Qu'est-ce qu'un paiement biométrique ? Guide à destination des entreprises

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Histoire des paiements biométriques
  3. Utilisations des paiements biométriques
  4. Types d’authentification biométrique
  5. L’essor des paiements biométriques
  6. Avantages des paiements biométriques
  7. Défis liés aux paiements biométriques
  8. L’avenir des paiements biométriques

Les paiements biométriques sont des transactions qui utilisent des caractéristiques biologiques pour vérifier l'identité d'une personne avant de traiter un paiement. Les paiements biométriques reposent sur des caractéristiques physiques ou comportementales uniques, notamment par le biais des empreintes digitales ainsi que de la reconnaissance faciale, vocale ou de l'iris. Ces méthodes permettent de sécuriser davantage les transactions, car les données biométriques sont plus difficiles à reproduire ou à voler en comparaison avec les moyens de paiement traditionnels. L'utilisation de cette technologie se généralise dans divers secteurs, notamment ceux de la banque et de la vente au détail, afin d'offrir une expérience de paiement plus rapide et sécurisée. Le marché mondial des cartes biométriques devrait croître à un taux annuel composé de près de 118 % entre 2024 et 2029.

Vous découvrirez ci-dessous tout ce que les entreprises doivent savoir sur la technologie biométrique et ses applications dans le domaine des paiements, notamment le fonctionnement des paiements biométriques, ainsi que les avantages et les risques qu'ils présentent pour les entreprises.

Sommaire

  • Histoire des paiements biométriques
  • Utilisations des paiements biométriques
  • Types d'authentifications biométriques
  • L'essor des paiements biométriques
  • Avantages des paiements biométriques
  • Défis liés aux paiements biométriques
  • L'avenir des paiements biométriques

Histoire des paiements biométriques

Les paiements biométriques remontent aux civilisations anciennes, qui utilisaient des caractéristiques physiques telles que les empreintes digitales des mains et les traits du visage pour s'identifier. La biométrie moderne est apparue au début du 19e siècle, lorsque l'officier de police français Alphonse Bertillon a mis au point une méthode permettant de classer les criminels sur la base de leurs mensurations. Cette évolution a conduit à l'adoption de l'identification par empreintes digitales, notamment grâce au système de classification des empreintes digitales mis au point par Sir Edward Henry à la fin du 19e siècle.

Les systèmes de paiement biométriques ont commencé à s'imposer au début des années 2000, lorsque Pay By Touch a lancé l'un des premiers systèmes de paiement basés sur les empreintes digitales. Les années 2010 ont été marquées par une évolution majeure, car la biométrie est passée d'une utilisation gouvernementale et institutionnelle à des appareils grand public. L'introduction par Apple de Touch ID sur l'iPhone 5S en 2013 a fait émerger la technologie biométrique, en permettant aux utilisateurs de déverrouiller leurs appareils et d'authentifier leurs paiements à l'aide de leurs empreintes digitales.

Dans les années 2020, la technologie biométrique s'est généralisée et est intégrée dans les smartphones pour diverses applications, notamment l'authentification des paiements. Le développement et l'adoption de cartes à puce et de systèmes de paiement biométriques, qui font appel à la biométrie pour authentifier les transactions, témoignent de l'évolution et de l'intégration de la biométrie au sein de l'environnement financier.

Les paiements biométriques offrent une plus grande sécurité par rapport à ceux protégés par des mots de passe ou des numéros d'identification personnels (PIN) et peuvent généralement contribuer à accélérer et à faciliter les transactions. L'évolution des paiements biométriques témoigne du passage à des méthodes de transaction plus sûres et plus intuitives, en révolutionnant la manière dont les paiements sont authentifiés et traités.

Utilisations des paiements biométriques

Les paiements biométriques sont utilisés pour toute une série d'applications, décrites ci-dessous.

  • Transactions de détail : les clients peuvent se servir d'identifiants biométriques, notamment leurs empreintes digitales ou la reconnaissance faciale, afin d'authentifier leurs paiements dans les points de vente. Les données biométriques sont intégrées dans les transactions en ligne et en personne.

  • Services bancaires et financiers : les banques et les institutions financières intègrent la biométrie dans leurs systèmes pour l'accès aux comptes et l'authentification des transactions. Les cartes à puce biométriques, par exemple, utilisent des capteurs d'empreintes d'identification pour authentifier les transactions. La biométrie peut également être utilisée pour accéder à des comptes bancaires en ligne.

  • Soins de santé : dans les environnements de santé, l'authentification biométrique permet de sécuriser l'accès aux dossiers médicaux et de s'assurer que seul le personnel autorisé peut accéder aux informations sensibles sur les patients. La biométrie est également intégrée dans les processus d'identification des patients.

  • Portefeuilles électroniques : l'utilisation de l'authentification biométrique se généralise, notamment avec les portefeuilles électroniques, grâce auxquels les utilisateurs peuvent authentifier leurs paiements ou accéder à des billets électroniques, à des cartes d'embarquement ainsi qu'à d'autres services à l'aide de données biométriques.

  • Gouvernement et secteur public : les gouvernements intègrent les paiements biométriques dans divers services publics, notamment dans les programmes d'aide sociale, afin de garantir que les prestations sont distribuées aux bonnes personnes.

Types d'authentification biométrique

  • Reconnaissance des empreintes d'identification : cette méthode est la plus populaire parmi les options biométriques, probablement en raison de son utilisation très répandue sur les smartphones.

  • Reconnaissance faciale : la reconnaissance faciale devient une forme d'authentification biométrique plus communément acceptée, dont la popularité s'est probablement accrue grâce à son intégration dans les portefeuilles de smartphones comme Apple Pay et Samsung Pay.

  • Autres données biométriques : les technologies telles que la reconnaissance vocale et celle de l'iris sont moins répandues, peut-être en raison de difficultés techniques ainsi que d'un niveau d'aisance et de familiarité plus faible de la part des utilisateurs.

L'essor des paiements biométriques

Aujourd'hui, les paiements biométriques sont plus que jamais populaires et largement adoptés. Les utilisateurs apprécient ses avantages, notamment sa praticité et sa sécurité renforcée par rapport aux méthodes traditionnelles telles que les codes PIN ou les signatures. Comme davantage de marchands adoptent des lecteurs biométriques et que les protocoles de sécurité évoluent, il est probable que la confiance des utilisateurs et les taux d'adoption augmentent. Le marché mondial des cartes biométriques devrait atteindre près de 18,4 milliards de dollars d'ici 2029, ce qui indique une acceptation et une intégration croissantes de la biométrie dans les systèmes de paiement.

L'adoption croissante des paiements biométriques a été influencée par différents facteurs.

  • Intégration des smartphones : l'intégration de la technologie biométrique dans les smartphones et autres appareils personnels a permis aux clients de se familiariser avec la biométrie, ce qui a entraîné une augmentation du taux d'acceptation des paiements biométriques. Apple Pay et Samsung Pay, tous deux protégés par la biométrie, illustrent la manière dont l'authentification biométrique est en train de devenir une caractéristique standard pour les paiements mobiles.

  • Préférence en matière de praticité et de sécurité : les utilisateurs privilégient toujours davantage les moyens de paiement qui allient praticité et sécurité élevée. La biométrie est plus facile à utiliser (il n'est pas nécessaire de se souvenir de codes PIN ni de mots de passe) et plus difficile à déjouer que les méthodes traditionnelles. Ce double avantage est l'un des principaux facteurs à l'origine de l'adoption des paiements biométriques.

  • Impact de la pandémie : la pandémie de COVID-19 a accéléré l'adoption de moyens de paiement sans contact et biométriques en raison d'une plus grande sensibilisation à l'hygiène et de la volonté de réduire au minimum les contacts physiques. Cette évolution, qui a contribué à la généralisation des paiements biométriques,pourrait avoir des effets durables sur le comportement des consommateurs.

  • Inclusion financière : certains considèrent les paiements biométriques comme un outil d'inclusion financière. Grâce à l'utilisation de données biométriques pour s'authentifier, les personnes qui n'ont pas accès aux services bancaires traditionnels ou qui ne se souviennent pas de leur code PIN ni de leur mot de passe peuvent participer au système financier. Cet aspect est particulièrement pertinent dans les régions où le taux d'analphabétisme est élevé et où l'accès aux services bancaires traditionnels est limité.

  • Avancées technologiques : les cartes de paiement biométriques, qui intègrent directement les données biométriques de l'utilisateur, se développent de plus en plus. Ces cartes combinent la familiarité des paiements par carte avec la sécurité et la praticité de la biométrie, ce qui pourrait permettre d'accélérer l'adoption des paiements biométriques dans les environnements marchands traditionnels.

  • Influence des réglementations : les réglementations et les normes, telles que celles développées par la FIDO Alliance et l'EMVCo, encadrent le déploiement de systèmes de paiement biométriques sécurisés et interopérables. Ces mesures contribuent à renforcer la confiance des consommateurs tout en contribuant à une adoption plus large grâce à une expérience utilisateur cohérente sur tous les appareils et toutes les plateformes.

Bien qu'une étude réalisée en 2022 par le NMI ait révélé que 55 % des consommateurs âgés de 25 à 40 ans utilisaient les paiements biométriques, moins de 10 % des consommateurs âgés de 57 ans et plus s'en étaient déjà servis, ce qui laisse entrevoir des possibilités d'amélioration en matière de sensibilisation et de développement de l'infrastructure. Les facteurs qui influent sur la connaissance et l'utilisation de ces paiements sont décrits ci-dessous.

  • Infrastructures limitées : l'infrastructure nécessaire aux paiements biométriques n'est pas disponible partout, ce qui limite les possibilités d'adoption de cette technologie par les utilisateurs.

  • Problèmes de sécurité : certains clients ont exprimé des craintes quant à la manière dont leurs données biométriques sont stockées et utilisées, ce qui les dissuade d'utiliser ce moyen de paiement. La manière dont les entreprises et les gouvernements aborderont ces préoccupations jouera un rôle important quant à l'acceptation et à l'adoption plus larges des technologies de paiement biométrique.

  • Fossé générationnel : l'étude du NMI révèle que les personnes âgées de 18 à 40 ans qui n'étaient pas familiarisées avec les paiements biométriques sont plus ouvertes à l'utilisation de la biométrie que les personnes âgées de plus de 40 ans.

Avantages des paiements biométriques

En adoptant des systèmes de paiement biométriques, les entreprises bénéficient d'une série d'avantages opérationnels et concurrentiels.

  • Transactions plus rapides : les paiements biométriques permettent d'accélérer le processus de paiement, de réduire les délais de transaction ainsi que d'augmenter le débit des clients. Il peut en résulter une augmentation du volume des ventes et une amélioration de la satisfaction des clients.

  • Renforcement de la sécurité et réduction de la fraude : en intégrant la biométrie, les entreprises peuvent réduire considérablement le risque de transactions frauduleuses ainsi que les pertes dues à la fraude. Les données biométriques étant plus difficiles à reproduire ou à voler, l'intégrité des transactions est considérablement améliorée, ce qui protège l'entreprise et ses clients.

  • Données et personnalisation : les systèmes biométriques peuvent fournir des données précieuses aux entreprises sur le comportement et les préférences des clients. Ces données peuvent être utilisées pour des programmes personnalisés de marketing et de fidélisation afin de stimuler l'engagement et la fidélisation des clients. En comprenant les habitudes d'achat et les préférences des clients, les entreprises peuvent adapter leur offre à leurs besoins.

  • Réduction des coûts opérationnels : en intégrant des systèmes de paiement biométriques, il est possible de réaliser des économies dans différents domaines, notamment en réduisant le besoin de mesures de sécurité physique, en diminuant l'incidence des pertes liées à la fraude et en réduisant les besoins en ressources pour les processus de vérification des transactions.

  • Confiance des clients et fidélité à la marque : la mise en place de mesures de sécurité avancées, telles que l'authentification biométrique, peut contribuer à renforcer la réputation d'une entreprise en matière de sécurité et d'innovation. Les clients qui estiment que leurs transactions sont sécurisées ont tendance à rester fidèles à une marque, car ils savent que leurs informations personnelles et financières sont protégées.

  • Avantage concurrentiel : en adoptant une technologie de paiement biométrique, une entreprise peut se positionner en tant que leader en matière d'innovation et se différencier de ses concurrents. En proposant de nouvelles options de paiement, il est possible d'attirer des clients amateurs de technologie tout en améliorant la perception globale de la marque.

  • Conformité réglementaire : alors que la réglementation met davantage l'accent sur la protection des données et la vie privée des clients, les paiements biométriques peuvent permettre aux entreprises de rester en conformité avec les normes du secteur et les exigences légales en proposant des méthodes de transaction protégées et authentifiées.

  • Portée mondiale et inclusivité : les systèmes biométriques peuvent s'adresser à un public mondial et transcender les barrières de la langue et de l'alphabétisation. Cette inclusivité permet à une entreprise d'étendre son marché ainsi que de répondre aux besoins d'une clientèle diversifiée.

Les paiements biométriques présentent également plusieurs avantages pour les clients, présentés ci-dessous.

  • Sécurité : les données biométriques sont propres à chaque individu et difficiles à reproduire ou à voler, ce qui rend les paiements biométriques plus sûrs que ceux protégés par des méthodes traditionnelles telles que les codes PIN ou les mots de passe. Le processus d'authentification biométrique ajoute un niveau de sécurité qui contribue à protéger contre la fraude et à empêcher les transactions non autorisées.

  • Commodité : les paiements biométriques simplifient le processus de transaction, en évitant d'avoir à se souvenir de codes PIN, à les saisir ou à porter plusieurs cartes sur soi. Les transactions peuvent être effectuées par une simple analyse de l'empreinte d'identification ou du visage.

  • Vitesse de transaction : grâce à la biométrie, il est possible de raccourcir les délais de transaction et de réduire le temps passé à faire la queue dans les commerces de détail.

  • Expérience utilisateur : les systèmes biométriques sont généralement faciles à utiliser et offrent une expérience de paiement rapide et intuitive.

  • Inclusion financière : les paiements biométriques peuvent faciliter l'intégration au système financier pour ceux qui n'ont pas accès aux services bancaires traditionnels ou qui ont des difficultés à mémoriser leur code PIN.

Défis liés aux paiements biométriques

Bien que les paiements biométriques présentent plusieurs avantages pour les entreprises, ils s'accompagnent également de défis et de préoccupations qu'il convient d'évaluer avec soin.

  • Coût : la configuration initiale des systèmes de paiement biométriques peut être coûteuse et complexe. Les entreprises doivent investir dans le matériel et les logiciels nécessaires, et l'intégration de ces systèmes dans les infrastructures de paiement et de technologie de l'information peut s'avérer coûteuse.

  • Confidentialité et stockage des données : le stockage et la gestion des données biométriques soulèvent de sérieuses questions en matière de respect de la vie privée. Les entreprises doivent se conformer aux réglementations en matière de protection des données, telles que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) ou le California Consumer Privacy Act (CCPA), qui exigent que des mesures strictes soient prises afin de protéger les données des consommateurs. Une mauvaise sécurisation des données biométriques peut avoir de graves conséquences juridiques et financières.

  • Acceptation par les utilisateurs : bien que de nombreux clients apprécient la praticité et la sécurité des paiements biométriques, d'autres peuvent hésiter à utiliser ces systèmes en raison de préoccupations liées à la protection de la vie privée ou d'une certaine gêne par rapport à la technologie. Les entreprises doivent traiter ces préoccupations de manière transparente et informer précisément leurs clients sur la manière dont leurs données sont utilisées et protégées.

  • Fiabilité du système : aucune technologie n'est infaillible, et les systèmes biométriques peuvent parfois ne pas reconnaître des utilisateurs légitimes ou authentifier par erreur la mauvaise personne. De telles erreurs peuvent frustrer les clients et conduire à des violations potentielles en matière de sécurité.

  • Défis juridiques et réglementaires : le paysage juridique concernant les données biométriques évolue, plusieurs juridictions ayant adopté des lois qui traitent spécifiquement des informations biométriques. Les entreprises doivent se conformer à un ensemble de réglementations disparates, ce qui peut s'avérer particulièrement complexe pour les entreprises qui opèrent dans plusieurs régions.

  • Évolution de la technologie : avec les progrès rapides de la technologie, les systèmes biométriques risquent de devenir rapidement obsolètes. Les entreprises doivent être prêtes à investir en permanence dans des mises à jour technologiques afin de garantir la sécurité et la satisfaction des utilisateurs.

  • Responsabilité en cas de violation des données : en cas de violation du système biométrique d'une entreprise, cette dernière pourrait voir sa responsabilité engagée en matière de pertes financières et d'atteinte à sa réputation. La nature unique et permanente des données biométriques fait qu'une violation peut avoir des conséquences à long terme pour les personnes affectées.

  • Dépendance à l'égard de fournisseurs tiers : de nombreuses entreprises font appel à des fournisseurs tiers pour exploiter la technologie de paiement biométrique, ce qui peut exposer à des risques potentiels liés à la stabilité du fournisseur, à ses pratiques de sécurité et à la possibilité de violations de données.

L'avenir des paiements biométriques

Les paiements biométriques continuent d'évoluer grâce à une innovation constante, avec des avancées susceptibles de répondre aux défis actuels et d'élargir les possibilités d'application de cette technologie. Voici quelques tendances et innovations clés qui détermineront l'avenir des paiements biométriques.

  • Intégration des technologies émergentes : les systèmes de paiement biométriques sont susceptibles de s'intégrer davantage à d'autres technologies émergentes telles que la blockchain, l'Internet des objets (IoT) et l'intelligence artificielle (IA). La blockchain pourrait être un moyen sûr et décentralisé de stocker des données biométriques. L'IA et l'apprentissage automatique permettent d'améliorer la précision et la rapidité du traitement biométrique, en réduisant les faux positifs et les faux négatifs.

  • Adoption plus généralisée dans tous les secteurs : au-delà de la vente au détail et des services bancaires, les paiements biométriques devraient être plus largement adoptés dans divers autres secteurs, notamment ceux de la santé, des services publics et des transports, ce qui permettra d'étendre l'expérience du paiement biométrique à d'autres aspects de la vie quotidienne.

  • Progrès des modalités biométriques : les innovations futures pourraient intégrer des modalités biométriques plus avancées ou plus subtiles, telles que la reconnaissance du rythme cardiaque, l'analyse de la démarche ou la reconnaissance du réseau veineux. Ces nouvelles modalités pourraient créer des couches de sécurité supplémentaires et être utilisées en conjonction avec les méthodes biométriques existantes ou en remplacement de celles-ci.

  • Mesures de protection de la vie privée renforcées : les systèmes de paiement biométriques futurs intégreront probablement des technologies plus sophistiquées en matière de protection de la vie privée. Il pourrait s'agir de méthodes dictant la manière dont les données biométriques sont traitées et stockées pour une protection maximale de l'utilisateur, en utilisant éventuellement des techniques telles que l'anonymisation ou le chiffrement.

  • Normalisation et réglementation mondiales : l'élaboration de normes et de réglementations mondiales relatives aux paiements biométriques pourrait favoriser une adoption plus large et une interopérabilité au-delà des frontières et des secteurs d'activité. Des normes harmonisées permettraient également de remédier aux problèmes de confidentialité et de sécurité à l'échelle mondiale, en instaurant plus de confiance et de cohérence dans les processus de paiement biométrique.

  • Conception centrée sur l'utilisateur et l'accessibilité : les innovations viseront probablement à rendre les systèmes de paiement biométriques plus intuitifs et accessibles à diverses populations, notamment celles qui souffrent d'un handicap ou de limitations sur le plan technologique.

  • Systèmes biométriques hybrides : les systèmes futurs pourraient faire appel à la biométrie multimodale, en combinant deux identifiants biométriques ou davantage afin de gagner en précision et en sécurité. Un système de paiement peut par exemple exiger la reconnaissance d'empreintes d'identification digitales ou faciales pour authentifier une transaction, ce qui constitue un niveau de sécurité supplémentaire.

  • Expansion vers de nouveaux environnements de paiement : les moyens de paiement biométriques pourraient s'étendre à de nouveaux environnements tels que les paiements de pair à pair ou les transactions en cryptomonnaie.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.