Paiements au Canada : le guide complet

Payments
Payments

Accept payments online, in person, and around the world with a payments solution built for any business—from scaling startups to global enterprises.

Learn more 
  1. Introduction
  2. État actuel du marché
  3. Moyens de paiement
    1. Utilisation actuelle
    2. Tendances émergentes
  4. Facilité daccès au marché et barrières à lentrée
    1. Taxes
    2. Contestations de paiement et litiges
    3. Paiements internationaux
    4. Sécurité et confidentialité
  5. Principaux facteurs de réussite
  6. Points clés à retenir
    1. Placez les paiements sans contact et mobiles au cœur de votre stratégie
    2. Respectez les normes canadiennes en matière de sécurité et de protection des données
    3. Localisez les interfaces et les moyens de paiement

Jouant un rôle important dans le secteur de la finance internationale, le Canada entretient des relations étroites avec les États-Unis, c'est pourquoi de nombreuses entreprises internationales prennent le parti d'accepter des moyens de paiements locaux.

Le secteur des paiements du pays repose à la fois sur des technologies établies et émergentes. Bien que les cartes bancaires soient particulièrement répandues, Virement Interac, un système canadien de virement de banque à banque, continue de gagner en popularité. Les résidents utilisent également les portefeuilles électroniques et les paiements sans contact (bien que leur adoption soit plus lente qu'aux États-Unis). Les paiements en espèces demeurent largement répandus dans la vie quotidienne des Canadiens.

Les entreprises qui prévoient d'intégrer le système de paiement canadien doivent notamment :

  • Privilégier les paiements sans contact et mobiles
  • Se conformer aux normes de sécurité canadiennes
  • Localiser les interfaces et moyens de paiement

État actuel du marché

Au Canada, où la principale monnaie est le dollar canadien (CAD), le secteur financier est à la fois occupé par des entités bancaires traditionnelles et des acteurs dynamiques de la fintech. Les systèmes traditionnels, comme Virement Interac, sont largement répandus et détiennent une part importante du marché : en avril 2022, Interac a indiqué avoir dépassé 1 milliard de virements sur une période de 12 mois. Dans le même temps, 78 % des Canadiens ont adopté les services bancaires en ligne, ce qui témoigne d'une évolution progressive vers les systèmes de paiement en ligne. Les Canadiens utilisent largement les cartes de crédit et de débit, et l'adoption des portefeuilles électroniques comme Apple Pay et Google Pay ne cesse de croître.

Bien que les Canadiens se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement numériques, les paiements en espèces font toujours partie intégrante du système de paiement. Ils sont largement plébiscités par les seniors et les personnes qui souhaitent régler rapidement, par exemple pour laisser un pourboire ou payer de petits achats en boutique.

Plusieurs organismes gouvernementaux réglementent le secteur financier du pays, notamment la Banque du Canada, la banque centrale du pays, l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) et le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). Ces organismes gèrent la politique monétaire du Canada, en veillant à ce que les clients connaissent leurs droits et soient bien protégés, et en réglementant les institutions financières fédérales.

Moyens de paiement

Les Canadiens utilisent une multitude de moyens de paiement, avec une nette évolution vers les moyens de paiement numériques au cours des dernières années. Voici un aperçu des moyens de paiement les plus répandus au Canada :

Utilisation actuelle

Les paiements par carte sont profondément ancrés dans le système de paiement canadien. Le système de cartes bancaires canadien est pratique et bien connu des clients, qui apprécient les mesures de sécurité mises en place et les programmes de récompenses. Visa et Mastercard dominent le marché, puisqu'un grand nombre de clients canadiens possèdent une carte de l'une de ces marques (ou les deux). American Express a par ailleurs gagné la confiance d'un groupe plus restreint de clients.

Sous l'impulsion des progrès technologiques et de l'évolution des préférences des consommateurs, les paiements sans contact sont désormais privilégiés par de nombreux Canadiens. L'utilisation du numérique au quotidien a par ailleurs contribué à l'adoption massive des paiements mobiles, les utilisateurs liant leurs coordonnées bancaires ou leurs cartes à des portefeuilles mobiles tels qu'Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay. Selon un sondage réalisé en 2021, 67 % des Canadiens qui possèdent un smartphone ont effectué au moins un paiement mobile sur une période de six mois.

Moyens de paiement B2C largement répandus au Canada

Moyens de paiement B2B largement répandus au Canada

Tendances émergentes

Les consommateurs canadiens ont progressivement commencé à adopter les cryptomonnaies. Coinsquare et Bitbuy, deux des principales plateformes d'échange de cryptomonnaies au Canada, ont largement contribué à fournir aux Canadiens des plateformes permettant d'acheter et d'échanger ces actifs. Selon une étude réalisée en 2021, 13 % des Canadiens possédaient des bitcoins, contre 5 % en 2020. Au-delà du bitcoin, les Canadiens ont adopté d'autres actifs numériques : Ethereum et Litecoin sont particulièrement répandus.

En offrant aux clients la possibilité d'effectuer des paiements instantanés, riches en données et disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, les paiements en temps réel (PTR) ont le potentiel de faire évoluer les paiements B2B. Cependant, en juin 2023, le lancement du projet de modernisation a de nouveau été retardé, Paiements Canada invoquant des retards « sans rapport avec les composants de la technologie d'échange ».

Facilité d'accès au marché et barrières à l'entrée

Bien qu'il soit plus simple d'accepter des paiements au Canada que dans d'autres pays (en particulier si votre entreprise est établie aux États-Unis), plusieurs difficultés sont à prendre en compte, dont le paiement des taxes, la gestion des contestations de paiement et des litiges, et la protection des données des clients. Voici plus d'informations sur ces différents points :

Taxes

Les particuliers et les entreprises paient la taxe fédérale sur les produits et services (TPS). Cinq provinces imposent le paiement de la taxe de vente harmonisée (TVH), qui combine une taxe sur les ventes fédérale et une taxe provinciale. Si les clients paient ces taxes directement via leurs transactions, les entreprises sont tenues de les collecter et de les verser. Les provinces et territoires canadiens peuvent également prélever leur propre taxe de vente provinciale (TVP) ou taxe sur les ventes au détail, qui varie selon la région.

Contestations de paiement et litiges

Le Canada gère les contestations de paiement et les litiges en servant à la fois les intérêts des clients et des entreprises et en exigeant des deux parties qu'elles fournissent des preuves pour appuyer leur réclamation en cas de litige.

Le Code de pratique canadien des services de cartes de débit régit la façon dont les contestations de paiement et les litiges sont traités en décrivant les responsabilités des institutions financières et des clients dans les transactions par carte de débit. Interac applique ses propres directives en cas de litiges, qui se concentrent souvent sur les transactions non autorisées, les problèmes techniques et les problèmes de double facturation. Les principales sociétés émettrices de cartes bancaires ont mis en place la politique Responsabilité zéro, selon laquelle les titulaires de carte ne sont généralement pas tenus pour responsables des transactions non autorisées, sauf s'ils font preuve de négligence.

Paiements internationaux

Que votre entreprise souhaite accepter des paiements de touristes américains ou d'entreprises d'e-commerce internationales, certains éléments fondamentaux doivent être pris en compte pour accepter les paiements internationaux au Canada :

  • Conversion de devises
    Les voyageurs qui se rendent au Canada convertissent souvent leur devise nationale en dollars canadiens (CAD) par l'intermédiaire de divers moyens, notamment les institutions financières, les aéroports et les centres de change spécialisés. Ces institutions fixent leurs taux de conversion de devises en utilisant le taux interbancaire comme base de référence, auquel vient généralement s'ajouter une majoration lorsqu'elles offrent des services de conversion de devises au public. Les distributeurs automatiques de billets permettent également aux titulaires de cartes étrangers de retirer de l'argent en CAD, mais ces transactions entraînent généralement des frais de service.

  • Fonctionnalités multidevises pour les entreprises
    Les entreprises canadiennes proposent souvent des fonctionnalités multidevises, en particulier celles qui opèrent dans le secteur de l'e-commerce ou s'adressent à une clientèle internationale. Ces fonctionnalités permettent aux clients de consulter leurs tarifs et d'effectuer des paiements dans la devise de leur choix. Les taux de conversion sont déterminés au niveau du point de vente, et les clients paient généralement des frais de 1% à 3 % pour ces conversions.

  • Respect des lois et des réglementations
    Les normes fédérales guident la réglementation canadienne en matière de conversion de devises. Le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) assure la surveillance principale de ces normes. Cette institution veille à ce que tous les fournisseurs de services de change se conforment à la réglementation canadienne en matière de lutte contre le blanchiment d'argent (LRPC). Les établissements sont tenus d'assurer la plus grande transparence concernant les taux de conversion et les frais associés, afin de permettre aux clients de prendre des décisions éclairées.

Sécurité et confidentialité

Le Canada priorise l'intégrité et la sécurité de son système financier, comme en témoignent les cadres particulièrement structurés qui régissent les normes de sécurité, de conformité et de réglementation. Au Canada, les paiements sont strictement réglementés, qu'il s'agisse de transactions interbancaires ou de paiements de consommateurs. Analysons ces mesures de sécurité et de confidentialité :

  • Lois sur la protection des données
    La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) du Canada jette les bases de la protection des données. La LPRPDE oblige les entreprises à protéger les données personnelles de leurs clients et stipule que ces derniers doivent être informés de toute collecte d'informations et y consentir. Cette loi accorde de l'importance à la protection des informations personnelles, en particulier dans le cadre des transactions numériques.

  • Protocoles de sécurité d'Interac
    Interac dispose de plusieurs niveaux de sécurité pour se prémunir contre la fraude, dont les technologies telles que la puce et le code PIN pour les prélèvements et le système Virement Interac, qui utilise le cryptage pour protéger les informations personnelles au cours de la transaction.

  • Le rôle de Paiements Canada
    Paiements Canada supervise la compensation et le règlement des paiements afin de veiller à ce que les transactions soient effectuées de façon efficace et sûre. L'organisation met en place des règles et des normes auxquelles les institutions financières doivent adhérer, créant ainsi le cadre qui sous-tend les processus de paiement au Canada.

  • Mesures de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme
    La Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes (LRPCFAT) du Canada est un texte législatif clé qui établit des normes strictes. Les institutions financières, ainsi que certaines autres entités, sont tenues de mettre en place des procédures pour identifier et signaler les activités suspectes. Cette loi est appliquée par le CANAFE, qui recueille et divulgue des renseignements sur les activités financières potentiellement liées au blanchiment d'argent ou au financement d'activités terroristes.

Principaux facteurs de réussite

Pour pénétrer le secteur des paiements canadien, vous devrez suivre les réglementations locales complexes, mettre en œuvre des mesures rigoureuses de protection des consommateurs et personnaliser vos interfaces de paiement. Tenir compte des facteurs suivants vous permettra de garantir la réussite de votre entreprise :

  • Préférences en matière de paiement
    Virement Interac et Débit Interac sont des moyens de paiement largement utilisés au Canada. Proposer ces systèmes de paiement familiers peut trouver un écho auprès des clients canadiens et ainsi vous permettre d'accroître vos taux d'exécution des transactions.

  • Interface de paiement localisée
    Le Canada a deux langues officielles : l'anglais et le français. En proposant des interfaces de paiement dans les deux langues, en particulier pour les entreprises qui s'adressent à la fois aux Canadiens anglophones et francophones, vous pourrez offrir à vos utilisateurs une expérience plus personnalisée et adaptée à leurs besoins.

  • Options multidevises
    Le Canada entretient d'importantes relations commerciales avec les États-Unis. Par conséquent, de nombreux Canadiens effectuent régulièrement des transactions en dollars canadiens et américains. L'intégration d'options de paiement multidevises, notamment le dollar américain, peut satisfaire ce segment de clientèle et simplifier l'expérience de paiement.

  • Protocoles de grande sécurité
    Étant donné que la fraude liée aux virements demeure préoccupante, les consommateurs demandent de plus en plus d'options de paiement sécurisées. La mise en œuvre de mesures telles que l'authentification à deux facteurs ou le chiffrement de haut niveau peut permettre de leur garantir des transactions sûres et sécurisées.

Points clés à retenir

Pénétrer le secteur des paiements canadien comporte des défis uniques. Pour optimiser vos chances de réussite, adoptez une approche holistique et réfléchie en mettant l'accent sur les paiements mobiles et sans contact, la sécurité et la protection des consommateurs, et l'adaptation des interfaces de paiement aux préférences locales. Voici donc un résumé des points importants :

Placez les paiements sans contact et mobiles au cœur de votre stratégie

  • Tirez parti de la technologie
    L'adoption croissante des innovations technologiques a transformé le secteur des paiements au Canada. Les terminaux de point de vente (PDV) acceptant les paiements sans contact ont rendu les transactions électroniques plus accessibles aux entreprises et aux clients. Les entreprises ont également adopté les codes QR dans le cadre des paiements mobiles, pour leur rapidité et afin d'éviter les erreurs inhérentes à la gestion de grosses sommes d'argent.

  • Envisagez de prendre en charge les portefeuilles électroniques
    La transition vers les paiements sans contact ne se limite pas aux cartes bancaires. Les solutions de paiement mobile, telles qu'Apple Pay et Google Wallet, sont également en plein essor, stimulées par l'omniprésence des smartphones et la commodité de ne pas avoir à transporter de portefeuilles physiques.

  • Autorisez les transactions en espèces
    Les paiements en espèces sont ancrés dans le système canadien. Les clients peuvent privilégier le paiement en espèces pour les transactions quotidiennes rapides, en particulier les seniors.

Respectez les normes canadiennes en matière de sécurité et de protection des données

  • Vérifiez systématiquement l'identité via l'authentification à plusieurs facteurs
    Afin d'atténuer le risque de fraude dans le cadre des transactions sans présentation de la carte, l'authentification à deux facteurs, qui permet de valider l'identité des utilisateurs, fait partie des outils de détection de la fraude que les entreprises ont mis en place. Pour les achats par carte en ligne, des mesures telles que SecureCode pour Mastercard et Verified by Visa obligent les utilisateurs à saisir un code envoyé sur leur téléphone portable ou leur adresse e-mail, ajoutant ainsi un niveau d'authentification supplémentaire.

  • Protégez et informez vos clients
    La Charte canadienne du numérique, introduite en 2020, exige des entreprises qu'elles soient claires sur la façon dont les données personnelles sont utilisées. Elle stipule que les systèmes de paiement doivent faire preuve de transparence dans leurs processus de traitement des données, en particulier au vu du caractère sensible des données financières.

  • Appliquez des pratiques et des frais transparents
    Le Canada démontre son engagement à l'égard de la transparence et de l'équité dans son secteur financier au moyen d'initiatives comme le Code de conduite de l'industrie canadienne des cartes de crédit et de débit, qui fait la promotion de pratiques commerciales équitables. Il fournit également des protections aux entreprises en veillant à ce qu'elles soient informées des coûts associés aux paiements numériques.

Localisez les interfaces et les moyens de paiement

  • Proposez des promotions adaptées à la région
    Proposer des promotions ou des réductions à certaines dates correspondant aux célébrations régionales, comme la fête du Canada et la fête de la Reine, peut améliorer l'engagement de vos clients et potentiellement les convaincre de passer commande.

  • Prenez en charge plusieurs langues
    Les Canadiens parlent souvent le français et l'anglais, avec une forte préférence pour le français dans les régions comme Québec. Le développement d'interfaces de paiement prenant en charge les deux langues peut renforcer la confiance des consommateurs et simplifier le processus de paiement.

  • Découvrez pourquoi Interac est largement répandu
    Les fonctionnalités de paiement en temps réel de Virement Interac permettent aux clients d'effectuer des transactions instantanément. Prendre conscience de l'affinité des Canadiens pour les moyens de paiement instantanés et intégrer le traitement en temps réel peut améliorer l'expérience de paiement, aussi bien pour les entreprises que les particuliers.

Le contenu de cet article est fourni uniquement à des fins d'information et d'éducation. Il ne saurait constituer un conseil juridique ou fiscal. Stripe ne garantit pas l'exactitude, l'exhaustivité, la pertinence, ni l'actualité des informations contenues dans cet article. Nous vous conseillons de solliciter l'avis d'un avocat compétent ou d'un comptable agréé dans le ou les territoires concernés pour obtenir des conseils adaptés à votre situation particulière.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.