Comment rendre une start-up évolutive : Un guide pour la planification stratégique

Atlas
Atlas

Start your company in a few clicks and get ready to charge customers, hire your team, and fundraise.

Learn more 
  1. Introduction
  2. En quoi consiste la scalabilité dune start-up ?
    1. Types de scalabilité
    2. Les étapes par lesquelles passent une start-up
  3. Quand êtes-vous prêt pour l’évolution ?
    1. Secteurs dactivité à surveiller
    2. Facteurs externes
  4. Stratégies et conseils pour la scalabilité
    1. Planification anticipée et fréquente
    2. Privilégier lagilité, même en cours de croissance
    3. Simplification des opérations
    4. Optimisation des revenus existants
    5. Prioriser les domaines de croissance potentiels

La perspective de faire évoluer une entreprise à l'heure actuelle s'accompagne d'un certain nombre de facteurs économiques défavorables : Dans de nombreux secteurs, il est plus difficile de mobiliser des capitaux qu'il y a quelques années, ce qui oblige les start-up à faire davantage avec moins de moyens. Même dans les meilleures circonstances, l'évolution (ou la scalabilité) d'une start-up n'est pas une mince affaire, car cela implique d'innombrables composantes dynamiques ainsi que des priorités sans cesse en concurrence entre elles.

Selon une étude de la Fondation Kauffman, seulement 1 start-up sur 10 réussit à évoluer. Néanmoins, les start-up disposent de nombreuses options pour maximiser leurs chances de parvenir à une évolution viable et à un succès sur le long terme, qu'il s'agisse de rationaliser les opérations, d'optimiser les revenus existants, de donner la priorité aux domaines de croissance, de créer une feuille de route claire ou de renforcer leur infrastructure afin de stimuler leur croissance.

Voici ce que les fondateurs et les dirigeants de start-up doivent savoir sur l’évolution d'une start-up : comment la planifier, l'importance de s'y préparer dès le premier jour et comment y parvenir efficacement dans n'importe quelle conjoncture économique.

Sommaire

  • En quoi consiste la scalabilité d'une start-up ?
    • Types de scalabilité
    • Les étapes par lesquelles passent une start-up
  • Quand êtes-vous prêt pour une évolution ?
    • Domaines d'activité à surveiller
    • Facteurs externes
  • Stratégies et conseils pour la scalabilité
    • Planification anticipée et fréquente
    • Privilégier l'agilité, même en cours de croissance
    • Simplification des opérations
    • Optimisation des revenus existants
    • Prioriser les domaines de croissance potentiels

En quoi consiste la scalabilité d'une start-up ?

La scalabilité désigne le processus de croissance rapide et d'expansion d'une entreprise, généralement en termes de chiffre d'affaires, de clientèle et d'effectifs. Les start-up passent par l’évolution afin d'atteindre un marché plus vaste, d'accroître leur rentabilité et d'asseoir leur position dominante sur le marché. Si le concept de scalabilité d'une start-up fait généralement référence au processus de croissance simultanée de tous les secteurs de l'entreprise, il existe un certain nombre de types spécifiques de scalabilité, qui requièrent tous des stratégies uniques, mais qui s'imbriquent et se soutiennent mutuellement.

Types de scalabilité

  • Scalabilité des revenus
    Augmenter les revenus d'une entreprise en s'étendant à de nouveaux marchés, en lançant de nouveaux produits ou services, ou en augmentant la fréquence des ventes réalisées auprès des clients existants.
  • Scalabilité des clients
    Élargir la clientèle d'une entreprise en ciblant de nouveaux segments ou marchés, en améliorant les efforts de marketing et de vente, ou en développant de nouveaux partenariats et collaborations.
  • Scalabilité des effectifs
    Embaucher de nouveaux employés pour soutenir l'expansion de l'entreprise.
  • Scalabilité opérationnelle
    Améliorer les opérations d'une entreprise pour faire face à une demande accrue, par exemple en améliorant la chaîne d'approvisionnement, la logistique et la gestion des stocks.
  • Scalabilité de l'infrastructure
    Mise à niveau de la technologie et de l'infrastructure d'une entreprise, par exemple la capacité des serveurs, la bande passante et le stockage, afin de répondre à l'augmentation de la demande et de la croissance.

Les étapes par lesquelles passent une start-up

Toutes les start-up ne suivent pas un parcours linéaire et nombre d'entre elles peuvent être confrontées à des difficultés et décider de se réorienter (ou de se retirer) à n'importe quel stade de leur développement. Par exemple, une entreprise en phase de démarrage qui est rachetée par une autre entreprise n'atteindra pas du tout la phase d'expansion. Il existe d'innombrables définitions et paramètres utilisés pour décrire les différentes étapes par lesquelles passe une start-up au cours de son évolution. Voici quelques étapes clés :

  • Idéation
    Il s'agit de la phase initiale au cours de laquelle le ou les fondateurs ont une idée de produit ou de service et commencent à valider leur intuition par le biais d'études de marché et de retours d'information de la part des clients. L'accent est mis sur le développement d'un produit minimum viable (MVP) et sur la vérification de la viabilité de l'idée.

  • Pré-amorçage
    Cette étape consiste à obtenir un financement initial et à élaborer un prototype de base du produit ou du service. Il s'agit ici de faire la démonstration du concept et d'attirer les premiers adeptes.

  • Phase d'amorçage
    Cette étape consiste à obtenir des fonds supplémentaires pour développer le produit, constituer l'équipe et développer les opérations. La priorité est d'acquérir les premiers clients et de prouver l'efficacité du modèle économique de la start-up.

  • Phase préliminaire
    À ce stade, les start-up bénéficient souvent d'un financement supplémentaire pour agrandir leur équipe, développer leur produit et accroître leur clientèle. L'objectif est de trouver une adéquation entre le produit et le marché et d'obtenir une traction rapide.

  • Phase de croissance
    Cette étape implique des investissements importants pour développer les opérations, élargir la gamme de produits, pénétrer de nouveaux marchés et acquérir de nouveaux clients. Les principaux objectifs d'une start-up résident dans l'augmentation de son chiffre d'affaires, de sa rentabilité et de ses parts de marché.

  • Phase d'expansion
    C'est à ce moment-là que les start-up font évoluer leur entreprise, ce qui peut impliquer beaucoup de choses différentes (voir ci-dessous), notamment l'entrée sur de nouveaux marchés, le lancement de nouveaux produits ou l'acquisition d'autres entreprises. Tout ce qui se passe au cours de cette phase vise à accroître l’évolution, l'efficacité et la compétitivité de l'entreprise.

  • Phase de maturité
    Cette étape implique une optimisation de ses opérations, une amélioration de sa rentabilité et une sécurisation de sa position sur le marché, autant d'éléments qui contribuent à maintenir la croissance et la stabilité d'une start-up sur le long terme.

Quand êtes-vous prêt pour l’évolution ?

La scalabilité d'une start-up peut s'avérer complexe et nécessite un investissement important en temps et en argent. La première indication qui vous permet de penser que votre start-up est prête à évoluer est que vous pouvez vous appuyer sur une validation concrète suffisante pour investir en toute confiance des ressources dans les différents secteurs de l'entreprise qui se sont révélés les plus avantageux. La plupart des start-up ne peuvent pas sauter ni bâcler cette phase vitale de test et d'apprentissage, qui précède la scalabilité.

Souvent, une start-up sait qu'il est temps de passer par l’évolution lorsqu'elle a atteint un niveau de croissance régulière et durable de son chiffre d'affaires, qu'elle s'est constitué une clientèle importante et fidèle, et qu'elle a identifié une trajectoire claire vers la rentabilité. En outre, elle doit disposer d'une équipe de direction forte et expérimentée, ainsi que des ressources et de l'infrastructure nécessaires pour soutenir son expansion. Il est également important pour l'entreprise d'avoir une bonne compréhension de son marché cible et d'être capable d'atteindre et d'acquérir efficacement de nouveaux clients à grande échelle.

Secteurs d'activité à surveiller

Pour savoir quand il est temps de faire évoluer votre start-up, et être à même de déceler ce moment, il convient de comprendre les éléments à suivre et à évaluer pour obtenir une image significative de l'entreprise, à la fois telle qu'elle existe actuellement et telle qu'elle pourrait se présenter à l'avenir. En fonction de votre secteur d'activité, des produits et services spécifiques que vous proposez et de vos publics cibles, les domaines qui généreront les informations les plus précieuses et les plus exploitables varieront. Mais, d'une manière générale, la plupart des entreprises en phase de démarrage tireront profit d'un suivi des secteurs ci-dessous lors de l'élaboration d'un plan d'évolution.

  • Croissance du chiffre d'affaires
    Une croissance constante et durable des revenus constitue une indication forte qu'une start-up est évolutive.

  • Acquisition et fidélisation des clients
    Un taux élevé d'acquisition de clients et un faible taux d'attrition indiquent qu'une start-up dispose d'un produit ou d'un service solide qui trouve un écho auprès de son marché cible.

  • Marge brute
    Une marge brute élevée indique qu'une start-up a un modèle économique rentable qui peut supporter une expansion.

  • Taille du marché
    Une taille de marché importante et croissante indique qu'il existe un potentiel pour la start-up de développer sa base de clients.

  • Adéquation produit/marché
    Une bonne adéquation produit-marché indique que le produit ou le service de la start-up répond aux besoins de son marché cible et qu'il fait l'objet d'une forte demande.

  • L'équipe de direction
    Une équipe de direction expérimentée disposant des compétences nécessaires pour faire évoluer l'entreprise est un indicateur clé pour savoir si une start-up est prête à passer à l'échelle supérieure.

Facteurs externes

Pour choisir le bon moment pour l’évolution de votre entreprise, il ne suffit pas d'examiner l'entreprise elle-même. Les start-up doivent tenir compte de facteurs tels que la concurrence, l'environnement réglementaire ainsi que les conditions macroéconomiques. Quelles sont les autres forces qui déterminent actuellement l'évolution de votre secteur d'activité ? Existe-t-il des défis économiques ou culturels susceptibles d'amplifier vos efforts à un moment donné ? Inversement, quels sont les facteurs externes qui pourraient jouer en votre défaveur ? Lorsque vous définissez les points d'action clés de votre stratégie de croissance, veillez à vous tourner vers l'extérieur et à prendre en compte les facteurs externes aussi attentivement que vous le faites pour vos propres données de performance.

Plusieurs facteurs externes peuvent affecter la capacité d’évolution d'une start-up, notamment :

  • Concurrence
    Sur un marché encombré où la concurrence est intense, il peut être difficile pour une start-up d'acquérir des clients et de gagner des parts de marché. Cela ne signifie pas nécessairement que la scalabilité est impossible sur un marché encombré, cela arrive, mais la concurrence est un facteur important, qui peut faire dérailler même les efforts de développement les plus soigneusement planifiés s'il n'est pas pris en compte dès le début de l'élaboration du plan de croissance d'une start-up.

  • Environnement réglementaire
    Un environnement réglementaire strict peut accroître le coût et la complexité de la scalabilité d'une entreprise. Les start-up doivent connaître toutes les lois et réglementations spécifiques, telles que les lois relatives à la confidentialité des données ainsi que les réglementations en matière de commerce international.

  • Conjoncture économique
    La conjoncture économique générale peut donner à une start-up un élan significatif pour soutenir ses efforts d'expansion, ou au contraire jouer en sa défaveur. Par exemple, en raison de la faiblesse de l'économie, il peut être difficile pour une start-up de lever des fonds et d'acquérir des clients. De nombreuses start-up établissent une feuille de route pour les moments clés et les étapes futures en fonction des conditions économiques qui devraient être les plus favorables.

  • Manque de candidats sur le marché
    Une pénurie de travailleurs qualifiés dans le secteur d'activité de la start-up peut compliquer la recherche des talents nécessaires à l'évolution de l'entreprise.

  • Disponibilité géographique
    La localisation d'une start-up peut influer sur sa capacité d’évolution. Par exemple, une start-up située dans une région isolée peut avoir plus de mal à accéder aux ressources et aux talents qu'une start-up située dans une grande ville.

  • Accès au financement
    L'accès au financement est un facteur clé pour les start-up en recherche d’évolution, car un manque de financement peut limiter la capacité d'investir en termes de croissance et d'expansion.

  • Environnement social et politique
    Une instabilité sociopolitique peut compliquer la prévision de l'avenir d'un marché et peut également perturber les activités des entreprises. En revanche, il est possible que votre entreprise soit particulièrement bien placée pour tirer parti de certains aspects du paysage sociopolitique. Tenez-vous informé du climat culturel et politique général afin de déterminer la place de votre entreprise dans ce contexte, ainsi que les différentes façons dont les événements et les tendances actuels peuvent favoriser ou entraver vos efforts.

Bien entendu, ce ne sont pas les seuls facteurs externes qui peuvent affecter la capacité d’évolution d'une start-up. D'autres facteurs, tels que les tendances technologiques, les conditions macroéconomiques et la dynamique du secteur, peuvent également jouer un rôle.

Stratégies et conseils pour la scalabilité

La scalabilité d'une entreprise est un processus complexe et difficile, et il n'existe pas de solution unique. La trajectoire exacte de votre parcours de scalabilité et les tactiques qui vous permettront d'atteindre vos objectifs se basent sur d'innombrables variables. La capacité à synthétiser toutes ces variables pour élaborer un plan d'action est une compétence singulière qui distingue les grandes équipes de direction.

Cela dit, il existe certaines stratégies et astuces que toutes les start-up peuvent mettre en œuvre pour se positionner de manière optimale en vue d'une évolution. Les start-up doivent revoir et adapter leur stratégie au fur et à mesure de leur croissance, en privilégiant toujours l'efficacité afin de ne pas risquer de se développer de manière non durable.

Voici quelques conseils stratégiques que les start-up peuvent appliquer pour s'adapter efficacement :

Planification anticipée et fréquente

Dès le premier jour, il est important de créer votre entreprise en gardant à l'esprit qu'il faut la faire évoluer. Cela signifie qu'il faut créer des infrastructures et des opérations qui peuvent évoluer, même lorsque vous les utilisez dans leurs versions les plus réduites. Lorsque les structures de base de votre entreprise sont fondamentalement conçues pour évoluer naturellement avec son activité, vous pouvez consacrer davantage de ressources et d'énergie à la poursuite de sa croissance, plutôt que de faire des pieds et des mains pour compenser le retard pris sur le plan opérationnel.

Certains éléments doivent être pris en compte dès le départ :

  • Privilégier l'acquisition et la fidélisation des clients
    Mettez l'accent sur l'acquisition de nouveaux clients et la fidélisation des clients existants, car c'est ce qui permettra d'accroître vos revenus ainsi que de favoriser l’évolution de votre start-up.

  • Élaborer un modèle économique scalable
    Élaborer un modèle économique qui puisse être reproduit et évoluer facilement. Il peut s'agir d'opportunités de franchise, de licence ou d'externalisation.

  • Former une équipe solide
    Lors de l’évolution de votre start-up, il est important de disposer d'une équipe expérimentée capable de faire face aux nouvelles responsabilités et complexités qui en découlent. Cela signifie qu'il faut planifier une structure organisationnelle pour votre équipe qui soit adaptée à une équipe initiale de 10 personnes, mais qui puisse se développer et s'adapter à un nombre exponentiel d'employés à l'avenir.

  • Se focaliser sur les indicateurs clés
    Identifiez et suivez les indicateurs clés tels que le coût d'acquisition des clients, la valeur du cycle de vie ainsi que le taux de fidélisation de la clientèle. Cela vous permettra de savoir ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré.

Privilégier l'agilité, même en cours de croissance

Plus le bateau est grand, plus il faut de temps et de puissance pour changer de direction. Dans le monde des start-up, la scalabilité se fait parfois au détriment de l'agilité. Lorsque vous définissez votre plan de croissance, le fait de mettre l'accent sur une capacité d'adaptation continue permettra à votre start-up d'être prête à s'adapter aux évolutions du marché, de la technologie et de la réglementation. Cela pourrait ressembler à ce qui suit :

  • Donner aux équipes un pouvoir de décision et leur faire confiance pour prendre des décisions conformes à la stratégie globale de l'entreprise
  • Mettre en place des flux de travail qui utilisent régulièrement le retour d'information des clients afin de s'assurer que l'expérience du client est prise en compte dans le processus décisionnel de l'entreprise
  • Encourager la collaboration interfonctionnelle afin de lever les cloisonnements et de faciliter la communication entre les équipes
  • Créer une culture qui considère l'échec comme une opportunité d'apprentissage et inciter les employés à prendre des risques calculés
  • Adopter des méthodologies agiles telles que Scrum ou Kanban pour s'assurer que les équipes apportent en permanence de la valeur ajoutée et sont capables de s'adapter rapidement en cas de besoin
  • Mettre en œuvre des circuits de retour d'information réguliers pour s'assurer que toutes les équipes sont en phase et que les employés ont la possibilité d'apprendre et d'évoluer dans leur rôle
  • Encourager les employés à expérimenter et à innover de manière systématique et non pas en s'écartant des normes en vigueur sur le lieu de travail

Simplification des opérations

La scalabilité d'une start-up peut sembler axée sur la recherche de la position la plus propice à la croissance sur le marché et sur l'exploitation des secteurs d'opportunité, et c'est le cas. Mais dans la pratique, le succès ou l'échec des efforts de scalabilité d'une start-up se résume à son degré de préparation sur le plan opérationnel. Dès les premiers jours de la création d'une start-up, la rationalisation des opérations apporte des avantages majeurs tout en rendant l'entreprise plus efficiente et en la protégeant contre les risques au fur et à mesure de sa croissance.

Voici quelques moyens de rationaliser les opérations pour les start-up :

  • Automatisation
    L'automatisation des tâches et des processus répétitifs tels que le service à la clientèle, la comptabilité et la gestion des stocks permet de libérer du temps et des ressources qui peuvent être utilisés pour développer l'entreprise.

  • Externalisation
    L'externalisation de certaines tâches ou de certains processus à des fournisseurs tiers peut contribuer à réduire les coûts et à optimiser les ressources. Il peut s'agir de tâches liées aux paiements et à d'autres services financiers, à la fabrication, à la logistique et à l'assistance informatique.

  • Prise de décision basée sur des données
    L'utilisation de données à des fins décisionnelles peut contribuer à améliorer l'efficience et l'efficacité de l'entreprise. Il s'agit généralement de suivre les indicateurs clés de performance et d'utiliser des outils d'analyse de données pour identifier les tendances et les modèles.

  • Infrastructure évolutive
    L'investissement dans une infrastructure évolutive, par exemple dans le cloud computing et les outils SaaS (Logiciel en tant que service), peut aider afin que l’évolution de la start-up soit plus efficace.

  • Standardisation
    La standardisation des processus et des procédures peut contribuer à réduire la complexité et à améliorer l'efficacité des organisations, quelle que soit leur taille. Il peut s'agir de créer des procédures opérationnelles, des modèles et des listes de contrôle standardisés. La standardisation sera différente pour chaque entreprise, et même pour différentes équipes au sein de la même entreprise, mais ce qui est important, c'est de déterminer la signification de la standardisation pour votre organisation et de la mettre en œuvre.

  • Optimisation des processus
    L'évaluation et l'optimisation permanentes des processus permettent d'identifier et d'éliminer les goulets d'étranglement ainsi que de gagner en efficacité.

Optimisation des revenus existants

Lorsque vous envisagez de faire évoluer votre start-up, votre attention peut se porter sur des opportunités qui sortent du cadre actuel de l'entreprise, comme de nouvelles sources de revenus ou une expansion sur des marchés inexploités. Mais un élément majeur de la croissance durable des start-up consiste à maximiser les revenus déjà générés par les produits, les services et les clients existants. Voici quelques moyens d'optimiser vos revenus existants :

  • Segmentation de la clientèle
    Vous utilisez probablement une version opérationnelle en matière de segmentation de la clientèle, mais il s'agit souvent d'un domaine dans lequel les équipes de start-up investissent du temps et de l'énergie au cours des premiers jours de l'élaboration de leur stratégie de commercialisation, puis négligent de l'actualiser au fil du temps. C'est une erreur. La mise à jour continue de la segmentation de votre clientèle et de vos personas sur la base de données démographiques, du comportement d'achat ainsi que d'autres critères peut vous aider à identifier les clients les plus précieux et à les cibler de manière plus efficace.

  • Optimisation de la tarification
    L'analyse des données relatives au comportement des clients et aux conditions du marché peut aider à déterminer la tarification optimale des produits et des services.

  • Stimuler la vente croisée et la vente incitative
    La vente incitative consiste à encourager les clients existants à acheter des produits ou des services plus nombreux ou plus chers. La vente croisée consiste à proposer des produits ou des services connexes aux clients existants. La création de parcours clients différents et l'élaboration de nouvelles combinaisons de produits et de services peuvent vous aider à utiliser tout ce que vous savez des habitudes de vos clients pour augmenter la commande moyenne et la valeur du cycle de vie du client (CLV).

  • Augmentation de la valeur à vie des clients
    En plus de se focaliser sur la vente incitative et la vente croisée pour augmenter la valeur de chaque commande, il est important d'affiner votre stratégie de fidélisation de votre clientèle pour augmenter votre chiffre d'affaires dans son ensemble. La mise en œuvre de stratégies visant à fidéliser les clients plus longtemps et à augmenter leur fréquence d'achat peut accroître le revenu global généré par chaque client.

  • Optimiser l'entonnoir de vente
    L'évaluation de l'entonnoir de vente et l'identification des points à améliorer peuvent contribuer à augmenter le taux de conversion et à maximiser le chiffre d'affaires.

  • Utiliser les actifs existants
    Rechercher des moyens de monétiser les actifs existants tels que les données, la base de clientèle et la propriété intellectuelle.

Prioriser les domaines de croissance potentiels

L'un des aspects essentiels de la montée en puissance d'une start-up consiste à identifier les secteurs de l'entreprise qui présentent le plus grand potentiel de croissance et à se focaliser dessus. Cela peut permettre de créer de nouvelles sources de revenus et de diversifier la clientèle, deux éléments importants pour les entreprises qui cherchent à se développer efficacement. Pour de nombreuses start-up, cela implique d'évaluer la faisabilité et les coûts ainsi que les avantages potentiels d'une diversification des produits ou des services, ou de rechercher des possibilités d'expansion sur de nouveaux marchés géographiques ou verticaux. Outre l'augmentation du potentiel de revenus, l'investissement dans des secteurs de croissance peut également contribuer à atténuer l'impact de tout bouleversement du marché.

Les start-up peuvent évaluer les possibilités d'expansion vers de nouveaux marchés, produits et services à l'aide d'une série de tactiques :

  • Réaliser une étude de marché
    Une étude de marché est le moyen le plus simple d'identifier les nouvelles opportunités et tendances dans votre secteur d'activité. Il s'agit notamment d'analyser la concurrence, d'examiner les réactions et les préférences des clients ainsi que d'étudier les rapports et les données du secteur, autant d'éléments qui permettent d'identifier les secteurs du marché où la demande est forte et où il existe un potentiel de croissance.

  • Parler aux clients
    Tout comme vous devez mettre en place des processus qui intègrent le retour d'information des clients lors de l'optimisation des stratégies de marketing et de produits, vous devez également déployer ce même retour d'information pour générer des connaissances qui informent sur les orientations possibles en matière de croissance. En parlant avec vos clients actuels, vous comprendrez mieux leurs besoins et leurs préoccupations, ce qui vous permettra d'affiner vos offres actuelles et d'identifier les domaines dans lesquels l'entreprise peut se développer. Il est inestimable de savoir ce que vos clients pensent que vous faites le mieux et là où vous n'êtes pas à la hauteur.

  • Examiner les données relatives au comportement des clients
    L'analyse des données relatives au comportement des clients, aux ventes et à d'autres paramètres clés permet d'identifier les secteurs de l'entreprise qui fonctionnent bien et ceux qui présentent un potentiel de croissance. Les start-up peuvent utiliser les données de leur site web, des médias sociaux et d'autres plateformes en ligne pour comprendre le comportement de leurs clients et identifier des modèles qui peuvent signaler de nouvelles opportunités de produits ou de services.

  • Étudier les partenariats
    En formant des partenariats avec d'autres entreprises, des instituts de recherche ou des incubateurs, votre start-up a la possibilité d'utiliser des ressources et des compétences supplémentaires pour valider et explorer de nouveaux produits ou services. La clé, bien sûr, est de trouver des partenariats qui offrent une valeur maximale : Lorsqu'elles sont bien adaptées, les relations stratégiques peuvent produire des résultats significatifs.

  • Tester de nouvelles technologies
    Les technologies telles que l'intelligence artificielle, la blockchain et l'Internet des objets (IoT) peuvent offrir de nouvelles opportunités de produits ou de services et aider les start-up à garder une longueur d'avance sur la concurrence au fur et à mesure de leur évolution. Investir dans des technologies telles que la finance embarquée, l'informatique en nuage, l'intelligence artificielle et l'automatisation peut également aider les start-up à évoluer plus efficacement.

  • Réalisation d'une analyse SWOT
    Une analyse SWOT (Forces, faiblesses, opportunités et menaces) peut aider à identifier les forces et les faiblesses internes ainsi que les opportunités et les menaces externes susceptibles d'avoir un impact sur la croissance. Cet exercice offre aux start-up des perspectives et des avantages considérables lorsqu'elles évaluent les domaines de croissance possibles.

  • Établir des priorités en fonction des ressources
    Toute étude de priorisation de la croissance doit poser la question non seulement de savoir « Qu'est-ce qui est possible ? », mais aussi « Qu'est-ce qui est le plus disponible compte tenu des ressources actuelles ? » Bien qu'il soit important de créer une feuille de route à long terme avec des objectifs qui dépassent la capacité et la largeur actuelles de la start-up, vous devez donner la priorité à tous les secteurs de croissance potentiels sur la base des ressources disponibles et vous focaliser sur les secteurs qui peuvent être mis à l'échelle avec ces ressources.

  • Établir des priorités en fonction de l'impact potentiel
    En plus de prioriser les secteurs de croissance en fonction de leur faisabilité à court terme, il est également utile de le faire en fonction de l'impact anticipé qu'un secteur de croissance donné pourrait avoir sur l'entreprise. Quelles sont les options les plus susceptibles de générer des revenus et de la croissance ?

  • S'aligner sur la mission et la vision de l'entreprise
    Prioriser les domaines de croissance qui correspondent à la mission et à la vision de l'entreprise aura l'impact le plus important et le plus positif sur les objectifs à long terme de l'entreprise.

L'élaboration d'un plan de croissance complet, avec des priorités et une feuille de route, exige une synthèse de tous ces facteurs. Existe-t-il de nouveaux marchés, des extensions de produits ou de services, ou des partenariats qui vous permettront d'avoir un impact substantiel ? Ces nouvelles opportunités sont-elles en phase avec la mission et la vision de votre entreprise ? Êtes-vous en mesure de faire avancer ces projets en utilisant les ressources disponibles ? Toute idée qui satisfait à ces critères constitue un bon point de départ. En donnant la priorité à vos efforts d'acquisition et de fidélisation des clients existants et en vous souciant de tous les aspects de l'efficacité opérationnelle, vous pouvez vous mettre en position de force pour vous développer à long terme.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.