Comptes de réserve : en quoi consistent-ils et pourquoi sont-ils utiles aux entreprises ?

Payments
Payments

Acceptez des paiements en ligne, en personne et dans le monde entier, grâce à une solution de paiement adaptée à toutes les entreprises, des start-up aux multinationales.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. Quest-ce quun compte de réserve ?
  3. Utilité des réserves de trésorerie
  4. Estimation de la réserve de trésorerie nécessaire à votre activité
  5. Calcul de la réserve de trésorerie cible à constituer
  6. Fonctionnement des comptes de réserve Stripe

Les dirigeants d'entreprise doivent être en permanence dans l'anticipation afin de protéger leur activité : ils contractent des assurances, engagent des spécialistes de la fiscalité, de la conformité ainsi que des juristes et tentent de parer à toutes les éventualités. Ils doivent également protéger leurs ressources financières, et les comptes de réserve peuvent les y aider.

Même si de nombreux chefs d'entreprise sont conscients qu'il est nécessaire de constituer une solide réserve de trésorerie, la plupart ne le font pas. JPMorgan a réalisé une étude auprès de 597 000 petites et moyennes entreprises, qui indique que 25 % d'entre elles disposent d'une réserve couvrant moins de 13 jours d'activité dans le cas où leurs recettes viendraient à se tarir.

Il est donc indispensable de savoir à quoi correspondent les comptes de réserve, de comprendre leur importance et de savoir les dimensionner afin de prémunir votre activité face aux dépenses imprévues ou aux baisses de revenus.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'un compte de réserve ?
  • Utilité des réserves de trésorerie
  • Estimation de la réserve de trésorerie nécessaire à votre activité
  • Calcul de la réserve de trésorerie cible à constituer
  • Fonctionnement des comptes de réserve Stripe

Qu'est-ce qu'un compte de réserve ?

Un compte de réserve, également appelé « réserve de trésorerie », contient des fonds de secours mis de côté au cas où votre entreprise serait dans l'obligation de mobiliser des liquidités à l'avenir. Un compte de réserve s'apparente à un fond d'urgence pour votre entreprise.

Les fonds disponibles sur le compte de réserve le sont souvent sous une forme numéraire, mais ce n'est pas toujours le cas. Il peut s'agir de fonds liquidables et accessibles rapidement. Les investissements à court terme, tels que les fonds issus de marchés monétaires, peuvent également être utilisés dans les comptes de réserve, car ils sont facilement convertibles en espèces dans un délai assez court.

Utilité des réserves de trésorerie

Les réserves de trésorerie constituent un élément important du plan de financement d'une entreprise, à l'instar des fonds d'urgence dans notre vie personnelle, lorsqu'il s'agit de faire face à des dépenses imprévues ou à une baisse des revenus. Les comptes de réserve représentent la police d'assurance financière de votre entreprise.

Ils sont précieux pour toutes les entreprises, mais dans le cas des propriétaires de PME, une mauvaise passe financière peut induire des conséquences sur leurs finances personnelles.

Prenons l'exemple de la pandémie de COVID-19. Du jour au lendemain, des milliers d'entreprises se sont soudain retrouvées dans l'impossibilité de fonctionner en raison des confinements, tandis que d'autres étaient contraintes de réduire leur activité du fait de l'incompatibilité de leur modèle économique avec les mesures de sûreté imposées. Les données recueillies par Yelp montrent que près de 98 000 entreprises ont cessé définitivement leur activité en raison de la pandémie.

Cet épisode illustre clairement en quoi des éléments perturbateurs majeurs et soudains peuvent avoir des conséquences pour d'innombrables entreprises. Les comptes de réserve jouent donc le rôle de polices d'assurance supplémentaires qui préservent la solvabilité des entreprises face à des difficultés pouvant surgir de manière inattendue.

Pour autant, les PME ne sont pas les seules concernées. Voici quelques raisons parmi d'autres qui expliquent l'importance des comptes de réserve pour les plateformes, les entreprises SaaS et les grandes entreprises :

  • Stabilité financière
    Les comptes de réserve constituent un matelas financier et renforcent la stabilité de l'entreprise. Ils font office de filet de sécurité, en lui permettant de résister face aux dépenses imprévues, aux ralentissements économiques ou aux circonstances inattendues, sans mettre en péril ses activités.

  • Atténuation des risques
    Les entreprises qui constituent des comptes de réserve peuvent atténuer les risques associés aux problèmes de flux de trésorerie potentiels. Ces réserves peuvent couvrir les déficits de financement à court terme engendrés, par exemple, par les retards de paiement des clients ou les dépenses imprévues, et elles atténuent le risque d'instabilité financière.

  • Développement et croissance
    Les comptes de réserve peuvent accompagner les projets d'expansion et les initiatives de croissance des entreprises. Ces dernières peuvent s'en servir pour financer de nouveaux projets, investir dans la recherche et le développement ou explorer des opportunités de marché. L'existence de réserves autorise les entreprises à prendre des risques calculés et à mettre en œuvre des stratégies de croissance, sans se reposer uniquement sur des sources de financement externes.

  • Continuité opérationnelle
    Pour les entreprises SaaS et les plateformes, les comptes de réserve garantissent la continuité de leurs prestations de services. Les fonds de réserve permettent d'assurer la maintenance de l'infrastructure des serveurs, de couvrir les coûts opérationnels durant les périodes de faible activité ou d'investir dans de nouvelles technologies. Autant de facteurs qui préservent la qualité et la fiabilité des services offerts aux clients.

  • Opportunités d'investissement
    Les entreprises disposant de réserves peuvent saisir des opportunités d'investissement inattendues. Elles possèdent la flexibilité nécessaire pour investir dans des partenariats, des fusions et des acquisitions stratégiques à même de contribuer à leur croissance et leur compétitivité à long terme.

  • Conformité et exigences réglementaires
    Les comptes de réserve peuvent être nécessaires pour assurer la conformité à certaines obligations légales et réglementaires. À titre d'exemple, les établissements financiers peuvent être contraints de posséder des comptes de réserve au titre de leur conformité réglementaire, afin de garantir qu'elles disposent du capital suffisant pour absorber les pertes et respecter les normes en vigueur.

  • Confiance des investisseurs
    Les comptes de réserve attestent d'une gestion financière et d'une discipline fiscale responsables. Ils rassurent les investisseurs en mettant en évidence la capacité de l'entreprise à faire face aux défis financiers et à garantir sa durabilité à long terme. Ces fonds peuvent s'avérer déterminants pour attirer des investisseurs, sécuriser des financements ou négocier des conditions favorables avec les parties prenantes.

  • Gestion des remboursements
    Les comptes de réserve permettent également aux entreprises de faire face à un afflux soudain de contestations de paiement ou de demandes de remboursement. Supposons que plusieurs centaines de transactions s'avèrent frauduleuses et que des remboursements doivent être effectués immédiatement : cela pourrait alors perturber gravement le flux de trésorerie. Autre cas de figure, un défaut constaté sur un nouveau produit qui nécessite d'effectuer des remboursements et de traiter les retours. Les comptes de réserve peuvent protéger les entreprises qui font face à de telles situations.

Estimation de la réserve de trésorerie nécessaire à votre activité

De quelle réserve de trésorerie devez-vous disposer ? Les PME doivent généralement posséder un compte de réserve dont le solde est suffisant pour couvrir six à huit mois de dépenses opérationnelles. S'agissant des entreprises de taille supérieure, la réponse est plus complexe.

Explorons plus en détail la question des comptes de réserve pour les PME. La somme dont vous devez disposer dépend de plusieurs facteurs. Selon l'étude de JPMorgan, la réserve de trésorerie médiane pour les PME se situe autour de 12 000 EUR, mais ce chiffre varie énormément selon les secteurs. Ainsi, les fabricants de haute technologie ont tendance à conserver en permanence plus de 34 000 dollars en réserve, tandis que les entreprises de services à la personne ne maintiennent qu'un solde disponible de 5 300 dollars en moyenne.

Lorsque vous décidez de constituer un compte de réserve adapté à vos besoins, vous devez vous poser certaines questions :

  • Quels sont les besoins en trésorerie mensuels de votre entreprise ?
    Assurez-vous de prendre en compte les dépenses fixes, variables et saisonnières.

  • Quel est le montant de trésorerie minimal dont vous devez disposer pour assurer la continuité de vos activités stratégiques ?
    C'est un chiffre important à connaître et vous devez l'actualiser régulièrement, quelles que soient les circonstances.

  • Quelles sont les autres sources de trésorerie actuellement à la disposition de votre entreprise ?
    Hormis les réserves disponibles, disposez-vous d'autres actifs qui pourraient être liquidés rapidement en cas de nécessité ? Incluez-les dans ce calcul.

Examinons maintenant le cas des grandes entreprises, pour lesquelles les éléments à prendre en considération sont différents. Au moment de déterminer le montant des fonds à conserver sur un compte de réserve, il convient de vous poser certaines questions :

  • Quels sont les risques et incertitudes qui pourraient potentiellement avoir un impact sur votre activité ?
    Évaluez ces risques spécifiques, tels que les ralentissements économiques, les fluctuations des marchés, les défis sectoriels ou l'évolution des réglementations. Évaluez la probabilité et l'impact potentiel de ces risques sur vos activités.

  • Quels sont les modèles de flux de trésorerie historiquement appliqués dans votre entreprise ?
    Examinez vos tableaux de flux de trésorerie historiques afin de comprendre les entrées et sorties d'argent habituellement pratiquées dans votre entreprise. Identifiez à quelles périodes ces flux sont faibles ou élevés, ainsi que leurs variations saisonnières. Cette analyse permet d'estimer le montant minimal nécessaire pour couvrir les dépenses opérationnelles durant les périodes de faible activité.

  • Quelles sont vos dépenses fixes et variables ?
    Caractérisez les dépenses fixes essentielles et récurrentes, telles que les loyers, salaires, charges et assurances. Prenez également en compte les dépenses variables susceptibles de fluctuer en fonction du volume des ventes et d'autres facteurs. Cette évaluation vous aidera à déterminer le montant de base nécessaire pour couvrir ces dépenses.

  • Des dépenses ou des investissements importants sont-ils à prévoir ?
    Prenez en compte les dépenses en capital, les projets de développement ou les investissements en technologies, infrastructures ou initiatives marketing à venir. Ces dépenses devront entrer dans le calcul de la réserve nécessaire pour les couvrir.

  • Quel serait le temps nécessaire pour rétablir la situation à la suite d'un revers financier ?
    Évaluez l'impact potentiel d'un revers financier, tel qu'un recul des ventes, la perte d'un client important ou des dépenses imprévues. Estimez le temps nécessaire pour rétablir la situation, ainsi que le montant des réserves utiles pour soutenir l'activité pendant la période de reprise.

  • Quels sont les principes normatifs et les indicateurs de performance de votre secteur ?
    Recherchez les indicateurs et les bonnes pratiques en vigueur dans votre secteur d'activité pour conserver des fonds de réserve. Comparez votre entreprise à des organisations dont la taille, les revenus et le profil de risque sont similaires. Cette analyse peut vous apporter des éléments utiles sur les niveaux de réserve généralement considérés comme pertinents dans votre branche.

  • Quelles sont les obligations légales ou réglementaires ?
    Déterminez si des obligations juridiques ou réglementaires imposent un niveau minimal de réserve pour votre entreprise. Intégrez ces obligations de conformité à votre calcul.

  • Quels sont les objectifs de croissance et les projets d'avenir de votre entreprise ?
    Prenez en compte la trajectoire de croissance et les plans stratégiques de votre entreprise. Évaluez les opportunités d'investissement, les projets d'expansion ou les développements de nouveaux produits qui pourraient requérir des fonds supplémentaires. Assurez-vous que le calcul de votre réserve intègre ces futures aspirations.

Calcul de la réserve de trésorerie cible à constituer

Pour calculer le montant cible que vous devez épargner sur votre compte de réserve (ou en complément de vos réserves existantes), examinez votre flux de trésorerie global tout au long de l'année. Passez en revue vos tableaux de flux de trésorerie mensuels afin de déterminer le montant de vos entrées et sorties d'argent chaque mois et en cours d'exercice. Vous pourrez ainsi observer les fluctuations saisonnières de vos dépenses opérationnelles.

Après avoir acquis une vision claire du taux de combustion de votre entreprise, c'est-à-dire du montant des dépenses nécessaires à sa gestion, vous pouvez calculer le montant requis pour maintenir l'activité durant trois à six mois dans l'éventualité où, pour une raison quelconque, vous ne percevriez plus de recettes. Il est peu probable que votre flux de trésorerie s'interrompe totalement. Si cela devait néanmoins se produire, la constitution d'une réserve cible calculée sur la base de ce scénario représentera une assurance pour votre entreprise.

Une fois le montant de cette réserve cible établi, soustrayez la somme dont vous disposez déjà en réserve, ainsi que la valeur de tous les investissements ou autres actifs que vous pourriez liquider rapidement. La somme que vous chercherez à épargner et à ajouter à votre compte de réserve correspond alors au montant de réserve cible, déduction faite de la réserve déjà constituée.

Fonctionnement des comptes de réserve Stripe

Stripe recherche en permanence de nouvelles solutions pour accompagner les entreprises. Les comptes de réserve en font partie. Dans certains cas, Stripe commence à constituer un compte de réserve pour les entreprises dont la probabilité de recevoir des demandes de remboursement ou des contestations de la part des clients est élevée. La création d'un compte de réserve peut être déclenchée par l'un des facteurs suivants :

  • conjoncture sectorielle ;
  • activité des paiements ;
  • taux de litiges ;
  • taux de remboursements.

Les comptes de réserve gérés par Stripe constituent un matelas financier dans lequel les entreprises peuvent puiser pour couvrir les demandes de remboursement ou contestations de paiement éventuelles en disposant de fonds suffisants. Stripe avertit les entreprises lorsqu'une réserve est créée sur leur compte, puis réévalue régulièrement leur situation afin de décider si cette réserve doit être supprimée, et à quelle date.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.