Comment choisir un nom pour votre start-up : un guide étape par étape

Atlas
Atlas

Lancez votre entreprise en quelques clics et préparez-vous à facturer vos clients, recruter votre équipe et lever des fonds.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. 1. Faire un « brain dump », puis un « brainstorming »
  3. 2. Rechercher des sources d’inspiration
  4. 3. Créer deux listes de noms distinctes
  5. 4. Exclure les noms à connotation négative
  6. 5. Analyser la concurrence
  7. 6. Effectuer une recherche sur les marques commerciales qui existent déjà
  8. 7. Opter pour la simplicité
  9. 8. Choisir un nom qui évoluera avec votre entreprise
  10. 9. Tenir compte de l’appropriation
  11. 10. Obtenir un point de vue extérieur
  12. 11. Suivre son instinct
  13. Stripe est là pour vous aider
    1. Demande de création d’entreprise Stripe Atlas
    2. Établissement de la société au Delaware
    3. Obtention de votre numéro fiscal (EIN) auprès de l’IRS
    4. Achat de vos parts dans l’entreprise
    5. Envoi de votre formulaire d’option 83(b)
    6. Avantages et remises auprès de partenaires

Le choix du nom parfait pour votre start-up peut être un exercice créatif, mais ses implications sont aussi très importantes. Le nom de votre entreprise est souvent le premier point de contact que les clients potentiels ont avec votre entreprise, ce qui détermine leurs premières impressions et attentes. Un nom bien choisi peut améliorer l'image de votre marque, favoriser les relations avec les clients et contribuer de manière significative à sa commercialisation et à sa mémorisation. Un nom mal choisi peut nuire à vos efforts de marketing, semer la confusion dans l'esprit des clients et même entraîner des problèmes juridiques parfois coûteux.

Trouver le nom idéal qui corresponde à la vision de votre entreprise, qui plaise à votre public cible et qui se démarque sur un marché encombré n'est souvent pas une mince affaire. Vous découvrirez ci-dessous un guide complet, étape par étape, qui vous expliquera comment choisir un nom pour votre start-up. Du brainstorming à la recherche d'inspiration, en passant par la recherche d'un nom de marque commerciale, l'évaluation de l'appropriation et, enfin, la confiance accordée à votre intuition, ce guide vous aidera à simplifier le processus de dénomination de votre start-up.

Sommaire

  • Faire un « brain dump », puis un « brainstorming »
  • Rechercher des sources d'inspiration
  • Créer deux listes de noms distinctes
  • Exclure les noms à connotation négative
  • Analyser la concurrence
  • Effectuer une recherche sur les marques commerciales qui existent déjà
  • Opter pour la simplicité
  • Choisir un nom qui évoluera avec votre entreprise
  • Tenir compte de l'appropriation
  • Obtenir un point de vue extérieur
  • Suivre son instinct

1. Faire un « brain dump », puis un « brainstorming »

Le choix d'un nom pour votre start-up commence par un « brain dump » (vidage de cerveau) où vous écrivez tous les noms, idées, mots ou concepts liés à votre entreprise, sans aucune correction ni jugement. Consacrez du temps sans interruption à cette tâche et examinez les différents aspects de votre start-up, notamment sa mission, ses propositions de valeur clés, son public cible et le problème qu'elle résout. Évitez les préjugés ou le rejet de toute idée à ce stade, car cela pourrait limiter votre créativité.

Une fois votre esprit vidé, passez au brainstorming. Cette étape consiste à affiner et à développer les idées brutes que vous avez générées. Étudiez et catégorisez votre liste, en repérant les tendances et en établissant des connexions. Il peut être utile d'impliquer d'autres personnes, telles que des cofondateurs ou des mentors, afin d'obtenir de nouvelles perspectives. Le brain dumping et le brainstorming sont tous deux des processus répétitifs, et vous pouvez revenir sur ces étapes à plusieurs reprises. Cette approche approfondie vous permet de vous assurer que le nom de votre start-up est novateur, qu'il correspond à votre activité et qu'il suscite une première impression positive.

2. Rechercher des sources d'inspiration

Une fois que le brainstorming vous a fourni un large éventail d'idées, l'étape suivante consiste à chercher de l'inspiration auprès de différentes sources. Ce processus a pour but d'enrichir votre perspective, de stimuler votre créativité et de découvrir des territoires inexplorés qui pourraient vous aider à trouver un nom pour votre start-up.

  • S'immerger dans différents environnements
    Sortez de votre espace de travail et de votre univers professionnel habituels. Visitez des galeries d'art, des bibliothèques, des parcs ou partez même à la découverte de différentes villes. Ce changement d'environnement peut inspirer de nouvelles idées.

  • Découvrir diverses formes d'art et de cultures
    Intéressez-vous aux livres, à la musique, aux films et aux cultures qui vont au-delà de vos préférences habituelles. Familiarisez-vous avec des mots de différentes langues qui incarnent l'essence de votre start-up, ce qui peut être très instructif.

  • Étudier d'autres secteurs d'activité
    Analysez la façon dont les différents secteurs abordent la question de la dénomination. Alors que les entreprises technologiques privilégient souvent les noms courts et accrocheurs, les marques de mode peuvent opter pour des noms plus élégants et sophistiqués.

  • Utiliser des générateurs de noms en ligne
    Bien qu'ils ne puissent pas fournir le nom parfait, les générateurs de noms en ligne peuvent constituer un point de départ intéressant pour le brainstorming et proposer des idées originales.

  • Parcourir les noms de domaine
    Le fait de parcourir les noms de domaine existants peut vous donner une idée de ce qui est déjà utilisé et peut éventuellement vous inspirer.

  • Exploiter les médias sociaux
    Suivez des pages, des hashtags et des influenceurs pertinents qui sont en phase avec le secteur d'activité ou les valeurs de votre start-up. Les interactions en ligne peuvent être source d'informations précieuses et d'idées nouvelles.

En élargissant vos horizons et en vous inspirant de sources diverses, vous nourrirez votre créativité et vous aurez plus de choix. N'oubliez pas de garder une trace de toutes vos inspirations, un carnet, une note dans votre téléphone ou un tableau d'idées peuvent vous aider. Ce recueil d'inspiration sera une ressource précieuse au fur et à mesure que vous avancerez dans le processus de dénomination de votre start-up.

3. Créer deux listes de noms distinctes

Après les phases de réflexion et d'inspiration, vous devriez vous retrouver avec une longue liste de noms potentiels. Il est maintenant temps d'affiner et d'organiser ces noms en deux listes distinctes : les « noms avec une histoire » et les « noms qui résonnent ».

Noms avec une histoire
Cette liste est composée de noms qui cachent une histoire passionnante. Ces récits peuvent être tirés de l'origine de votre start-up, de sa mission, de sa proposition de vente unique, ou même d'une anecdote intéressante liée à l'entreprise. Ces histoires donnent de la profondeur à votre marque et lui confèrent une dimension mémorable. Par exemple, le nom « Nike » vient de la déesse grecque de la victoire, une histoire puissante qui résonne avec la mission de la marque d'inspirer la réussite sportive. Lorsque vous dressez cette liste, pensez à l'histoire de chaque nom et à la façon dont il s'accorde avec l'identité et les valeurs de votre marque.

Noms qui résonnent
Cette liste se focalise sur les noms qui évoquent des émotions, des images ou des idées qui correspondent à l'identité de votre marque. Ces noms n'ont peut-être pas d'histoire explicite, mais ils résonnent intuitivement auprès de votre public cible en évoquant des sentiments ou des associations qui correspondent à votre marque. Ils sont faciles à mémoriser et ont le pouvoir de créer un lien immédiat avec votre public. Par exemple, « Amazon » a été choisi par Jeff Bezos parce qu'il évoque la grandeur (l'amazone étant la plus grande rivière du monde) et qu'il espérait que son entreprise deviendrait aussi immense.

En créant ces deux listes, vous pouvez affiner vos idées et clarifier votre processus de dénomination. Si certains noms peuvent trouver leur place dans les deux listes, la plupart se retrouveront dans l'une ou l'autre. Il est important de se rappeler qu'aucun des deux types n'est intrinsèquement meilleur, le bon choix dépend de votre marque, de votre public et de votre marché. L'essentiel est de choisir des noms qui racontent l'histoire de votre marque ou qui trouvent un écho auprès de votre public, idéalement les deux.

4. Exclure les noms à connotation négative

Après avoir dressé votre liste de noms potentiels, vérifiez soigneusement chaque option pour vous assurer qu'elle ne comporte pas de connotations ni d'associations négatives. Cela permet d'éviter les malentendus potentiels, un manque de sensibilité culturelle, des problèmes juridiques ou d'autres obstacles qui pourraient nuire à la réputation ou à la croissance de votre start-up.

Il est important de tenir compte des autres langues. Un nom qui sonne parfaitement dans votre langue maternelle peut avoir une signification totalement différente dans une autre. Si vous envisagez d'opérer sur les marchés internationaux, vérifiez la signification des noms que vous avez choisis dans différentes langues afin d'éviter toute association négative ou embarrassante. Des outils tels que Google Translate peuvent vous aider, mais il serait plus judicieux de faire appel à un consultant culturel ou linguistique afin d'effectuer des recherches approfondies.

Les associations négatives ne se limitent pas à la langue. Effectuez également des recherches sur l'histoire de chaque nom. Ce nom est-il porteur d'un bagage historique ou culturel ? Est-il associé à un événement, une personne ou une entité controversés ? Il est possible d'éviter ce type de problème en effectuant des recherches approfondies.

Vous devez également vous assurer que les noms que vous envisagez d'utiliser sont légalement disponibles. Une recherche rapide sur Google, une vérification dans la base de données des marques ou une consultation avec un expert juridique peuvent révéler si un nom est déjà protégé par une marque ou s'il est associé à une entreprise existante. Négliger cet aspect peut entraîner des complications juridiques et un éventuel changement de marque à terme.

5. Analyser la concurrence

Après avoir vérifié que les noms potentiels ne sont pas associés à des éléments négatifs, l'étape suivante consiste à effectuer une analyse approfondie de la concurrence. Étudier les noms des autres entreprises de votre secteur d'activité peut vous apporter des informations précieuses, vous aider à différencier votre marque et à éviter de vous fondre dans la masse. Décomposons cette analyse en plusieurs étapes :

  1. Dresser une liste des concurrents directs et indirects et étudier leurs noms. Quelles sont les tendances observées en matière de dénomination ? Existe-t-il des thèmes, des structures ou des types de noms communs ? Bien que vous ne souhaitiez pas copier ces tendances, le fait de les comprendre peut vous fournir un point de référence et vous donner une idée de ce qui est commun dans votre secteur d'activité.
  2. Réfléchir à la manière dont votre start-up peut se démarquer. Comment votre nom peut-il être différent de celui de vos concurrents tout en restant pertinent et compréhensible ? Un nom innovant et distinct peut vous aider à capter l'attention de votre public et à différencier votre marque sur le marché. Par exemple, si vos concurrents utilisent principalement des noms descriptifs, vous pouvez opter pour un nom plus abstrait afin de vous démarquer.
  3. Vérifier si vos noms potentiels ne sont pas trop similaires à ceux de vos concurrents. Cela peut créer une certaine confusion chez les clients et entraîner des problèmes juridiques.

Même s'il est important de choisir un nom qui se différencie bien de ceux de vos concurrents, il faut éviter de trop s'éloigner des normes du secteur, car cela pourrait entraîner des confusions ou des erreurs d'interprétation. L'essentiel est de trouver un équilibre entre conformité et différence. Votre nom devrait idéalement refléter votre appartenance à votre secteur, mais aussi le fait que vous offrez quelque chose qui sort de l'ordinaire.

6. Effectuer une recherche sur les marques commerciales qui existent déjà

Une fois que vous avez filtré vos noms potentiels en fonction de leur histoire, de leur résonance, de leurs associations et de la concurrence, il est temps d'effectuer une recherche sur les marques commerciales qui existent déjà. Cette étape vous permet de vous assurer que les noms que vous envisagez d'utiliser sont légalement disponibles. En négligeant cet aspect, vous vous exposez à d'importantes complications juridiques et à un éventuel changement de marque, ce qui peut s'avérer à la fois coûteux et prendre beaucoup de temps.

Commencez par faire une recherche préliminaire sur Internet pour voir si vos noms potentiels sont déjà utilisés par d'autres entreprises. Cependant, n'oubliez pas que cela n'est pas suffisant. Toutes les entreprises ne sont pas présentes en ligne, et certaines peuvent avoir déposé une marque mais ne pas l'avoir encore utilisée.

Pour effectuer une recherche approfondie, utilisez la base de données des marques de l'office des brevets et des marques de votre pays. Aux États-Unis, vous pouvez utiliser la base de données en ligne de l'USPTO (United States Patent and Trademark Office). Cette base de données vous permet de rechercher des marques verbales, des phrases, des symboles et des dessins ou modèles déjà enregistrés ou en cours d'enregistrement.

Bien qu'il soit possible de naviguer dans ces bases de données de manière autonome, elles peuvent être complexes et parfois ambiguës. Il est donc souvent préférable de consulter un conseil en propriété industrielle ou un expert juridique spécialisé dans les droits de propriété intellectuelle. Ces derniers peuvent s'assurer que votre recherche est complète et que son interprétation est correcte.

En outre, il convient de déterminer si vous envisagez d'opérer à l'échelle internationale. Si c'est le cas, vous devez également effectuer une recherche sur les marques enregistrées dans les pays concernés. Les lois sur les marques déposées peuvent varier d'un pays à l'autre et ce qui est disponible dans votre pays peut ne pas l'être ailleurs.

7. Opter pour la simplicité

Choisir le bon nom pour votre start-up implique de trouver un équilibre entre la créativité, la résonance et la simplicité. Lorsque vous affinez votre liste de noms potentiels, tenez compte des principes suivants pour vous assurer que le nom de votre start-up est assimilable et convivial :

  • Facilité de prononciation
    Optez pour un nom facile à prononcer. Les noms phonétiquement intuitifs favorisent le marketing de bouche à oreille et réduisent les risques de confusion pour vos clients.

  • Cohérence orthographique
    Respectez les normes orthographiques conventionnelles. Une orthographe inhabituelle ou une casse fantaisiste peut empêcher les clients de vous trouver en ligne et entraîner des incohérences au niveau de votre image de marque.

  • Plus c'est court, plus c'est efficace
    Les noms plus courts sont généralement plus faciles à mémoriser et à utiliser, en particulier pour la conception de logos, de noms de domaine, d'applications de médias sociaux et de matériel de marketing. À titre indicatif, envisagez d'utiliser des noms de deux à trois syllabes ou de moins de 10 caractères.

  • Unique mais simple
    Recherchez la simplicité sans tomber dans la généralité. Votre nom doit toujours refléter votre proposition de valeur différenciée et être en phase avec votre public cible.

Si le nom de votre start-up doit se démarquer et incarner l'histoire de votre marque, il est tout aussi important qu'il soit clair et facile à comprendre pour votre public. Un nom simple est plus facile à retenir, peut faciliter les opérations de marketing et faciliter sa découverte en ligne.

8. Choisir un nom qui évoluera avec votre entreprise

Il est essentiel de choisir un nom qui puisse évoluer avec votre entreprise. Voici quelques conseils pour vous assurer que le nom que vous avez choisi reste pertinent au fur et à mesure que votre entreprise se développe :

  • Éviter d'être trop précis
    Essayez de ne pas choisir des noms qui limitent votre entreprise à un produit, un service ou une zone géographique spécifique. Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, vous pouvez diversifier vos offres ou pénétrer de nouveaux marchés. Un nom au champ d'application trop étroit peut devenir restrictif et trompeur au fil du temps.

  • Penser sur le long terme
    Même si vous vous focalisez immédiatement sur vos offres actuelles ou sur vos marchés cibles, imaginez l'avenir de votre entreprise dans cinq ou dix ans. Veillez à ce que le nom choisi corresponde à cette vision à long terme et qu'il puisse s'adapter à d'éventuelles expansions ou réorientations.

  • Vérifier la disponibilité des noms de domaine
    Au fur et à mesure de votre croissance, une présence numérique claire et concise deviendra de plus en plus importante. Vérifiez la disponibilité des domaines de sites web pour vos noms potentiels. Il est conseillé d'obtenir un domaine .com ou l'extension de domaine la plus pertinente et la plus populaire dans votre pays ou votre secteur d'activité.

  • Résonance à travers le temps
    Choisissez un nom qui trouvera un écho auprès de votre public cible, même si les tendances et les préférences du marché évoluent. Évitez de vous appuyer trop fortement sur l'argot actuel ou sur des mots en vogue qui risquent de devenir démodés ou de manquer de pertinence.

En choisissant un nom qui peut évoluer avec votre entreprise, vous pouvez non seulement tenir compte de l'inévitable évolution et de la montée en puissance de votre start-up, mais aussi vous épargner le temps, les coûts et la perte de capital associés à un éventuel changement de marque.

9. Tenir compte de l'appropriation

Lors des dernières étapes du processus de dénomination, il est important de tenir compte de l'appropriation, c'est-à-dire de la facilité avec laquelle votre entreprise peut revendiquer et s'approprier un nom dans différents domaines. Cela concerne notamment les droits légaux sur les marques, les noms de domaine et les noms d'utilisateur sur les médias sociaux. Voici quelques instructions :

  • Disponibilité de la marque
    Effectuez une recherche approfondie sur les marques déjà enregistrées, comme nous l'avons vu précédemment. Choisissez un nom que vous pouvez légalement posséder et protéger, afin d'éviter d'éventuels litiges à l'avenir.

  • Disponibilité des noms de domaine
    Vérifiez si le nom que vous avez choisi (ou une variante proche) est disponible en tant que nom de domaine. Un domaine .com est idéal en raison de sa reconnaissance universelle, mais d'autres extensions (.net, .org, .co) ou des extensions spécifiques à un pays (.us, .uk, .au) peuvent également convenir si elles sont mieux adaptées à votre activité.

  • Présence sur les médias sociaux
    Veillez à ce que le nom que vous avez choisi (ou une variante) soit disponible sur les principales plateformes de médias sociaux. La cohérence des noms d'utilisateur sur les différentes plateformes contribue à accroître la reconnaissance de la marque et permet aux clients de vous trouver plus facilement et de s'engager avec vous.

  • Optimisation des moteurs de recherche (SEO)
    Pensez à la façon dont votre nom apparaîtra dans les résultats des moteurs de recherche. Apparaît-il trop fréquemment, ce qui fait que d'autres résultats sans rapport avec votre marque sont plus performants que la vôtre ? Un nom adapté à l'optimisation des moteurs de recherche (SEO) améliorera votre visibilité numérique et pourra générer du trafic organique pour votre entreprise.

  • Opportunités au niveau de l'image de marque
    Réfléchissez à la manière dont votre nom pourrait être représenté visuellement dans un logo, des documents de marketing et des supports de marque. Un nom qui offre un fort potentiel sur le plan de l'image de marque contribuera à la reconnaissance de la marque et à sa mémorisation par les clients.

Le fait de prendre en compte la notion d'appropriation vous permet de revendiquer pleinement le nom que vous avez choisi à travers de multiples points de contact et plateformes. Cela permet d'améliorer la visibilité de votre marque et de créer une marque forte et reconnaissable.

10. Obtenir un point de vue extérieur

Après avoir pris en compte l'appropriation et la croissance future dans votre processus de dénomination, il est essentiel d'obtenir un point de vue extérieur. Cela peut vous fournir des informations précieuses, révéler des zones d'ombre et vous aider à évaluer l'accueil que votre public cible pourrait réserver aux noms que vous proposez. Voici comment procéder :

  • Rechercher des opinions diverses
    Recueillez les commentaires de personnes très diverses : amis, famille, clients potentiels, mentors et professionnels du secteur. Cette diversité permet de s'assurer que le nom plaît à un large public et ne rebute aucun groupe de clients potentiels.

  • Organiser des groupes de discussion ou des enquêtes
    Pour une approche plus structurée, envisagez d'organiser des groupes de discussion ou des enquêtes. Demandez aux participants ce qu'ils pensent en entendant ou en voyant le nom que vous proposez, s'ils le trouvent facile à mémoriser et s'il résonne pour eux. Leurs commentaires peuvent fournir des informations importantes sur la valeur perçue et la pertinence du nom que vous leur proposez.

  • Vérifier s'il y a des significations indésirables
    Les perspectives externes peuvent aider à identifier toute connotation culturelle, linguistique ou sociale que vous auriez pu négliger. Cela peut s'avérer particulièrement utile si vous visez des marchés internationaux ou multiculturels.

  • Test en situation réelle
    Fournissez à votre public de test des scénarios de la vie réelle impliquant le nom potentiel de votre start-up . Comment cela sonne-t-il lorsque vous répondez à un appel téléphonique, lorsque vous vous présentez à une réunion ou lorsque vous faites de la publicité à la radio ? Le contexte réel permet de tester le caractère pratique et l'efficacité du nom.

En obtenant un point de vue extérieur, vous pouvez tester vos noms potentiels dans un contexte plus large, comprendre comment ils sont perçus par votre public cible et affiner votre sélection en vous basant sur des commentaires recueillis dans le monde réel. Un nom qui vous plaît personnellement ne plaira pas forcément à vos clients potentiels, d'où l'importance d'un retour d'information objectif.

11. Suivre son instinct

Il est important de se fier à son instinct, surtout lorsque tous les choix semblent aussi convaincants les uns que les autres. La marque de votre start-up est déterminée par de multiples facteurs. Un nom imparfait n'empêchera pas au bon fonctionnement d'une stratégie de marque bien exécutée et un nom parfait ne pourra pas compenser une stratégie de marque peu convaincante. Une fois que vous avez procédé à tous ces exercices de dénomination, que vous avez étudié la viabilité de vos choix sur le marché et que vous avez recueilli l'avis de quelques personnes extérieures, choisissez l'option qui vous semble intuitivement la plus appropriée.

Voici quelques conseils pour guider cette dernière étape :

  • Connexion émotionnelle
    Quel est le nom qui résonne le plus émotionnellement en vous ? En tant qu'entrepreneur, votre passion et votre attachement à la marque jouent un rôle important dans son succès. Le choix d'un nom qui vous tient à cœur peut contribuer à alimenter cette passion.

  • Confiance
    Réfléchissez au nom que vous vous sentez le plus à l'aise de présenter à des investisseurs, des clients et des partenaires potentiels. La confiance que vous accordez à votre nom influencera directement sur la façon dont les autres perçoivent votre start-up.

  • Longévité
    Réfléchissez au nom qui, selon vous, restera pertinent et efficace sur le long terme. L'intuition permet souvent de percevoir la longévité d'un nom au-delà des tendances immédiates du marché ou des préférences temporaires.

  • Unicité
    Réfléchissez au nom qui vous semble le plus distinctif et le plus appropriable. Votre intuition peut vous amener à choisir un nom qui permettra à votre entreprise de se démarquer.

Après avoir effectué des recherches approfondies et pris en compte différents aspects pratiques, il est important d'écouter son instinct. Votre intuition peut souvent vous guider vers un nom qui non seulement répond à tous les critères logiques, mais qui est aussi plus intimement lié à vous. Après tout, les noms d'entreprise les plus populaires sont ceux qui ont su allier stratégie et résonance émotionnelle.

Stripe est là pour vous aider

Avec Stripe Atlas, constituez facilement votre entreprise et encaissez des paiements, recrutez votre équipe et collectez des fonds le plus rapidement possible.

Indiquez les informations sur votre entreprise dans le formulaire Stripe Atlas en moins de 10 minutes. Nous créons ensuite votre entreprise dans le Delaware, puis nous obtenons pour vous votre numéro fiscal (EIN) auprès de l'IRS et vous aidons à acheter vos parts au sein de la nouvelle entreprise en un clic. Enfin, nous remplissons automatiquement votre formulaire d'option 83(b). Atlas propose plusieurs modèles de documents juridiques pour les contrats et le recrutement, et peut également vous aider à ouvrir un compte bancaire et à accepter des paiements avant même que l'IRS ne vous attribue votre numéro fiscal.

Les créateurs d'entreprise qui utilisent Atlas bénéficient également d'un accès à des remises exclusives auprès d'éditeurs de logiciels leaders sur leur marché, d'une inscription en un clic auprès d'une sélection de partenaires et de crédits gratuits pour le traitement des paiements Stripe. Créez votre entreprise dès aujourd'hui.

Demande de création d'entreprise Stripe Atlas

Moins de 10 minutes sont nécessaires pour indiquer les informations sur votre nouvelle entreprise. Vous choisissez la structure de votre société (entreprise de type C, société à responsabilité limitée ou filiale) ainsi qu'un nom d'entreprise. Notre vérificateur automatique de nom vous indique instantanément si celui que vous avez choisi est disponible avant l'envoi de votre demande. Vous pouvez ajouter jusqu'à quatre cofondateurs supplémentaires, définir la répartition des actions entre eux et réserver un pool d'actions pour vos futurs associés, le cas échéant. Vous nommez ensuite vos responsables, ajoutez une adresse et un numéro de téléphone (les fondateurs peuvent bénéficier d'adresses virtuelles gratuites pendant un an en cas de besoin), puis vous passez en revue et signez vos documents juridiques en un clic.

Établissement de la société au Delaware

Atlas étudiera ensuite votre demande et remplira les documents pour établir votre entreprise dans le Delaware sous un jour ouvrable. Toutes les demandes émises via Atlas incluent un service de traitement accéléré sous 24 heures auprès de l'État, sans frais supplémentaires. Atlas facture 500 $ la première année pour l'établissement de votre entreprise et les services d'agent agréé (qui constituent une exigence de conformité au sein de l'État), puis 100 $ les années suivantes pour la mise à disposition de votre agent agréé.

Obtention de votre numéro fiscal (EIN) auprès de l'IRS

Une fois votre entreprise officiellement établie dans le Delaware, Atlas procède à la demande de votre numéro fiscal auprès de l'IRS. Les fondateurs qui fournissent un numéro de sécurité sociale, une adresse et un numéro de téléphone enregistrés aux États-Unis peuvent bénéficier d'un traitement accéléré. Tous les autres utilisateurs bénéficient d'un délai de traitement standard. Dans le cas de demandes standard, Atlas contacte l'IRS afin de récupérer votre numéro EIN et s'appuie sur des données que l'organisme fournit en temps réel pour déterminer le moment où votre déclaration sera susceptible d'être disponible. Découvrez en détail comment Atlas récupère votre EIN et consulte les temps d'attente estimés pour la réception d'un numéro fiscal.

Achat de vos parts dans l'entreprise

Une fois votre entreprise établie, Atlas émet automatiquement des actions pour les fondateurs et vous aide à les acheter pour que vous puissiez détenir votre part dans l'entreprise. Atlas offre aux fondateurs la possibilité d'acheter leurs parts et d'en garantir la propriété intellectuelle en un clic, puis d’intégrer cela aux documents de l'entreprise, et ce, afin d'éviter l'envoi par courrier et la vérification de paiements en argent liquide ou par chèque.

Envoi de votre formulaire d'option 83(b)

De nombreux fondateurs de start-up choisissent d'envoyer un formulaire d'option 83(b) afin d'économiser par la suite sur leurs impôts personnels. Atlas peut remplir et envoyer ce formulaire d'option en un clic pour les fondateurs basés ou non aux États-Unis, ce qui vous évite l'envoi d'un courrier. Nous procédons à l'envoi via le service USPS Certified Mail avec suivi. Vous recevez une copie de votre formulaire signé ainsi qu'une preuve d'envoi dans votre Dashboard.

Avantages et remises auprès de partenaires

Nous développons un réseau de partenaires afin de proposer des tarifs ou des accès privilégiés aux fondateurs qui utilisent Atlas. Vous pouvez bénéficier de remises sur des outils dédiés à l'ingénierie, à la fiscalité et la finance ainsi qu'à l'exploitation, parmi lesquels OpenAI et Amazon Web Services. Atlas collabore également avec Mercury, Carta et AngelList pour proposer une inscription rapide et automatique à l'aide des informations sur votre entreprise fournies par vos soins, ce qui vous permet d'accepter des paiements et de collecter des fonds encore plus rapidement. De plus, vous pouvez bénéficier de remises sur d'autres produits Stripe, et notamment de crédits gratuits à utiliser pour le traitement des paiements.

Consultez nos guides Atlas pour les fondateurs de start-up, ou obtenez plus d'informations sur Stripe Atlas pour savoir comment créer votre entreprise rapidement et facilement. Créez votre entreprise dès maintenant.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.