Stripe report shows how digital exports are remaking trade routes in Asia-Pacific

  • Les entreprises d'Australie, du Japon, de Malaisie et de Singapour exportent désormais leurs produits vers de nouveaux marchés plus éloignés.
  • Les entreprises non numériques sur Stripe se développent plus rapidement à l'international que les entreprises numériques.
  • Dans une période économique incertaine, les exportations numériques sont un vecteur de croissance pour de nombreux secteurs d'activité, y compris les entreprises opérant habituellement hors-ligne.

SINGAPOUR — Stripe, une plateforme d'infrastructure financière pour les entreprises, a publié aujourd'hui un rapport basé sur trois ans de données internes, qui révèle l'émergence de nouveaux flux d'exportation numériques à partir de quatre pays d'Asie-Pacifique : l'Australie, le Japon, la Malaisie et Singapour.

Ce rapport, qui s'appuie sur les données des transactions effectuées sur Stripe entre 2019 et 2022, décrit comment les flux d'exportation numériques sont déterminés par la demande mondiale et l'adaptation du produit au marché, plutôt que par les circuits traditionnels de la chaîne d'approvisionnement. Les plateformes comme Stripe transforment l'économie du commerce transfrontalier tout en favorisant la croissance en période de crise économique.

« Les entreprises peuvent pénétrer de nouveaux marchés internationaux sans avoir à réaliser de gros investissements. Alors que la situation macroéconomique se dégrade, les entreprises de toutes tailles ont ainsi la possibilité de séduire une nouvelle clientèle dans les régions moins touchées », déclare Paul Harapin, responsable de la zone Asie-Pacifique et du Japon chez Stripe.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes :

1. Les exportations numériques transforment les flux commerciaux mondiaux

Les marchés d'exportation numérique ne dépendent pas de la proximité géographique. En 2021, les États-Unis constituaient le premier marché vers lequel les entreprises australiennes, japonaises et singapouriennes sur Stripe ont exporté leurs produits et services. À plus de 9 600 kilomètres, le Royaume-Uni a été le marché d'exportation numérique ayant enregistré la plus forte croissance pour les entreprises malaisiennes.

Les opportunités sont à portée de main pour les entreprises dotées de l'infrastructure appropriée pour commercialiser leurs produits et services à l'international.

2. Le profil des entreprises commercialisant leurs produits et services à l'international évolue

Entre 2020 et 2021, le nombre d'entreprises non numériques au Japon, en Malaisie et à Singapour qui ont commercialisé leurs produits et services sur Stripe a augmenté plus rapidement que le nombre d'entreprises numériques.

Les entreprises fonctionnant hors-ligne opèrent généralement des investissements technologiques qui soutiennent leur croissance à long terme. C'est le cas de Nikkei Inc., l'un des plus grands réseaux de médias du Japon. Fondée en 1876, l'entreprise a choisi de faire confiance à Stripe pour simplifier l'inscription sur sa plateforme de services numérique, Nikkei ID, via l'adoption d'Apple Pay, en particulier pour les utilisateurs situés en dehors du Japon.

3. Les exportations numériques sont un vecteur de croissance pour de nombreux secteurs d'activité

Le nombre d'entreprises commercialisant leurs produits et services à l'international sur Stripe n'a cessé d'augmenter entre 2020 et 2021. Certains secteurs d'activité ont particulièrement tiré parti de cette tendance. Parmi les cinq principaux secteurs d'activité les plus prospères sur Stripe en 2021, on retrouve les produits et services simples à vendre et à acheter sur Internet, comme les logiciels, ainsi que les catégories de produits de consommation en constante évolution, comme le prêt-à-porter et les accessoires.

À titre d'exemple, le marchand de vélos Bikes Online a su tirer parti des opportunités mondiales qui s'offraient à lui. Ce marchand B2C australien a utilisé Stripe Atlas pour ouvrir rapidement des comptes bancaires et créer sa société aux États-Unis. L'entreprise a ainsi multiplié son chiffre d'affaires par dix depuis son lancement aux États-Unis, où son activité est désormais plus importante qu'en Australie.

Consultez le rapport complet