Capital social d'une GmbH en Allemagne

  1. Introduction
  2. Quest-ce que le capital social dune GmbH ?
  3. Quel montant de capital social est nécessaire à létablissement dune GmbH ?
    1. Quel est le montant à déposer dans un premier temps ?
  4. Sous quelle forme se présente le capital social ?
  5. Comment verser un capital social ?
  6. Au vu de lobligation de maintenir un capital social, peut-il être utilisé ?
  7. Quelles solutions peuvent remplacer le capital social ?
    1. Solutions comparables à une GmbH
  8. Comment se présente le capital social sur le bilan comptable ?
  9. Quadvient-il du capital social une fois une GmbH dissoute ?

Le capital social est le pilier d'une GmbH (société à responsabilité limitée) en Allemagne et constitue la base financière de toutes les activités commerciales de cette dernière. Le capital social est l'un des concepts les plus fondamentaux du droit des sociétés. Il joue un rôle essentiel dans la création, la gestion et même la dissolution d'une GmbH. Dans cet article, vous découvrirez les exigences juridiques et les différents éléments importants du capital social d'une GmbH en Allemagne.

Sommaire

  • Qu'est-ce que le capital social d'une GmbH ?
  • Quel montant de capital social est nécessaire à l'établissement d'une GmbH ?
  • Sous quelle forme se présente le capital social ?
  • Comment verser un capital social ?
  • Au vu de l'obligation de maintenir un capital social, peut-il être utilisé ?
  • Quelles solutions peuvent remplacer le capital social ?
  • Comment se présente le capital social sur le bilan comptable ?
  • Qu'advient-il du capital social une fois une GmbH dissoute ?

Qu'est-ce que le capital social d'une GmbH ?

Le capital social d'une GmbH (société à responsabilité limitée) est le capital de base versé par les actionnaires lors de la création de l'entreprise. Il constitue la base financière et les actifs récupérables de la GmbH.

Le capital social protège les créanciers de la GmbH en cas d'insolvabilité. Il représente donc une sécurité pour les actionnaires, les clients et les fournisseurs de l'entreprise. Il peut être déposé sous forme de fonds, de contributions en nature ou de créances. Le capital social est versé sur un compte spécial géré par un notaire. Le notaire atteste également de l'acte constitutif.

Quel montant de capital social est nécessaire à l'établissement d'une GmbH ?

Le capital social requis pour créer une GmbH en Allemagne est fixé par la loi. Conformément à l'article 5, paragraphe 1, de la GmbHG (loi sur les sociétés à responsabilité limitée), le capital social doit s'élever au moins à 25 000 €. Il n'est pas nécessaire qu'il soit émis dans son intégralité au moment de la création. Une partie du capital social peut servir de réserve pour des investissements futurs ou de garantie pour des activités opérationnelles. Toutefois, un montant minimum de 12 500 € doit être déposé lors de la création de l'entreprise.

Le montant du capital social influence la responsabilité des actionnaires. Étant donné que la GmbH est une entité juridique, la responsabilité des associés ne s'étend généralement qu'à leurs contributions. Ainsi, le patrimoine personnel des associés n'est en principe pas affecté en cas de faillite de la GmbH.

Quel est le montant à déposer dans un premier temps ?

Lors de la création d'une GmbH, il vous faut prendre compte de nombreux aspects juridiques. Parmi ceux-ci figure le montant du capital social à déposer. Lors de la création de la GmbH, le capital social doit être versé en liquidités ou par des contributions en nature. À noter que le montant minimum de 12 500 € doit être déposé sans délai. Le reste de la somme peut être payé dans les cinq ans suivant la création de la GmbH. Si le montant du capital social requis n'est pas déposé immédiatement, les actionnaires sont personnellement responsables de la somme manquante. Cela signifie que leur patrimoine personnel peut être utilisé pour régler les dettes en cas de faillite de la GmbH.

Le non-respect de l'obligation de dépôt peut entraîner de graves conséquences. Par exemple, la GmbH peut être qualifiée « d'entreprise fictive », ce qui signifie que les actionnaires sont responsables du passif de l'entreprise. Cette responsabilité s'étend à l'ensemble des actifs des actionnaires. En résumé, il est important que les membres fondateurs considèrent sérieusement l'obligation de déposer le capital social lors de la création de la GmbH. Ils doivent se conformer aux exigences juridiques afin d'éviter les risques juridiques et de garantir le bon fonctionnement de l'entreprise sur des bases financières solides.

Sous quelle forme se présente le capital social ?

Lors de la création d'une GmbH en Allemagne, il est important de savoir que le capital social peut prendre différentes formes. Qu'il s'agisse de liquidités, de machines, de biens immobiliers ou d'autres actifs, le choix du mode d'apport de capital social à une GmbH en Allemagne offre une certaine souplesse aux actionnaires. En outre, il permet d'adapter la base financière de l'entreprise aux circonstances individuelles.

Voici un aperçu des différentes formes de capital social possibles.

  • Liquidités : le plus souvent, le capital social est déposé sous forme de liquidités. Les actionnaires versent la somme convenue sous la forme d'un dépôt d'argent. Le dépôt est effectué sur un compte spécial géré spécifiquement pour la GmbH. Ces fonds sont immédiatement disponibles pour la GmbH et peuvent être utilisés pour des investissements, des frais de fonctionnement et d'autres dépenses.

  • Contributions en nature : en plus de l'argent, les actionnaires peuvent proposer des contributions en nature. Divers actifs tels que des machines, des véhicules, du matériel de bureau et même des actifs incorporels tels que des brevets ou des marques peuvent être apportés. L'évaluation de ces contributions en nature est généralement effectuée par un expert et doit répondre aux exigences juridiques.

  • Biens immobiliers : l'immobilier est un autre moyen de déposer le capital social. Il peut s'agir, par exemple, de terrains, de bâtiments ou d'autres types de biens immobiliers. Une expertise appropriée est également nécessaire pour déterminer correctement la valeur du bien pour la GmbH.

  • Créances : outre les liquidités, les contributions en nature et les biens immobiliers, les créances sur des tiers peuvent également être déposées. Par exemple, ce pourrait être le cas si la GmbH a déjà fourni des services avant sa création et que des paiements sont encore en suspens. Une évaluation des créances est également nécessaire pour déterminer leur valeur pour la société GmbH.

Comment verser un capital social ?

Le capital social doit être déposé en bonne et due forme. La méthode la plus courante est par versement de liquidités. Les actionnaires transfèrent le montant convenu sur un compte bancaire prévu pour la GmbH. Ce compte est généralement ouvert par un notaire, qui atteste également de l'acte constitutif de la GmbH. Afin d'apporter du capital social à la GmbH sous la forme d'une contribution en nature, d'un bien immobilier ou d'une créance, celui-ci doit être évalué par un expert et répondre aux exigences juridiques.

Le capital est toujours déposé sous contrôle notarial. Le notaire vérifie les versements et s'assure que toutes les exigences juridiques sont respectées. Il atteste également de l'acte constitutif de la GmbH et joue un rôle important en garantissant la conformité juridique du processus.

Au vu de l'obligation de maintenir un capital social, peut-il être utilisé ?

L'obligation de maintenir le capital social est une exigence juridique fondamentale pour les GmbH en Allemagne, car elle sert à protéger les créanciers et à assurer la stabilité financière de l'entreprise. L'utilisation du capital social est strictement réglementée. Cette démarche permet de s'assurer que la GmbH respecte ses obligations juridiques et entreprend ses activités sur une base financière solide. Conformément à la loi sur les sociétés à responsabilité limitée, les actionnaires doivent veiller à ce que le capital social de la GmbH soit maintenu en permanence.

Différentes conséquences découlent de cette obligation.

  • Limite de responsabilité : le capital social protège les créanciers de la GmbH en cas d'insolvabilité. Si le capital social n'est pas utilisé à des fins personnelles, les actionnaires peuvent s'assurer que leur responsabilité reste limitée aux actifs de l'entreprise. Leur patrimoine personnel n'est donc pas menacé.

  • Pas de distribution aux actionnaires : le capital social ne peut pas être facilement distribué ni remboursé aux actionnaires, à moins que cela ne se produise lors d'une distribution correcte des bénéfices conformément aux normes juridiques et statutaires établies.

  • Pas d'utilisation dans le cadre de l'activité commerciale : le capital social n'est pas destiné à être utilisé pour les activités commerciales normales de la GmbH. Il sert plutôt de garantie pour les créanciers. De ce fait, la GmbH ne peut pas utiliser le capital social pour des investissements ou des dépenses opérationnelles. L'entreprise doit utiliser ses propres actifs ou une part de capital emprunté à ces fins.

  • Respect des règles de maintien du capital : les actionnaires sont tenus de veiller à ce que le capital social ne descende pas en dessous du montant minimum prévu par la loi en raison de pertes ou de distributions. À défaut, les actionnaires peuvent être tenus personnellement responsables des pertes.

Quelles solutions peuvent remplacer le capital social ?

Pour une GmbH, il n'y a pas de solution de remplacement direct au capital social au sens propre, puisqu'il constitue une caractéristique essentielle de ce statut juridique : le capital social minimum est une exigence légale.

Toutefois, il existe quelques moyens de renforcer la base financière de la GmbH ou de collecter des fonds supplémentaires.

  • Augmentation du capital : le capital social de la GmbH peut être augmenté par des contributions supplémentaires de la part des actionnaires. La stabilité financière de l'entreprise s'en trouve ainsi renforcée et elle dispose de davantage de fonds pour l'investissement et la croissance.

  • Constitution de réserves : plutôt qu'augmenter le capital social, la GmbH peut conserver les bénéfices et les inscrire au bilan en tant que réserves. Ces fonds servent de réserves financières et peuvent être utilisés pour des investissements ou pour couvrir des pertes si nécessaire.

  • Capital d'emprunt : outre le capital social, une GmbH peut également obtenir des capitaux extérieurs en contractant des emprunts auprès de banques ou d'autres institutions financières. L'entreprise peut ainsi lever des fonds supplémentaires sans augmenter la participation des actionnaires.

  • Financement par souscription de titres : la GmbH peut également assurer ses finances en vendant des parts de l'entreprise à des investisseurs extérieurs. Cette forme de financement peut être particulièrement utile pour les dépenses d'investissement plus importantes ou les plans d'expansion.

  • Coopérations et coentreprises : la GmbH peut également rechercher des financements supplémentaires par le biais de coopérations ou de coentreprises. En collaborant avec d'autres entreprises, les coûts et les risques peuvent être partagés, donnant naissance à de nouvelles opportunités commerciales à exploiter.

Solutions comparables à une GmbH

Il existe des solutions comparables à la GmbH classique, en particulier pour les fondateurs disposant d'un capital d'amorçage limité. Ces autres statuts permettent ainsi de remplacer le capital social. Une option prometteuse : la mini-GmbH, aussi appelée « activité entrepreneuriale » (à responsabilité limitée) ou « UG ».

La mini-GmbH, ou UG, est une forme particulière de GmbH. Elle a été créée pour permettre aux fondateurs disposant d'un faible capital d'amorçage de se lancer plus facilement dans le monde commercial. Contrairement à une GmbH classique, il n'est pas nécessaire de disposer d'un capital social minimum de 25 000 € pour créer une UG. Le capital social d'une UG peut être fixé à 1 €.

Ce statut comporte divers avantages.

  • Capital de départ plus faible : la possibilité de fonder une UG avec un capital social de 1 € permet aux fondateurs disposant de ressources financières limitées de créer plus facilement leur propre entreprise.

  • Flexibilité : après la création d'une UG, le capital social peut être augmenté progressivement jusqu'à atteindre les de 25 000 €. À ce moment-là, l'UG peut être transformée en une GmbH classique.

  • Limite de responsabilité : comme pour une GmbH, la responsabilité des associés de l'UG n'est engagée que sur les actifs de l'entreprise. Elle ne s'étend pas à leur patrimoine personnel.

Malgré les obstacles moindres à la création d'une UG, des restrictions peuvent s'appliquer, car ce type d'entreprise est souvent considéré comme moins formel qu'une GmbH classique. Cette situation pourrait, par exemple, affecter les relations commerciales. En outre, la planification financière à long terme est essentielle afin d'augmenter progressivement le capital social et de transformer l'UG en GmbH, si tel est l'objectif.

Comment se présente le capital social sur le bilan comptable ?

Le capital social est un élément essentiel du bilan comptable d'une GmbH. Il reflète la base financière de l'entreprise. Le capital social d'une GmbH figure au bilan dans les fonds propres. Au sein des fonds propres, le capital social est souvent présenté comme un élément distinct. Ceci souligne son importance en tant que pilier financier de l'entreprise.

Lors de la création d'une GmbH, le capital social est inscrit en tant que versement dans l'actif du bilan. En effet, le capital est un actif qui appartient à l'entreprise. Parallèlement, une écriture de crédit correspondante est inscrite dans le passif du bilan afin d'enregistrer les contributions effectuées par les actionnaires.

En cas d'augmentation de capital, le capital supplémentaire apporté est également inscrit à l'actif du bilan comptable en tant qu'écriture de débit. Une écriture de crédit correspondante est inscrite dans le passif du bilan afin d'enregistrer les contributions effectuées par les actionnaires. Ainsi, le capital social augmente.

Qu'advient-il du capital social une fois une GmbH dissoute ?

La dissolution d'une GmbH est une étape importante qui implique divers aspects juridiques et financiers.

Lorsqu'une GmbH est dissoute, l'entreprise est généralement liquidée en premier. Les actifs sont vendus, les dettes sont payées et le produit de la vente est réparti entre les actionnaires. Au cours de ce processus, le capital social reste inchangé. Il continue de servir de garantie pour les créanciers.

Une fois la liquidation achevée et toutes les dettes réglées, le capital social restant peut être remboursé aux actionnaires. Le remboursement est généralement effectué en fonction de la structure de l'actionnariat. Toutefois, le capital social ne peut être remboursé qu'après la clôture de la liquidation et le règlement de toutes les dettes.

Pour en savoir plus et découvrir des articles sur la création d'entreprise, rendez-vous sur le portail de ressources Stripe. Si vous avez besoin d'une assistance professionnelle pour gérer vos processus financiers, inscrivez-vous dès maintenant sur Stripe.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.