Gérer le risque de crédit pour vos plateformes et places de marché

Ce guide vous explique comment évaluer le risque de crédit de vos marchands et fournisseurs de services et comment gérer votre exposition.

Introduction

This is an exceptionally difficult time for businesses across the world. Many are experiencing drops in demand, disruptions to cash flow, and interruptions to their day-to-day operations. Platforms and marketplaces are facing new challenges, like how to manage risk when their sellers and service providers have an influx of chargebacks and refunds.

Most sellers and service providers deal with chargebacks and refunds on a regular basis, but have the cash flow to cover them accordingly. This becomes risky when your sellers or service providers have fewer sales and higher refund requests, which could lead to a negative balance or the inability to return money to customers.

It’s important to note that credit risk is different from fraud. While both result in losses, the biggest distinction is intent. Fraudsters don’t intend to pay for goods or services. Instead, they pretend to be legitimate customers by using stolen cards and card numbers. Credit risk, on the other hand, tends to manifest as sellers or service providers who have every intention of fulfilling goods or services, but lack financial resources to withstand a downturn in demand, accumulate more refunds and chargebacks, and potentially exit the business—resulting in your platform owing money to customers.

For example, let’s say you run a platform where event organizers can sell tickets. If the in-person events are canceled, the event organizers have to issue refunds to the customers. But, if the event organizers don’t have enough money to complete the refunds, you—as the platform—could be responsible for making up that loss. As a result, you take on a large amount of credit risk on behalf of your sellers, exposing your platform to losses.

While there is no way to completely eliminate the credit risk of your sellers and service providers, this guide covers ways you can assess and manage your exposure.

Comment évaluer votre risque de crédit

La première étape consiste à comprendre les profils de risque des marchands et des fournisseurs de services sur votre plateforme ou votre place de marché. Plus vous recueillerez d’informations, mieux vous pourrez évaluer votre propre risque et maintenir votre plateforme en bonne santé. Par exemple, en fonction de l’activité financière, vous pourriez déterminer les comptes qui sont plus susceptibles de connaître des problèmes de trésorerie et d’avoir des soldes négatifs avant que cela ne se produise.

Les indications de risque peuvent inclure un ou plusieurs de ces facteurs :

Industries avec des créneaux de livraison plus longs : Les marchands ou les fournisseurs de services qui livrent des biens et des services des semaines ou des mois après le traitement d’un paiement, ou au fil du temps avec un modèle d’abonnement, sont plus risqués. Les longs créneaux de livraison laissent plus de place aux imprévus, comme une pandémie ou des problèmes de chaîne d’approvisionnement, qui ont une incidence sur la capacité à fournir des biens et des services. - Activité de litige élevée : Les litiges (ou contestations de paiement) surviennent lorsque les clients remettent en question un paiement auprès de leur émetteur de carte bancaire (lorsqu’ils effectuent un achat mais ne reçoivent jamais l’article, par exemple). Les comptes présentant un taux de litiges est élevé (un taux supérieur à 0,75 % est généralement considéré comme excessif) sont plus risqués. - Taux de remboursement élevé : Une augmentation substantielle des remboursements (par ex. une augmentation de 200 % par rapport à la semaine ou au mois précédent) peut être le signe que les marchands ou les fournisseurs de services ne sont pas en mesure d’honorer les commandes. - Diminution importante du volume : Les comptes dont le volume a fortement diminué par rapport à la semaine ou au mois précédent sont plus susceptibles de connaître des problèmes de trésorerie et des soldes négatifs. - Exposition aux industries à haut risque liées à la COVID-19 : Les villes du monde entier ont adopté des mesures de distanciation sociale en réponse à la COVID-19. Les comptes exposés à certaines industries telles que le voyage, le conditionnement physique, la vente au détail et les événements sont particulièrement touchés par ces mesures et sont susceptibles de voir leurs ventes diminuer. - Solde négatif : Les comptes présentant un solde négatif ne pourront pas traiter les contestations de paiement et les remboursements, le risque sera donc supporté par votre plateforme.

Comment gérer le risque de crédit

Après avoir établi la liste de vos comptes les plus risqués, vous pourrez commencer à gérer votre exposition de manière proactive. Pour les marchands ou les fournisseurs de services qui semblent plus susceptibles de présenter un risque pour votre entreprise, vous pouvez modifier votre fréquence des virements et les encourager à modifier la manière dont les remboursements et les contestations de paiement sont traités. Vous pouvez également devancer tout nouveau marchand ou fournisseur de services présentant un profil à haut risque qui rejoint votre plateforme en réévaluant votre flux d’inscription.

Voici cinq façons de gérer le risque de crédit de vos marchands ou fournisseurs de services :

1. Modifiez la façon dont vous évaluez le risque pendant l’inscription - Évaluez le risque des marchands ou des fournisseurs de services pendant l’inscription, avant même qu’ils ne rejoignent votre plateforme. Veillez à recueillir suffisamment d’informations sur les biens et services proposés afin de pouvoir déterminer s’ils appartiennent à une catégorie à haut risque. - Pour les utilisateurs plus importants, envisagez de réaliser une évaluation plus manuelle, y compris un examen financier. Vous pouvez demander une preuve d’inventaire et vous renseigner sur la chaîne d’approvisionnement, le délai de livraison, la politique de remboursement ou le volume brut de paiement prévu. Il est également conseillé de surveiller le compte pendant les premières semaines pour voir combien de litiges et de remboursements sont traités. 2. Retardez ou ralentissez les virements pour les comptes les plus risqués - Pour les nouveaux marchands ou fournisseurs de services, retardez les virements (par ex. retenez les virements pendant un jour ou deux) jusqu’à ce que vous vous familiarisiez avec leurs volumes moyens et leurs taux de contestation de paiement. Pour les biens et services qui ne sont pas fournis immédiatement, retenez les virements jusqu’à leur livraison. Cela réduit la probabilité de contestation de paiement et de remboursement car vous pouvez confirmer que les clients ont reçu ce pour quoi ils ont payé avant de débloquer les fonds. 3. Mettez à jour la façon dont les remboursements sont traités - Compte tenu de l’environnement actuel et de l’afflux de demandes de remboursement, vous devriez peut-être mettre à jour la façon dont vous, ou vos marchands ou fournisseurs de services, traitez les remboursements. - Par exemple, certains marchands ou fournisseurs de services peuvent vouloir traiter les remboursements plus rapidement ou automatiquement (par ex. pour des paiements susceptibles d’être contestés), tandis que d’autres peuvent vouloir traiter les remboursements plus lentement pour éviter des soldes négatifs. Vous pouvez généralement activer des remboursements plus lents en mettant à jour l’interface ou le tableau de bord que les acheteurs et les marchands utilisent pour demander des remboursements. Assurez-vous que vos marchands ou fournisseurs de services communiquent à leurs clients tout changement de délai de remboursement. 4. Réduisez l’incidence des contestations de paiement et des soldes négatifs sur votre plateforme - Si vous êtes particulièrement préoccupé par les contestations de paiement, vous pouvez demander à vos marchands ou fournisseurs de services d’annuler et de rembourser de manière proactive les paiements susceptibles d’être contestés. Bien que votre marchand ou fournisseur de services subisse une perte sur la transaction, cela peut être préférable à la réception d’une contestation de paiement et à la fourniture d’une mauvaise expérience utilisateur. - Vous pouvez également demander à vos marchands ou fournisseurs de services d’interrompre les paiements récurrents ou les abonnements à haut risque de contestation de paiement, ce qui leur donnerait davantage de contrôle sur le moment de rétablir l’abonnement. Par exemple, s’ils proposent des cours qui ont été annulés pour les prochains mois, ils pourraient interrompre les frais récurrents pour leurs clients. 5. Soutenez vos marchands ou fournisseurs de services - Créez des ressources pour aider vos utilisateurs à surmonter cette période sans précédent. Par exemple les ressources COVID-19 de Shopify, Xero, Lyft, et TaskRabbit. Partagez en outre les meilleures pratiques avec vos marchands ou fournisseurs de services pour les aider à réduire le nombre de contestations de paiement, notamment : - Ne vendez pas les stocks que vous n’avez pas encore. - Affichez clairement vos conditions d’expédition, votre politique de retour, votre politique de remboursement et toute garantie de remboursement sur votre site web. - Disposez d’un bon service client avec des SLA définis. - Établissez un processus interne pour communiquer aux clients tout retard éventuel. - Fournissez des numéros de suivi aux clients.  - Conservez des copies détaillées des reçus, des accords et des preuves d’expédition. Pour les biens ou services numériques, tenez des journaux d’accès ou des documents qui lient l’utilisation aux clients.

Comment Stripe peut vous aider

Des plateformes et des places de marché de toutes tailles, des nouvelles entreprises en démarrage et des entreprises ouvertes telles que Shopify et Lyft, utilisent Stripe Connect pour inscrire et vérifier les utilisateurs, accepter les paiements en ligne et effectuer des opérations financières techniquement sophistiquées.

La technologie de Stripe peut vous aider à gérer le risque de vos marchands ou fournisseurs de services en utilisant :

Le contrôle des utilisateurs : Le processus de vérification des comptes de Stripe vous aide à inscrire et à vérifier les marchands et les fournisseurs de services. Stripe recoupe les millions de comptes utilisant déjà Stripe et utilise des sources de données observées et l’apprentissage automatique pour approuver davantage d’utilisateurs avec moins de frictions. Stripe Connect comprend des contrôles de connaissance du client, des contrôles de sanctions et des contrôles de la liste MATCH ainsi qu’un contrôle continu en temps réel à mesure que les sanctions et les fichiers à haut risque sont mis à jour.

La mise en évidence des informations relatives aux litiges et aux remboursements : Le Dashboard Stripe fournit une série d’analyses et de graphiques en temps réel sur les performances de votre plateforme ou place de marché. Stripe Sigma vous permet d’analyser rapidement vos données Stripe en écrivant des requêtes SQL directement dans le Dashboard. Grâce à l’accès structuré à vos données, vous pouvez identifier les comptes qui traitent le plus de litiges et de remboursements et identifier des tendances au fil du temps.

L’activation de fréquences de virements flexibles : Stripe offre un certain nombre d’options de fréquences de virements que vous pouvez utiliser en fonction des profils de risque de vos marchands ou fournisseurs de services. Vous pouvez choisir de recevoir les fonds automatiquement instantanément ou quotidiennement pour les marchands ou les fournisseurs de services établis, ou de définir une fréquence des virements personnalisée pour ralentir ou reporter les virements sur les comptes à risque plus élevé.

La possibilité d’une couverture de responsabilité en cas de perte : Stripe peut vous aider à gérer le risque de l’utilisateur pour que vous n’ayez pas à vous soucier des pertes de crédit. Si vos marchands ou fournisseurs de services possèdent des comptes Standard Connect, vous n’êtes pas responsable du coût des frais de Stripe, des remboursements et des contestations de paiement.

Conclusion

Pour plus d’informations sur la manière dont Stripe peut aider les plateformes et les places de marché, consultez notre documentation pour utilisateurs. Vous pouvez également visiter notre page de ressources sur la COVID-19 et retrouver des produits, des programmes et des ressources supplémentaires que Stripe met en place pour aider votre entreprise à s’adapter à cette période difficile.

Retour aux guides
You’re viewing our website for Denmark, but it looks like you’re in the United States.