Comptabilité d'exercice 101 : En quoi consiste la comptabilité d'exercice et comment la gérer ?

Billing
Billing

Stripe Billing lets you bill and manage customers however you want—from simple recurring billing to usage-based billing and sales-negotiated contracts.

Learn more 
  1. Introduction
  2. En quoi consistent les produits à recevoir ?
  3. Sur quel principe repose la comptabilité dexercice ?
  4. Quelle est la différence entre les produits à recevoir et les créances client ?
  5. Produits à recevoir et produits constatés davance
  6. Les produits à recevoir doivent-ils figurer à lactif ou au passif ?
  7. Exemples de produits à recevoir
  8. Enregistrement des produits à recevoir
    1. 1. Identifier les revenus
    2. 2. Créer une écriture dans le bilan comptable
    3. 3. Mettre à jour les états financiers
    4. 4. Facturer le client
    5. 5. Enregistrer le paiement

La comptabilisation des revenus d'une entreprise peut sembler relativement simple. Il s'agit d'enregistrer les rentrées d'argent, les ventes réalisées en échange, ainsi que la date desdits échanges. Pourtant, cette opération de rapprochement est rarement aussi simple qu'elle en a l'air. En effet, notre récente étude réalisée auprès de 1 700 responsables financiers à l'échelle mondiale a montré que 40 % des équipes financières passaient plus de 10 heures par mois à traiter les erreurs ou les incohérences afin de rapprocher leurs données.

L'une des raisons de cette complexité comptable réside dans le fait que de nombreuses entreprises ne reçoivent pas les paiements de leurs clients au moment même où elles leur fournissent des biens et services. Pour les entreprises B2B ou B2C dont le modèle économique repose sur l'abonnement, ou qui proposent différentes options de paiement, et plus particulièrement pour celles dont le développement a pris de l'ampleur, le sujet est encore plus complexe. Le paiement et le traitement d'une commande peuvent s'étaler sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Comment comptabiliser de tels revenus ?

Quelques principes de comptabilité généralement admis régissent la consignation des revenus selon différents scénarios, et il est important que les entreprises s'y conforment. L'un de ces principes est la comptabilisation des revenus, qui détermine le moment et la manière dont les recettes sont consignées dans le bilan financier de la société. La comptabilité d'exercice est l'une des méthodes les plus répandues en matière de comptabilisation des produits à recevoir.

Il importe de bien comprendre de quelle manière la prise en compte des produits à recevoir permet à l'entreprise d'acquérir une visibilité financière élargie qui lui permet de définir une approche comptable d'ordre stratégique. Les chapitres qui suivent décrivent brièvement les connaissances fondamentales en matière de produits à recevoir, à savoir : en quoi ils consistent, comment les enregistrer, quelle est leur importance comptable, ce qu'ils représentent dans différents secteurs, ainsi que leur incidence possible sur les états financiers d'une entreprise. La comptabilisation des revenus est rarement simple, mais une fois que l'on en a compris le principe, elle ne pose plus de difficulté particulière.

Sommaire

  • En quoi consistent les produits à recevoir ?
  • Sur quel principe repose la comptabilité d'exercice ?
  • Quelle est la différence entre les produits à recevoir et les créances client ?
  • Produits à recevoir et produits constatés d'avance
  • Les produits à recevoir doivent-ils figurer à l'actif ou au passif ?
  • Exemples de produits à recevoir
  • Enregistrement des produits à recevoir

En quoi consistent les produits à recevoir ?

Les produits à recevoir sont des revenus que l'entreprise a gagnés, mais dont elle n'a pas encore reçu le règlement. Ces revenus sont générés lorsqu'une entreprise fournit un service ou un produit avant de le facturer au client. Sur le plan comptable, ils figurent à l'actif jusqu'à ce que l'entreprise facture son client et perçoive le règlement correspondant.

Une entreprise peut, par exemple, fournir des services de conseil à un client en décembre, mais n'émettre une facture qu'au mois de janvier l'année suivante. Dans pareil cas, l'entreprise consignera ces recettes en tant que « produits à recevoir » en décembre, puis les comptabilisera en tant que produits « reçus » en janvier, une fois la facture acquittée.

Un autre exemple est celui d'une entreprise SaaS qui propose des services par abonnement moyennant des frais mensuels ou annuels. Si un client s'abonne au service en décembre, mais ne paie pas les frais annuels avant le mois de janvier de l'année suivante, l'entreprise enregistrera ces recettes en tant que « produits à recevoir » en décembre et les comptabilisera en tant que produits « reçus » seulement en janvier, une fois que le paiement aura été effectué.

Le « produit à recevoir » est un concept clé en termes d'analyse comptable et financière, car il permet de quantifier les revenus escomptés par une entreprise et, parallèlement, de suivre les performances de celle-ci dans le temps. Compte tenu de l'incidence majeure de ces produits à recevoir sur les états financiers internes, il importe de les suivre et de les consigner de façon précise.

Sur quel principe repose la comptabilité d'exercice ?

Les entreprises gèrent les produits à recevoir conformément à l'un des principes comptables fondamentaux, qui est la comptabilité d'exercice. En vertu de ce principe, les recettes et dépenses doivent être comptabilisées dans les états financiers au moment où le gain a été réalisé, quelle que soit la date de réception du paiement. En d'autres termes, la comptabilité d'exercice se concentre sur la période d'activité de l'entreprise au cours de laquelle les revenus sont générés, plutôt que sur la période à laquelle le paiement est perçu.

Dès lors, une entreprise comptabilise les revenus au moment où elle fournir des biens ou services à ses clients, et ce, même si elle n'en a pas encore reçu le paiement. De même, une entreprise enregistre une dépense lorsqu'elle est engagée, même si elle ne l'a pas encore payée. Cette démarche permet de disposer d'une visibilité plus précise et exhaustive de ses performances financières, qui offre une meilleure compréhension de sa situation financière globale.

Voici quelques principes de la comptabilité d'exercice :

  • Comptabilisation des revenus
    Les revenus doivent être comptabilisés lorsqu'ils sont gagnés, quelle que soit la date de réception de leur paiement.
  • Principe du rapprochement
    Les dépenses doivent être associées aux revenus correspondants sur une même période.
  • Principe de conservatisme
    Les revenus et les gains doivent être comptabilisés uniquement lorsqu'ils sont raisonnablement certains, et les dépenses et pertes doivent être imputées dès qu'elles sont probables.
  • Principe de continuité d'exploitation
    Une entreprise est supposée poursuivre ses activités dans un avenir prévisible et ne pas être placée en situation de liquidation judiciaire ou de faillite.

Le principe de la comptabilité d'exercice est largement adopté par des entreprises de toutes tailles appartenant à divers secteurs d'activité. Il constitue un élément important pour les investisseurs, analystes et autres parties prenantes, qui disposent ainsi d'une visibilité complète sur la situation financière de l'entreprise leur permettant de prendre des décisions éclairées.

Quelle est la différence entre les produits à recevoir et les créances client ?

Les produits à recevoir et les créances client sont liés aux revenus qu'une entreprise a gagnés mais dont elle n'a pas encore reçu le paiement. Toutefois, ces éléments interviennent à des étapes distinctes dans le processus de comptabilisation des revenus.

Les principales différences sont les suivantes :

  • Les produits à recevoir sont comptabilisés lorsque les revenus ont été gagnés, tandis que les revenus des créances client sont comptabilisés lorsqu'une facture a été émise.
  • Les produits à recevoir et les créances client sont considérés comme des actifs dans le bilan comptable, mais ils y sont inscrits séparément.
  • Les produits à recevoir sont comptabilisés dans le compte de résultats de l'entreprise à la rubrique « produits constatés d'avance », tandis que les créances client sont comptabilisées dans la rubrique « créances à recouvrer » ou « comptes débiteurs ».

Produits à recevoir et produits constatés d'avance

Les produits à recevoir et les produits constatés d'avance représentent des concepts similaires, mais avec des significations légèrement différentes. La principale distinction est que les produits à recevoir sont comptabilisés au moment où ils sont gagnés, quelle que soit la date de réception de leur règlement. Les produits constatés d'avance sont, pour leur part, comptabilisés lorsque le paiement est reçu, quelle que soit la date à laquelle ils sont gagnés.

Les produits constatés d'avance correspondent généralement aux paiements anticipés perçus par une entreprise au titre d'un service fourni ultérieurement. Dans ce cas, l'entreprise les inscrit au passif de son bilan comptable et ne les comptabilise pas tant que la prestation de service n'a pas eu lieu.

Contrairement aux produits à recevoir, les produits constatés d'avance sont intégrés au passif, puisque l'entreprise a l'obligation légale de fournir le produit ou service ultérieurement. Ils figurent à la rubrique « revenus constatés d'avance » du compte de résultats.

Dans le cas d'une entreprise SaaS proposant des abonnements, les revenus constatés d'avance ont différentes origines.

  • Abonnement annuel
    Si une entreprise SaaS propose un abonnement annuel à tarif réduit et qu'un client paie l'intégralité de la somme par avance, l'entreprise comptabilisera les revenus au fil de l'exercice, à mesure qu'elle fournit le service au client.

  • Abonnement prépayé
    Si la même entreprise SaaS propose la souscription d'un abonnement prépayé pour lequel le client règle plusieurs mois de service par anticipation, l'entreprise comptabilisera les revenus au fil de la période prépayée à mesure qu'elle remplit ses obligations vis-à-vis du client.

Dans les deux exemples ci-dessus, le client a déjà payé le service, mais l'entreprise n'a pas encore gagné les revenus de la prestation correspondante. La somme est alors consignée en tant que « revenus constatés d'avance ». Les revenus constatés d'avance seront comptabilisés en tant que recettes gagnées ultérieurement, une fois que l'entreprise aura fourni le service au client. Cette logique obéit au principe de la comptabilité d'exercice, selon laquelle les revenus doivent être comptabilisés lorsqu'ils sont gagnés, quelle que soit la date de perception de leur paiement.

Les produits à recevoir doivent-ils figurer à l'actif ou au passif ?

Les produits à recevoir sont considérés comme des actifs dans le bilan comptable, car ils constituent des revenus gagnés, mais non encore perçus. Du fait que l'entreprise a fourni des biens ou services associés à ces revenus, elle a rempli ses obligations et peut donc en comptabiliser le montant à l'actif plutôt qu'au passif. Les produits à recevoir sont considérés comme des actifs, puisqu'ils sont censés être perçus dans le courant de l'exercice.

L'enregistrement et la traçabilité des produits à recevoir dépendent de la façon dont ceux-ci sont gérés dans le temps et dont les paiements commencent à être perçus. Les produits à recevoir sont habituellement enregistrés en tant que débits sur un compte « produits à recevoir » et en tant que crédits dans un compte de « ventes » ou de « revenus ». Le montant correspondant est périodiquement réajusté de manière à faire apparaître le montant courant des revenus gagnés, mais non encore perçus. Une fois les revenus effectivement perçus, le montant comptabilisé des produits à recevoir diminue, tandis que celui du compte de trésorerie augmente, d'où un une trésorerie interne mieux équilibrée.

Supposons, par exemple, qu'une entreprise fournisse un service sur abonnement à ses clients à un tarif de 100 EUR par mois. Début janvier, l'entreprise compte 100 clients abonnés au service et facturés mensuellement. À la fin du mois de janvier, elle a fourni le service pour le mois concerné, mais n'a pas encore reçu les paiements de ses clients.

Elle comptabilise alors 10 000 EUR (100 EUR x 100 clients) en tant que produits à recevoir dans son bilan comptable fin janvier, puisqu'elle a gagné ces revenus mais n'en a pas encore reçu le règlement. L'entreprise consigne un débit de 10 000 EUR dans son compte de produits à recevoir et un crédit de 10 000 EUR dans son compte des revenus.

À la fin du mois de février, l'entreprise ajustera à nouveau le montant du compte des produits à recevoir afin de faire apparaître le montant courant des revenus gagnés, mais non encore perçus. Imaginons qu'à la fin du mois de février, l'un des clients annule son abonnement et qu'un autre client n'ait pas réglé sa facture. L'entreprise réduira alors le solde de son compte des produits à recevoir à hauteur de 200 EUR (100 EUR pour l'abonnement annulé et 100 EUR pour le défaut de paiement du client), de manière à faire apparaître le montant courant des recettes à collecter. L'entreprise consignera ensuite un débit de 200 EUR dans son compte de pertes sur créances irrécouvrables, ainsi qu'un crédit de 200 EUR sur son compte des produits à recevoir.

Si tous les clients règlent leur facture à échéance en mars, l'entreprise réduira le montant du compte des produits à recevoir de 10 000 EUR et enregistrera un débit de 10 000 EUR dans son compte de trésorerie. À la fin du mois de février, l'entreprise ajustera à nouveau le montant du compte des produits à recevoir de manière à faire ressortir le montant courant des revenus qui ont été gagnés mais n'ont pas encore été perçus.

Exemples de produits à recevoir

Les produits à recevoir sont courants dans de nombreux secteurs. Ils peuvent avoir une incidence majeure sur les états financiers des entreprises à toutes les étapes de leur développement. Les produits à recevoir peuvent avoir différentes origines, selon le type d'entreprise, ce que celle-ci propose à ses clients, ainsi que la structuration de ses relations avec sa clientèle et de ses paiements.

Voici quelques exemples de produits à recevoir dans différents secteurs.

  • Services de conseil
    Une entreprise de conseil fournit des services à un client en juin, mais n'émet aucune facture avant février l'année suivante. Elle consigne ces recettes en tant que « produits à recevoir » en juin et les comptabilisera en tant que produits « reçus » en février, une fois la facture acquittée.

  • Logiciels par abonnement
    Une entreprise de logiciels acquiert un nouveau client qui paie un abonnement annuel par avance. L'entreprise comptabilise ces revenus mensuellement à mesure que les services sont fournis.

  • Construction
    Une entreprise de construction conclut un contrat pour bâtir une maison et reçoit un acompte. Si les travaux ne sont pas terminés avant l'exercice fiscal suivant, les revenus sont comptabilisés comme étant gagnés mais non encore perçus.

  • Publicité
    Une agence de publicité est engagée pour gérer une nouvelle campagne au cours du trimestre suivant. Si le client paie le service par avance, les revenus sont comptabilisés comme gagnés mais non encore perçus.

  • Assurance
    Une compagnie d'assurance reçoit une prime payée par un client au titre d'une police qui le couvre pendant une année entière. L'entreprise comptabilise ces revenus mensuellement à mesure que les services sont fournis.

  • Places de marché en ligne
    Une place de marché en ligne autorise des entreprises individuelles à inscrire leurs produits à la vente sur sa plateforme et leur facture une commission à chaque vente. Si une entreprise réalise une vente en mars, mais ne paie pas les frais à la place de marché avant janvier l'année suivante, cette dernière consignera les frais en tant que «produits à recevoir » en mars et les comptabilisera en tant que « perçus » en janvier, une fois que le paiement aura été effectué.

Enregistrement des produits à recevoir

Comprendre le principe des produits à recevoir est une chose, mais mettre en œuvre la pratique comptable correspondante en est une autre. Voici les principales étapes du processus d'enregistrement des produits à recevoir.

1. Identifier les revenus

La première étape consiste à identifier les revenus que l'entreprise a gagnés, mais pour lesquels elle n'a encore perçu aucun règlement. Il peut s'agir ici de produit ou services qui ont été fournis ou d'abonnements qui ont été activés, mais pas facturés.

2. Créer une écriture dans le bilan comptable

Une fois les revenus identifiés, inscrivez-les dans une entrée du bilan comptable. Cette écriture consiste généralement à enregistrer un débit sur un compte de produits à recevoir et un crédit sur un compte de recettes.

3. Mettre à jour les états financiers

La nouvelle écriture du bilan comptable actualise le bilan comptable en faisant apparaître les produits à recevoir, ainsi que les états financiers en faisant apparaître les revenus gagnés.

4. Facturer le client

Une fois que les produits à recevoir ont été enregistrés, facturez au client le produit ou service fourni.

5. Enregistrer le paiement

Une fois le paiement du client perçu, comptabilisez-le en tant que recette perçue. Consignez le paiement dans une nouvelle écriture du bilan comptable. Cette opération implique habituellement l'enregistrement d'un débit sur le compte de trésorerie et d'un crédit sur le compte des produits à recevoir.

Étant donné la complexité qui caractérise la comptabilisation des revenus, tout comme l'importance de procéder avec rigueur dans ce domaine, bon nombre d'entreprises se tournent vers des solutions telles que Stripe Billing pour affiner la génération de leurs rapports comptables et financiers. Stripe simplifie la comptabilisation des revenus sans nécessiter un temps de développement supplémentaire ni de longues configurations. Les outils proposés comprennent notamment une vue d'ensemble récapitulative des recettes comptabilisées - et reportées, des rapports comptables téléchargeables, des analyses de revenus interactives, ainsi que des règles de comptabilisation des revenus et des contrôles des exercices comptables configurables.

Pour en savoir plus sur la comptabilisation des produits à recevoir prise en charge par Stripe Billing, commencez ici.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.