Attrition négative : en quoi cela consiste et pourquoi les entreprises s'y intéressent

Billing
Billing

Avec Stripe Billing, vous pouvez facturer et gérer vos clients comme vous le souhaitez, qu'il s'agisse d'une facturation récurrente simple, d'une facturation à la consommation ou de contrats négociés.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Qu’est-ce que l’attrition négative ?
  3. Comment se produit l’attrition négative ?
  4. Avantages de l’attrition négative pour les entreprises
  5. Comment générer une attrition négative ?
    1. Personnalisation des interactions avec chaque client
    2. Garantir une assistance à la clientèle de premier ordre
    3. Développer une culture axée sur les clients
    4. Maximiser l’utilisation des technologies
    5. Mettre en place un système de retour d’information incitant à passer à l’action
    6. Améliorer continuellement vos produits et services
    7. Approche stratégique en matière de tarification et de transparence de la facturation

L'attrition se produit lorsque les clients cessent de faire affaire avec une entreprise ou de recourir à un service. Il s'agit d'un indicateur important pour les entreprises qui opèrent dans des secteurs hautement concurrentiels, fonctionnant par abonnement, tels que ceux des télécommunications, des services de streaming ainsi que d'autres services en ligne.

Il existe deux grandes catégories d'attrition :

  • Attrition de la clientèle : l'attrition de la clientèle se manifeste lorsque des clients acquis cessent d'utiliser les produits ou services d'une entreprise. Lorsque, par exemple, un abonné annule un abonnement à un service de streaming, il s'agit d'attrition.

  • Attrition des revenus : on parle d'attrition des revenus lorsque les entreprises perdent des revenus en raison du départ de clients ou du passage à une offre inférieure de leurs services.

L'attrition est un indicateur clé de la satisfaction et de la fidélité des clients. Les entreprises s'en servent souvent pour évaluer la santé de leurs relations avec leurs clients. Un taux d'attrition élevé peut indiquer des problèmes liés au produit ou au service, à la tarification, au service clientèle ou à la concurrence sur le marché. Une réduction de l'attrition peut accroître la rentabilité d'une entreprise, car la fidélisation des clients déjà acquis est souvent moins coûteuse que l'acquisition de nouveaux clients.

Cependant, l'attrition négative est une bonne chose pour les entreprises. Nous verrons ci-dessous ce qu'est l'attrition négative, pourquoi les entreprises s'y intéressent et comment faire en sorte que votre entreprise en bénéficie.

Sommaire

  • Qu'est-ce que l'attrition négative ?
  • Comment se produit l'attrition négative ?
  • Avantages de l'attrition négative pour les entreprises
  • Comment générer une attrition négative ?

Qu'est-ce que l'attrition négative ?

On parle d'attrition négative lorsque les revenus provenant des clients déjà acquis augmentent suffisamment pour compenser la perte des revenus provenant des clients qui résilient ou font passer leur abonnement à un niveau inférieur. De cette manière, vous fidélisez les clients qui sont tellement satisfaits de votre produit ou de votre service qu'ils souhaitent faire davantage d'affaires avec vous.

Il est particulièrement pertinent d'investir dans cette stratégie pour les entreprises de logiciels en tant que service (SaaS). Selon un rapport consacré aux valeurs de référence du secteur SaaS de ChartMogul, une plateforme d'analyse des abonnements, la proportion des revenus tirés de l'expansion (c'est-à-dire du taux d'attrition négatif) est passée de 28,8 % en 2020 à 32,3 % en 2023.

Comment se produit l'attrition négative ?

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des raisons les plus courantes qui peuvent entraîner une attrition négative.

  • Excellence du service à la clientèle : si les clients se sentent valorisés et soutenus, ils seront plus enclins à améliorer leurs services ou à acheter d'autres produits. Un service clientèle de qualité crée une expérience positive qui encourage les clients à s'investir davantage dans leur relation avec votre entreprise.

  • Caractéristiques ou services à valeur ajoutée : l'introduction de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux services à valeur ajoutée peut inciter les clients à opter pour des offres de niveau supérieur ou des services supplémentaires, ce qui entraîne une augmentation de leurs dépenses.

  • Engagement des clients et retour d'information : le fait de parler activement avec les clients et de prendre en compte leurs commentaires peut déboucher sur des améliorations pour lesquelles ils sont prêts à payer.

  • Personnalisation : proposer des expériences ou des produits personnalisés qui répondent aux besoins spécifiques de vos clients peut les inciter à dépenser davantage.

  • Commercialiser des services supplémentaires ou des produits additionnels : un marketing habile portant sur des fonctionnalités supplémentaires ou des offres de niveau supérieur peut persuader les clients déjà acquis d'améliorer leurs abonnements ou d'acheter des services supplémentaires.

  • Qualité et fiabilité : si votre produit ou service répond systématiquement aux attentes des clients, voire les dépasse, ils seront plus enclins à envisager d'effectuer des achats supplémentaires ou des mises à niveau.

  • Stratégies de tarification : la mise en place de stratégies tarifaires incitant aux mises à niveau, telles que des remises sur des offres plus élevées ou des offres groupées, peut encourager les clients à augmenter leurs dépenses.

  • Comprendre les besoins des clients : une compréhension approfondie des besoins de vos clients et de leur évolution dans le temps peut vous aider à mettre au point des services ou des fonctionnalités supplémentaires qui leur conviennent.

Avantages de l'attrition négative pour les entreprises

L'attrition négative affecte presque tous les aspects d'une entreprise. Voici quelques-uns des domaines dans lesquels elle a le plus d'impact.

  • Augmentation des revenus : l'impact le plus direct de l'attrition négative se manifeste sur les revenus. Lorsque les clients déjà acquis font passer leurs services à un niveau supérieur ou achètent davantage, les revenus de l'entreprise augmentent sans qu'il soit nécessaire d'investir du temps et des ressources pour attirer de nouveaux clients.

  • Renforcement de la fidélité des clients : une attrition négative résulte souvent de la satisfaction des clients qui voient de la valeur dans ce que votre entreprise propose. Cette satisfaction est corrélée à la fidélité des clients, plus enclins à rester fidèles à une entreprise qui continue de répondre à leurs besoins en constante évolution.

  • Meilleure connaissance des clients : une entreprise qui veut atteindre un taux d'attrition négatif doit bien comprendre ses clients. Une bonne connaissance des préférences et des comportements des clients permet d'orienter le développement futur des produits et les stratégies de marketing.

  • Réduction des coûts de marketing et d'acquisition : l'acquisition de nouveaux clients est généralement plus coûteuse que la fidélisation des clients déjà acquis. Les stratégies visant à atteindre un taux d'attrition négatif se focalisent sur l'augmentation de la valeur des clients déjà acquis, ce qui permet de réduire les coûts de marketing et d'acquisition de nouveaux clients.

  • Réputation positive de la marque : une entreprise qui améliore régulièrement ses produits et qui satisfait suffisamment ses clients pour qu'ils paient davantage est susceptible de jouir d'une bonne réputation. Les clients satisfaits finissent souvent par devenir de fervents défenseurs de la marque qui bénéficie ainsi du bouche-à-oreille.

  • Flux de revenus stables : en augmentant la valeur des clients déjà acquis, les entreprises peuvent obtenir des flux de revenus plus stables et prévisibles, ce qui est particulièrement précieux sur des marchés fluctuants.

  • Avantage concurrentiel : une attrition négative peut donner un avantage concurrentiel à une entreprise. Elle reflète la capacité d'une entreprise à fidéliser ses clients et à accroître les revenus qu'elle en tire, ce qui peut constituer un facteur de différenciation important sur des marchés concurrentiels.

  • Optimisation des ressources : l'augmentation des recettes provenant des clients actuels permet aux entreprises d'optimiser leurs ressources. Au lieu de se disperser pour acquérir de nouveaux clients, les employés peuvent se focaliser sur l'approfondissement des relations avec les clients déjà acquis.

Comment générer une attrition négative ?

Les meilleures stratégies pour générer une attrition négative sont également celles qui permettent de réduire l'attrition de la clientèle. Il faut donner aux clients exactement ce dont ils ont besoin, faire en sorte qu'il soit simple pour eux de s'engager avec votre entreprise, tout en faisant preuve de décence et de transparence au niveau de vos pratiques commerciales. Nous allons vous présenter plusieurs solutions afin de faire en sorte que l'attrition soit négative, ainsi que des stratégies pour les mettre en place.

Personnalisation des interactions avec chaque client

  • Données clients : recueillez et analysez les données relatives aux préférences des clients, à leurs achats antérieurs et à leurs interactions. Servez-vous de ces données pour comprendre ce que chaque client apprécie, ce dont il a besoin et ce qu'il attend.

  • Communication personnalisée : envoyez des e-mails, des messages ou des recommandations personnalisés en fonction de l'historique du client et de ses préférences. Si, par exemple, un client achète fréquemment un certain type de produit, informez-le des nouveaux produits similaires ou des soldes à venir sur ces articles.

  • Segmentation : regroupez les clients en fonction de caractéristiques ou de comportements similaires. De cette manière, la communication est plus ciblée et plus pertinente. Vous pouvez, par exemple, créer des messages différents pour les clients de longue date et pour les clients plus récents.

  • Offres personnalisées : proposez des offres spéciales ou des réductions adaptées à chaque client et à son comportement. Ainsi, si un client a consulté un produit mais ne l'a pas acheté, une petite remise peut l'inciter à passer à l'action.

  • Service interactif et réactif : mettez en place des robots conversationnels ou, idéalement, embauchez suffisamment de représentants du service client pour pouvoir répondre aux demandes des clients en temps réel, en offrant une interaction plus personnalisée.

Garantir une assistance à la clientèle de premier ordre

  • Canaux d'assistance multiples : proposez une assistance par le biais de différents canaux (téléphone, e-mail, chat en direct et réseaux sociaux). Les clients peuvent ainsi entrer en contact avec l'entreprise de la manière qui leur convient le mieux.

  • Temps de réponse rapides : répondez rapidement aux questions des clients, quel que soit le canal via lequel elles sont posées. En répondant rapidement, vous montrez à vos clients que leurs préoccupations sont prioritaires.

  • Personnel d'assistance formé : investissez dans la formation de votre équipe d'assistance à la clientèle. Le personnel doit connaître vos produits et services tout en étant compétent en matière de communication et de résolution des problèmes.

  • Assistance proactive : n'attendez pas que les clients vous contactent pour vous faire part de leurs problèmes. Servez-vous des données client pour anticiper les problèmes et proposez des solutions ou des conseils de manière proactive. Si, par exemple, les données indiquent que les clients éprouvent des difficultés avec une fonctionnalité de votre produit, donnez-leur des conseils avant qu'ils n'aient à en faire la demande.

  • Touche personnelle : ajoutez une touche personnelle aux interactions avec les clients. Adressez-vous aux clients par leur nom et, si cela est pertinent, faites référence à des interactions antérieures afin de créer une expérience plus personnalisée.

  • Suivi après résolution : une fois que le problème du client a été résolu, assurez un suivi afin de confirmer qu'il est satisfait de la solution. Il suffit pour cela d'un simple e-mail ou d'un appel.

Développer une culture axée sur les clients

  • Formation régulière à l'empathie et aux compétences : organisez des sessions de formation axées sur la compréhension et l'anticipation des besoins des clients. Celles-ci devraient aller au-delà des protocoles standard, en se penchant sur des scénarios de la vie réelle et en encourageant les membres de l'équipe à se placer du point de vue du client.

  • Les dirigeants comme modèles : demandez aux dirigeants de l'entreprise de manifester activement leur engagement en faveur de la satisfaction des clients. Ils peuvent le faire en participant occasionnellement aux interactions avec le service clientèle, en partageant leurs propres expériences avec l'équipe ou en intervenant dans des cas spécifiques pour fournir des conseils.

  • Analyse systématique du retour d'information : recueillez régulièrement les réactions des clients à l'aide d'enquêtes, de groupes de discussion et d'entretiens directs avec les clients. Analysez ces données pour identifier les tendances et les domaines à améliorer.

  • Programmes de reconnaissance des employés : mettez en place des programmes de reconnaissance qui récompensent les employés pour l'excellence du service client fourni. Il peut s'agir de récompenses, d'une reconnaissance publique ou de mesures incitatives concrètes.

  • Groupes de discussion transversaux avec les clients : organisez des réunions au cours desquelles des équipes de différents services discuteront de l'impact de leur travail sur l'expérience client, ce qui contribuera à l'élaboration d'une stratégie de service complète.

  • Autonomie décisionnelle pour le personnel placé en première ligne : donnez à votre personnel au contact de la clientèle l'autorité nécessaire pour prendre des décisions ponctuelles en faveur du client. Il peut s'agir de procéder à des remboursements, d'accorder des remises ou de personnaliser des services sans avoir besoin de l'approbation de la direction.

Maximiser l'utilisation des technologies

  • Outils de gestion de la relation client (CRM) : mettez en place un système CRM fiable afin de suivre les interactions avec les clients, leurs préférences et leur historique. Vous pourrez ainsi offrir un service à la clientèle plus personnalisé. L'intégration de Stripe à votre outil CRM, par exemple, peut simplifier les processus de paiement et fournir des données précieuses sur les transactions des clients.

  • Assistance à la clientèle automatisée : faites appel à des robots conversationnels et à des systèmes d'assistance pilotés par l'IA pour fournir une aide instantanée aux clients. Ces outils peuvent traiter les demandes courantes, ce qui permet aux agents humains de se consacrer à des problèmes plus complexes. L'intégration de Stripe permet de faciliter les transactions au sein de ces canaux d'assistance.

  • Meilleure compréhension grâce à l'analyse des données : servez-vous d'outils d'analyse de données pour étudier le comportement et les préférences des clients. Ces données vous permettront d'anticiper les besoins et de personnaliser les offres. Les analyses approfondies de Stripe permettent d'identifier les habitudes de consommation et les préférences des clients au cours du processus de paiement.

  • Automatisation du marketing personnalisé : servez-vous des outils d'automatisation du marketing pour envoyer des messages et des offres sur mesure aux clients en fonction de leur comportement et de leur historique. Grâce aux données de Stripe, vous pouvez personnaliser davantage vos offres en fonction des habitudes d'achat de vos clients.

  • Optimisation mobile : optimisez vos plateformes numériques pour une utilisation mobile. Il s'agit notamment de créer un site Web adapté aux mobiles mais aussi des options de paiement mobile simplifié. Les solutions de paiement mobile de Stripe permettent d'améliorer l'expérience client dans ce domaine.

  • Analyse du retour d'information : mettez en place des outils pour recueillir et analyser le retour d'information des clients. L'intégration de ces outils à votre système de paiement peut aider à déterminer comment la satisfaction des clients affecte leur comportement de consommation.

  • Logiciel de gestion des abonnements : pour les entreprises qui proposent des modèles d'abonnement, il est important de faire appel à un logiciel qui gère les abonnements de manière efficace. Stripe propose des outils de gestion des abonnements qui automatisent les cycles de facturation, gèrent les échecs de paiement et offrent aux clients des options simples pour mettre à niveau ou modifier leurs abonnements.

Mettre en place un système de retour d'information incitant à passer à l'action

  • Canaux de retour d'information simplifiés et accessibles : faites en sorte que les clients puissent facilement faire part de leurs commentaires. Il peut s'agir de simples formulaires en ligne, d'e-mails directs, de plateformes de réseaux sociaux ou même d'une fonctionnalité de votre application. L'essentiel est de faire en sorte que le retour d'information soit aussi peu contraignant que possible.

  • Solliciter activement un retour d'information régulier : n'attendez pas que les clients vous fassent part de leurs commentaires ; réalisez régulièrement des enquêtes ou des sondages pour les recueillir de manière proactive. Ceux-ci peuvent être envoyés à la suite d'interactions avec le service clientèle, après un achat ou à intervalles réguliers.

  • Intégrer le retour d'information dans les réunions : organisez régulièrement des réunions pour étudier et discuter du retour d'information des clients. Impliquez les équipes de différents services, et pas seulement le service clientèle, afin d'obtenir une vue d'ensemble de l'expérience client.

  • Boucle de rétroaction fermée : informez les clients des mesures que vous avez prises en fonction de leurs commentaires. Il peut s'agir d'e-mails de suivi, de mises à jour sur votre site web ou de messages personnalisés. Les clients voient ainsi que leur avis est apprécié et qu'il a un impact réel.

  • Quantifier le retour d'information pour l'analyse : faites appel à des outils qui permettent de quantifier le retour d'information et de le transformer en données exploitables. Vous pourrez ainsi identifier les tendances, les problèmes communs et les domaines susceptibles d'être améliorés.

  • Former les équipes pour traiter efficacement le retour d'information : assurez-vous que les membres de votre équipe, tous services confondus, savent comment interpréter les commentaires des clients et y donner suite.

Améliorer continuellement vos produits et services

  • Rester au fait des demandes des clients : suivez les tendances émergentes et l'évolution des besoins des clients en réalisant des études de marché, en analysant la concurrence et en vous tenant au courant de l'actualité du secteur. En comprenant ce qui se passe en dehors de votre entreprise, vous pouvez saisir les opportunités qui s'offrent à vous.

  • Exploiter le retour d'information des clients : servez-vous des commentaires des clients pour identifier les domaines à améliorer ou ceux porteurs d'innovations. Les clients donnent souvent leur avis sur les modifications ou les ajouts à apporter, ce qui peut s'avérer très utile pour le développement des produits.

  • Mises à jour régulières : prévoyez des mises à jour régulières de vos produits ou services. Vous montrez ainsi à vos clients que vous vous engagez dans une démarche d'amélioration et que vous accordez de l'importance à leur expérience. Ces mises à jour peuvent aller d'ajustements mineurs à des révisions majeures, en fonction des besoins des clients et des normes industrielles.

  • Investir dans la recherche et le développement (R&D) : allouez des ressources à la R&D afin d'explorer de nouvelles idées et d'innover. Vous pouvez ainsi améliorer vos produits existants ou en développer de nouveaux pour mieux fidéliser (ou attirer) vos clients.

  • Programmes d'innovation pour les employés : encouragez vos employés à proposer des idées novatrices. Les meilleures améliorations proviennent souvent de ceux qui travaillent quotidiennement avec vos produits ou services.

  • Collaborer avec les clients par le biais de la co-création : impliquez les clients dans le processus de développement par le biais de groupes de bêta-tests, de panels de clients ou de sessions de retour d'information sur les nouvelles fonctionnalités potentielles. De cette manière, vous obtiendrez des contributions directes et vous ferez en sorte que les clients se sentent investis dans vos produits.

  • Suivi des données d'utilisation : analysez la manière dont les clients utilisent vos produits ou services. Les habitudes d'utilisation peuvent révéler beaucoup de choses sur ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas. Ces données peuvent vous aider à apporter des améliorations ciblées.

  • Assurance qualité : maintenez des normes de qualité élevées, en testant régulièrement vos produits ou services pour vous assurer qu'ils répondent à la fois à vos standards et aux attentes des clients. Le processus d'assurance qualité doit être continu et ne pas se limiter à une étape précédant le lancement d'un produit.

  • Réagir aux changements du marché : adaptez-vous rapidement à l'évolution du marché. La flexibilité peut constituer un atout majeur, en particulier dans les secteurs qui évoluent rapidement.

Approche stratégique en matière de tarification et de transparence de la facturation

  • Tarifs compétitifs et flexibles : vos prix doivent être compétitifs, mais flexibles. Proposez une variété d'options tarifaires afin de répondre aux différents besoins et budgets des clients.

  • Proposition de valeur claire : chaque niveau de prix doit être assorti d'une proposition de valeur claire. Les clients doivent pouvoir comprendre facilement ce qu'ils obtiennent pour leur argent.

  • Priorité à la transparence : faites en sorte que tous les aspects de votre tarification soient clairs. Il ne doit pas y avoir de coûts cachés ni de mauvaises surprises. Cette transparence contribue à instaurer la confiance.

  • Facturation facile à comprendre : vos factures doivent être claires et faciles à comprendre.

  • Passage en revue et ajustements réguliers : passez régulièrement en revue et ajustez vos prix en fonction de l'évolution du marché, des fluctuations de coûts et des commentaires des clients. Ces derniers peuvent ainsi constater que vous êtes attentif et réactif.

  • Communication proactive sur les changements : en cas de modification de la tarification, communiquez de manière proactive et claire, et expliquez les raisons de ce changement.

  • Réductions et programmes de fidélisation : envisagez de proposer des remises, des programmes de fidélisation ou d'autres mesures incitatives pour les engagements à long terme. Le client en retire une valeur ajoutée tout en étant encouragé à poursuivre sa relation avec votre entreprise.

  • Boucles de rétroaction sur la tarification : mettez en place des boucles de rétroaction pour évaluer les réactions des clients vis-à-vis de votre stratégie de tarification. Pensent-ils que vos prix sont équitables ? La perception de votre marque s'en trouve-t-elle impactée ? Ce retour d'information constitue une ressource précieuse pour apporter des améliorations en continu.

The content in this article is for general information and education purposes only and should not be construed as legal or tax advice. Stripe does not warrant or guarantee the accurateness, completeness, adequacy, or currency of the information in the article. You should seek the advice of a competent attorney or accountant licensed to practice in your jurisdiction for advice on your particular situation.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.