Six types de fraude aux paiements - et comment les entreprises peuvent s'en prémunir

Radar
Radar

Fight fraud with the strength of the Stripe network.

En savoir plus 
  1. Introduction
  2. En quoi consiste la fraude aux paiements ?
  3. Types de fraude aux paiements
    1. Hameçonnage
    2. Skimming
    3. Usurpation didentité
    4. Fraude à la contestation de paiement
    5. Compromission de-mails professionnels
    6. Fraude sans présentation de la carte bancaire
  4. Les avantages de la protection contre la fraude

La fraude aux paiements peut menacer les finances des entreprises et la vie privée des clients, et la lutte contre ce fléau nécessite la mise en place de solutions défensives aussi sophistiquées et flexibles que les tactiques employées par les fraudeurs.

La fraude aux paiements peut se présenter sous différentes formes, du vol de numéros de cartes bancaires à partir d'un lecteur de cartes non protégé à de faux e-mails malveillants. Par exemple, une étude menée en 2021 par Tessian a révélé que les employés américains reçoivent en moyenne 14 e-mails par an qui les incitent à agir de manière financièrement frauduleuse. Dans certains secteurs, ce chiffre est beaucoup plus élevé, les employés du commerce de détail recevant en moyenne 49 e-mails frauduleux chaque année.

L'hameçonnage est l'un des types de fraude aux paiements les plus courants, représentant 44 % de toutes les violations de données en 2020. Le skimming, par lequel des acteurs frauduleux s'emparent des informations de cartes bancaires aux distributeurs automatiques de billets ou aux terminaux de paiement, coûte aux entreprises environ 1 milliard de dollars chaque année. L'usurpation d'identité, qui consiste à voler des informations personnelles et à les utiliser pour effectuer des achats frauduleux, représentait 24 % de près de 6 millions de rapports de fraude en 2021, selon la Federal Trade Commission. Et ce ne sont là que quelques-uns des types de fraude aux paiements contre lesquels les entreprises doivent lutter.

La fraude aux paiements est une menace majeure, mais les entreprises peuvent l'atténuer grâce à un certain nombre de tactiques de protection efficaces. Voici ce que vous devez savoir sur les types de fraude les plus courants, comment ils se présentent et ce que vous pouvez faire pour protéger votre entreprise et vos clients.

Sommaire

  • En quoi consiste la fraude aux paiements ?
  • Les différents types de fraude aux paiements
  • Les avantages de la protection contre la fraude

En quoi consiste la fraude aux paiements ?

La fraude au paiement est un type de fraude financière qui implique le recours à des informations de paiement fausses ou volées pour obtenir de l'argent ou des biens. La fraude aux paiements peut se produire de différentes manières, mais elle implique souvent que des fraudeurs volent des informations de cartes bancaires ou de comptes bancaires, falsifient des chèques ou utilisent des informations d'identité volées pour effectuer des transactions non autorisées.

Types de fraude aux paiements

Les fraudeurs utilisent diverses méthodes pour commettre des fraudes aux paiements. Voici les plus courantes.

Hameçonnage

Définition
L'hameçonnage est un type d'attaque par ingénierie sociale (une tactique qui consiste à tromper les gens par la manipulation psychologique). Les fraudeurs utilisent des e-mails, des SMS ou des sites Web frauduleux pour inciter les individus à divulguer des informations sensibles telles que des identifiants de connexion et des informations de carte bancaire.

Les attaques par hameçonnage sont généralement effectuées par le biais d'e-mails qui semblent provenir d'une source fiable, telle qu'une banque ou un commerçant en ligne réputé. L'e-mail peut demander au destinataire de cliquer sur un lien pour mettre à jour les informations de son compte, vérifier une transaction récente ou réclamer une récompense. Lorsque le destinataire clique sur le lien, il est dirigé vers un faux site Web où il est invité à saisir ses identifiants de connexion, ses informations de carte bancaire ou d'autres données sensibles.

Les attaques par hameçonnage peuvent également être menées par le biais de SMS, on parle alors de « smishing », ou par le biais de plateformes de réseaux sociaux, on parle alors de « pharming » (contraction des termes anglais « phishing » et « farming », qui signifient hameçonnage et exploitation en français). Dans ce cas, le fraudeur envoie un message ou un lien renvoyant à un site Web frauduleux qui imite un site légitime, afin de voler des informations personnelles ou d'infecter l'appareil avec des logiciels malveillants.

Comment l'éviter
Pour vous protéger contre les attaques par hameçonnage, soyez prudent lorsque vous cliquez sur des liens ou ouvrez des pièces jointes provenant de sources inconnues ou suspectes. Faites attention aux indices qui trahissent souvent les contenus frauduleux, par exemple un langage pressant ou menaçant, des mots mal orthographiés ou des liens suspects. L'utilisation d'un logiciel antivirus peut également aider à se protéger contre ce type d'attaques.

Comme d'autres types de fraudes aux paiements, les techniques d'hameçonnage tendent à se sophistiquer au fil du temps, et il est de plus en plus difficile de reconnaître les messages illégitimes. Les particuliers et les entreprises doivent s'informer, et informer leurs employés, sur les attaques par hameçonnage et sur les moyens de reconnaître et d'éviter ces types d'attaques.

Skimming

Définition
Le skimming se produit lorsqu'un fraudeur utilise un appareil, appelé skimmer, pour voler les informations relatives à une carte de crédit ou de débit. Le fraudeur fixe un skimmer sur un lecteur de carte installé dans les distributeurs automatiques de billets ou les terminaux de point de vente comme les pompes à essence, les caisses automatiques et d'autres terminaux de paiement. Le skimmer capture les données de la bande magnétique de la carte, qui peuvent ensuite être utilisées pour créer des cartes contrefaites ou pour effectuer des achats frauduleux.

En plus des skimmer, les acteurs frauduleux peuvent également utiliser de petites caméras ou des surclaviers qui se placent sur le distributeur automatique de billets ou le terminal de paiement pour recueillir le code PIN du client. Ces informations sont ensuite utilisées avec les données de la carte volée pour effectuer des retraits ou des achats non autorisés.

Comment l'éviter
Le skimming peut être difficile à détecter, car les dispositifs utilisés sont souvent petits et discrets, mais ce n'est pas impossible. Certains signes peuvent indiquer leur présence, comme des lecteurs de cartes mal fixés ou endommagés, des dispositifs inhabituels ou supplémentaires fixés au terminal de paiement, ou des appareils qui semblent différents des autres terminaux de paiement du secteur.

Pour vous protéger contre le skimming, soyez prudent lorsque vous utilisez des terminaux de paiement et des distributeurs automatiques de billets, et inspectez bien l'appareil pour détecter tout signe de manipulation. Couvrir le clavier lors de la saisie de votre code PIN peut également vous protéger en cas de skimming à l'aide d'une caméra.

Contrôlez régulièrement vos relevés pour détecter toute transaction suspecte et signalez dès que possible à votre banque ou à l'émetteur de votre carte de paiement tout soupçon de fraude.

Vous pouvez également réaliser des transactions par portefeuille électronique ou par carte à puce EMV, qui sont des technologies plus sécurisées que les cartes à bande magnétique. Accepter ces moyens de paiement est une façon efficace pour les entreprises de se prémunir contre le skimming.

Usurpation d'identité

Définition
L'usurpation d'identité est un type de fraude au paiement qui consiste à voler des informations personnelles (telles que des noms, des numéros de sécurité sociale ou des informations de carte bancaire), et à les utiliser pour effectuer des achats non autorisés ou ouvrir des comptes bancaires. L'usurpation d'identité peut avoir de graves conséquences financières et juridiques, et susciter énormément de stress et d'anxiété pour les victimes.

Diverses tactiques de fraude sont désignées par ce terme générique. Par exemple, les attaques par hameçonnage sont un type d'usurpation d'identité. Les violations de données, qui surviennent lorsqu'un pirate informatique accède à la base de données d'une entreprise et vole des informations personnelles à grande échelle, constituent aussi une usurpation d'identité. Le vol d'e-mails, la fouille de poubelles ou le vol de portefeuilles ou de sacs à main entrent également dans cette catégorie. Une fois qu'un fraudeur a obtenu des informations personnelles, il peut les utiliser pour ouvrir de nouveaux comptes de cartes bancaires, solliciter des prêts ou même remplir de fausses déclarations d'impôts.

Comment l'éviter
Il existe un certain de précautions que les entreprises peuvent prendre afin d'éviter l'usurpation d'identité. Tout d'abord, il convient de s'assurer que les données des clients sont stockées en toute sécurité, en utilisant le chiffrage ainsi que d'autres mesures pour empêcher tout accès non autorisé. Une bonne pratique consiste à limiter l'accès aux données des clients aux employés qui en ont besoin, et à exiger des mots de passe forts et une authentification multifactorielle pour tous les comptes et systèmes qui contiennent ce type de données.

Il est important de former les employés à la prévention de l'usurpation d'identité, notamment en leur apprenant à identifier les e-mails d'hameçonnage et à créer des mots de passe forts.

Le fait de surveiller les comptes clients à la recherche d'activités suspectes, telles que des connexions non autorisées ou des modifications des informations du compte, peut aider les entreprises à détecter rapidement des tentatives d'usurpation d'identité et à en limiter les dégâts. En optant pour la bonne technologie de paiement, la détection et la prévention des fraudes peuvent se traduire par un gain de temps et de ressources. Stripe Radar est une technologie sophistiquée de détection et de prévention des fraudes intégrée à tous les produits de paiement Stripe, y compris Terminal.

Enfin, les entreprises doivent mettre en place un plan de réaction en cas de violation de données, notamment en informant les clients concernés et en proposant des services de protection contre le vol d'identité.

Fraude à la contestation de paiement

Définition
La fraude à la contestation de paiement, également désignée sous le nom de « fraude amicale », se produit lorsqu'un client conteste une transaction légitime en affirmant qu'il n'a pas effectué l'achat lui-même ou qu'il n'a pas reçu le produit ou le service qu'il a payé. Dans certains cas, le client peut être remboursé tout en conservant le produit ou le service. La fraude par contestation de paiement peut par conséquent avoir des conséquences financières importantes pour les entreprises : elles peuvent perdre le revenu de la vente et être soumises à des frais de contestation de paiement et à des pénalités.

Ce type de fraude peut-être perpétré de différentes manières. La technique la plus courante consiste à effectuer un achat légitime, puis à contester le montant facturé auprès de la société émettrice de la carte bancaire, en affirmant que l'article n'était pas conforme à la description ou qu'il n'a jamais été reçu. Une autre méthode consiste à utiliser intentionnellement une carte bancaire volée pour effectuer un achat, puis à contester le débit comme étant non autorisé.

Comment l'éviter
Pour se protéger contre la fraude par contestation de paiement, les entreprises doivent vérifier l'identité du client et s'assurer qu'il est bien le titulaire de la carte bancaire utilisée pour effectuer l'achat. Pour ce faire, ils peuvent collecter une signature ou un code CVV pour les transactions sans présentation de la carte, ou mettre en œuvre des outils de détection de la fraude tels que la vérification d'adresse ou la géolocalisation d'IP. Les entreprises doivent également prévoir une politique de remboursement et de retour claire, ainsi qu'un processus de traitement des contestations de paiement. Les entreprises doivent conserver des enregistrements clairs de toutes les transactions, notamment les reçus, les informations relatives à l'expédition et les communications avec les clients, au cas où elles devraient fournir des preuves dans le cadre d'un litige.

Compromission d'e-mails professionnels

Définition
Dans le cas de la compromission d'e-mails professionnels, des e-mails sont envoyés à des employés pour les inciter à transférer de l'argent sur des comptes frauduleux. Les fraudeurs accèdent au compte de messagerie d'une entreprise, souvent par le biais de l'hameçonnage ou d'une tactique d'ingénierie sociale, et s'en servent pour envoyer des e-mails à des collaborateurs ou à des prestataires afin de leur demander d'effectuer des virements ou d'autres paiements.

Ces escroqueries peuvent prendre de nombreuses formes. Elles consistent souvent en l'intervention d'un fraudeur qui se fait passer pour un cadre ou un prestataire, et demande la réalisation d'un paiement ou d'un virement urgent. L'e-mail peut sembler légitime, en utilisant la marque de l'entreprise et une adresse e-mail familière. Cependant, si l'employé suit les instructions données, il transférera de l'argent vers un compte bancaire contrôlé par les fraudeurs

Les attaques par compromission d'e-mails professionnels peuvent être difficiles à détecter, car elles impliquent souvent des tactiques d'ingénierie sociale qui exploitent la confiance des employés envers leur hiérarchie. Toutefois, certains signes permettent de détecter ce type d'escroquerie :

  • Demandes urgentes de paiement
  • Instructions de paiement inhabituelles
  • E-mails contenant des fautes de grammaire ou d'orthographe inhabituelles

Comment l'éviter
La protection contre la compromission d'e-mails professionnels fait appel à un grand nombre de tactiques et de bonnes pratiques que les entreprises devraient déjà avoir mises en œuvre pour se prémunir contre d'autres types de fraude. Sensibilisez les employés à la reconnaissance et au signalement des e-mails suspects et mettez en place des protocoles de sécurité efficaces pour protéger la messagerie électronique de votre entreprise, notamment avec l'authentification à deux facteurs et le chiffrement.

Les entreprises doivent également mettre en place un processus clair pour approuver les paiements, qui prévoit la vérification des instructions de paiement par un canal secondaire, par exemple un appel téléphonique ou une conversation en personne. Il est conseillé de définir des directives concrètes pour les demandes internes, en particulier lorsqu'elles impliquent un transfert d'argent.

Enfin, comme pour toute forme de fraude, il est important de surveiller régulièrement les comptes bancaires afin de détecter toute activité suspecte et de mettre en place un plan d'action en cas de compromission d'e-mails professionnels, notamment en contactant les services de police et en informant les clients ou les partenaires susceptibles d'avoir été affectés par l'escroquerie.

Fraude sans présentation de la carte bancaire

Définition
Les fraudes réalisées sans présentation de la carte sont un type de fraude aux paiements qui se produit lorsqu'un acteur malveillant utilise les informations d'une carte bancaire volée pour effectuer des achats sans présenter physiquement la carte, généralement en ligne ou par téléphone. Ce type de fraude est devenu de plus en plus courant avec l'essor de l'e‑commerce et peut avoir des conséquences financières importantes pour les entreprises, qui peuvent être tenues pour responsables des contestations de paiement ou des achats frauduleux.

Les fraudes réalisées sans présentation de la carte se produisent généralement lorsqu'un acteur malveillant obtient des informations de carte bancaire volées, par exemple à la suite d'une violation de données, et qu'il utilise ces informations pour effectuer des achats non autorisés en ligne. Une autre méthode consiste à utiliser des tactiques d'ingénierie sociale, telles que l'hameçonnage, pour obtenir ces informations directement auprès du titulaire de la carte.

Comment l'éviter
Les entreprises peuvent prendre plusieurs mesures pour se protéger contre ce type de fraude :

  • utiliser des outils de détection de la fraude, notamment pour vérifier l'adresse ou la géolocalisation de l'IP, ainsi que pour vérifier l'identité du client et détecter toute activité suspecte ;
  • mettre en œuvre des protocoles d'authentification forte, notamment via l'authentification à deux facteurs et la tokenisation, afin de protéger les informations des cartes ;
  • conserver des enregistrements clairs et accessibles de toutes les transactions, notamment les informations d'expédition et les communications avec les clients, qui pourront être utilisés comme preuves en cas de contestation de paiement ;
  • élaborer une politique de remboursement et de retour détaillée et veiller à ce que les clients puissent facilement la consulter, ainsi qu'un processus de traitement des contestations de paiement et des transactions frauduleuses.

Les avantages de la protection contre la fraude

Des mesures de protection contre la fraude peuvent apporter une certaine tranquillité aux entreprises, protéger leurs actifs financiers et les données de leurs clients, améliorer leur réputation et renforcer leur conformité réglementaire. Mais les avantages ne s'arrêtent pas là. Voici un aperçu des principaux bénéfices que les entreprises peuvent tirer de la mise en place de mesures de protection contre la fraude :

  • Protection des actifs financiers
    La protection contre la fraude permet de protéger les actifs financiers d'une entreprise. Si les tentatives isolées de fraude aux paiements peuvent déjà coûter cher, le risque de fraude à grande échelle peut constituer une menace encore plus importante lorsque les entreprises se développent. En mettant en œuvre des mesures de protection contre la fraude, les entreprises peuvent réduire le risque de perte financière et planifier l'avenir avec plus de certitude.

  • Protection des données des clients
    En mettant en place des mesures de détection et de prévention de la fraude, les entreprises ne se protègent pas seulement elles-mêmes : elles protègent également leurs clients. En effet, la fraude aux paiements implique souvent le vol des données de clients, par exemple leurs numéros de cartes bancaires et leurs informations personnelles. Avec des mesures de protection contre la fraude, les entreprises peuvent protéger les données de leurs clients et renforcer la confiance et la fidélité de ces derniers.

  • Réduction des contestations de paiement
    Les contestations de paiement peuvent entraîner non seulement une perte de revenus et de marchandises, mais aussi des frais et des pénalités (sans compter le temps et l'énergie perdus à résoudre le problème). Il est possible de prévenir ce phénomène en mettant en place des mesures de protection contre la fraude, qui permettront de détecter et d'empêcher les transactions frauduleuses, mais aussi de mettre en évidence des tendances et des failles en matière de contestation de paiement.

  • Préservation de la réputation et fidélisation des clients
    En prenant toutes les mesures possibles pour minimiser la fraude, vous renforcez la confiance de vos clients. Les tentatives (même isolées) de fraude aux paiements peuvent nuire à la réputation d'une entreprise, parfois de manière irrémédiable. En mettant en place une stratégie de protection contre la fraude, les entreprises témoignent de leur engagement en faveur de la sécurité. Un signal particulièrement important pour les plateformes et les places de marché, dont les utilisateurs doivent défendre leur réputation auprès de leur propre clientèle.

  • Respect de la réglementation
    De nombreux secteurs sont soumis à des exigences réglementaires en matière de sécurité et de confidentialité des données. En mettant en place des mesures de protection contre la fraude, les entreprises peuvent se conformer à ces réglementations et éviter des amendes et des pénalités.

Heureusement, la plupart des ressources matérielles et logicielles modernes qui, comme celles proposées par Stripe, permettent d'accepter et de traiter les paiements, de suivre les commandes des clients et de gérer les données financières d'une entreprise, incluent des mesures de protection efficaces contre la fraude. Il est généralement moins coûteux de mettre en place de telles mesures que de supporter les coûts potentiels engendrés par la fraude aux paiements.

Pour en savoir plus sur la façon dont Stripe Radar protège les produits Stripe en utilisant les données de millions d'entreprises internationales pour lutter intelligemment contre la fraude à tous les niveaux, consultez cette page.

Envie de vous lancer ?

Créez un compte et commencez à accepter des paiements rapidement, sans avoir à signer de contrat ni à fournir vos coordonnées bancaires. N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de solutions personnalisées pour votre entreprise.