Les petites entreprises américaines affirment que le déploiement d'outils publics en ligne plus simples les aiderait à se développer

  • Plus des deux tiers des petites entreprises aspirent à de meilleurs services publics en ligne pour les professionnels, comme ceux permettant de déposer des documents officiels ou d'honorer ses obligations fiscales.
  • La moitié des entrepreneurs ont du mal à faire face à la complexité réglementaire et seulement 22 % jugent qu'il est plus facile d'ouvrir une entreprise aujourd'hui qu'il y a 5 ans.
  • Les deux tiers des petites entreprises ont déployé une présence en ligne au cours des cinq dernières années, et 42 % génèrent plus des 3/4 de leurs revenus en ligne.

SAN FRANCISCO ET DUBLIN—Stripe, une plateforme d'infrastructure financière pour les entreprises, a publié aujourd'hui les résultats d'une enquête réalisée auprès des petites entreprises américaines. Il en ressort que pour ces professionnels, des services publics en ligne plus efficaces, que ce soit en matière de fiscalité ou d'accès aux subventions, joueraient un rôle clé dans l'accélération de leur développement et la croissance de leurs revenus.

Malgré un climat très défavorable, l'entrepreneuriat américain a le vent en poupe. 10,5 millions d'entreprises ont ainsi été créées en 2021 et 2022, un rythme en hausse de 44 % depuis 2019. Une partie toujours plus importante de cette croissance est liée aux activités en ligne, ce qui explique pourquoi les professionnels estiment que les services publics essentiels pour les entreprises doivent eux aussi être disponibles sur Internet.

Les entreprises en ligne derrière ce boom suivent des modèles économiques complexes et recouvrent souvent de nombreuses juridictions fiscales, car leurs ventes ne s'arrêtent pas aux frontières. Elles ont par conséquent besoin d'un meilleur accès aux services publics dédiés aux entreprises. D'après elles, l'absence d'outils en ligne simplifiés nuit à leur croissance.

Ces conclusions sont tirées des réponses à une enquête portant sur 1 400 dirigeants de petites entreprises établies aux États-Unis et disposant d'une présence en ligne. Près de la moitié d'entre eux affirment bénéficier d'une croissance à deux chiffres, alors même que l'économie dans son ensemble patine. Les deux tiers expliquent s'être tournés vers Internet au cours des cinq dernières années. Pour 40 % d'entre eux, les ventes sur Internet représentent aujourd'hui plus de 80 % de leurs revenus.

En parallèle, deux tiers des dirigeants de petites entreprises estiment que les outils publics de création et de gestion d'entreprises doivent être repensés. Ils souhaitent notamment pouvoir envoyer leurs documents destinés à l'administration fiscale par voie électronique et bénéficier d'outils qui simplifient leurs obligations fiscales et leur accès aux programmes gouvernementaux de prêt et de trésorerie. Seuls 22 % pensent qu'il est plus facile d'ouvrir une entreprise aujourd'hui qu'il y a cinq ans et près de la moitié ont du mal à être au fait des nouvelles réglementations.

« Un nombre croissant de petites entreprises dépendent d'Internet pour réussir », explique Emily Glassberg Sands, responsable de l'information chez Stripe. « La technologie a accéléré et simplifié la création des entreprises en ligne, et les entrepreneurs attendent donc désormais des services publics tout aussi efficaces et accessibles pour gérer la fiscalité, les recrutements et l'accès au capital. »

Internet aide les petites entreprises à se développer plus rapidement

Les 33 millions de petites entreprises que comptent les États-Unis constituent un moteur économique puissant. Elles emploient 60 millions de personnes, sont à l'origine de presque deux tiers des créations d'emplois et génèrent plus de 40 % de l'activité économique du pays. Une grande part de leur réussite dépend de la disponibilité d'une infrastructure adaptée à leur croissance, qu'il s'agisse d'une infrastructure physique (routes et ports) ou d'une infrastructure numérique (systèmes de paiement et outils de données client). 77 % des personnes interrogées estiment que disposer des bons outils est essentiel à leur réussite future.

Des services en ligne plus performants permettent aux entreprises d'accéder à une clientèle plus large, quel que soit le lieu où ces entreprises sont établies. Ainsi, plus de 125 villes américaines ont enregistré une multiplication par 10 de leurs échanges internationaux depuis 2017, et plus de 300 000 entreprises américaines utilisant Stripe réalisent aujourd'hui au moins 10 % de leurs ventes auprès d'une clientèle étrangère.

Dans plus de 470 villes des États-Unis, les entreprises utilisant Stripe génèrent ensemble plus de 100 millions de dollars par an. C'est par exemple le cas de la ville de Temecula, en Californie, où presque 100 entreprises ont réalisé un chiffre d'affaires de plus de 1 million de dollars avec Stripe depuis leur création. L'une d'entre elles, Temecula Coffee Roasters, a misé sur Internet pour vendre en ligne ses cafés torréfiés à la main à des détaillants, des grossistes et des spécialistes de la livraison directe aux États-Unis et dans le reste du monde.

« Nous avons opté pour la vente en ligne dès le premier jour. Nous voulions que notre site Web soit le premier point de contact de notre clientèle partout aux États-Unis et à l'étranger », explique Bryan Rauch, le propriétaire de Temecula Coffee Roasters, qui a bien voulu répondre à l'enquête. « En déployant dès le départ une présence en ligne, nous sommes passés de torréfacteur local à fournisseur international, avec une clientèle qui s'étend du Canada à l'Australie. Nous n'y serions jamais parvenus sans Internet et les outils numériques qui sont aujourd'hui indispensables à toute entreprise. »

Soutien public à l'infrastructure Internet

Le succès d'entreprises comme Temecula Coffee Roasters joue un rôle clé pour l'économie américaine, mais il impose aussi de travailler sur l'accessibilité en ligne des services publics destinés aux entreprises.

À la différence des entreprises physiques traditionnelles, qui peuvent n'avoir à connaître que les règles fiscales du lieu où elles sont domiciliées, les entreprises en ligne doivent se conformer à l'ensemble des règles fiscales des régions dans lesquelles elles sont actives. Or, il existe plus de 11 000 territoires fiscaux aux États-Unis, et 86 % des dirigeants de PME que nous avons interrogés attendent du gouvernement qu'il simplifie les règles de conformité fiscale liées à la vente en ligne. Ils affirment également que la conformité fiscale devient de plus en plus complexe, surtout depuis que leurs salariés travaillent de plus en plus souvent dans plusieurs États au cours d'une même année.

Les deux tiers des dirigeants de petites entreprises interrogés aimeraient que le gouvernement investisse davantage dans les outils en ligne destinés aux entreprises. Leurs demandes se concentrent sur trois domaines principaux : la conformité fiscale, l'accès au capital et l'accès aux services publics.

61 % des personnes interrogées aimeraient qu'un plus grand nombre de services publics soient disponibles en ligne. Elles appellent notamment à la pérennisation du système en ligne d'obtention du numéro d'identification professionnel (EIN), un numéro essentiel pour ouvrir un compte bancaire ou demander une licence professionnelle. De plus, 70 % attendent du gouvernement qu'il aille plus loin dans la numérisation des processus d'octroi de prêts et de subventions aux petites entreprises.

« Il existe de nombreux programmes gouvernementaux visant à octroyer des prêts et subventions aux petites entreprises, et beaucoup prévoient un accompagnement au dépôt de dossiers. Malheureusement, les processus sont encore trop longs et complexes et les entreprises ne peuvent bien souvent pas s'en sortir seules », explique Bryan Rauch. « Pour de nombreux dirigeants de petites entreprises, le coût d'un consultant pour les accompagner est supérieur au montant qu'ils demandent. De plus, lorsqu'ils parviennent à déposer leur dossier, les fonds ne sont parfois pas versés avant plusieurs mois. »

La plupart des dirigeants de petites entreprises interrogés par Stripe estiment qu'Internet leur offre de belles opportunités économiques et qu'un meilleur accès aux services gouvernementaux dédiés aux professionnels les aiderait à en profiter.

Stripe s'entretient avec d'autres entrepreneurs pour mieux comprendre comment ses solutions peuvent les aider à se développer plus rapidement et partager leurs points de vue sur la réglementation avec les décideurs politiques. Pour contribuer à cette étude, contactez-nous à l'adresse policyinsights@stripe.com.