Fraude amicale : tout ce que les entreprises doivent savoir

Connect
Connect

The world’s most successful platforms and marketplaces, including Shopify and DoorDash, use Stripe Connect to embed payments into their products.

Learn more 
  1. Introduction
  2. Quest-ce que la fraude amicale ?
  3. La fraude amicale nuit aux entreprises
  4. Types de fraude amicale
  5. Comment prévenir la fraude amicale ?
  6. Comment réagir face à la fraude amicale ?

Alors que de plus en plus d'entreprises se tournent vers les paiements numériques et les transactions en ligne, elles doivent faire face à un phénomène croissant et complexe : la fraude amicale. Contrairement à la fraude traditionnelle, au cours de laquelle un criminel vole intentionnellement de l'argent à une entreprise, la fraude amicale se produit lorsqu'un client conteste un paiement légitime. Malgré son nom, ce type de fraude peut avoir un impact non négligeable sur les entreprises, qui se retrouvent confrontées à des frais de contestation de paiement, des pertes de revenus, voire une atteinte à leur réputation. La fraude amicale n'est pas aussi rare qu'on pourrait le croire : selon une enquête, 23 % des personnes interrogées ont admis s'être déjà livrées à une fraude amicale au moment de contester un paiement.

Naturellement, les entreprises s'inquiètent de l'impact de la fraude amicale sur leurs résultats. Pour enrayer ce phénomène, elles se tournent donc vers plusieurs outils et stratégies, notamment des logiciels de détection de la fraude, des services de gestion des contestations de paiement ou encore des processus de résolution des litiges. Elles s'efforcent également d'améliorer leur service client et leur communication afin que chaque client soit satisfait de ses achats et moins enclin à en contester le paiement.

Avec les bons outils et les bonnes stratégies, les entreprises peuvent réduire le risque de fraude amicale afin de se concentrer pleinement sur une croissance sûre et durable. Voici tout ce que vous devez savoir sur la fraude amicale, sur la manière de protéger votre entreprise contre ce phénomène et de réagir lorsqu'il se produit.

Sommaire

  • Qu'est-ce que la fraude amicale ?
  • La fraude amicale nuit aux entreprises
  • Types de fraude amicale
  • Comment prévenir la fraude amicale ?
  • Comment réagir face à la fraude amicale ?

Qu'est-ce que la fraude amicale ?

La fraude amicale, également appelée « fraude à la contestation de paiement » ou « fraude amicale à la contestation de paiement », est un type de fraude qui se produit lorsqu'un client conteste un paiement légitime qu'il a effectué avec sa carte de crédit, sa carte de débit ou un autre moyen de paiement. Contrairement à la fraude traditionnelle, pour laquelle l'auteur est généralement un tiers non identifié, avec la fraude amicale, c'est le client qui initie la transaction, mais qui affirme par la suite que le paiement était frauduleux ou non autorisé.

La fraude amicale peut se produire pour une multitude de raisons, dont voici les plus courantes.

  • Oubli
    L'une des raisons les plus courantes de la fraude amicale est tout simplement l'oubli. Il arrive qu'un client oublie avoir effectué un achat ou qu'il ne reconnaisse pas un débit sur son relevé de carte bancaire. Bien souvent dans ce cas, il conteste le paiement, même s'il a effectué l'achat lui-même.

  • Malentendu
    Les malentendus sont une autre cause fréquente de fraude amicale. Le client peut ne pas comprendre les conditions générales d'une vente ou mal interpréter une politique d'annulation ou de retour. Cela peut mener à des litiges et à des contestations de paiement.

  • Transaction non autorisée
    Parfois, la fraude amicale se produit lorsque les informations relatives à la carte bancaire ou au compte d'un client sont volées ou utilisées sans son autorisation. Dans ce cas, il n'est pas rare que le client conteste un paiement frauduleux, au lieu de contacter la société émettrice de sa carte bancaire pour en signaler le vol.

  • Achat impulsif
    Les achats impulsifs peuvent également donner lieu à des fraudes amicales. Le client peut effectuer un achat sur un coup de tête et le regretter par la suite ou changer d'avis sur le produit ou le service acheté.

La fraude amicale nuit aux entreprises

La fraude amicale est un problème qui gagne de l'ampleur pour les entreprises en ligne et qui peut causer des dégâts dans de nombreux secteurs d'activité. Voici quelques-unes des conséquences négatives potentielles de la fraude amicale.

  • Pertes financières
    L'un des impacts les plus importants de la fraude amicale est la perte financière. En effet, lorsqu'un client conteste un paiement et engage une procédure en ce sens, l'entreprise perd le paiement lié à la transaction ainsi que tous les frais et coûts administratifs qui y sont associés. Les conséquences peuvent être particulièrement préjudiciables pour les petites entreprises, qui n'ont pas toujours les ressources financières nécessaires pour absorber ces pertes.

  • Atteinte à la réputation
    Si les clients pensent qu'une entreprise ne répond pas à leurs préoccupations ou ne prend pas les mesures appropriées pour régler les litiges, ils peuvent publier des commentaires ou des avis négatifs en ligne. Cela peut nuire à la réputation de l'entreprise auprès de clients actuels et potentiels, en plus de réduire la probabilité de ventes futures, d'entraver ses efforts de croissance et de diminuer la valeur à vie des clients (LTV).

  • Pénalités de contestation de paiement
    Les entreprises dont le taux de contestation de paiement est élevé s'exposent à des pénalités de la part des sociétés émettrices de cartes bancaires et des prestataires de services de paiement. Ces sanctions s'étendent de frais plus élevés à la résiliation de leur compte. Cette menace n'est donc pas à prendre à la légère, car elle peut entraîner une perte importante de revenus et implique de trouver d'autres solutions de traitement des paiements.

  • Temps et ressources
    Répondre aux cas de fraude amicale peut prendre du temps et mobiliser des ressources importantes. Les entreprises peuvent être amenées à rassembler des preuves et des documents pour appuyer leur bonne foi, elles doivent également communiquer avec le client et répondre à la demande de contestation de paiement ou de remboursement. Pendant ce temps, les autres activités de l'entreprise sont limitées en temps et en ressources.

  • Coûts liés à la prévention de la fraude
    La mise en œuvre de mesures pour prévenir la fraude peut également s'avérer coûteuse pour les entreprises, qui peuvent être amenées à investir dans la technologie, les logiciels et la formation de leur personnel pour prévenir et détecter les transactions frauduleuses.

Types de fraude amicale

La fraude amicale peut se produire pour diverses raisons, mais il existe deux catégories principales pour ce type de fraude : la fraude à la contestation de paiement et la demande de remboursement abusive.

  • La fraude à la contestation de paiement se produit lorsqu'un client conteste un paiement auprès de sa banque ou de la société émettrice de sa carte bancaire, en affirmant que le débit n'était pas autorisé ou qu'il était frauduleux. Ce phénomène peut se produire même si le client a effectué l'achat lui-même et a reçu le produit ou bénéficié du service comme prévu. La banque ou la société émettrice de la carte bancaire entament alors une procédure de contestation de paiement, ce qui peut conduire l'entreprise à perdre le paiement lié à la transaction, en plus d'encourir des frais supplémentaires.

  • La demande de remboursement abusive a lieu lorsqu'un client demande le remboursement d'un produit ou d'un service dont il a profité et qu'il continue d'utiliser. Ce type de fraude est assez complexe à identifier, car il peut être difficile pour l'entreprise de déterminer si le client a effectivement cessé d'utiliser le produit ou le service. Ce type de fraude peut entraîner des pertes financières pour l'entreprise, ainsi qu'une atteinte à sa réputation si le client partage une expérience négative en ligne.

Ces deux types de fraude amicale peuvent être coûteux et préjudiciables, c'est pourquoi les entreprises doivent impérativement prendre des mesures préventives afin de les empêcher et de s'en défaire. Fort heureusement, il existe un certain nombre de techniques et de bonnes pratiques très efficaces pour minimiser ce type de fraude.

Comment prévenir la fraude amicale ?

Les entreprises qui abordent la fraude amicale de manière cohérente et globale sont les mieux à même de s'en sortir. Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place pour prévenir ce type de fraude.

  • Bonne communication avec les clients
    Une communication claire est essentielle pour prévenir la fraude amicale. Assurez-vous que vos clients connaissent vos politiques en matière d'annulation, de retour et de contestation de paiement. En ligne, il est conseillé de fournir des descriptions et des photos claires de vos produits ou services afin d'éviter toute confusion.

  • Libellés de facturation
    Veillez à ce que vos libellés de facturation soient clairs et reconnaissables pour vos clients. Vous éviterez ainsi les litiges liés à des paiements non autorisés.

  • Authentification
    Vous pouvez recourir à des mesures d'authentification pour vérifier l'identité du client et vous assurer qu'il est autorisé à effectuer un achat. Vous pouvez, par exemple, lui demander de saisir un code de vérification envoyé à son adresse e-mail ou sur son numéro de téléphone, ou utiliser l'authentification multifactorielle.

  • Confirmation de commande
    Lorsqu'un client effectue un achat, envoyez-lui un e-mail de confirmation de commande contenant des informations pertinentes sur la transaction, notamment la date, l'heure et le montant de l'achat. Les e-mails de confirmation de commande aident les clients à se souvenir de chaque transaction et peuvent prévenir les litiges ultérieurs. De cette manière, les clients légitimes peuvent également repérer le plus tôt possible toute transaction frauduleuse potentielle.

  • Service client
    Un excellent service client peut contribuer à prévenir la fraude amicale en veillant à ce que les clients soient satisfaits de leurs achats. Ils seront ainsi moins enclins à contester un paiement. Pour ce faire, vous devez être très attentif aux demandes et aux réclamations de vos clients en vous efforçant de résoudre rapidement les problèmes.

  • Outils de détection et de prévention de la fraude
    Vous pouvez utiliser des outils de détection et de prévention de la fraude pour identifier et empêcher les transactions frauduleuses. Ces outils peuvent inclure le score de fraude, la géolocalisation de l'adresse IP et la prise d'empreinte d'appareil.

En mettant en œuvre ces bonnes pratiques, les entreprises peuvent réduire le risque de fraude amicale et se protéger, ainsi que leurs clients. La fraude est en constante évolution, il est donc important de rester vigilant et de mettre continuellement à jour ses stratégies de prévention. Cependant, même si toutes les mesures d'atténuation sont en place, des cas de fraude amicale peuvent se produire, c'est pourquoi chaque entreprise doit disposer d'un plan d'intervention.

Comment réagir face à la fraude amicale ?

Lorsqu'une entreprise est victime d'une fraude amicale, il est important de réagir promptement et efficacement afin de limiter les pertes financières, d'éviter d'éventuelles pénalités et de protéger sa réputation. En répondant rapidement, les entreprises peuvent identifier les raisons des litiges et des contestations de paiement tout en mettant en œuvre des mesures afin d'éviter que des litiges similaires ne se reproduisent à l'avenir. Ce faisant, elles améliorent également leur service client.

Voici quelques mesures qui permettent de lutter contre la fraude amicale.

  • Enquêtez sur le litige
    Lorsqu'un client formule une demande de contestation de paiement ou de remboursement, il faut enquêter sur le litige pour déterminer si le motif est valable. Vous devez notamment examiner le dossier de transaction et vos communications avec le client.

  • Fournissez des preuves
    Répondez rapidement aux contestations de paiement en fournissant tous les documents et preuves nécessaires pour justifier le bien-fondé de la transaction. Ces preuves peuvent inclure des informations sur le produit ou le service fourni, les registres d'expédition et les échanges avec le client. Selon le prestataire de services de détection et de prévention des fraudes, cette étape du processus peut être plus ou moins laborieuse. Par exemple, Chargeback Protection avec Stripe Radar ne vous demande pas de fournir un travail supplémentaire pour transmettre des documents concernant les litiges.

  • Contactez le client
    Un service client de qualité et une communication claire avec les clients peuvent empêcher la survenue de nombreuses contestations de paiement. Il en va de même pour résoudre ce type de litige. En cas de fraude amicale, n'hésitez pas à contacter le client pour tenter de résoudre le problème. Vous devrez sans doute fournir des informations ou des preuves supplémentaires pour confirmer la validité de la transaction. Si vous ne parvenez pas à trouver une solution, vous devrez peut-être proposer un remboursement ou un échange.

  • Recourez à l'objection à la contestation de paiement
    Si vous disposez de suffisamment de preuves pour étayer votre demande, vous pouvez recourir à l'objection à la contestation de paiement auprès de la banque émettrice ou de la société émettrice de la carte bancaire. Pour ce faire, vous devez leur soumettre des preuves et des documents attestant de la validité de la transaction.

  • Améliorez la prévention de la fraude
    En plus de réagir, nous vous conseillons d'améliorer vos mesures de prévention de la fraude afin d'éviter de nouveaux cas de fraude amicale. Vous devrez certainement mettre en œuvre des outils de détection et de prévention de la fraude, améliorer votre communication et votre service client, en plus de fournir des libellés de facturation clairs.

Pour en savoir plus sur la façon dont Stripe Chargeback Protection aide les entreprises à prévenir et à lutter contre la fraude amicale, cliquez ici.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.