Qu'est-ce que l'automatisation des finances ? Fonctionnement, avantages pour les entreprises et bonnes pratiques

Revenue Recognition
Revenue Recognition

Stripe Revenue Recognition simplifie votre comptabilité d'exercice et vous permet de clôturer vos livres comptables rapidement et sans erreur. Automatisez et configurez vos rapports financiers afin de faciliter votre mise en conformité aux normes ASC 606 et IFRS 15.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Exemples d’automatisation des finances
  3. Comment fonctionne l’automatisation des finances
  4. Avantages de l’automatisation des finances
  5. Défis de l’automatisation des finances
  6. Bonnes pratiques en matière d’automatisation des finances

L'automatisation des finances consiste à utiliser des logiciels et des technologies pour automatiser les processus et les opérations financières tels que la facturation, la paie, les comptes fournisseurs et débiteurs, les rapports financiers et la budgétisation. L'objectif est de minimiser le travail manuel, d'améliorer la précision et d'accélérer les opérations financières pour les rendre plus efficaces. L'automatisation des tâches routinières et répétitives permet aux entreprises de se focaliser davantage sur la stratégie et la prise de décision, tout en réduisant la probabilité d'erreurs et en veillant à une meilleure conformité avec les réglementations financières. La finance et la comptabilité sont devenues les services les plus automatisés des entreprises, avec 26 % des automatisations d'une organisation, en moyenne, dans le domaine de la finance.

Nous verrons ci-dessous ce que les entreprises doivent savoir sur l'automatisation des finances : comment elle fonctionne, quelles sont les bonnes pratiques pour la mettre en œuvre et la gérer, et quels sont les avantages qu'elle offre lorsqu'elle est correctement mise en œuvre.

Sommaire

  • Exemples d'automatisation des finances
  • Comment fonctionne l'automatisation des finances
  • Avantages de l'automatisation des finances
  • Défis de l'automatisation des finances
  • Bonnes pratiques en matière d'automatisation des finances

Exemples d'automatisation des finances

  • Facturation : les logiciels d'automatisation peuvent générer et envoyer des factures, suivre les paiements et envoyer des rappels aux clients.

  • Gestion des dépenses : les outils d'automatisation permettent de simplifier la création, la soumission et l'approbation des rapports de dépenses. Les employés peuvent scanner les reçus et le système peut automatiquement classer les dépenses par catégorie et les intégrer dans les dossiers financiers.

  • Paie : les systèmes de paie peuvent automatiser le calcul des salaires, des déductions et des taxes, ainsi que la distribution des chèques de paie des employés, ce qui permet d'accélérer le processus de paie et de réduire le risque d'erreurs.

  • Comptes fournisseurs et débiteurs : les logiciels d'automatisation des paiements peuvent faire correspondre les factures avec les bons de commande et les paiements, ce qui facilite la gestion des paiements entrants et sortants ainsi que le flux de trésorerie global.

  • Rapports financiers : les outils automatisés peuvent rassembler des données provenant de diverses sources, compiler des rapports financiers et fournir des informations en temps réel sur les performances financières sans intervention manuelle.

  • Budgétisation et prévisions : les logiciels d'automatisation peuvent permettre d'établir des budgets et des prévisions plus précis et plus dynamiques en utilisant des données historiques et des analyses prédictives.

  • Conformité fiscale : des outils automatisés permettent de faciliter le calcul des taxes, l'établissement des déclarations et le respect des obligations fiscales.

  • Rapprochement : les logiciels d'automatisation permettent de rapprocher les relevés bancaires des documents financiers internes afin d'identifier rapidement et efficacement les divergences.

Comment fonctionne l'automatisation des finances

L'automatisation des finances fait appel à la technologie pour automatiser les tâches et les processus financiers qui étaient auparavant effectués manuellement. Voici un aperçu du fonctionnement de ces outils technologiques.

  • Intégration avec les sources de données : les systèmes d'automatisation des finances sont conçus pour s'intégrer à diverses sources de données, telles que les progiciels de gestion intégrés (ERP), les logiciels de gestion de la relation client (CRM) et les comptes bancaires. Cette intégration permet au système d'automatisation d'accéder à des données financières en temps réel.

  • Traitement et analyse des données : une fois les données collectées, le logiciel d'automatisation les traite à l'aide de règles et d'algorithmes prédéfinis. Il permet par exemple de classer les dépenses par catégories, de faire correspondre les factures avec les bons de commande ou d'identifier des tendances à partir des données financières.

  • Automatisation des tâches : les tâches routinières et répétitives sont automatisées sur la base de critères définis. À titre d'exemple, lorsqu'une facture est reçue et traitée, le système peut automatiquement programmer un paiement sur la base des politiques de paiement de l'entreprise.

  • Automatisation des flux de travail : les outils d'automatisation des finances permettent également d'automatiser des flux de travail dans leur intégralité. Un flux de travail de gestion des dépenses peut par exemple prévoir des étapes telles que la soumission des dépenses, l'approbation du gestionnaire et le traitement des remboursements. Le logiciel peut automatiquement faire passer les dépenses par ces étapes en fonction des règles définies par l'organisation.

  • Alertes et notifications : le système peut générer des alertes et des notifications en cas d'anomalies, de dates d'échéance ou d'événements financiers importants, afin que les parties prenantes soient informées et puissent prendre des mesures en temps utile.

  • Rapports : les logiciels d'automatisation permettent d'enregistrer les transactions et de générer des rapports financiers, ce qui donne une idée de la santé financière de l'entreprise et l'aide à satisfaire aux exigences de conformité.

  • Apprentissage automatique et IA : les systèmes d'automatisation financière plus avancés font appel à l'apprentissage automatique et à l'IA pour s'améliorer au fil du temps, en apprenant à partir des données historiques et des actions des utilisateurs pour affiner les processus, effectuer des analyses prédictives et proposer des recommandations pour la prise de décisions financières.

Avantages de l'automatisation des finances

  • Allocation stratégique des ressources : l'automatisation libère le personnel financier des tâches routinières et lui permet de se focaliser sur des activités essentielles telles que l'analyse financière, le développement stratégique et la croissance de l'entreprise.

  • Amélioration de l'intégrité et de la précision des données : l'automatisation permet de minimiser les erreurs humaines qui affectent les transactions financières et la tenue des comptes. Les systèmes automatisés suivent des règles et des protocoles précis afin de générer des données cohérentes et précises ainsi que des rapports financiers fiables.

  • Informations financières en temps réel : grâce à l'automatisation, les entreprises peuvent suivre leur situation financière en temps réel. La disponibilité immédiate des données financières et des analyses permet des prises de décision plus rapides, conférant ainsi un avantage concurrentiel aux entreprises capables de réagir rapidement aux fluctuations du marché.

  • Évolutivité et flexibilité : au fur et à mesure que les entreprises se développent, leurs opérations financières deviennent plus complexes. L'automatisation assure l'évolutivité nécessaire pour gérer cette complexité croissante sans frais généraux ni ressources supplémentaires. Cette évolutivité est particulièrement importante pour les entreprises qui cherchent à se développer ou à s'adapter aux fluctuations des conditions du marché.

  • Atténuation des risques et conformité : les systèmes automatisés peuvent être programmés de manière à respecter les réglementations et les normes les plus récentes, ce qui permet de garantir la conformité des opérations financières tout en réduisant le risque de pénalités.

  • Amélioration du contrôle des finances : l'automatisation permet de mieux contrôler les processus financiers en assurant un suivi, une surveillance et une gestion détaillés des transactions financières. Les entreprises peuvent ainsi détecter plus facilement les fraudes et mettre en place une gouvernance financière plus efficace.

  • Optimisation des coûts : outre la réduction des dépenses liées à la main-d'œuvre, l'automatisation financière permet de diminuer les coûts opérationnels en optimisant les processus financiers et en améliorant la précision des données, ce qui réduit la nécessité de prendre des mesures correctives.

  • Capacités analytiques avancées : grâce à l'automatisation, les entreprises peuvent faire appel à l'analyse avancée et à la modélisation prédictive afin de mieux comprendre les tendances financières, les indicateurs de performance et l'évaluation des risques. Ces informations permettent d'élaborer des stratégies financières plus nuancées et tournées vers l'avenir.

  • Une meilleure communication avec les parties prenantes : l'automatisation des rapports financiers permet de communiquer avec les parties prenantes de manière plus claire, plus cohérente et plus opportune. Des rapports automatisés peuvent être générés plus fréquemment et avec des informations plus détaillées, ce qui permet de renforcer la transparence et la confiance avec les investisseurs, les actionnaires et les autres parties prenantes.

Défis de l'automatisation des finances

  • Complexité d'intégration : l'intégration de solutions d'automatisation avec des systèmes financiers, des bases de données et des logiciels peut s'avérer complexe, en particulier si l'entreprise utilise des systèmes plus anciens ou un mélange de technologies non compatibles. La création d'un flux de données et d'une fonctionnalité entre ces systèmes exige une planification et une exécution minutieuses.

  • Sécurité des données et respect de la vie privée : l'automatisation des finances passe par le traitement de données financières sensibles, ce qui suscite des inquiétudes quant à la sécurité des données et à la protection de la vie privée. Il peut s'avérer difficile de protéger ces données contre les violations et de garantir la conformité avec les réglementations en matière de protection des données, en particulier dans un contexte de cybermenaces en constante évolution.

  • Gestion du changement : le passage à l'automatisation peut susciter une certaine résistance de la part des employés habitués aux méthodes de travail traditionnelles. Pour que l'automatisation des finances soit réussie, il est nécessaire de gérer ce changement, de se pencher sur les préoccupations des employés ainsi que d'assurer une transition en douceur par le biais de la formation et de l'assistance.

  • Préoccupations concernant les coûts initiaux et le retour sur investissement (ROI) : les technologies d'automatisation peuvent impliquer des investissements considérables, si bien que les entreprises peuvent avoir du mal à en justifier le coût. Il peut être difficile de justifier un retour sur investissement clair, surtout à court terme, bien que les avantages dépassent souvent les coûts initiaux à long terme.

  • Acquisition de talents et formation : au fur et à mesure que les départements financiers évoluent avec l'automatisation, ils doivent trouver et former du personnel pour ces nouvelles fonctions, ce qui peut représenter un défi.

  • Dépendance excessive à l'égard de la technologie : le risque est de devenir trop dépendant des systèmes automatisés. Si ces systèmes sont défaillants ou si leur fonctionnement n'est pas bien compris, il peut en résulter des perturbations opérationnelles ou des prises de décision fondées sur des données inexactes.

  • Amélioration continue : les systèmes d'automatisation peuvent devenir obsolètes s'ils ne sont pas régulièrement mis à jour avec les dernières fonctionnalités et en tenant compte des bonnes pratiques. Les entreprises doivent continuellement améliorer leurs systèmes d'automatisation.

  • Trouver un équilibre entre l'automatisation et la supervision humaine : il est important de trouver un bon équilibre entre les processus automatisés et l'intervention humaine. Bien que l'automatisation permette de gérer les tâches routinières, la perspicacité et la supervision humaines restent essentielles pour gérer les exceptions, les décisions complexes et la planification stratégique.

Bonnes pratiques en matière d'automatisation des finances

Pour assurer une automatisation des finances efficace, il est essentiel de suivre un ensemble de bonnes pratiques qui permettent aux entreprises de tirer pleinement parti de ses avantages tout en atténuant les risques et les défis potentiels. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu des différents aspects.

  • Évaluation des besoins et fixation d'objectifs : commencez par procéder à une évaluation approfondie de vos processus financiers afin d'identifier les domaines qui bénéficieraient le plus de l'automatisation. Définissez des objectifs clairs et mesurables pour ce que vous souhaitez réaliser grâce à l'automatisation, qu'il s'agisse de gagner en efficacité, de minimiser les erreurs ou d'améliorer la prise de décision.

  • Sélection des bonnes solutions : tournez-vous vers des solutions d'automatisation des finances qui concordent avec les besoins de votre entreprise, qui s'intègrent bien aux systèmes financiers existants et qui sont évolutives en fonction de sa croissance. Évaluez la réputation du prestataire, le service d'assistance à la clientèle ainsi que la capacité à adapter la solution à vos besoins. Optez pour des solutions qui présentent des fonctionnalités de sécurité strictes et qui respectent les réglementations financières ainsi que les lois sur la protection des données en vigueur.

  • Déploiement progressif : adoptez une approche progressive au niveau du déploiement de l'automatisation plutôt que de tout déployer en une seule fois. Commencez par un ou deux processus qui bénéficieront le plus de l'automatisation. Il est ainsi possible de mieux gérer les risques, de tirer des enseignements de chaque phase et d'appliquer ces leçons aux déploiements ultérieurs.

  • Formation et gestion du changement : investissez dans des programmes de formation complets afin de vous assurer que votre équipe maîtrise l'utilisation des nouveaux systèmes. Attaquez-vous à la résistance au changement en informant le personnel des avantages de l'automatisation et en impliquant les principales parties prenantes dans le processus de déploiement.

  • Contrôle et optimisation continus : contrôlez régulièrement les performances de vos processus automatisés afin de vous assurer qu'ils produisent les résultats escomptés. Soyez prêt à procéder à des ajustements et à des optimisations sur la base des données de performance et des retours des utilisateurs, en effectuant des mises à jour régulières afin de garantir la sécurité et la mise en conformité.

  • Maintien d'un facteur humain : bien que l'automatisation puisse prendre en charge de nombreuses tâches, la supervision humaine reste importante pour gérer les exceptions, prendre des décisions complexes et fournir des informations précieuses. Vous devez parvenir à un équilibre entre les processus automatisés et l'expertise humaine.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.