Paiements en Australie : Guide détaillé

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. État des lieux du marché
  3. Moyens de paiement
    1. Utilisation actuelle
    2. Nouvelles tendances
  4. Facilité daccès au marché et barrières à lentrée
    1. Taxes
    2. Litiges et contestations de paiement
    3. Paiements internationaux
    4. Sécurité et confidentialité
  5. Principaux facteurs de réussite
  6. Points à retenir
    1. Activez les paiements sans contact
    2. Renforcez les mesures de sécurité
    3. Optimisez l’expérience de paiement de vos clients

En tant que 11e plus grand marché de l'e-commerce au monde, l’Australie représente des opportunités d’expansion prometteuses. Mais pour pénétrer ce marché, il faut composer avec les lois et réglementations locales, les préférences des clients australiens en matière de paiements sans contact, et divers autres aspects liés à l’acceptation des paiements en Australie.

Vous trouverez ci-dessous une présentation du secteur des paiements en Australie, qui vous permettra d’adopter une approche stratégique et éclairée en matière de paiements, en particulier :

  • D’activer les paiements sans contact
  • De renforcer les mesures de sécurité
  • D’améliorer l’expérience de paiement des clients

État des lieux du marché

Le secteur australien des paiements présente à la fois une solidité bancaire traditionnelle et des technologies financières disruptives. La majorité des paiements par carte bancaire en personne en Australie sont effectués sans contact, tandis que les portefeuilles électroniques et les paiements en temps réel s’imposent rapidement.

La principale monnaie de l’Australie est le dollar australien, souvent abrégé en AUD ou désigné par le symbole A$, pour le différencier des autres devises utilisant le terme dollar. La Reserve Bank of Australia (RBA) est la banque centrale du pays et joue un rôle clé dans sa politique monétaire, son système de paiement et sa stabilité financière générale. Les organismes de réglementation, dont l’ASIC (Australian Securites and Investments Commission) et l’APRA (Australian Prudential Regulation Authority), veillent à la conformité et à la stabilité des marchés financiers.

Moyens de paiement

Si les cartes de débit et de crédit sont largement acceptées dans le pays, les moyens de paiement électroniques sont de plus en plus utilisés. Voici quelques exemples de moyens de paiement populaires :

Utilisation actuelle

Les progrès technologiques ont affecté les paiements en Australie, l’essor des paiements numériques ayant permis aux clients de délaisser plus facilement la monnaie papier. Selon une enquête de la RBA sur les paiements des consommateurs, seuls 13 % des paiements ont été effectués en espèces en 2022, contre 69 % en 2007, tandis que les paiements par carte bancaire représentaient 76 % des transactions en 2022.

Les paiements sans contact se sont également imposés, représentant plus de 95 % des paiements en personne par carte bancaire en Australie en 2022, tandis que les paiements mobiles représentaient plus de 30 % des paiements en personne par carte. Cette adoption croissante est particulièrement marquée chez les clients plus jeunes, plus à l’aise avec la technologie et réceptifs aux solutions financières numériques. L’avènement des portefeuilles électroniques tels qu’Apple Pay et Google Pay, et des produits de type tech-à-porter (wearables), comme les montres connectées, contribuent à l’expansion des paiements sans contact.

Les solutions de paiement en temps réel telles que PayTo et Osko sont également de plus en plus populaires, en grande partie en raison de leur rapidité et de leur faible coût. PayTo est un service proposé par les banques, les établissements financiers et les prestataires de services de paiement, qui permet aux entreprises de prélever des paiements en temps réel sur les comptes bancaires de leurs clients. Il a été développé par la NPP (New Payments Platform), qui comptait plus de 88 millions de comptes en 2022, et modifie le paysage des paiements en temps réel et des virements bancaire en Australie.

Moyens de paiement B2C populaires en Australie

Moyens de paiement B2B populaires en Australie

  • Cartes de crédit
  • Virements bancaires
  • Transferts électroniques de fonds (p. ex., BPAY)

Nouvelles tendances

L’adoption des cryptomonnaies en Australie a connu une croissance notable. Selon les données de Statista, un Australien sur quatre possédait des cryptomonnaies en 2022. Sydney et Melbourne jouent un rôle important dans ce développement. On y trouve notamment des startup spécialisées dans la blockchain et l’échanges de cryptomonnaies. Des entreprises comme CanYa et Powerledger démontrent l’implication croissante de l’Australie dans le secteur.

Divers facteurs ont alimenté l’intérêt des consommateurs pour les cryptomonnaies en Australie, notamment une insatisfaction à l’égard des institutions financières traditionnelles, qui a conduit à l’exploration de systèmes financiers alternatifs. Une enquête comparative de 2023 sur les transferts d’argent a révélé que 59 % des Australiens trouvent les frais bancaires trop élevés. Un autre moteur de l’adoption des cryptomonnaies est le potentiel de rendement des investissements, en particulier chez les jeunes adultes qui considèrent les cryptomonnaies comme un moyen de diversifier leur portefeuille. Cependant, aucune cryptomonnaie n’est encore reconnue comme monnaie officielle ou devise étrangère en Australie.

Facilité d'accès au marché et barrières à l'entrée

Les entreprises qui cherchent à se développer en Australie doivent développer une vision stratégique qui englobe tous les aspects de leurs opérations, de la collecte des taxes sur les produits et services (GST) à la recherche des plus hauts niveaux de sécurité des paiements. Voici quelques facteurs à prendre en compte :

Taxes

Un taux de GST de 10 % s’applique à la plupart des produits et services en Australie. L’entreprise qui perçoit le paiement est responsable de la collecte et du versement de cette taxe à l’administration fiscale australienne. Toute négligence dans la gestion de la GST peut entraîner des pénalités.

Litiges et contestations de paiement

À l’instar de la réglementation européenne, la réglementation australienne prévoit de solides mesures de protection des consommateurs. Par exemple, l’ASIC (Australian Securities and Investments Commission) applique des réglementations qui obligent les institutions financières à enquêter sur les transactions contestées. Des lois telles que le Code des paiements électroniques fournissent également des directives permettant aux clients et aux entreprises de résoudre ce type de problème.

Les clients ont généralement entre 45 et 120 jours pour contester un paiement, selon le réseau de cartes concerné. Il incombe aux entreprises de fournir des preuves détaillées pour réfuter une contestation de paiement. Il peut s’agit par exemple de reçus de vente, de confirmations de livraison ou de toute correspondance avec le client.

Paiements internationaux

Le volume croissant des transactions transfrontalières, stimulé par la multiplication des achats en ligne oblige les entreprises et les prestataires de services de paiement à gérer la conversion des devises et la fluctuation des taux de change, ce qui ajoute un niveau de complexité supplémentaire.

  • Conversion de devises
    Pour les transactions transfrontalières qui impliquent des devises autres que le dollar australien, les entreprises doivent gérer la conversion des devises et prendre en compte les fluctuations des taux de change et les frais associés. Plusieurs plateformes tierces, dont Stripe, facilitent la conversion des devises en Australie.

  • Réglementation sur la transparence
    L’ASIC (Australian Securities and Investments Commission) est le principal organisme chargé de superviser la conversion des devises. Les institutions financières doivent respecter les exigences de l’ASIC en matière de transparence, notamment en ce qui concerne tous les frais associés et la majoration de leurs taux de change par rapport à ceux utilisés par les banques.

  • Plateformes originaires des marchés émergents
    Accepter des moyens de paiement répandus dans certains pays d’Océanie et d’Asie, comme WeChat Pay (Chine), peut améliorer vos taux de conversion auprès des clients internationaux.

Sécurité et confidentialité

L’environnement réglementaire en Australie combine des lois rigoureuses sur la protection des données et des exigences en matière d’intégrité financière, de manière à composer entre la protection des consommateurs et les besoins du secteur financier. Voici quelques exigences réglementaires et sectorielles à prendre en compte :

  • Lois sur la protection des données
    La loi sur la protection de la vie privée de 1988 couvre notamment le secteur médical, les télécommunications et la finance. Cette loi exige le consentement explicite du consommateur avant toute collecte de données et contient des dispositions concernant les notifications à envoyer en cas de fuite des données. La loi sur le droit aux données des consommateurs (ou CDR) permet aux clients de partager en toute sécurité leurs données avec des entreprises accréditées dans des secteurs spécifiques.

  • Lutte contre le blanchiment d’argent (AML)
    Le respect de la loi de 2006 sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AML/CTF) est obligatoire pour les institutions financières et les services désignés. La loi oblige ces entités à établir et maintenir un programme AML/CTF afin d’identifier, d’atténuer et de gérer les risques relatifs au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. L’AUSTRAC (Australian Transaction Reports and Analysis Centre), une agence gouvernementale australienne de renseignement financier, supervise la conformité et peut imposer des sanctions en cas de non-conformité.

  • Normes en matière de sécurité des cartes de paiement
    Les entreprises qui stockent, traitent ou transmettent des données de cartes bancaires doivent se conformer à la norme PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard). Cette norme décrit les protocoles et politiques de sécurité visant à protéger les données des titulaires de cartes. Les entreprises qui ne respectent pas cette réglementation s’exposent à de lourdes amendes ou à l’interdiction de traiter les paiements par carte bancaire.

  • Réglementations relatives aux système bancaires ouverts
    En Australie, des systèmes bancaires ouverts (ou open banking) permettent aux clients de partager leurs données financières avec des fournisseurs de services accrédités, en toute sécurité. La législation sur le droit aux données des consommateurs (CDR) vise à favoriser l’innovation et la concurrence entre les services financiers, tout en maintenant les normes de protection des données.

  • Lois sur les portefeuilles électroniques et les cryptomonnaies
    L’ASIC réglemente les portefeuilles électroniques et les plateformes de cryptomonnaie. Bien que les cryptomonnaies ne soient pas reconnues comme ayant cours légal en Australie, elles sont soumises aux lois AML/CTF. Les fournisseurs de portefeuilles électroniques doivent également respecter les réglementations en matière de protection des données et de conformité.

Principaux facteurs de réussite

Malgré les progrès avancés de l’écosystème australien des paiements, ce marché présente toujours plusieurs barrières à l’entrée. Celles-ci vont de l’adoption des technologies à la cybersécurité, en passant par les exigences réglementaires et les systèmes de paiement hyperlocaux. Ensemble, ces différents défis créent un environnement complexe, qui exige une vigilance et une adaptation continues. Voici quelques manières possibles d’aborder ces complexités du marché australien :

  • Des options de paiement variées
    Les paiements sans contact et les portefeuilles électroniques deviennent la norme en Australie à mesure que les paiements en espèces diminuent. Pour réussir sur le marché australien, il est important de proposer différents moyens de paiement numériques, notamment des cartes de crédit et de débit sans contact ou des portefeuilles électroniques.

  • Cybersécurité et prévention de la fraude
    Le marché australien est de plus en plus confronté à la fraude au paiement et aux risques en matière de cybersécurité. Selon l’Australian Payments Network, la fraude à la carte bancaire en ligne a augmenté de 3,8 % en 2020, pour atteindre près de 419 millions de dollars australiens, ce qui a entraîné des investissements dans des mesures de sécurité avancées pour protéger les entreprises contre les transactions frauduleuses.

  • Vérification de l’identité des clients
    La vérification de l’identité numérique est devenue un facteur de sécurité important pour les transactions en ligne. Elle permet de protéger les utilisateurs et les entreprises contre les transactions frauduleuses. Les prestataires doivent trouver le juste équilibre entre une vérification robuste et une expérience client positive.

  • Intégration des paiements en temps réel
    L’infrastructure de paiement australienne intègre des moyens de paiement en temps réel tels que PayTo, qui s’exécute via la NPP (New Payments Platform). Accepter ces systèmes permet aux entreprises de mieux adapter leurs options de paiement aux préférences locales. Selon la RBA, la NPP a traité environ 1,3 milliard de paiements, pour une valeur totale de 1,5 billion de dollars australiens de 2022 à 2023.

Points à retenir

Pour s’adapter aux nouvelles attentes de leur clientèle et aux évolutions technologiques, les entreprises établies en Australie peuvent optimiser leur expérience de paiement en adoptant une stratégie multidimensionnelle. Il est impératif de prendre en compte la diversité des préférences de paiement, de renforcer les protocoles de sécurité et de rendre l’expérience de paiement des clients aussi fluide que possible. Voici un récapitulatif et quelques conseils pour vous aider à réussir votre stratégie australienne :

Activez les paiements sans contact

  • Acceptez les paiements sur mobile et les portefeuilles électroniques
    Acceptez les paiements par carte bancaire sans contact, les paiements mobiles et les portefeuilles électroniques comme Apple Pay et Google Pay, pour des transactions rapides et pratiques.

  • Implémentez les transactions en temps réel
    Utilisez des moyens de paiement nationaux tels que PayTo pour bénéficier d’options de paiement en temps réel appréciées des australiens.

  • Tirez parti d’avantages de sécurité supplémentaires
    La tokénisation, un processus qui remplace les données sensibles par un code à usage unique, offre une protection supplémentaire contre la fraude pour les paiements sans contact et les portefeuilles électroniques. Tirez parti de cette mesure de sécurité intégrée en acceptant les paiements sans contact.

Renforcez les mesures de sécurité

  • Implémentez des mesures robustes de détection et de prévention de la fraude
    Mettez en œuvre des mécanismes de prévention de la fraude robustes, notamment l’authentification 3D Secure pour les transactions en ligne, afin de gagner la confiance des clients et de limiter les pertes financières causées par les transactions frauduleuses.

  • Protégez les données de vos clients à chaque étape
    Respectez les réglementations australiennes en matière de confidentialité des données, telles que le CDR (Consumer Data Right) et la loi sur la protection de la vie privée de 1988, ainsi que les normes internationales comme PCI DSS.

  • Adaptez-vous aux nouvelles solutions d’identité numérique
    Vérifiez l’identité de vos clients grâce à l’authentification à deux facteurs et à la biométrie passive pour sécuriser vos paiements en ligne.

Optimisez l’expérience de paiement de vos clients

  • Concentrez-vous sur les transactions en dollars australiens
    Si proposer plusieurs devises est une bonne idée sur certains marchés, ici, il convient de se concentrer sur la devise locale. Affichez les prix en dollars australiens et acceptez les moyens de paiement locaux.

  • Fournissez une assistance client en temps réel
    Offrez un service à la clientèle de premier ordre, en proposant notamment des options de chat en direct et d’assistance en temps réel pour vos transactions d’e-commerce.

  • Communiquez régulièrement et de manière proactive
    Informez vos clients de vos nouvelles options de paiement, de vos mises à jour de sécurité et de toute perturbation potentielle. Envisagez de proposer des lettres d’information ou des pages FAQ spécialement conçues pour le marché australien.

Le contenu de cet article est fourni uniquement à des fins d’information et d’éducation. Il ne saurait constituer un conseil juridique ou fiscal. Stripe ne garantit pas l’exactitude, l’exhaustivité, la pertinence, ni l’actualité des informations contenues dans cet article. Nous vous conseillons de solliciter l'avis d'un avocat compétent ou d'un comptable agréé dans le ou les territoires concernés pour obtenir des conseils adaptés à votre situation particulière.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.