement. Encore courant, le processus de facturation sur papier laisse peu à peu la place à des systèmes électroniques. Ces derniers s'intègrent au logiciel de comptabilité des clients et facilitent le suivi et l'accélération des paiements.

  • Processus d'approbation : l'autorisation des paiements dans le contexte B2B implique souvent toute une série de validations, généralement réparties sur plusieurs services, tels que ceux en charge des finances et de l'approvisionnement. Ce processus peut être accéléré grâce à des plateformes de paiement automatisées, qui contribuent également à maintenir la conformité avec les règles internes de l'entreprise.

  • Choix d'un moyen de paiement : plusieurs options de paiement sont envisageables. Elles vont des moyens de paiement traditionnels tels que les chèques et les virements bancaires aux plateformes plus récentes comme les portefeuilles électroniques. Les entreprises privilégient souvent les virements ACH ou les virements bancaires pour les montants importants, du fait de frais moindres et de mesures de sécurité renforcées. Les transferts internationaux, tels que SWIFT, constituent la meilleure option pour les transactions qui impliquent plusieurs devises.

  • Protection des données : la protection des données financières et transactionnelles pendant le processus de paiement est essentielle. Les mesures de sécurité traditionnelles, y compris le chiffrement et l'authentification à deux facteurs, réduisent le risque de violation de données et d'activités frauduleuses.

  • Rapprochement : une fois le paiement effectué, les deux parties doivent confirmer la transaction dans leurs registres financiers respectifs. Les systèmes automatisés permettent de croiser les transactions et les factures et de mettre à jour les registres comptables presque immédiatement.

  • Conformité réglementaire : le respect des lois et des réglementations sectorielles est absolument obligatoire. De la réglementation relative à la lutte contre le blanchiment d'argent (AML) aux protocoles KYC (Know your customer), chaque entreprise doit connaître et respecter les règles en vigueur si elle veut s'éviter des conséquences juridiques.

Chacune de ces étapes du processus de paiement B2B comporte son lot de complexités et de considérations, et l'automatisation et la technologie jouent un rôle croissant dans la simplification de ces processus.

Bonnes pratiques en matière de traitement des paiements B2B

Le processus de paiement B2B idéal ne se limite pas à la réussite du transfert des fonds. S'il est bien géré, cet environnement complexe de pratiques, de plateformes et de partenariats peut contribuer de manière positive aux résultats de votre entreprise. D'ailleurs, une stratégie de paiement B2B efficace devrait tenir compte des bonnes pratiques suivantes.

  • Passage à la facturation numérique : le passage aux factures électroniques présente plusieurs avantages. Par exemple, la plupart des systèmes de comptabilité modernes génèrent les factures en récupérant tous les champs de données nécessaires auprès d'autres ressources de l'entreprise. Cette approche minimise les erreurs manuelles, accélère le processus de facturation et garantit l'exactitude et la pertinence des factures. Le passage au numérique facilite également l'intégration de la facturation à un workflow plus étendu et automatisé, capable de vous avertir des retards de paiement, d'envoyer des relances et de se synchroniser avec votre système de gestion des stocks afin de vous assurer de ne pas facturer un produit que vous êtes dans l'incapacité de livrer.

  • Mise en place de flux d'approbation transparents : les transactions B2B complexes nécessitent souvent toute une série d'approbations, à la fois au sein de l'entreprise marchande et du côté du client. Appuyez-vous sur les plateformes d'automatisation basées sur les rôles pour attribuer à chaque employé des responsabilités de validation spécifiques. Le fait d'être clair quant aux attributions de chacun facilite le processus d'approbation des transactions. Ce niveau de transparence permet par ailleurs d'identifier plus rapidement les goulets d'étranglement et de déterminer plus facilement l'origine d'éventuels blocages. Chaque transaction devient ainsi une source d'apprentissage qui participe à affiner le processus.

  • Souplesse en matière d'options de paiement : la prise en charge de divers moyens de paiement aidera votre entreprise à cultiver un meilleur service à la clientèle tout en améliorant votre processus financier. Il convient cependant de tenir compte des avantages et des inconvénients potentiels de chaque option proposée. À titre d'exemple, la fiabilité des virements bancaires leur vaut d'être souvent utilisés pour des transactions importantes, mais ils impliquent des frais et peuvent être plus lents que d'autres options. De leur côté, les cartes bancaires entraînent des frais de traitement (et présentent des risques de fraude), mais elles permettent de réaliser des transactions instantanées. Les portefeuilles électroniques, synonymes de rapidité de transaction et de frais relativement faibles, sont quant à eux moins répandus que les transactions par carte bancaire. Le fait d'offrir tout un éventail d'options vous permettra de couvrir les différents besoins de votre clientèle.

  • Mise en conformité : avec l'évolution constante des réglementations, notamment en ce qui concerne les transactions numériques et la protection des données, rester à jour en matière de conformité peut représenter un véritable défi. Si ces exigences peuvent être considérées comme une contrainte, elles sont nécessaires pour vous éviter les tracas d'ordre juridique et elles renforcent la crédibilité de votre entreprise. Par ailleurs, de nombreuses plateformes de paiement modernes offrent des fonctionnalités intégrées de gestion de la conformité qui s'alignent automatiquement sur les évolutions des lois, de façon à ce que vous puissiez préserver votre légitimité moyennant un minimum d'efforts.

  • Adoption d'une solution avancée de protection contre la fraude : les risques de fraude sont omniprésents dans les transactions numériques, et les mesures d'authentification de base ne suffisent pas à garantir la sécurité. L'authentification à plusieurs facteurs, qui peuvent prendre la forme d'un élément connu (comme un mot de passe), d'un élément possédé (comme un téléphone) ou d'une caractéristique personnelle (comme une empreinte d'identification), est susceptible de rendre l'accès à l'information beaucoup plus difficile pour les fraudeurs potentiels. Des algorithmes d'IA avancés peuvent également surveiller les transactions en temps réel, en identifiant les mécanismes inhabituels ou les activités suspectes et en les soumettant à un examen approfondi avant que la transaction ne soit approuvée.

Avantages de Stripe en matière de traitement des paiements B2B

Stripe minimise la complexité induite par les paiements B2B. De la création de factures aux transactions récurrentes, Stripe permet d'automatiser de nombreuses étapes du processus de paiement. Cette automatisation limite les interventions manuelles et le risque d'erreurs, ce qui permet de se concentrer sur les activités principales de l'entreprise plutôt que de s'empêtrer dans les complexités des transactions B2B.

  • Flexibilité de l'interface de programmation d'application (API) : l'API de Stripe est conçue pour être flexible et créer des solutions de paiement personnalisées. Grâce à cette adaptabilité, il est plus facile de répondre aux exigences de paiement spécifiques au fur et à mesure qu'elles se présentent.

  • Prise en charge de multiples moyens de paiement : avec Stripe, les entreprises peuvent accepter de nombreux moyens de paiement, dont les cartes bancaires, les portefeuilles électroniques tels qu'Apple Pay et que Google Pay, ainsi que les virements bancaires. Cette diversité favorise l'adaptation aux différentes préférences en matière de paiement B2B.

  • Prise en charge de plusieurs devises : Stripe est compatible avec les transactions dans plusieurs devises, ce qui simplifie le processus de paiement dans le cadre d'échanges internationaux, puisque les entreprises n'ont pas à gérer elles-mêmes les conversions.

  • Facturation automatisée : Stripe automatise le processus de facturation. Les factures récurrentes sont notamment gérées automatiquement, ce qui permet d'économiser du temps et de s'épargner des efforts administratifs, en particulier pour les entreprises qui ont passé des contrats sur le long terme.

  • Protocoles de sécurité : Stripe utilise le chiffrement en parallèle d'autres technologies pour protéger les données lors des transactions. Ces mesures contribuent à limiter le risque associé aux paiements en ligne.

  • Facturation par abonnement : pour les entreprises qui ont recours aux transactions récurrentes, Stripe offre un service de facturation par abonnement qui automatise les cycles de facturation et aide à gérer les relations B2B.

  • Liens de paiement : Stripe s'appuie notamment sur les liens de paiement pour proposer des transactions rapides et simples. Il suffit aux entreprises d'envoyer ces liens à leurs partenaires pour qu'ils puissent réaliser leur paiement en un clic.

  • Radar pour la gestion des fraudes : Stripe Radar s'appuie sur le machine learning pour identifier les activités potentiellement frauduleuses et pour permettre aux entreprises de se concentrer sur leurs activités plutôt que sur les questions de sécurité.

  • Synchronisation comptable : Stripe s'intègre aux logiciels de comptabilité tels que QuickBooks pour faciliter le processus de rapprochement des paiements et la mise à jour des registres financiers.

  • Rapports et analyses : Stripe fournit des rapports détaillés sur les transactions pour favoriser la prise de décisions éclairées.

  • Services financiers : Stripe Capital est une option de financement destinée aux entreprises qui nécessitent des fonds supplémentaires pour réaliser leurs projets ou pour couvrir d'autres dépenses.

Pour en savoir plus sur nos solutions de paiement B2B sur mesure, flexibles et faciles à mettre en œuvre, consultez cette page.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.